Blessures au coude et à l'avant-bras (S50-S59)

La goutte

Exclus:

  • blessure bilatérale au coude et à l'avant-bras (T00-T07)
  • brûlures thermiques et chimiques (T20-T32)
  • les engelures (T33-T35)
  • blessures:
    • mains non spécifiées (T10-T11)
    • poignets et poignets (S60-S69)
  • morsure ou piqûre d'un insecte toxique (T63.4)

En Russie, la Classification internationale des maladies de la 10e révision (CIM-10) a été adoptée en tant que document réglementaire unique pour rendre compte de l'incidence, des causes des appels publics aux établissements médicaux de tous les départements et des causes de décès.

La CIM-10 a été introduite dans la pratique des soins de santé sur tout le territoire de la Fédération de Russie en 1999 par arrêté du Ministère de la santé de la Russie du 27 mai 1997. №170

La publication de la nouvelle révision (CIM-11) est prévue par l'OMS en 2022.

Que faire lorsque le coude est meurtri?

Il y avait un coude meurtri, mais vous ne savez pas quoi faire? Ensuite, lisez cet article et vous apprendrez comment fournir les premiers secours et quelles méthodes populaires peuvent être appliquées.

La structure

L'articulation du coude est complexe et complexe. Il relie l'épaule du bras et l'avant-bras. Au niveau du coude, les épiphyses (c'est-à-dire les bords) des trois os sont connectés. Avec l'aide de cette articulation, nous pouvons faire pivoter le bras, le plier et le déplier.

À l'avant et sur les côtés de la surface du cartilage est assez mince et n'est protégé par rien. La protection latérale fournit des paquets.

Les faisceaux suivants sont impliqués dans l'articulation du coude:

  • garantie;
  • collatéral radial;
  • anneau
  • carré

Là où l'os sous l'influence des tendons est le plus prononcé, il y a un endroit appelé «la tête du coude». Cette zone est le plus souvent sujette aux dommages traumatiques.

En plus des ligaments et des tendons, les os sont fixés par la membrane cartilagineuse. Il se compose de forts faisceaux reliant les épiphyses des os. Ils contiennent des cavités qui permettent le passage des vaisseaux sanguins et du tissu nerveux.

Quel genre de maladie?

Une blessure au coude est une blessure traumatique qui endommage:

  • la musculature;
  • capillaires cutanés et sous-cutanés;
  • tendons et ligaments;
  • tissu cartilagineux et cavité intra-articulaire.

Le code ICD 10 pour les contusions au coude est S50. Avec de telles blessures, l'intégrité et la nutrition des tissus sont perturbées. Des dommages à l'articulation du coude peuvent déclencher une inflammation, un gonflement et des hématomes.

Les complications d'un traitement inapproprié ou tardif peuvent être:

  1. Bursite, c'est-à-dire accumulation de liquide synovial et de sang dans la cavité intra-articulaire. La zone meurtrie gonfle.
  2. Tendinite. Pathologie des tendons et des ligaments. Il provoque une douleur intense lors du déplacement.
  3. Arthrose Violation de l'intégrité du tissu cartilagineux du coude. Réduit la mobilité, provoque des contractions lors des mouvements et des douleurs.
  4. L'arthrite Processus inflammatoire de l'articulation. La peau devient rouge et enflée, la température locale augmente.

Les symptômes

Lorsque les bleus au coude se caractérisent par les symptômes suivants:

  • mal au coude;
  • douleurs plus graves lorsque vous essayez de bouger une main;
  • zone douloureuse gonfle;
  • l'hématome devient visible, une ecchymose apparaît;
  • mobilité réduite de la connexion du coude.

L'hémarthrose devient un symptôme fréquent dans les ecchymoses des articulations. Le cartilage se casse sous l'action de la force mécanique. Le liquide synovial mélangé à du sang se répand sur la surface intra-articulaire. La hauteur du cartilage diminue immédiatement et sa circulation sanguine est perturbée. Si le traitement n'arrive pas à temps, la déformation du cartilage peut se poursuivre et le développement d'une arthrose est garanti.

L'hémarthrose de l'articulation du coude peut être détectée par les manifestations suivantes:

  • douleur intense;
  • l'articulation augmente en taille, gonfle et gonfle;
  • déplacer l'avant-bras devient presque impossible;
  • Parfois, l'articulation est coincée dans une position particulière.

Dans certaines situations, les symptômes de l'hémarthrose sont tourmentés pendant de nombreuses heures et deviennent de plus en plus douloureux. Ici, vous devez consulter un médecin dès que possible. Lui seul peut prescrire le bon traitement. Et aussi pour poser un diagnostic adéquat et comprendre s'il y a des blessures graves, par exemple des fractures et des ruptures du ligament.

Raisons

Un enfant ou un adulte s'est frappé le coude et il a mal? Tout le monde peut avoir cette situation. Après tout, l'articulation du coude, comme toute autre, est une formation complexe. Il peut être assez facile de l'endommager dans certaines conditions.

Assurez-vous contre une telle blessure traumatique est impossible. Mais si vous êtes un athlète, essayez de vous échauffer le plus possible et de ne pas dépasser les charges admissibles. Bien que pendant la formation, les enregistrements et les résultats maximums soient atteints, cela ne fonctionnera pas non plus.

Les enfants reçoivent plus souvent que les adultes des ecchymoses au coude. Après tout, leur système musculo-squelettique est plus élastique que fort. Et les enfants bougent beaucoup. Une blessure à l'articulation du coude est possible dans les cas suivants: chute ou après impact.

Lorsque de l'énergie mécanique tombe sur un joint, les changements suivants se produisent:

  • les capillaires sous-cutanés sont cassés;
  • les petits nerfs sont endommagés;
  • tissu cartilagineux déformé;
  • tendons et ligaments étirés, parfois cassés;
  • le liquide synovial et le sang sont versés dans la cavité intra-articulaire.

Traitement

En cas de contusion au coude, le traitement doit être correctement et rapidement fourni. Sinon, augmente le risque de complications. Et par lui-même, la réhabilitation sera beaucoup plus difficile et plus longue. Et si une telle blessure traumatique se produit?

  1. Tout d'abord, l'articulation doit être immobilisée. Cela peut être fait avec n'importe quel long morceau de tissu. Convient idéalement à un bandage élastique ou à un appareil orthopédique spécial. Nous sélectionnons la position la plus confortable où la victime ressentira le moins de douleur et réparons le bras.
  2. Dans le même temps, il est impossible de serrer fortement le bandage de fixation. Il ne faut pas pincer la circulation sanguine, sinon le gonflement ne fera que devenir plus fort. Après cela, nous administrons la pilule anesthésique blessée ou anti-inflammatoire non stéroïdienne. S'il y a une personne possédant les qualifications requises, vous pouvez utiliser l'injection de Novocain.

Lorsqu'un coude présente des ecchymoses en tombant ou en frappant, la douleur et l'enflure peuvent être éliminés par le froid. Pour cela, utilisez n'importe quel produit du congélateur ou des glaçons. Vous devez d’abord les envelopper dans un morceau de tissu pour ne pas vous brûler la glace. Ne laissez pas une telle compresse pendant plus d’un quart d’heure. N'utilisez pas de pommade de réchauffement comme Finalgon et Kapsikam pendant les deux premiers jours suivant la blessure.

