Grossesse avec hernie de la colonne lombaire

Ecchymoses

La hernie intervertébrale et la grossesse sont des phénomènes qui ne s'excluent pas mutuellement. Pendant la grossesse, le corps de la femme subit non seulement diverses modifications des niveaux hormonaux, mais connaît également une augmentation du stress sur tous les systèmes et organes. Sur la colonne vertébrale avec la croissance et le développement du fœtus est un fardeau spécial.

L'essence du problème

Dans une hernie lombaire intervertébrale, la grossesse est un risque important d’exacerbation de la maladie. Et bien qu’avec une grossesse sûre, tous les problèmes peuvent être surmontés en suivant les recommandations du médecin. Avant de vous trouver dans une position intéressante, vous devez tout planifier avec soin.

Il arrive qu'une hernie discale se développe chez une femme pendant la grossesse, mais dans la plupart des cas, ce phénomène se produit si la femme enceinte a déjà eu une ostéochondrose auparavant. L'insiduité de l'ostéochondrose est qu'il peut ne pas être au courant pendant une longue période et souvent, une femme découvre sa maladie lorsqu'elle est enceinte.

Le plus souvent, la hernie commence à se manifester au cours des dernières étapes de la procréation, car pendant longtemps, les disques supportent quotidiennement une charge très importante. En conséquence, leur destruction se produit et, par conséquent, la dernière étape de la hernie.

Le mécanisme d'action d'une hernie pendant la grossesse

Les lésions discales intervertébrales affectent et irritent les tissus environnants. Pendant la grossesse, la paroi arrière de l'utérus se trouve à proximité immédiate de la colonne vertébrale et reçoit donc également sa part de l'impact.

Lorsque des pressions sont exercées sur les racines des nerfs, les impulsions qui les traversent commencent à être mal conduites et avec des interruptions. Certaines fibres nerveuses transmettent des signaux aux muscles des organes pelviens et génitaux. En conséquence, les vaisseaux pincent et se rétrécissent, c’est-à-dire que la nutrition de l’enfant se détériore.

La grossesse avec hernie de la colonne vertébrale est compliquée par des sensations de douleur persistantes qui obligent une femme à réduire son activité. En conséquence, le ton de tous les systèmes et organes s’aggrave également, ce qui peut affecter le développement et la croissance du fœtus. En outre, la douleur épuise le système nerveux d'une femme enceinte, qui se trouvait déjà dans une situation difficile en raison de la prolifération des hormones, et elle peut développer des états dépressifs.

L'enfant se sent bien dans l'état d'esprit de sa mère et une surcharge nerveuse prolongée aura une incidence sur son état. Les naissances avec une hernie peuvent également se produire avec des complications: la maladie réduira le nombre de tentatives et une césarienne peut être nécessaire.

Étiologie du phénomène

En règle générale, les facteurs suivants contribuent au développement d'une hernie pendant la grossesse:

  1. La femme bouge un peu parce que le mouvement actif est particulièrement important dans les premiers termes de porter un enfant.
  2. Le régime alimentaire d'une femme enceinte est constitué de malbouffe, ce qui entraîne des processus d'intoxication à l'origine du développement de la maladie.
  3. Pendant la grossesse, la colonne vertébrale constitue une charge supplémentaire importante, par exemple si une femme porte des poids lourds ou participe activement à des activités sportives.

Ces facteurs affecteront non seulement la condition de la future mère, mais également le cours de la grossesse et la naissance elle-même. Par conséquent, ils doivent être pris en compte et éliminés.

Si une hernie est apparue avant la grossesse?

Connaissant son diagnostic, une femme devrait traiter une maladie autant que possible avant de concevoir un enfant. Il est nécessaire de contacter la clinique prénatale et d'informer sur le désir d'avoir un bébé. Le médecin dirigera la patiente vers des spécialistes afin de recueillir l'anamnèse aux fins de la planification de la grossesse.

L'orthopédiste prescrira une IRM afin d'avoir une idée précise de la taille et de l'emplacement de la formation de hernie. S'il y a un besoin, alors la chirurgie sera suggérée.

Si la femme a une petite hernie, il est possible de faire un traitement conservateur. Si la dynamique est positive, il n'y aura pas de contre-indications pour la grossesse et l'accouchement, mais pendant toute la période de la grossesse, la femme sera gardée sous surveillance médicale.

Si une hernie est survenue pendant la grossesse?

La grossesse et la hernie de la colonne lombaire, comme déjà mentionné, n’est pas rare. Dans ce cas, toutes les mesures thérapeutiques doivent être nommées en fonction de sa position. La grossesse est une contre-indication à la prise d’analgésiques puissants et d’anti-inflammatoires.

Les massages, la physiothérapie et d'autres méthodes efficaces peuvent nuire à la santé de la mère et du fœtus.

Cependant, avec la bonne approche, la hernie de la colonne vertébrale et la grossesse peuvent coexister. Les méthodes de traitement traditionnelles et les médicaments sûrs sont prescrits aux femmes enceintes, qui, malheureusement, n'agissent pas rapidement, par conséquent, elles soulagent immédiatement la douleur et les symptômes ne fonctionnent pas.

Avec la hernie de la colonne lombaire, qui s'est manifestée aux derniers stades de la grossesse, il n'y a plus de temps pour le traitement. De plus, la charge sur la colonne vertébrale est déjà trop importante et augmentera encore. Dans ce cas, toutes les procédures de sécurité possibles et maximales sont affectées pour pouvoir au moins partiellement soulager la situation.

Symptômes de la hernie pendant la grossesse

Pour déterminer la hernie vertébrale chez les femmes dans la situation peut être sur les motifs suivants:

  • une femme enceinte a mal au dos;
  • la douleur apparaît brusquement et augmente avec le mouvement;
  • En palpant la colonne vertébrale, le médecin trouvera des lésions douloureuses;
  • Parfois, une saillie de hernie peut être vue visuellement.

Il est plutôt difficile de diagnostiquer chez les femmes enceintes car, dans ce cas, les possibilités sont limitées. Si la hernie s'est manifestée au cours du premier trimestre de la grossesse, une échographie et une prise de sang peuvent être effectuées. L'IRM est utilisée à une date ultérieure, et uniquement si la hernie est un danger pour le bébé.

Accouchement avec hernie spinale

Est-il possible d'accoucher naturellement avec une hernie de la colonne vertébrale? C'est une question complexe et hautement individuelle.

L'accouchement est un processus qui nécessite un effort physique considérable de la part d'une femme. Accouchement naturel - Il s'agit d'une tentative dans laquelle le risque de violation d'une hernie est très élevé. En cas de violation, d’engourdissement des membres inférieurs, de perturbation du travail des organes pelviens, une douleur intense peut survenir.

Seul un gynécologue peut prendre une décision sans ambiguïté concernant une césarienne et une consultation d'un orthopédiste est nécessaire immédiatement avant l'accouchement.