Dans le traitement pré-médical de la contusion au coude, une chose est importante: pour que l’enflure et l’œdème ne se développent pas, gardez la main plus haute. Cela est nécessaire, car sinon le sang et le liquide articulaire stagneront les articulations intra-articulaires. Il est préférable de fixer cette partie de la main après plusieurs minutes de parole.

Options de traitement

Le médecin est le mieux placé pour décider comment traiter une blessure grave au coude. En regardant la radiographie et en établissant un diagnostic, il sélectionnera des méthodes de traitement supplémentaires.

Il est probable que les méthodes de traitement suivantes seront prescrites:

  • utilisation régulière d'anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • dans les cas graves, prendre des corticostéroïdes;
  • ponction de la jonction intra-articulaire assemblée de liquide et de sang;
  • introduction d'antiseptiques ou d'hormones dans la cavité articulaire;
  • cours de relaxants musculaires ou de chondroprotecteurs, agents vasculaires;
  • des moyens externes avec anesthésique et anti-inflammatoire;
  • après un certain temps réchauffer les onguents;
  • vitamines injectées;
  • traitement de physiothérapie.

La sagesse populaire propose son traitement de la contusion du coude à la maison:

  1. Lavez les feuilles de chou dans de l’eau tiède et rincez-les pour qu’un peu de jus paraisse. Attaché à la connexion coudée, fixer sur la zone endommagée.
  2. Nous prenons des feuilles de bouleau (adaptées à la fois sèches et fraîchement cueillies) en grande quantité. Nous fixons sur la zone endommagée du bras.
  3. Quelques jours après la blessure, vous pouvez appliquer une compresse chauffante. Voici sa version: mélange sable, sel et poudre de moutarde. Nous enveloppons avec un chiffon (un foulard en laine est idéal).
  4. Mélangez vodka, propolis et huile de tournesol. Utilisez quelques jours après avoir reçu des dommages comme une pommade.
  5. Bien soulage la douleur d'un bain chaud d'application locale. Vous pouvez utiliser du mastic naturel: aiguilles, sel de mer, huile de sapin, feuilles de bouleau.

Vidéo "Ecchymoses du coude"

Cette vidéo explique comment traiter les ecchymoses au coude et quelles méthodes thérapeutiques utiliser.

Ecchymose au coude

Titre CIM-10: S50.0

Le contenu

Définition et informations générales [modifier]

L'articulation du coude meurtri est le résultat d'une secousse, d'un coup ou d'une compression, agissant le long de l'axe ou tangentiellement, dans le plan frontal ou sagittal. Les lésions combinées des composants articulaires sont plus courantes, bien que des lésions isolées de la membrane synoviale, de la capsule fibreuse, du cartilage articulaire ou du tissu osseux sous-jacent soient possibles.

Des lésions des tissus périarticulaires entraînent des hémorragies et des foyers de nécrose. L'articulation du coude est sujette à la formation de quantités excessives de tissu cicatriciel ou d'ossification, même après une blessure mineure. Parmi les causes de tels changements pathologiques figurent les caractéristiques de l'apport sanguin et l'innervation de l'articulation du coude.

Étiologie et pathogenèse [modifier]

Manifestations cliniques [modifier]

Cliniquement, la contusion des tissus périarticulaires de l’articulation du coude se manifeste par une sensibilité locale, un gonflement et des ecchymoses. La fonction articulaire peut être altérée en raison d'une hémorragie étendue dans les muscles environnants.

Les ecchymoses du coude sont souvent accompagnées d'une hémarthrose, qui se développe à la suite d'un saignement causé par le capuchon fibreux et la membrane synoviale endommagés. Le sang étire la capsule articulaire, comprimant les capillaires en même temps, ce qui conduit à la malnutrition et à la destruction du cartilage, et finalement à la déformation de l'arthrose. En plus de l'accumulation de sang dans la cavité de l'articulation avec sa blessure traumatique, le développement de la synovite est possible.

Contusion du coude: diagnostic [modifier]

Diagnostic différentiel [modifier]

Contusion du coude: traitement [modifier]

Prévention [edit]

Autre [edit]

Sources (liens) [edit]

Diagnostic radiologique des maladies des os et des articulations [ressource électronique] / hl. ed. tomas A.K. Morozov - M.: GEOTAR-Media, 2016.

S50 - S59 Blessures au coude et à l'avant-bras

S50 blessure superficielle à l'avant-bras

  • S50.0 Contusion du coude
  • Ecchymose S50.1 sur l’autre partie non précisée de l’avant-bras
  • S50.7 Lésions traumatiques superficielles multiples à l'avant-bras
  • S50.8 Autres blessures superficielles à l'avant-bras
  • S50.9 lésion traumatique superficielle de l'avant-bras, sans précision

S51 plaie ouverte de l'avant-bras

  • S51.0 plaie ouverte du coude
  • S51.7 Plaies multiples à l'avant-bras ouvertes
  • S51.8 plaie ouverte d'autres parties de l'avant-bras
  • S51.9 Plaie ouverte de la partie non précisée de l'avant-bras

S52 fracture de l'os de l'avant-bras

  • S52.00 Fracture de l'extrémité supérieure de l'ulna fermée
  • S52.01 Fracture de l'extrémité supérieure de l'ulna ouverte
  • S52.10 Fracture de l'extrémité supérieure du radius
  • S52.11 Fracture de l'extrémité supérieure de l'os radial ouverte
  • S52.20 Fracture du corps [diaphyse] os cubital
  • S52.21 Fracture du corps ulnaire [diaphyse] ouverte
  • S52.30 Fracture radiale osseuse [diaphyse] fermée S52.31 Fracture radiale [diaphyse] fracture du corps ouverte
  • S52.40 Fracture combinée des os cubital et diaphysaire, fermée
  • S52.41 Fracture combinée des os ouverts par diaphyse radiale et ulnaire
  • S52.50 Fracture de l'extrémité inférieure de l'os radial fermée
  • S52.51 Fracture ouverte de l'os radial inférieur
  • S52.60 Fracture combinée des extrémités inférieures des os cubital et radial fermée
  • S52.61 Fracture combinée des extrémités inférieures des os cubital et radial ouverte
  • S52.70 Fractures osseuses multiples à l'avant-bras fermées
  • S52.71 Fractures multiples de l'avant-bras ouvert
  • S52.80 Fracture d'autres parties de l'os de l'avant-bras fermée
  • S52.81 Fracture des autres parties des os de l'avant-bras ouverte
  • S52.90 Fracture d'une partie non précisée des os de l'avant-bras, fermée
  • S52.91 Fracture de la partie non précisée des os de l'avant-bras ouverte

S53 Luxation, entorse et foulure du ligament capsulaire du coude

  • S53.0 Luxation de la tête radiale
  • S53.1 Luxation du coude, sans précision
  • S53.2 Rupture traumatique du ligament collatéral radial
  • S53.3 Rupture traumatique du ligament collatéral ulnaire
  • S53.4 Étirement et surcharge de l'appareil ligamentaire capsulaire de l'articulation du coude

S54 lésion nerveuse au niveau de l'avant-bras

  • S54.0 Lésion nerveuse au coude au niveau de l'avant-bras
  • S54.1 Traumatisme du nerf médian au niveau de l'avant-bras
  • S54.2 Traumatisme du nerf radial au niveau de l'avant-bras
  • S54.3 Traumatisme du nerf sensoriel de la peau au niveau de l'avant-bras
  • S54.7 Traumatisme à plusieurs nerfs au niveau de l'avant-bras
  • S54.8 Blessure aux autres nerfs au niveau de l'avant-bras
  • S54.9 Lésion traumatique d'un nerf non spécifié au niveau de l'avant-bras

S55 Traumatisme des vaisseaux sanguins au niveau de l'avant-bras

  • S55.0 Lésion traumatique de l'artère du coude au niveau de l'avant-bras
  • S55.1 Lésion de l'artère radiale au niveau de l'avant-bras
  • S55.2 Lésion de la veine au niveau de l'avant-bras
  • S55.7 Traumatisme de plusieurs vaisseaux sanguins au niveau de l'avant-bras
  • S55.8 Blessure aux autres vaisseaux sanguins au niveau de l'avant-bras
  • S55.9 Lésion traumatique d'un vaisseau sanguin au niveau de l'avant-bras, sans précision

S56 Traumatisme des muscles et des tendons au niveau de l'avant-bras

  • S56.0 Traumatisme au fléchisseur du pouce et de son tendon au niveau de l'avant-bras
  • S56.1 Blessure du fléchisseur de leurs autres doigts et tendon au niveau de l'avant-bras
  • S56.2 Blessure à un autre fléchisseur et tendon au niveau de l'avant-bras
  • S56.3 Blessure à l'extenseur ou au ravisseur du pouce et à ses tendons au niveau de l'avant-bras
  • S56.4 La blessure de l'extenseur de l'autre des doigts et de son tendon au niveau de l'avant-bras
  • S56.5 Blessure à un autre extenseur et tendon au niveau de l'avant-bras
  • S56.7 Lésions musculaires et tendineuses multiples au niveau de l'avant-bras
  • S56.8 Blessure aux muscles et aux tendons autres et non précisés au niveau de l'avant-bras

S57 avant-bras écrasant

  • S57.0 Écrasement du coude
  • S57.8 Écrasement d'autres parties de l'avant-bras
  • S57.9 Broyage d'une partie non précisée de l'avant-bras

S58 Amputation traumatique de l'avant-bras

  • S58.0 Amputation traumatique au niveau de l'articulation du coude
  • S58.1 Amputation traumatique au niveau du coude et du poignet
  • S58.9 Amputation traumatique de l'avant-bras à un niveau non spécifié

S59 Blessures au bras, autres et sans précision

  • S59.7 Lésions traumatiques multiples à l'avant-bras
  • S59.8 Autres lésions traumatiques précisées de l'avant-bras
  • S59.9 Trauma à l'avant-bras, sans précision

Coude meurtri ich 10

Pendant de nombreuses années à essayer de guérir les articulations?

Chef de l'Institut de traitement des articulations: «Vous serez étonné de voir à quel point il est facile de soigner les articulations en le prenant tous les jours.

  • Comment manifeste
  • Que faire
  • Comment se débarrasser
  • Des complications

Contusion au coude - blessure pouvant survenir à tout âge. Le coude est l'une des parties du corps humain à la structure complexe. Ici, non seulement un grand nombre de nerfs s'entrelacent, mais également de nombreux vaisseaux sanguins.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Au moment de la blessure, un seul élément de l'articulation peut en souffrir, et peut-être tout le coude. Souvent, une ecchymose est accompagnée de luxations, voire de fractures, mais elle ne peut le plus souvent être déterminée que par rayons X. Par conséquent, aucun auto-traitement ne devrait pas être ici.

Parmi les autres complications de la contusion au coude qui, selon la CIM 10, porte le code S50-S59, peuvent être appelées:

  1. Ecchymose.
  2. Hémorragie dans la cavité articulaire.
  3. Pression d'écrasement.
  4. Écraser les nerfs.
  5. La rupture des muscles, des capsules, des tendons.
  6. Dommages au cartilage.

Si non traitée, bursite, synovite, tendinite commence à se développer, c'est-à-dire processus inflammatoires qui deviennent souvent chroniques et peuvent s'aggraver de temps à autre. Les guérir ne fonctionnera pas.

Le plus souvent, l'ecchymose de cette partie du corps se produit lors de la chute. Aussi souvent causer des accidents et des blessures au travail.

Comment manifeste

Les symptômes de la blessure dépendront de la gravité de la blessure. Avec un léger impact, l'intégrité de la capsule, des muscles et des ligaments est préservée, mais la douleur sera très importante, car les terminaisons nerveuses ici passent à la surface même et, le cas échéant, elles seront pincées, ce qui provoquera une forte attaque douloureuse qui passera au bout d'une heure.

La douleur peut irradier à la main ou à l'épaule. Il est de courte durée et n'entraîne aucune souffrance pour la victime.

En cas de blessure grave, les symptômes peuvent être les suivants:

  1. La douleur, qui sera très forte au début, s'atténue progressivement, mais ne disparaît pas complètement.
  2. Le mouvement dans le coude devient très limité.
  3. Sur le site de l'impact, la peau devient d'abord rouge, puis une ecchymose apparaît sur le site lorsque les vaisseaux sanguins sont endommagés.
  4. L'œdème se développe en quelques heures seulement. Il est très prononcé et ne permet pas de distinguer une contusion d’une luxation ou d’une fracture.
  5. La palpation de l'articulation peut être chaude, indiquant que l'inflammation a commencé.

Les rayons X ne révèlent pas toute la gravité d'une contusion au coude, dont les symptômes peuvent être très différents lors d'une chute. Mais cela peut être fait en utilisant un scan IRM. Ici, vous verrez une capsule élargie du coude, le déplacement du coussinet adipeux, des dommages au tissu cartilagineux, des dommages aux ligaments.

Que faire

Les premiers soins en cas de contusion au coude doivent être fournis sur les lieux. S'il s'agit d'une blessure légère, appliquez quelque chose de froid sur la zone touchée, par exemple des aliments surgelés ou de la glace. Faire une telle compresse est nécessaire pour tout le premier jour.

Il est nécessaire de bouger les doigts, mais seulement si la détermination exacte de l'absence de luxation ou de fracture.

Si une ecchymose apparaît, il est utile d'utiliser des pommades pour sa résorption. Si le traitement doit être effectué à domicile, vous devez absolument consulter votre médecin pour savoir s’il est possible d’effectuer ces opérations ou d’autres.

Si l'on soupçonne une blessure plus grave, le bras doit être immobilisé et la victime doit être emmenée au centre de traumatologie.

Comment se débarrasser

Une ecchymose du poignet, qui peut accompagner l'ecchymose du coude, est traitée exactement de la même manière. La pharmacothérapie consiste à prendre des glucocorticoïdes sous forme de pommades ou d'injections à insérer dans l'articulation. Mais cela n'est utilisé qu'en cas de blessure grave, lorsque d'autres méthodes sont inutiles.