À l’heure actuelle, les médecins préconisent un traitement conservateur, c’est-à-dire qu’ils essaient de recourir à une intervention chirurgicale seulement dans les cas extrêmes, cela s’applique également à l’accouchement. Dans quels cas il n'est pas souhaitable de donner naissance à une hernie de façon naturelle? La césarienne est pratiquée si:

  • grande taille de l'éducation;
  • la localisation de la hernie est infructueuse: elle se situe dans la partie inférieure et est décalée vers l'arrière ou sur le côté,
  • il y a un risque élevé d'infraction;
  • pendant la grossesse, les symptômes neurologiques progressent rapidement;
  • la mère a d'autres problèmes qui, associés à une hernie, constituent une contre-indication à l'accouchement naturel.

Dans d'autres cas, autorisés à accoucher seuls.

Mesures préventives

Même si la grossesse se déroule normalement et qu'il n'y a pas de symptômes dangereux et alarmants, il est impossible d'exclure la probabilité d'une hernie pendant le port de l'enfant. Comme vous le savez, il est toujours plus facile de prévenir une maladie que de la soigner. Par conséquent, la prévention de la hernie pendant la grossesse est nécessaire pour toutes les femmes:

  1. Nous devons nous déplacer activement, surtout si une femme a un travail sédentaire. Il est recommandé de prendre de courtes pauses et de flâner.
  2. Une bonne nutrition - ce n'est pas une nouveauté, mais dans la période où un enfant porte un régime, mieux vaut apprendre avec un spécialiste.
  3. Il est bon pour tout le monde de faire de l'exercice physique, et plus encore pour les femmes enceintes. Il existe une grande variété d'exercices destinés aux femmes enceintes. Si une femme a peur de faire de l'exercice physique, par crainte de nuire au bébé, vous pouvez alors trouver un spécialiste et travailler sur un programme individuel sous sa direction.

Il est conseillé de marcher davantage, de respirer de l'air frais et de se rappeler qu'une hernie de la colonne vertébrale n'est pas une contre-indication à la naissance d'un enfant. Avec une attention particulière à leur santé et à la mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin, tout ira bien.

Grossesse et hernie intervertébrale

Une période de gestation entraîne souvent le développement ou l'aggravation de problèmes de santé de la colonne vertébrale.

Une hernie qui n'a pas été guérie avant le début de la grossesse ou qui est déjà apparue pendant la période de gestation de l'enfant ne doit pas être négligée.

Le traitement est nécessaire car, à mesure que le fœtus augmente, la pression sur la colonne vertébrale ne fera qu'augmenter, ce qui peut avoir des conséquences graves. La santé, et même la vie d'un émiettant croissant, pourraient être en danger.

La hernie n'est pas une contre-indication à la grossesse et à l'accouchement. Cependant, ce problème de santé doit être surveillé en permanence par la future mère et par le spécialiste qui la surveille.

Quelle est la hernie intervertébrale

Les disques intervertébraux sont en forme d'anneau. Sa partie externe est constituée de plusieurs couches de tissu cartilagineux. En médecine, on l’appelle l’anneau fibreux. Et la partie interne est représentée par le contenu gélatineux - le noyau du disque intervertébral.

Avec une forte pression sur le disque ou lors de sa dessiccation due à une maladie quelconque, l'anneau fibreux peut se rompre. En même temps, son contenu interne est le noyau, qui s’écoule partiellement ou complètement dans le canal rachidien. Cela s'appelle une hernie intervertébrale.

La hernie intervertébrale peut avoir plusieurs stades de développement:

Ici, donc le disque intervertébral au moment du développement d'une hernie ressemble

Le développement de la protrusion de la hernie peut être dû à une ostéochondrose progressive, des charges non mesurées et régulières sur la colonne vertébrale, une alimentation déséquilibrée, un style de vie sédentaire, une passion pour le sport actif.

Planification de la grossesse pour la hernie

Si la hernie a déjà eu lieu avec une femme avant le début de la grossesse pendant la grossesse de l'enfant, il est important de subir l'examen nécessaire et d'identifier le stade de développement de la hernie. La consultation d'un neurochirurgien, d'un neuropathologiste et d'un orthopédiste est recommandée.

Aux stades avancés de la hernie, les visites chez un spécialiste de la pharmacopuncture sont autorisées, elles vous conseilleront sur la possibilité d'utiliser tout médicament pour soulager la condition de la future mère souffrant de maux de dos sévères causés par le développement d'une hernie.

Au cours du premier trimestre de la grossesse, la hernie provoque le développement de l'enflure des terminaisons nerveuses et de leur compression. La raison en est la quantité croissante de progestérone dans le corps, contribuant à une augmentation du débit sanguin dans les capillaires.

Au cours du deuxième trimestre de la grossesse, un fœtus grandissant et un utérus en expansion contribuent à une augmentation multiple de la pression sur la colonne vertébrale. Cela conduit à une compression accrue des nerfs spinaux de la hernie intervertébrale. Le renflement du disque augmente considérablement.

Au cours du dernier trimestre de la grossesse, la quantité d’hormone relaxine produite par le corps de la femme augmente. Cela conduit à une relaxation du système musculaire supportant la partie inférieure de la colonne vertébrale.

Veuillez noter que pendant la grossesse, en raison du centre de gravité déplacé, les femmes subissent de lourdes charges dans la région lombaire.

Faites attention! Souvent, pour déterminer la localisation de la hernie et son stade de développement, une méthode de diagnostic telle que l'IRM est prescrite. Mais pendant la grossesse, une IRM, de nombreux experts conseillent d’exclure catégoriquement, au moins jusqu’au dernier trimestre de la grossesse. On pense qu'une IRM peut nuire à l'état du fœtus. Pendant la grossesse, le diagnostic par ultrasons devrait être privilégié.

À des périodes ultérieures, une douleur persistante dans la région lombaire peut entraîner une augmentation du tonus utérin. Cette condition doit être surveillée par des spécialistes. La meilleure solution consiste donc à hospitaliser la future mère dans un service de gynécologie ou à la maternité (en fonction de l’âge gestationnel) pour la préserver. Pendant longtemps, une augmentation du tonus utérin peut provoquer une fausse couche spontanée ou le début d'un travail prématuré.

L'utilisation de l'IRM à des fins de diagnostic n'est autorisée que dans les cas où la femme est au dernier trimestre de sa grossesse et où la douleur résultant du développement d'une hernie est si intense qu'elle est insupportable à supporter.

Vidéo: "Comment traite-t-on la hernie spinale chez la femme enceinte?"

Élimination des conséquences et des symptômes de la hernie spinale pendant la grossesse: exercices, gymnastique, massage

Pour le traitement de la hernie pendant la grossesse, il n’est pas recommandé de recourir à un traitement médical, car de nombreux médicaments peuvent nuire au petit corps qui se développe à l’intérieur de la future mère.

Attention! Il n’est pas toujours possible de guérir une hernie intervertébrale pendant la grossesse, mais il est toujours possible de soulager l’état de la femme et de faire évoluer le cours de la grossesse sous la surveillance d’un spécialiste qualifié.

Les principales méthodes pour soulager les symptômes accompagnant une hernie et contribuer au traitement de cette maladie chez la femme enceinte sont les suivantes:

  1. Extension sèche (et parfois d’eau) - une femme est placée dans un plan légèrement incliné (généralement à 30 degrés). La traction de la colonne vertébrale se produit sous le poids de la femme. Cette méthode vous permet de remettre la colonne vertébrale et tous ses composants dans la position anatomique correcte.
  2. Gymnastique thérapeutique et éducation physique - est utilisé uniquement sous la supervision d'un spécialiste compétent en thérapie physique. Tous les exercices doivent être dépourvus de mouvements brusques, leur mise en œuvre doit être suivie alternativement d'une pause. Les secousses pointues, les sauts, les secousses, etc. ne sont pas autorisés.
  3. Natation - des visites régulières à la piscine aident à renforcer le corset musculaire qui soutient la colonne vertébrale. La natation aide également à ramener les disques intervertébraux et les vertèbres à leur position anatomique normale.
  4. Les exercices de pilates pour les femmes enceintes sont conçus pour renforcer les muscles, restaurer le système musculo-squelettique, contribuer à la relaxation complète de la future mère et à une amélioration significative de son bien-être.
  5. Bandage prénatal - il est recommandé de l'appliquer dès le deuxième trimestre de la grossesse, lorsque le fœtus augmente de taille et, par conséquent, dans l'utérus, ce qui entraîne une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale.

Le port d'un pansement est la solution principale aux problèmes de dos pendant la grossesse

En outre, les futures mères peuvent désigner l'utilisation d'un corset orthopédique, si nécessaire, un col. Il est recommandé de porter des chaussures orthopédiques. L'utilisation de telles méthodes pendant la grossesse avec hernie contribue également à réduire la charge sur la colonne vertébrale.

Faites attention! Pendant la grossesse, toutes les procédures physiothérapeutiques pouvant être prescrites par un spécialiste en situation normale ne peuvent pas être utilisées pour traiter une hernie. En outre, les femmes enceintes sont des massages contre-indiqués destinés au traitement de la hernie intervertébrale.

Vidéo: "Élimination des maux de dos chez les femmes enceintes"

Accouchement avec hernie spinale et modes d'accouchement

La consultation d'un gynécologue, d'un orthopédiste, d'un neurochirurgien et d'un neuropathologiste en présence d'une hernie chez une femme enceinte est très importante avant l'accouchement. Cette maladie peut se manifester de manière inappropriée lors de tentatives d'accouchement naturel. Il est possible que les nerfs spinaux et leurs racines soient pincés.

En cas de hernie importante, une césarienne peut être recommandée. Ses symptômes sont les suivants:

  • chair de poule;
  • engourdissement des membres inférieurs;
  • douleur intense dans la région lombaire.

Il est recommandé que les femmes atteintes de hernie mettent au monde des femmes lorsque la tumeur est de petite taille et que le risque de pincement est faible. Néanmoins, l'accouchement naturel est bien meilleur que l'intervention chirurgicale.

La césarienne est utilisée dans les cas extrêmes où l'accouchement naturel est un risque important, à savoir:

  • avec une grande hernie intervertébrale;
  • La saillie herniaire a un emplacement malheureux - dirigé vers le bas ou le côté du canal rachidien;
  • pendant la grossesse, la femme a ressenti une aggravation des symptômes neurologiques, conséquence du développement d'une saillie herniaire;
  • d'autres avec des pathologies qui, associées à la maladie de la colonne vertébrale, peuvent affecter négativement la condition de la mère ou de l'enfant à naître.

La chirurgie est toujours une mesure extrême de l'accouchement. Si, après la consultation, les experts sont d’accord sur l’idée que la femme est capable d’accoucher naturellement, ils n’auront pas recours à l’opération.

Conclusion

La hernie de la colonne vertébrale n'est pas un obstacle à la grossesse et à l'accouchement. Cependant, cela oblige la future mère à être plus attentive à son état de santé. Il est important d’écouter attentivement toutes les recommandations des spécialistes pendant la grossesse et n’hésitez pas à les respecter.

Si vous planifiez une grossesse, vous devez au préalable passer en revue toutes les mesures de diagnostic nécessaires pour déterminer la taille du stade de développement de la saillie de la hernie, sa taille et son emplacement. Avant la grossesse, il est important de consulter les spécialistes ci-dessus et de déterminer vous-même ce qui vous attend pendant la hernie en âge de procréer et de commencer à prendre des mesures actives pour préparer le corps et son axe principal - la colonne vertébrale, à de telles charges.

Il est également important pour la hernie de suivre votre alimentation: une alimentation équilibrée et enrichie en vitamines et en tous les oligo-éléments nécessaires aidera à accélérer la récupération et à renforcer toute la colonne vertébrale.

AIDE Naissances avec une hernie dans la colonne vertébrale ((((

Application mobile "Happy Mama" 4.7 La communication dans l'application est beaucoup plus pratique!

Bonjour, j'ai le même problème et nous voulons vraiment des enfants, dites-moi, quelle était la taille de votre hernie avant la naissance?

Je ne dirai pas maintenant - les photos ont été prises assez longtemps et il convient de les rechercher, mais il y en avait déjà 3 dans le lombo-sacré))) + instabilité + destruction des armes.

Comment avez-vous fini par vous donner naissance ou par la COP? le dos ne fait pas mal?

à la fin, la fille elle-même a choisi la CdP - c'était une urgence. par conséquent, le dos n'a pas été)))), beaucoup se plaignent qu'après l'anesthésie de la colonne vertébrale, le dos me fait mal - j'ai tout ok))) après l'accouchement, je portais ma fille dans une écharpe (foulard, puis dans un sac à dos), il n'y avait pas de berceau du tout, alors la joie des lourdes voitures retour également n'a pas l'expérience)))

J’ai eu une hernie, mais je n’y ai pas fait attention et je ne l’ai même pas dit aux médecins, je me suis accouché... c’est difficile, mais 2 mois après l’accouchement, mes jambes ont été refusées et maintenant, tous les six mois, ils refusent, le médecin a dit que, à cause du PE... et maintenant interdit de me donner naissance, mais j'ai peur d'une césarienne... et je ne me lève plus

Je suis heureux que le flic soit fini - pas du tout effrayant et pas de douleur)))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))). Maintenant, moi aussi, si tout se passe bien, le CS ne fait que briller - après avoir été coupé, j'avais des varices internes et il était impossible pour moi de pousser du tout, et le médecin a déclaré qu'à l'avenir, il n'y aurait que le COP. et j'en suis heureux - cela m'a plu)))))), alors n'ayez pas peur de la COP - plus les enfants ont besoin d'une mère en bonne santé!