Les médicaments les plus couramment utilisés dans le groupe des AINS qui aident à soulager la douleur et l’inflammation. Vous pouvez les appliquer sous forme de pommades et sous forme de comprimés. Les injections ne sont prescrites que pour des blessures graves.

Le traitement de la contusion du coude peut inclure la prise de Pentalgin et d’autres analgésiques pouvant être à la maison.

Parfois, des chondroprotecteurs peuvent être prescrits. Après élimination de la douleur aiguë et de l'œdème, le traitement doit être poursuivi.

Sur les conseils d'un médecin, vous pouvez commencer à faire de la gymnastique et à suivre un traitement thermique, par exemple, UHF, ou à effectuer des compresses de réchauffement. Les exercices aident à prévenir les contractures et les adhérences.

Des complications

Après une blessure sans traitement, du liquide peut apparaître dans l'articulation du coude. Dans ce cas, on se plaindra d'une sensation de satiété, la taille de l'articulation sera plusieurs fois plus grande, la température du corps augmentera et une douleur intense apparaîtra.

Pour enlever le liquide besoin d'être perforé, et cela ne peut être qu'un médecin. Il faut ensuite prescrire au patient des antibiotiques, le plus souvent sous forme d'injections intramusculaires. Cette complication est relativement rare. Habituellement, même les contusions les plus graves passent sans aucune conséquence.

  • Symptômes et traitement de l'arthrite du pied
  • Types, symptômes et traitement de l'arthropathie du pied
  • Tendinite de la coiffe des rotateurs - manifestations et traitement
  • Manifestations et traitement de la névrite du nerf brachial
  • Ostéochondrose de la colonne lombaire - quelles pourraient en être les conséquences?
  • Arthrose et périarthrose
  • Les douleurs
  • Vidéo
  • Hernie spinale
  • Dorsopathie
  • Autres maladies
  • Maladies de la moelle épinière
  • Maladies articulaires
  • Cyphose
  • Myosite
  • Névralgie
  • Tumeurs de la colonne vertébrale
  • Ostéoarthrose
  • L'ostéoporose
  • Ostéochondrose
  • Saillie
  • Radiculite
  • Syndromes
  • Scoliose
  • Spondylose
  • Spondylolisthésis
  • Produits pour la colonne vertébrale
  • Blessures à la colonne vertébrale
  • Exercices du dos
  • C'est intéressant
    27 juillet 2018

    Douleur lombaire la nuit - que faire?

    Qu'est-ce que je veux dire par IRM et quels sont certains problèmes de diagnostic?

    Après un accident vasculaire cérébral, la chair de poule ne passe pas

    Ça fait mal de s'asseoir et parfois de se coucher, une partie de la colonne vertébrale fait mal

  • Douleur lombaire à 15 ans - que faire?

Catalogue des cliniques rachidiennes

Liste de drogues et de médicaments

© 2013 - 2018 Vashaspina.ru | Plan du site | Traitement en Israël | Commentaires | A propos du site | Accord utilisateur | Politique de confidentialité
Les informations sur le site sont fournies uniquement à des fins populaires et éducatives, ne prétendent pas à une référence ni à une précision médicale, ne constituent pas un guide d'action. Ne pas se soigner soi-même. Consultez votre médecin.
L'utilisation des éléments du site n'est autorisée que s'il existe un lien hypertexte vers le site VashaSpina.ru.

Nos articulations sont en mouvement constant. Pour cette raison, ils vivent: on sait que le frottement des surfaces articulaires les unes contre les autres fournit une nutrition au cartilage. Si quelque chose ne va pas avec le joint, il devient très vite perceptible. Les douleurs articulaires sont un problème très courant et, selon les statistiques, c'est la première raison au monde pour laquelle il est fréquent de demander de l'aide et la principale raison de l'utilisation d'analgésiques. Les médecins doivent donc très souvent se casser la tête: quelle est exactement la cause de la «défaillance» de l’une ou l’autre des articulations?

L'articulation n'est pas une structure très compliquée, mais la douleur est toujours liée à de nombreuses causes: la surface articulaire, les tissus mous qui l'entourent, les muscles ou les os peuvent être endommagés. Le sac articulaire, que les médecins appellent la bourse, peut également s'enflammer et causer des souffrances. Le sac entoure l'articulation, l'isole des tissus environnants et crée une cavité dans laquelle le fluide intra-articulaire - un lubrifiant - circule, assurant ainsi un glissement doux des surfaces. L'inflammation de cette formation anatomique est appelée bursite.

La bursite est le plus caractéristique des grandes articulations chargées avec une grande amplitude de mouvements - épaule, genou, coude. Pour chacune des articulations est connu pour son éventail de situations, provoquant le développement de la bursite. Dans la CIM-10, les bourses sont affectées du code 70-71.

L'articulation du coude chez l'homme est très demandée. Cela est dû à l'utilisation active des membres supérieurs dans la vie quotidienne, le travail. L'articulation du coude est la deuxième après l'épaule en termes de volume de charge effectué (si l'on parle du membre supérieur).

Raisons

Il est naturel de supposer que le processus ulnaire se produira plus souvent chez les personnes dont l'articulation est surchargée davantage. En effet, ce type de maladie est plus fréquent chez les personnes exerçant certaines professions ou des professions spécifiques. Ceux-ci comprennent:

  • athlètes professionnels (le plus souvent des joueurs de tennis, des boxeurs, des gymnastes, des lutteurs de judo, des lanceurs de javelot et des haltérophiles, ainsi que des représentants de diverses écoles d'arts martiaux);
  • les personnes dont l'activité professionnelle est associée à un stress accru sur l'articulation du coude: opérateurs de marteaux pneumatiques, mécaniciens, jardiniers, métallos. Dans le passé, cette maladie touchait souvent les boulangers (nécessité de déposer du pain au four sur une pelle avec un long bras qui charge le coude), les étudiants et les employés (réécriture manuelle de grandes quantités de texte). Maintenant que la dactylographie par ordinateur a pratiquement supplanté la dactylographie manuelle, ce problème peut se produire avec les opérateurs et les programmeurs de PC. En règle générale, dans un tel cas, les articulations du poignet sont également touchées en même temps, ce qui entraîne également une charge importante;
  • parmi les autres segments de la population, les maladies articulaires touchent le plus souvent des personnes plus âgées. La bursite de l'articulation du coude ne fait pas exception: la fréquence de négociabilité pour cette affection augmente considérablement après 50 ans.

Les causes les plus courantes du développement de la bursite du coude (Tableau 1)

Caractéristiques anatomiques de l'articulation du coude

La complexité de la structure de l'articulation du coude réside dans le fait qu'il s'agit d'une structure que l'on peut qualifier de «trois en un». A la base, ce sont trois articulations différentes enfermées dans une seule capsule:

  • épaule - entre l'humérus et l'ulna;
  • articulation brachiorale - entre l'humérus et les os radiaux;
  • articulation radioulaire - entre les os radial et cubital.

Grâce à un tel dispositif dans l'articulation, il est possible d'obtenir de tels mouvements qui offrent la plus grande mobilité des parties inférieures du membre supérieur: l'avant-bras et la main.

La capsule de l'articulation du coude se compose de deux couches, ou feuilles, comme disent les médecins. La couche interne génère de l'humidité pour le joint, la couche externe donne de la résistance à la capsule. La capsule recouvre les trois articulations, formant un semblant de sac fermé.

Le fait que, dans la cavité articulaire, la capsule forme des plis, les cloisons ont également une valeur, grâce à quoi elle présente une structure complexe à plusieurs chambres. Par exemple, les parties antérieure et postérieure de la cavité articulaire ne communiquent entre elles que par un étroit intervalle d'ouverture situé entre les os radial et ulnaire. Cette caractéristique est importante lors de la ponction articulaire: pour éliminer complètement le liquide ou le sang, il est nécessaire de pratiquer la ponction à deux endroits: devant et derrière.

La capsule et les ligaments de l’articulation du coude sont très développés: par exemple, le ligament le plus puissant, l’intérieur, peut supporter une charge de traction jusqu’à 230 kg, les autres jusqu’à 130-160 kg par déchirure.

Peut-être, de tous les articulations du coude, a la réactivité la plus élevée en réponse à des dommages même mineurs. La raison en est les particularités de son approvisionnement en sang et de son innervation. Le fait est que l’artère principale de l’articulation crée jusqu’à trois réseaux vasculaires développés dans ses capsules: deux dans la couche interne et un dans la couche externe. Dans les plis des sacs articulaires, les vaisseaux peuvent généralement former des boucles. Une telle structure est conçue par nature pour la meilleure sortie de sang de l'articulation, ce qui est normal et en cours. Mais à la moindre blessure du sac articulaire, son débit diminue, ce qui entraîne un écoulement sanguin - et l'articulation se gonfle très rapidement.

De plus, la masse de terminaisons nerveuses est étendue dans toutes les couches du sac articulaire. La douleur qui accompagne toute blessure ou inflammation est perçue par le corps comme un signal de danger et les muscles entourant l'articulation du coude se contractent immédiatement - le coude est immobilisé. Dans ce cas, le spasme est prononcé et neutralise également l'écoulement de sang - l'œdème se développe en très peu de temps.

Les symptômes

Pour être précis, non pas un mais trois sacs existent dans l'articulation du coude. Et même si, fondamentalement, ils forment toujours une structure intégrale unique, il est préférable de les considérer séparément, du point de vue anatomique et clinique. Ceux-ci comprennent:

  • poche sous-cutanée: enveloppe le joint le long du périmètre;
  • radiolumeur: couvre la tête du radius et les os de l’ulna
  • ulnaire interosseux: situé au-dessus des trois os de l'articulation.

En fonction du sac avec lequel l'inflammation commence, la bursite de l'articulation du coude peut se manifester avec divers symptômes. Mais plus tard, en règle générale, le processus pathologique s’étend aux trois bourses et les différences dans la clinique d’origine sont tout simplement effacées.

Dans la bursite, les symptômes et les syndromes suivants peuvent survenir:

  1. L'œdème survient généralement plus tôt que les autres symptômes et dérange le plus le patient. Avec les microtraumatismes, maladies auto-immunes, l'œdème commence progressivement et peut être la seule manifestation de la bursite pendant longtemps. En l'absence de traitement, il progresse: l'articulation grossit, son mouvement est perturbé, d'autres signes de la maladie apparaissent.
  2. Pour bursite est caractérisée par une position de la main forcée semi-pliée. De l'extérieur de l'articulation, sa capsule fait saillie. Dans la région de l'olécranon, la partie la plus saillante de l'articulation est un sac articulaire considérablement élargi, ressemblant à une prune (dans un membre tendu).
  3. Les rougeurs de la peau ne sont pas toujours observées et indiquent non seulement une violation de la sortie du liquide intra-articulaire, mais également une inflammation active actuelle - microbienne, auto-immune.
  4. La douleur accompagne donc toujours l'inflammation lors d'une bursite de différentes manières - d'une sensation d'inconfort à une douleur intense, conduisant à l'impossibilité de bouger le coude. L'intensité de la douleur dépend de la gravité de l'inflammation.
  5. Les symptômes courants d'inflammation - fièvre, intoxication - ne sont pas typiques d'une bursite isolée, sauf en cas d'infection de la poche articulaire.

Toutes ces manifestations sont caractéristiques non seulement de la bursite et peuvent survenir dans d'autres maladies rhumatologiques et traumatologiques - arthrite, épicondylite, fractures et entorses, etc. Ainsi, pour le diagnostic correct de la bursite, des méthodes de recherche supplémentaires, ainsi qu'un historique correctement rassemblé, sont d'une grande importance.

Une compréhension finale de l’essence du processus permet d’utiliser une classification utilisée dans la pratique clinique. Les bourses (code CIM-10 70-71) se différencient par les caractéristiques suivantes:

  • selon la nature de l'exsudat: séreux, purulent, hémorragique;
  • par type de flux: aigu, subaigu, récurrent et chronique.

Méthodes de diagnostic

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Parfois, pour le diagnostic de "bursite du coude", il ne suffit pas de données cliniques. Il est nécessaire de collecter plus d'informations sur l'articulation touchée. Dans ce cas, les procédures de diagnostic suivantes peuvent être utilisées (à la discrétion du médecin):

Examen radiographique

C’est la référence en orthopédie, en rhumatologie et en traumatologie, qui permet d’évaluer la structure, les contours des os, la présence ou non de fractures. Sur la radiographie, il est impossible de voir les structures molles - muscles, ligaments, peau, mais avec une bursite, cette méthode est extrêmement importante car elle permet de voir l’absence d’une autre pathologie macabre et de poser le bon diagnostic.

Sur une radiographie, les athlètes professionnels constateront des modifications des os formés depuis longtemps en réponse à une augmentation du stress: épaississement des os, fermeture des zones de croissance à l’avance. Dans les endroits où le ligament est attaché à l'os, vous pouvez trouver beaucoup de pointes (ostéophytes), et dans la cavité articulaire - des corps intra-articulaires, dans la vie quotidienne, appelés "souris articulaires".

La caractéristique la plus caractéristique d’une «articulation d’athlète» est la détection d’un éperon à l’intérieur de l’articulation. Cet éperon peut être gros et parfois même casser. Dans ce cas, la bursite de l'articulation du coude est très longue, difficile à traiter et nécessite une intervention chirurgicale.

Si une bursite apparaît sur le fond d’une maladie rhumatologique, elle est toujours accompagnée d’une lésion du tissu cartilagineux. Sur la radiographie, cela se manifeste par la contraction de la surface articulaire (Uzuratsiya).

Si les symptômes de la maladie ne sont pas causés par une bursite, mais par une fracture, cette dernière est facilement déterminée sur l'image radiographique.