Victoria, et quelle est la taille de la hernie, j’ai aussi une hernie (0,9), mon neurochirurgien dit qu’il vaut mieux ne pas risquer et faire un CS, et G n’a pas peur, en quelque sorte.

et en plus de l'anesthésie rachidienne, le total était-il possible?

Oui, hélas, le gynécologue va chier comme nous marchons ensuite... J'ai un 10 mm, l'autre 6 mm... Avez-vous un poids aussi? -Je paierai pour l'accouchement et communiquerai spécifiquement avec le médecin qui prendra naissance

Eh bien, oui, cela aurait pu être courant, je venais de vivre une urgence et je mangeais littéralement une heure à peine avant l'opération.

J'ai 67 ans maintenant, mon dos ne me fait pas mal, mais le nerf semble me pincer les nerfs parfois, je me suis traité le dos pendant 3 semaines avant la grossesse à l'hôpital de réadaptation, apparemment, cela aide toujours

Avez-vous une grosse hernie? J'ai juste le même problème

Je vous ai en quelque sorte écrit... un 10 mm, un autre 6 mm... comment vous sentez-vous?

J'ai déjà vu plus tard que je parlais déjà dans ce post))

Oh, "petites amies dans le malheur", elle a aussi rebuté B. à cause de la hernie lombaire. Le nerf sciatique était très douloureux pendant 4 mois. De telles douleurs ont mis la naissance en repos. Grâce à Dieu, le traitement m'a aidé et rapidement B)))) je ne le sais pas encore Comment va se passer. Une amie a également plusieurs hernies, se rendant à la COP et s’est mise au monde en 40 minutes. Se désabonner)))

Bonjour, comment vous sentez-vous comme un ami qui a donné naissance à une hernie? tout va bien

Oui, il est écrit “c’est 40 minutes.))) Mon fils sera le 1 er juin pour deux ans. Elle a une hernie, elle fait ses devoirs sur le distributeur d’Evminov, subit (périodiquement) une électrophorèse avec Karipain, repose sur l’applicateur Lyapko. Je remercie Dieu de me sentir bien. Ma hernie est de 5 mm, mais parfois si je suis assis dans une position inconfortable, le gémissement sciatique, je me couche immédiatement sur le sol et fais l’exercice.

Yulichka - J'ai un très gros poids - juste un géant... au premier trimestre, les crises ont commencé, mais je suis allé voir mon neurologue, il a fait un petit blocus et un léger blocus, pour que rien de grave ne puisse être fait, ne puisse provoquer une fausse couche... et tout... mon dos, tout simplement. se sent... ici lundi doit être César...

Lorsque je suis allée chez mon neurologue, la première question était: «Puis-je accoucher?» Il a déclaré: «Vous allez subir un traitement médical et passer à l'ordre.» Dès qu'elle a terminé le traitement, elle a immédiatement entamé la grossesse, Dieu merci, tout s'est passé. ne rien dire du PE ou de la CdP, mais juste au cas où je suis d’accord préalable avec la responsable de la maternité, elle accouche et le chirurgien pratiquant. Dieu nous en a, c’est faux, KS peut le faire. Je m’ai enregistré avec un poids de 61 kg, je commence de mieux en mieux, mon dos est plus ou moins normal, j'espère que ça va aller.

Elena, surveillez attentivement, ne consultez pas un gynécologue - ils vous chieront sur le dos, car vous pouvez donner naissance à un enfant en bonne santé et vous vivrez vivant, mais seulement avec le meilleur neurologue... lui seul peut prédire si votre hernie va augmenter après quand vous vous êtes accouché… j'ai accouché de ma fille atteinte d'une hernie de 0,6 mm… après un accouchement naturel, elle a été multipliée par 2 et la seconde est apparue… c'est comme si l'enfer était douloureux lorsque les jambes défaillaient et que vous ne pouviez même pas ramper vers le bébé.

Merci, Vikulya! Ma guinée est géniale, combien de connaissances je lui ai déjà traînées, mais bien sûr, je consulterai des médecins avant d'accoucher, car mes enfants ont besoin d'une mère en bonne santé et je vous souhaite une bonne rencontre avec Lyalechka.

Moi aussi, j’ai un merveilleux gynécologue... mais ce n’est pas de leur ressort, ce n’est pas à eux de traiter votre dos faussé... à qui je n’ai pas appliqué la gynécologie, tout le monde dit que la hernie n’est pas une indication de la césarienne... et que seul un neurologue ou un chirurgien peut rédiger un document. il prend la responsabilité d'autoriser le PE ou de faire référence à la césarienne... et si vous avez une vraie hernie dans la colonne vertébrale et que vous augmentez l'index en mm - à l'endroit où le bassin se disperse... je suis sûr qu'aucun médecin respectable ne vous enverra une recommandation au PE.

Les filles... juste au moment où une attaque de hernie se produit est une telle douleur... que vous voulez juste disparaître du monde... il semble que vous soyez coupé dans une scie émoussée rouillée.

Clairement, j'ai 5 mm dans la région lombaire, je suis d'accord avec le COP, tant que tout va bien pour nous.

la hernie elle-même ne m’a pas fait mal, mais le nerf sciatique: j’ai accouché deux fois, je n’ai pas piqué et j’ai hurlé de douleur

De toute façon, tout ira bien pour le bébé... Je ne veux vraiment pas de césarienne... mais comme je présente des attaques... et cette fois-ci, les médecins me promettent qu'il est possible de ne pas se tenir debout après la naissance... car il faut dépasser le désir du PE.

Mon neurologue a déclaré que l'épidurale de hernie n'était pas absolument contre-indiquée... J'ai donné naissance au PE avec cette anesthésie, la pression à la naissance étant de 180 à 120.

avec COP faire la colonne vertébrale, pas épidurale. Ce sont des choses légèrement différentes. J'ai eu une anesthésie à la colonne vertébrale - tout va bien

J’avais un EKS, mais pas à cause des hernies, j’en ai deux graves au cou, l’autre plus près de la patte était un cas tel que la main a été enlevée, mais je n’avais aucune indication pour la césarienne, j’ai dit que je pouvais me donner naissance.

Grossesse avec hernie vertébrale: donner ou ne pas donner naissance

Le corps d'une femme est soumis à un stress considérable, y compris à la gravité physique, qui affecte constamment la colonne vertébrale. Par conséquent, la grossesse et la hernie intervertébrale sont l’un des principaux points à prendre en considération, qu’il s’agisse de personnes souffrant de diverses maladies du dos ou de femmes en bonne santé. Pour savoir s'il est possible d'accoucher en cas de pathologie du disque intervertébral, comment procéder correctement à la prévention - à l'heure actuelle.

Étape de la conception

Grossesse et hernie intervertébrale ne sont en aucun cas interconnectées pendant la période de conception et les premières semaines de développement du fœtus, car le processus lui-même n'implique aucune charge importante sur le dos. De plus, les causes de cette maladie ont une origine différente.

Les processus menant à la formation d'une hernie vertébrale peuvent être brièvement décrits comme suit:

  1. La colonne vertébrale est elle-même composée de 33 à 35 os (vertèbres) entre lesquels se trouvent les disques.
  2. Les disques sont des formations circulaires constituées d'un noyau pulpaire central entouré d'un anneau fibreux.
  3. À la suite de blessures, de déplacements d’os vertébraux et d’autres causes, le disque subit une pression constante et s’effondre progressivement.
  4. Lorsque la substance du noyau appuie sur l'anneau fibreux, celui-ci peut complètement s'effondrer sur l'un ou l'autre segment. Cette pathologie s'appelle une hernie spinale.

Dans ce cas, la substance du noyau appuie sur les fibres nerveuses de la moelle épinière, qui traversent le canal rachidien.

Par conséquent, le patient ressent une douleur intense:

  • si la hernie de la colonne vertébrale est associée à la région lombaire, la douleur sera principalement dans ce département particulier;
  • lors du changement de posture, une faible activité physique, une position debout longue sur les jambes augmentent;
  • il y a aussi des symptômes d'autres parties du corps - engourdissement des bras, des jambes, etc.

Ainsi, la grossesse et la hernie intervertébrale au stade de la conception n’ont pas de lien direct. Cependant, si la hernie lombaire (ou la pathologie d'une autre partie de la colonne vertébrale) a déjà commencé à se développer, des douleurs et d'autres symptômes se manifesteront à n'importe quel stade de la grossesse.

Étape de la grossesse

À ce stade du corps de la femme, il se produit des changements physiologiques importants qui affectent presque toujours une pathologie telle que la hernie de la colonne vertébrale:

  1. Le phénomène le plus important dans ce sens est le déplacement du centre de gravité du corps, qui entraîne une augmentation progressive de la charge physique sur différentes zones de la colonne lombaire. La pression principale est exercée par le fœtus et par le liquide amniotique.
  2. Parallèlement à cela, la grossesse et la hernie intervertébrale ont une autre relation étroite, car l'utérus croissant appuie également sur le dos de l'intérieur.
  3. Souvent, les ligaments de la colonne vertébrale et des articulations de la hanche commencent à se ramollir, ce qui affaiblit également l’intégrité de la connexion de la colonne vertébrale, ce qui affecte négativement la hernie rachidienne. La raison de ces phénomènes est que, dans les phases ultérieures, le corps commence à produire activement la relaxine, une hormone qui détend les muscles et les ligaments.

Selon les sentiments de la future mère au cours du premier trimestre, toute douleur étrangère et autres symptômes peuvent ne pas apparaître. Toutefois, cela ne signifie pas que les processus de destruction ne se poursuivent pas - il est préférable de subir immédiatement un examen supplémentaire à l'hôpital afin de commencer le traitement le plus rapidement possible.

Stade de naissance

La hernie la plus grave de la colonne vertébrale dans n'importe quel département se fait sentir immédiatement avant la naissance. D'une part, la charge physique sur le dos à ce moment est maximale. Par contre, à l'heure actuelle, il est extrêmement difficile de prendre des analgésiques, car cela peut affecter négativement le processus d'accouchement et la santé de l'enfant.

En règle générale, la grossesse et la hernie intervertébrale avant l'accouchement sont accompagnées des symptômes suivants:

  • douleur intense dans la zone touchée (le plus souvent, les cas de hernie lombaire sont fréquents);
  • engourdissement des jambes, sensation de fort refroidissement et chair de poule autour des hanches, aine, bout des doigts;
  • boiterie;
  • dans de rares cas, il peut y avoir des problèmes de miction et d'administration de matières fécales.

Est-il possible d'accoucher avec une hernie

L'interrelation de phénomènes tels que la grossesse et la hernie intervertébrale affecte grandement le corps de la femme. Par conséquent, les femmes s'intéressent principalement à la question de savoir s'il est possible d'accoucher avec une hernie.

Il est absolument impossible d'y répondre, car il existe dans chaque cas de nombreuses caractéristiques individuelles importantes:

  • stade de développement de la maladie (c.-à-d. combien de temps la hernie de la colonne vertébrale progresse, dans quelle mesure le disque est détruit);
  • caractéristiques physiologiques individuelles du patient - poids corporel, structure des os pelviens;
  • La grossesse et la hernie intervertébrale sont-elles compliquées par d'autres maladies du dos ainsi que des organes internes?

Par conséquent, en général, une femme devrait prêter attention à plusieurs recommandations:

  1. Si vous pouvez planifier un enfant, il est préférable de consulter votre médecin au préalable à propos des complications possibles, car un accouchement naturel en présence de pathologies du dos est presque toujours dangereux.
  2. Si la conception a déjà eu lieu, il est important de garder à l'esprit que hernie et grossesse constituent une combinaison dangereuse et qu'il est impératif que vous soigniez votre pathologie même pendant un tel état.
  3. Cependant, dans ce cas, l’évolution du traitement change presque toujours par rapport au traitement effectué avant la conception - c.-à-d. Le traitement continue, mais avec modération, en tenant compte du développement du fœtus.

Accouchement naturel

Le médecin (ou plusieurs spécialistes à la fois) décide, en règle générale, à un stade ultérieur, lorsqu'il devient plus facile de comprendre comment la grossesse et la hernie intervertébrale sont liées entre elles chez un patient particulier. Dans le même temps, l'accouchement avec une hernie intervertébrale n'est pas toujours supposé par des moyens artificiels.

Dans les cas où la destruction du disque ne fait que commencer, la pathologie ne progresse pas, la femme ne prend pas de poids et, de plus, elle est constamment engagée dans la gymnastique et une naissance naturelle avec une hernie peut être réalisée. Cependant, la décision à ce sujet ne peut être prise par un médecin qu'après un examen approprié.

Césarienne

Assez souvent, la grossesse et la hernie intervertébrale ne suggèrent qu'un seul scénario: la césarienne. Surtout souvent ce besoin survient quand une hernie intervertébrale lombaire.

Les causes les plus courantes sont:

  • la hernie intervertébrale pendant la grossesse a atteint une taille assez importante et le disque présente de graves risques de destruction lors de l'accouchement;
  • où la zone de la lésion est très affectée, car la hernie intervertébrale pendant la grossesse est particulièrement dangereuse si elle est dirigée vers l’arrière ou de côté;
  • s'il existe un risque sérieux de pincer les fibres nerveuses de la colonne vertébrale et que cela peut avoir des conséquences graves, la seule issue est une césarienne;
  • Enfin, souvent, la hernie intervertébrale elle-même et la naissance ne sont pas étroitement liées, mais la femme présente une autre pathologie, qui peut également entraîner des complications graves en cas d'accouchement naturel.