Étude de contraste aux rayons x

Vous permet de voir des corps étrangers dans la cavité articulaire qui sont invisibles sur une radiographie normale. La méthode consiste en une radiographie après l'introduction d'un agent de contraste spécial dans le joint avec ou sans air. L'image résultante vous permet également d'obtenir des informations sur l'état des surfaces articulaires, de déterminer l'emplacement optimal pour la perforation de l'articulation (si nécessaire) et de tracer les contours des ligaments et des poches articulaires.

Méthode radionucléide

L’étude est largement utilisée en traumatologie et en rhumatologie, ce qui permet d’identifier avec précision les tumeurs, d’évaluer le métabolisme des minéraux et le degré de maturité des processus osseux - les épines. La bursite chronique et récidivante de l'articulation du coude est l'indication la plus courante pour le diagnostic des radionucléides. Elle permet d'établir la cause d'un aussi long parcours de cette maladie et de choisir la bonne tactique de traitement. Mais avec l’apparition de méthodes plus simples et non moins informatives, les indications pour l’utilisation de cette étude sont maintenant plus restrictives.

Échographie des articulations

L'échographie est l'une des méthodes de recherche non traumatiques les plus importantes. Elle permet de visualiser le contenu du sac articulaire et d'évaluer l'état des tissus mous situés autour de l'articulation. Sa signification principale réside précisément dans ce sens, car l'échographie «montre» très mal l'état des surfaces du cartilage et de l'os.

Actuellement, cinq approches sont connues, à partir desquelles une inspection du joint peut être effectuée. En outre, cinq états pathologiques peuvent être détectés lors d'une échographie. Ceux-ci comprennent:

  • épaississement du tendon;
  • inflammation des tendons (tendinite);
  • épaississement de la gaine tendineuse (paraténonite);
  • hématomes intermusculaires;
  • bursite ulnaire.

Ainsi, le rôle de l'échographie des articulations augmente considérablement lorsqu'il est nécessaire d'effectuer un diagnostic différentiel entre ces conditions. C'est une tâche très urgente pour la médecine sportive, ainsi que pour le traitement des maladies professionnelles des articulations.

Imagerie par résonance magnétique et calculée

Dans certains cas, les patients développent périodiquement un gonflement et une limitation des mouvements de l'articulation du coude, une gêne ou une douleur, mais il n'est pas possible d'identifier la cause de ces symptômes à l'aide des méthodes désignées. Dans de telles situations, un scanner ou une IRM est montré. Ces méthodes sont inégales: la tomodensitométrie vous permet de suivre l’état des tissus durs - os, cartilage et résonance magnétique - doux: cartilage, poches et ligaments.

Le scanner et l'IRM peuvent aider à résoudre les situations de diagnostic les plus difficiles. La nécessité de les utiliser apparaît généralement en cas d'évolution chronique ou récurrente de la maladie et permet également d'identifier les conséquences d'une bursite au coude.

Arthroscopie du coude

La méthode est unique à sa manière: d’une part, elle permet d’inspecter qualitativement la cavité articulaire et, d’autre part, de procéder immédiatement à des manipulations thérapeutiques, si nécessaire. L'arthroscopie est essentiellement une intervention chirurgicale.

Indications pour arthroscopie:

  • douleur dans l'articulation après une blessure mineure;
  • symptômes de bursite récidivante;
  • restriction de mouvement dans l'articulation;
  • bursite d'étiologie inconnue.

Contre-indications à l'arthroscopie:

  • la présence d'une infection commune ou locale;
  • arthrose déformante de degré III ou IV;
  • rétrécissement important de la fissure articulaire révélée par les radiographies;
  • contractures graves du coude;
  • réduction significative du volume de la cavité articulaire.

La technique de l’arthroscopie est la suivante: après marquage préalable (voir figure), une anesthésie locale de la zone de ponction est réalisée, puis une ponction elle-même. En relation avec les caractéristiques anatomiques décrites ci-dessus, afin de procéder à un examen complet de la cavité de l'articulation du coude, il est nécessaire d'y entrer de trois manières différentes. Un examen des surfaces articulaires et des poches articulaires permet ensuite de déterminer la pathologie à l'origine de la bursite et de passer à la deuxième partie de la procédure - les actions thérapeutiques. L'arthroscopie vous permet de prendre les mesures suivantes:

  • laver la cavité articulaire et en retirer les corps étrangers;
  • arthrolyse (séparation des adhérences dans la cavité articulaire et le sac articulaire);
  • élimination des ostéophytes (excroissances);
  • retrait d'une partie du sac articulaire;
  • élimination des foyers de nécrose.

Diagnostic différentiel de certaines maladies de l'articulation du coude

Il existe un certain nombre de maladies très similaires à la bursite du coude: l'arthrite, l'épicondylite et l'arthrose.

  1. L'arthrite est une inflammation de la surface du cartilage de l'articulation. C'est aussi le résultat de nombreuses causes - infectieuses, auto-immunes, traumatiques. Une bursite, à un degré ou à un autre, accompagne toujours toute arthrite, car l'inflammation de la tête de l'articulation se propage très rapidement dans le sac périarticulaire.
  2. L'épicondylite est une inflammation qui survient au site d'attachement du tendon aux os. Les causes de l'épicondylite sont les longues charges répétitives sur les muscles de l'avant-bras (travail sur ordinateur, sports professionnels, musique, etc.), les blessures. Lorsque épicondylite développe également toujours une inflammation de la bourse, située autour du ligament.
  3. Arthrose - changements dans l'articulation associés à la malnutrition à long terme du cartilage. L'arthrose s'accompagne également de douleurs, d'enflures et parfois d'une inflammation du sac périarticulaire.

Malgré la similitude clinique générale, tous ces états présentent des différences fondamentales dans les tactiques de traitement. Le tableau montre un certain nombre de signes permettant de distinguer les maladies les unes des autres.

Traitement

La bursite au coude est traitée de différentes manières, en fonction de la cause de son apparition. Néanmoins, il existe des principes généraux pour aider avec cette pathologie:

  1. Immobilisation de l'articulation. L'articulation du coude est fixée à l'aide d'un bandage ou d'une orthèse, ce qui apaise le corps, réduit l'inconfort résultant des mouvements et contribue à la résolution de l'œdème.
  2. En cas d’aide d’urgence en cas de bursite aiguë, vous pouvez utiliser une compresse froide. Dans la bursite chronique, ils utilisent des compresses avec du miel, de l'aloès, du bardane, du chasseur ou de l'achillée millefeuille. En médecine traditionnelle, ils utilisent des compressions de légumes frais - concombre, pommes de terre, feuilles de chou.
  3. Les médicaments anti-inflammatoires - les soi-disant AINS. Groupe de base pour le traitement de la bursite et de toutes les maladies rhumatologiques. Fondamentalement, ils peuvent être utilisés sous trois formes posologiques: topique, orale et intramusculaire / intraveineuse.

Les médicaments anti-inflammatoires topiques sont utilisés en l’absence d’accumulation de grandes quantités de liquide dans l’articulation, syndrome de la douleur faible. Forme posologique - gel ou pommade ("Diclofenac", "Dolobene", "Indométhacine", "Voltaren").

Dans la phase aiguë, les pommades qui augmentent le flux sanguin vers l'articulation - pommade de Vishnevsky »,« Finalgon »,« gel Fastum », etc. sont contre-indiquées, car elles augmentent considérablement l'œdème.

Les comprimés d'AINS sont utilisés pour tous les degrés de bursite. S'il est nécessaire d'obtenir un effet rapide, ou s'il existe des maladies de l'estomac dans lesquelles les pilules sont contre-indiquées, prévenez. Il existe de très nombreux médicaments de ce groupe, mais ceux qui ont le plus grand effet sont ceux qui ont un effet principalement anti-inflammatoire. Ceux-ci comprennent:

  • Analgin;
  • Indométacine;
  • Le diclofénac;
  • L'ibuprofène;
  • Le kétoprofène;
  • Acide méfénamique;
  • Nimésulide.

Le paracétamol, les Coxibs, le Dexketoprofen, le Ketorolac, l’aspirine et le Xefocam ont une efficacité nettement inférieure. Tous les AINS ne peuvent pas être utilisés pendant une longue période.

Les antibiotiques sont dans la plupart des cas contre-indiqués en cas de bursite.

  1. La seule exception est la bursite purulente, dans laquelle le liquide articulaire est infecté par une bactérie. La bursite purulente aiguë se manifeste par les symptômes suivants:
  • gonflement et tendresse prononcés;
  • fièvre, température corporelle élevée;
  • signes de lymphadénite dans le coude et les zones axillaires;
  • obtenir du pus quand la ponction de l'articulation.

Dans ce cas, les antibiotiques du groupe des pénicillines ou des céphalosporines sont utilisés, moins souvent - médicaments des autres groupes (ampicilline, Amoxiclav, Augmentin, Vilprafen, Sumamed, Ceftriaxone, Ceftazidime, Cefoperazon, Cefepime "et autres.).

  1. Les procédures de physiothérapie pour la région articulaire sont présentées à la fois dans la phase aiguë et dans la période de rémission de la bursite. Dans le second cas, la thérapie par la boue, le massage, la thérapie physique, l’acupuncture sont utilisés. Lors de l’exacerbation du processus, il est possible d’utiliser la thérapie magnétique UHF. Il existe des preuves de l'efficacité de l'hirudothérapie (traitement avec des sangsues) dans la bursite aiguë et chronique. La compresse chaude est le type de physiothérapie le plus simple et peut être utilisée pour la bursite chronique. Une telle compresse est possible de livrer à la maison.
  2. La ponction de l'articulation est réalisée en cas d'œdème marqué qui gêne le mouvement, l'absence d'effet positif de la thérapie de base, dans le diagnostic de la bursite purulente. Cette technique, malgré sa simplicité, élimine très efficacement et rapidement l'excès de liquide dans l'articulation. Après la ponction dans le joint, un drainage peut être laissé, fournissant un écoulement lent du contenu inflammatoire.
  3. Un traitement chirurgical (chirurgie) et une arthroscopie sont pratiqués lorsqu'il est impossible de soigner la bursite de manière conservatrice chez les patients atteints de bursite récidivante ou chronique. En plus de l’élimination des corps étrangers, il est possible de retirer chirurgicalement une partie de la membrane articulaire, réséquer les excroissances osseuses, afin d’éliminer la cause qui favorise la circulation altérée du liquide intra-articulaire.

Quel spécialiste traite la bursite

En cas de blessure sportive, un médecin du sport assiste et, en son absence, un médecin traumatologue. Le chirurgien traite des formes compliquées de bursite, à savoir purulentes. Dans les grandes villes pour le traitement des formes compliquées de lésions infectieuses des articulations, il existe des services spécialisés - orthopédie purulente, tuberculose des os et des articulations, etc. Si une bursite est survenue dans le contexte de maladies rhumatologiques, elle devrait être traitée par un rhumatologue. Un médecin ambulancier devrait prendre des mesures urgentes en cas de syndrome douloureux grave. Traiter une bursite compliquée n’est nécessaire qu’à l’hôpital.
En résumé, on peut dire que la bursite du coude est un concept hétérogène. Parfois, la bursite est une maladie indépendante, parfois ce n’est qu’un des symptômes d’une autre maladie. Une compréhension claire des mécanismes d’origine de la bursite est la condition principale de la réussite de son traitement. Tenant compte de la variété des raisons qui la provoquent, une recherche diagnostique complète de la bursite est la prérogative du chirurgien orthopédique ou du rhumatologue.

  1. Rhumatologie. Leadership national. M.: 2013
  2. Mironov S.P. Dommages à l'articulation du coude pendant le sport. M.: 2000

Contusion au coude

Lorsque le coude est endommagé dans cette partie de la main, des sensations extrêmement douloureuses apparaissent. Même une légère ecchymose du coude pendant une longue période fait tomber une ornière. En cas de blessure du membre au-dessus ou au-dessous de l'articulation articulaire, une fracture du coude fermé n'est pas exclue. Il est important d’évaluer correctement l’état du tissu lésé, faute de quoi des dommages graves passeraient inaperçus et auraient des conséquences désagréables.

Code de blessure CIM 10

Les dommages au coude et à l'avant-bras selon la classification internationale des maladies sont inclus dans le groupe S50-S59. Selon le code S50 selon la CIM 10, une blessure au coude et d’autres blessures superficielles sont directement masquées. En cas de blessure au poignet, le code sera différent - S60. Selon la classification des maladies, les lésions non précisées de l'avant-bras et du coude sont signalées par le code S59.

Raisons

De tous les cas de dommages à l'avant-bras, les coups au coude sont plus fréquents et sont associés à la négligence dans la vie quotidienne. Vous pouvez avoir une ecchymose au coude lors d'une collision ou d'une chute. Certaines maladies infectieuses qui causent des maladies des articulations peuvent provoquer des douleurs au coude. Dans ce cas, même un faible impact mécanique peut provoquer des blessures.

Les ecchymoses provoquent des troubles impliquant les tissus mous dans le processus inflammatoire. En médecine, ces blessures ne sont pas préoccupantes, mais nécessitent des soins d’urgence. Premièrement, pour une blessure superficielle à la main, des blessures plus graves peuvent être masquées. Deuxièmement, les hématomes et les tumeurs deviennent les causes de réactions inflammatoires et nuisent aux fonctions du membre.

Chez les enfants, des ecchymoses au coude surviennent lors de jeux, de combats et d'inattention imprécis, et chez un nourrisson, ces troubles sont accompagnés de chutes de poussette, de berceau ou de table à langer.

Les symptômes

Immédiatement après l'impact, la douleur survient. Simultanément, une tumeur apparaît. Avec une légère ecchymose, il n'y a pas de tumeur, mais la douleur est assez prononcée. Si les muscles et les tendons au niveau du poignet sont impliqués dans le processus pathologique, un gonflement ou un gonflement important se produit, ce qui limite le mouvement des doigts.