Hernie intervertébrale pendant la grossesse: risques pour les femmes

Les hernies discales et la grossesse comportent presque toujours certains risques. La pathologie peut avoir des conséquences sur différentes parties de la colonne vertébrale et du corps. Le tableau ci-dessous répertorie les principaux risques.

Pourquoi peut devenir enceinte et donner naissance à une hernie lombaire

En attendant le bébé, chaque femme s'inquiète follement de la vie et de la santé d'une petite boule sous son cœur. Une grossesse avec hernie de la colonne lombaire est source de beaucoup de peurs.

Vous pouvez éviter les soucis et les complications inutiles si vous abordez le problème de manière délibérée et que vous vous préparez à la grossesse.

Tableau clinique

L’émergence d’une nouvelle vie entraîne de graves changements physiologiques dans le corps de la femme, liés au port d’un enfant. Tous les systèmes et organes sont soumis à des charges supplémentaires, en particulier la colonne vertébrale a du mal. Les maladies chroniques étant souvent exacerbées, une grossesse avec hernie lombaire nécessite la plus grande attention de la part des médecins. Les obstétriciens-gynécologues et les neuropathologues estiment que la hernie et la grossesse sont compatibles. De plus, lors de la rémission, l'accouchement naturel est montré. Mais il est nécessaire de planifier la conception et de respecter certaines règles pendant la grossesse.

Les hernies de la colonne lombaire et de la grossesse nécessiteront la consultation de spécialistes restreints: un neuropathologiste, un neurochirurgien, un orthopédiste, un vertébrologue. Ils aideront la femme à préparer son corps pour la conception, assoupliront son état pendant la grossesse, conseilleront sur la manière de prévenir l’exacerbation et minimiseront le risque de complications lors de l’accouchement. Quand une femme a une maladie chronique, vous devez planifier une grossesse et vous y préparer.

Par ailleurs, je voudrais lancer un appel aux femmes qui ont une grossesse combinée à une hernie intervertébrale de la région lombaire - ne cherchez pas de réponses à vos questions sur les forums. Si vous êtes inquiet à propos de quelque chose, si vous avez mal au dos ou si vous ne pouvez pas accoucher naturellement, consultez un médecin. La maladie touche tout le monde individuellement et seul le médecin traitant pourra évaluer correctement votre état.

La croissance de l'abdomen et la modification du centre de gravité provoquée par la posture caractéristique de la femme enceinte augmentent la charge pondérale sur les vertèbres et, par conséquent, la pathologie discale existante progresse. De plus, une hernie est directement affectée par les variations des niveaux hormonaux pendant la grossesse. Aux premiers stades, une augmentation de la sécrétion de progestérone augmente la circulation sanguine dans les petits vaisseaux et peut contribuer au gonflement des racines nerveuses. Plus proche de l'accouchement, la production de relaxine entraîne une relaxation des muscles et des ligaments, un affaiblissement du système musculaire autour de la colonne vertébrale et une augmentation de la charge sur les vertèbres. Également après le 7ème mois, la croissance active de l'utérus commence, qui est adjacente à la colonne vertébrale avec la paroi arrière et avec sa pression sur la protubérance de la hernie peut provoquer une atteinte des racines nerveuses.

La hernie lombaire et la grossesse sont étroitement liées, le fait d'avoir un enfant affecte négativement la pathologie discale existante et provoque une exacerbation de la maladie. Mais! L'évolution de la maladie est strictement individuelle et dépend de la taille de la hernie, de son emplacement, de l'état physique de la femme enceinte et de son comportement.

Traitement de la hernie

La hernie et la grossesse étant inextricablement liées, il est impossible de procéder à un traitement complet de la maladie. La physiothérapie, les massages et de nombreux médicaments sont contre-indiqués. Pendant la période d'exacerbation, les efforts des médecins visent à réduire la douleur et le risque de complications possibles.

Le traitement de la protrusion herniaire pendant la grossesse comprend les domaines suivants:

  1. Acceptation d'analgésiques (no-shpa, nurofena, riabala) qui ne sont pas nocifs pour le fœtus.
  2. Prendre des sédatifs. Autorisé à prendre une infusion d'aubépine, motherwort, Persen, Novopassit, comprimés de valériane.
  3. Porter un pansement spécial corset pour les femmes enceintes atteintes de maladies de la colonne vertébrale.
  4. Réduction maximale de la charge à l'arrière.
  5. Conduire l'étirement de l'eau de la colonne vertébrale.
  6. Effectuer des exercices thérapeutiques.
au contenu ↑

Complications possibles pendant le travail

La hernie lombaire a un effet négatif sur la grossesse et l'accouchement. Il est dangereux d'accoucher soi-même lorsque la maladie est négligée et qu'il existe des complications. En raison de son impact sur les racines nerveuses, la saillie de la hernie peut affecter directement l'activité générique, perturbant ainsi le fonctionnement des muscles de l'utérus et du périnée.

Le plus souvent, cela se manifeste sous la forme d'une faible activité de travail. En se contractant faiblement et irrégulièrement, les fibres musculaires ne peuvent pas former de véritables tentatives productives. La femme se fatigue avec force, mais pas efficacement, de sorte que l'enfant se déplace lentement le long du canal utérin. Un tel retard peut provoquer une pénétration du liquide amniotique dans les voies respiratoires et une privation d'oxygène. C'est très dangereux pour le cerveau et peut avoir de graves conséquences.

L'incarcération de la hernie et les symptômes neurologiques intenses provoqués par celle-ci, qui se manifestent par un engourdissement des jambes et une douleur au dos insupportable, sont une autre complication de la tentative. Quand une femme est dans un tel état, il n’est pas question de faire un travail quelconque et l’enfant peut être coincé dans la filière génitale. Pour une femme, les conséquences d'une atteinte peuvent être une boiterie et une perturbation des organes pelviens.

Après l'apparition du bébé chez les femmes présentant une protrusion herniaire, des saignements utérins sont possibles. La hernie provoque une altération des fibres nerveuses et une contraction utérine médiocre. Les vaisseaux ne peuvent pas se rétrécir et la perte de sang augmente. Quand une femme atteinte d'une maladie chronique entre à l'hôpital, les complications liées à l'accouchement peuvent tuer deux vies.

Césarienne ou naissance vaginale

Le médecin décide s'il est possible d'accoucher de manière naturelle ou si une césarienne doit être pratiquée, en fonction de l'état de la femme.

L'indication absolue d'une césarienne est l'un des critères suivants:

  • hernie de grande taille;
  • risque élevé d'infraction;
  • l'emplacement de la pathologie dans la colonne vertébrale inférieure;
  • symptômes neurologiques progressant rapidement;
  • combinaison de plusieurs pathologies.