Les symptômes cliniques de la blessure au coude sont les suivants:

  • ecchymose - pour éviter une hémorragie échoue pratiquement, sauf si une assistance médicale a été fournie à temps. L'hématome dans les courbures du coude indique une lésion des tissus articulaires, auquel cas du sang peut s'accumuler dans l'articulation;
  • une bosse sur le coude - à ne pas confondre avec les poches. Si les poches n'apparaissent pas immédiatement et si les contours ne sont pas nets, la grosseur apparaît immédiatement après l'impact et se fait facilement sentir. Un tel symptôme peut indiquer un déplacement des extrémités des os cubital et radial, c'est-à-dire une luxation;
  • la raideur - résulte de la douleur ou du traumatisme des structures musculaires. Si le bras n'est pas plié au coude, les dommages aux fibres nerveuses ne sont pas exclus. Les symptômes d'une contusion du nerf ulnaire impliquent une grande douleur.

Premiers secours

Après avoir reçu un coup, vous devriez appliquer un rhume au coude. Cette simple manipulation ne permettra pas à la main de gonfler et de virer au bleu. En cas de blessure grave au coude, un soulagement de la douleur peut être nécessaire. La douleur est rarement prolongée bien que son intensité varie. Prendre des analgésiques n’est pas nécessaire, mais une pommade anesthésique atténuera les symptômes.

Premiers soins pour les ecchymoses consiste à traiter les plaies et les abrasions lorsque la peau est déchirée. Si vous avez des doutes sur la nature de la blessure, contactez le service des urgences.

Que faire quand le coude meurtri

À la maison, une pommade au venin d'abeille et des compresses froides aident à soulager la douleur. Il est possible d'éviter le remplissage sanguin des tissus en plaçant le membre au-dessus du niveau de l'épaule. Après 24 à 48 heures, le lieu meurtri est autorisé à se réchauffer, ce qui éliminera l'hématome.

Que faire lorsque le coude blesse un enfant? L'ordre des soins sera le même. En cas de suspicion de luxation ou de fracture, il est préférable de mettre un pansement sur le bras pour éviter la luxation. En cas de blessure grave chez l'enfant, donnez "Nurofen" ou "Paracétamol", qui atténuera la douleur.

Diagnostic et traitement

Au cours d’études diagnostiques, le médecin identifie les étirements et les contraintes excessives de l’appareil capsule-ligament, la dégradation de l’intégrité des articulations, les fractures et les fractures osseuses. Lorsque de telles pathologies sont découvertes, elles sont reconstituées et immobilisées. Si le faisceau neurovasculaire de l'épaule est endommagé, des problèmes de flexion-extension surviennent. Les plaies simultanées du poignet et du poignet parlent de troubles multiples nécessitant un examen attentif.

Les principales méthodes de diagnostic incluent la radiographie et les ultrasons. Afin d'éviter tout diagnostic erroné, la lésion des structures osseuses doit être exclue. La radiographie révèle une fracture du corps de la diaphyse radiale et une luxation de l'articulation. Pour établir un traumatisme du nerf ulnaire, une accumulation de fluide dans l'articulation du coude après une blessure et des dommages aux structures molles aident l'IRM.

Sur la base des données obtenues, la thérapie est sélectionnée par le médecin traitant. S'il n'y a pas de lésions ouvertes, mais qu'il y a des problèmes d'activité articulaire, les facteurs traumatiques sont exclus. Le traitement principal contre les ecchymoses du bras et du coude consiste à fournir du repos. La durée de la récupération dépend de l'intensité de la blessure. La douleur passe vite, mais l'hématome et le gonflement persistent pendant plusieurs jours.

Il sera possible de guérir rapidement l'ecchymose si les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins n'ont pas été touchés. Sinon, le coude fera mal pendant longtemps. Pour le soulagement de la douleur dans les traumatismes traumatiques, le dimexide à base de diméthylsulfoxyde est utilisé en externe.

La liste des dispositifs médicaux pour la résorption des hématomes comprend des onguents chauffants et anti-inflammatoires pour enfants. Ils sont utilisés deux jours après la blessure. En thérapie, il faut adhérer au système: traiter régulièrement la surface affectée, ne pas charger le bras et effectuer un auto-massage pour stimuler la circulation sanguine.

Si la blessure était grave, alors bandage. Il est enlevé après quelques semaines, avec le rétablissement complet peut atteindre 1-2 mois. Le traitement opportun des blessures au coude empêche un phénomène aussi désagréable que l’accumulation de liquide dans l’articulation. Il est formé en raison d'une violation de la circulation naturelle. Après une thérapie complexe avec l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, le patient sera en mesure de faire face à un symptôme déplaisant.

Comment traiter la contusion du coude

Il est possible de soigner soi-même une blessure au coude. Le traitement à domicile comprend l'utilisation de pommades pour hématome - Heparoid Zentiva, haparine, Dolobene. Le gel Troxevasin est un bon remède. Il convient au traitement de la contusion du coude à la maison et à la normalisation de la circulation sanguine.

Comment traiter la contusion du coude avec la médecine traditionnelle? Aide à réchauffer les lotions et les compresses, la chaleur sèche. Le traitement des remèdes populaires implique l'utilisation de pansements salés pour soigner les ecchymoses. Le sel dans un sac en lin est attaché au lieu du dommage. La durée du traitement de la blessure à l'articulation du coude avec du sel est de 5 à 7 jours.

Réhabilitation

Une rééducation spéciale pour la récupération rapide du coude n'est pas toujours nécessaire. La thérapie magnétique aidera avec les blessures graves, il est également prescrit pour les entorses et les blessures fermées de l'articulation du coude de l'os de l'avant-bras. Si la synovite traumatique est exclue, un massage léger est effectué dès les premiers jours et une thérapie par l'exercice est effectuée afin d'éviter le développement de déformations et de raideurs.

Comment concevoir l'articulation du coude correctement? Toute violence est exclue. Si vous ne pouvez pas redresser votre main, ne faites pas d’efforts supplémentaires. Il est préférable de faire une seconde (ou primaire) radiographie et de s’assurer qu’il n’y a pas de violation cachée.

Des questions? Demandez-les à notre médecin du personnel ici sur le site. Vous obtiendrez certainement une réponse! Posez une question >>

Complications et conséquences

Si le bras ne se plie pas dans l'articulation en raison d'une accumulation de sang dans l'articulation, ce phénomène est appelé hémarthrose. Les conséquences négatives de la contusion du coude comprennent l'arthrose post-traumatique. En raison des dommages, les tissus cartilagineux se développent ensemble et s'ossifient. Les complications de la blessure de l'épaule et du coude sont le déplacement des tissus articulaires. Cela est dû à une subluxation ou luxation cachée des os de l'avant-bras, non détectée lors du diagnostic.

L'amputation traumatique au niveau de l'olécrane est un phénomène rare pouvant survenir à la suite d'un accident ou d'une catastrophe naturelle. Il est difficile d'appeler cette blessure une complication d'une blessure, mais plutôt une violation indépendante d'une qualité exceptionnelle.

Chers lecteurs du site 1MedHelp, si vous avez encore des questions sur ce sujet, nous nous ferons un plaisir de vous répondre. Laissez vos commentaires, commentaires, partagez des histoires sur la manière dont vous avez vécu un traumatisme similaire et surmonté avec succès les conséquences! Votre expérience de vie peut être utile à d'autres lecteurs.