Conditions nécessaires pour un accouchement naturel:

  • petite hernie lombaire;
  • la protrusion n’appuie pas sur les racines nerveuses;
  • la femme est complètement examinée;
  • aucun symptôme d'exacerbation;
  • la femme suit strictement le poids et fait régulièrement de la gymnastique.
au contenu ↑

Planification de la grossesse

Pour le mal de dos, un diagnostic précis pendant la grossesse est peu probable: l'IRM et les rayons X ne peuvent pas être réalisés. Sans ces études, les causes de la douleur ne peuvent être que présumées. Par conséquent, une femme est généralement au courant de la présence d'une protrusion ou d'une protrusion de la hernie et est déjà enceinte ou envisage d'accoucher. La connaissance du diagnostic vous permettra de vous préparer à la grossesse, de vous protéger du stress inutile et, éventuellement, d’affecter la tactique de l’accouchement. La conception planifiée et la préparation à la grossesse en présence d'une hernie éviteront les complications et donneront une chance à l'accouchement naturel.

La planification de la grossesse comprend:

  • consultation de spécialistes (neuropathologiste, orthopédiste, neurochirurgien);
  • IRM
  • gymnastique régulière pour renforcer les muscles du dos;
  • exclusion de fortes charges sur la colonne vertébrale;
  • porter un pansement, ce qui permet de réduire considérablement le risque d'atteinte des racines nerveuses;
  • respect du régime alimentaire lorsque des ajustements de poids sont nécessaires
  • marcher dans l'air frais;
  • repos approprié et nutrition équilibrée.

Quand est-ce que le bébé

Après l'accouchement, beaucoup commettent une erreur en pensant que tous les dangers sont derrière. Il n'y a pas de ventre, la naissance a réussi. En fait, avec l'avènement du bébé, de grandes charges sur le bas du dos commencent - l'enfant doit être nourri, emmailloté, baigné et il n'y a presque pas de temps pour s'allonger.

Il est nécessaire de partager les tâches ménagères avec les membres de la famille et la femme doit essayer de la retenir moins. Pour ce faire, tout en nourrissant votre enfant, vous devez vous asseoir bien droit, sans vous pencher en avant et sans vous pencher, avec un support sous la taille. Pour la marche, il est conseillé de porter un corset semi-rigide.

Lors du nettoyage, utilisez une vadrouille et un aspirateur à long manche télescopique. Le repassage doit être effectué avec le dos droit, vous ne pouvez pas vous pencher dans le bain ou dans le lit de bébé. Le berceau et le bain devraient être hauts.

Vidéos connexes

La hernie intervertébrale de la colonne lombaire n'est pas un obstacle à la naissance d'un bébé. Avec elle, vous pouvez tomber enceinte et accoucher, mais cela doit être fait délibérément et non spontanément. Vous devez être examiné à l'avance et préparer votre dos pour les prochains chargements. Pendant la grossesse doit être fait la gymnastique quotidienne, nager, porter un bandage. S'il y a de la douleur, allez chez le médecin et suivez toutes ses recommandations. Ne vous allongez pas, avez peur de bouger et espérez qu'elle réussira. La chose principale - ne laissez pas la situation dériver et engager son dos.

Grossesse avec hernie spinale: faut-il traiter et est-il possible d'accoucher?

Le corps de la femme en état de grossesse subit non seulement des changements liés à la croissance et au développement du fœtus, mais subit également de fortes charges dans tous les systèmes organiques. Une charge spéciale tombe sur la colonne vertébrale. À cet égard, si une femme a des maladies de la colonne vertébrale, vous devriez alors réfléchir sérieusement: est-il nécessaire de traiter la maladie et est-il possible d'accoucher?

Le contenu

La hernie intervertébrale pendant la grossesse est un facteur grave d’exacerbations. Bien que la hernie soit un problème grave dans le cours normal de la grossesse, elle peut toujours être surmontée en suivant les recommandations d’un spécialiste hautement qualifié. Les médecins conseillent toujours aux femmes atteintes de maladies chroniques de planifier leur grossesse de manière à pouvoir aider leur corps à temps. Ce conseil est important et ne doit pas être négligé! Si, toutefois, la présence d'une hernie lombaire et d'une grossesse coïncidait avec le temps, vous devez être conscient des caractéristiques suivantes de l'évolution de la maladie:

  • la progestérone durant la «position intéressante» de la femme augmente rapidement et, par conséquent, le flux sanguin dans les vaisseaux sanguins augmente, ce qui entraîne un œdème des terminaisons nerveuses dans le domaine de leur compression par formation de hernie;
  • un utérus élargi qui enfreint une compression plus forte des terminaisons nerveuses par la protrusion du disque intervertébral;
  • l'hormone relaxine dans les dernières périodes de la «position intéressante» de la femme commence à se développer activement dans le corps, ce qui entraîne un relâchement des muscles et des ligaments de la région pelvienne et, en conséquence, un affaiblissement du système musculaire naturel, ce qui affecte à nouveau négativement les vertèbres de la patiente;
  • Pendant la période de «position intéressante», le corps de la femme est généralement dans une direction verticale, également appelée «posture de grossesse», ce qui contribue à l’apparition de tensions supplémentaires dans la colonne vertébrale.

Si une femme ne souffre pas d'une pathologie de la colonne vertébrale, alors pendant la grossesse, la charge dans le corps est uniformément répartie et il n'y a pas de complications. Si la pathologie est toujours présente, de graves complications peuvent survenir au deuxième trimestre.

Conseil: Dans tous les cas, si une femme ressent une gêne pendant la période de «position intéressante», vous devriez contacter un spécialiste. Il diagnostiquera et prescrira le traitement approprié.

Est-il possible d'accoucher en présence d'une hernie?

Toute femme présentant une pathologie rachidienne sous forme de hernie et en état de grossesse sera déconcertée par deux questions: faut-il traiter la maladie et est-il possible d'accoucher en présence d'une hernie?

Les médecins disent que la hernie intervertébrale pendant la grossesse est un problème très grave et dangereux. Cependant, cette maladie doit être traitée, même dans une "position intéressante". Il est impossible de différer le traitement jusqu'à la naissance de l'enfant car cela pourrait entraîner des conséquences graves, notamment une invalidité. Pas besoin d'espérer qu'une telle maladie passera d'elle-même! C'est dangereux pour toute personne, homme ou femme, et encore plus pour une femme enceinte.

Important: Si la pathologie n’est pas traitée, elle acquiert une forme aiguë et des conséquences irréversibles pour le corps; une intervention chirurgicale sera nécessaire, mais son résultat ne sera pas toujours positif.

En outre, les experts notent que le processus d'accouchement dans la hernie intervertébrale de la colonne lombaire est très dangereux. Par conséquent, un spécialiste expérimenté devrait établir un diagnostic et prescrire un traitement doux avec un impact minimal sur le fœtus et des effets secondaires minimes.

Traitement des disques intervertébraux de hernie pendant la grossesse

En règle générale, un traitement complexe est prescrit: prendre des analgésiques, des remèdes traditionnels, une gymnastique modérée pour les femmes enceintes, porter un pansement (soulage parfaitement le stress), une nutrition adéquate.

Nous devons nous rappeler que la maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Les méthodes simples suivantes servent d'avertissement contre la maladie:

  • correction de puissance;
  • réduire les charges au minimum;
  • exercices de gymnastique légère quotidiens;
  • promenades quotidiennes;
  • utilisation périodique de complexes vitaminiques et de suppléments de calcium.

La hernie vertébrale et la grossesse sont des facteurs qui nécessitent une attention accrue de la part de la femme et du spécialiste. Si vous traitez soigneusement le corps et suivez clairement toutes les recommandations du médecin, vous pouvez alors avoir un bébé et sauver votre santé!

Est-il possible d'accoucher avec une hernie intervertébrale

Pendant de nombreuses années, vous avez eu des douleurs aux articulations sans succès?

Chef de l'Institut des maladies des articulations: «Vous serez étonné de voir à quel point il est facile de soigner les articulations simplement en les prenant tous les jours.

La hernie intervertébrale et la grossesse sont des phénomènes qui ne s'excluent pas mutuellement. Pendant la grossesse, le corps de la femme subit non seulement diverses modifications des niveaux hormonaux, mais connaît également une augmentation du stress sur tous les systèmes et organes. Sur la colonne vertébrale avec la croissance et le développement du fœtus est un fardeau spécial.

L'essence du problème

Dans une hernie lombaire intervertébrale, la grossesse est un risque important d’exacerbation de la maladie. Et bien qu’avec une grossesse sûre, tous les problèmes peuvent être surmontés en suivant les recommandations du médecin. Avant de vous trouver dans une position intéressante, vous devez tout planifier avec soin.

Il arrive qu'une hernie discale se développe chez une femme pendant la grossesse, mais dans la plupart des cas, ce phénomène se produit si la femme enceinte a déjà eu une ostéochondrose auparavant. L'insiduité de l'ostéochondrose est qu'il peut ne pas être au courant pendant une longue période et souvent, une femme découvre sa maladie lorsqu'elle est enceinte.

Le plus souvent, la hernie commence à se manifester au cours des dernières étapes de la procréation, car pendant longtemps, les disques supportent quotidiennement une charge très importante. En conséquence, leur destruction se produit et, par conséquent, la dernière étape de la hernie.

Le mécanisme d'action d'une hernie pendant la grossesse

Les lésions discales intervertébrales affectent et irritent les tissus environnants. Pendant la grossesse, la paroi arrière de l'utérus se trouve à proximité immédiate de la colonne vertébrale et reçoit donc également sa part de l'impact.

Lorsque des pressions sont exercées sur les racines des nerfs, les impulsions qui les traversent commencent à être mal conduites et avec des interruptions. Certaines fibres nerveuses transmettent des signaux aux muscles des organes pelviens et génitaux. En conséquence, les vaisseaux pincent et se rétrécissent, c’est-à-dire que la nutrition de l’enfant se détériore.

La grossesse avec hernie de la colonne vertébrale est compliquée par des sensations de douleur persistantes qui obligent une femme à réduire son activité. En conséquence, le ton de tous les systèmes et organes s’aggrave également, ce qui peut affecter le développement et la croissance du fœtus. En outre, la douleur épuise le système nerveux d'une femme enceinte, qui se trouvait déjà dans une situation difficile en raison de la prolifération des hormones, et elle peut développer des états dépressifs.

L'enfant se sent bien dans l'état d'esprit de sa mère et une surcharge nerveuse prolongée aura une incidence sur son état. Les naissances avec une hernie peuvent également se produire avec des complications: la maladie réduira le nombre de tentatives et une césarienne peut être nécessaire.

Étiologie du phénomène

En règle générale, les facteurs suivants contribuent au développement d'une hernie pendant la grossesse:

  1. La femme bouge un peu parce que le mouvement actif est particulièrement important dans les premiers termes de porter un enfant.
  2. Le régime alimentaire d'une femme enceinte est constitué de malbouffe, ce qui entraîne des processus d'intoxication à l'origine du développement de la maladie.
  3. Pendant la grossesse, la colonne vertébrale constitue une charge supplémentaire importante, par exemple si une femme porte des poids lourds ou participe activement à des activités sportives.

Ces facteurs affecteront non seulement la condition de la future mère, mais également le cours de la grossesse et la naissance elle-même. Par conséquent, ils doivent être pris en compte et éliminés.

Si une hernie est apparue avant la grossesse?

Connaissant son diagnostic, une femme devrait traiter une maladie autant que possible avant de concevoir un enfant. Il est nécessaire de contacter la clinique prénatale et d'informer sur le désir d'avoir un bébé. Le médecin dirigera la patiente vers des spécialistes afin de recueillir l'anamnèse aux fins de la planification de la grossesse.

L'orthopédiste prescrira une IRM afin d'avoir une idée précise de la taille et de l'emplacement de la formation de hernie. S'il y a un besoin, alors la chirurgie sera suggérée.

Si la femme a une petite hernie, il est possible de faire un traitement conservateur. Si la dynamique est positive, il n'y aura pas de contre-indications pour la grossesse et l'accouchement, mais pendant toute la période de la grossesse, la femme sera gardée sous surveillance médicale.

Si une hernie est survenue pendant la grossesse?

La grossesse et la hernie de la colonne lombaire, comme déjà mentionné, n’est pas rare. Dans ce cas, toutes les mesures thérapeutiques doivent être nommées en fonction de sa position. La grossesse est une contre-indication à la prise d’analgésiques puissants et d’anti-inflammatoires.

Les massages, la physiothérapie et d'autres méthodes efficaces peuvent nuire à la santé de la mère et du fœtus.

Cependant, avec la bonne approche, la hernie de la colonne vertébrale et la grossesse peuvent coexister. Les méthodes de traitement traditionnelles et les médicaments sûrs sont prescrits aux femmes enceintes, qui, malheureusement, n'agissent pas rapidement, par conséquent, elles soulagent immédiatement la douleur et les symptômes ne fonctionnent pas.

Avec la hernie de la colonne lombaire, qui s'est manifestée aux derniers stades de la grossesse, il n'y a plus de temps pour le traitement. De plus, la charge sur la colonne vertébrale est déjà trop importante et augmentera encore. Dans ce cas, toutes les procédures de sécurité possibles et maximales sont affectées pour pouvoir au moins partiellement soulager la situation.

Symptômes de la hernie pendant la grossesse

Pour déterminer la hernie vertébrale chez les femmes dans la situation peut être sur les motifs suivants:

  • une femme enceinte a mal au dos;
  • la douleur apparaît brusquement et augmente avec le mouvement;
  • En palpant la colonne vertébrale, le médecin trouvera des lésions douloureuses;
  • Parfois, une saillie de hernie peut être vue visuellement.

Il est plutôt difficile de diagnostiquer chez les femmes enceintes car, dans ce cas, les possibilités sont limitées. Si la hernie s'est manifestée au cours du premier trimestre de la grossesse, une échographie et une prise de sang peuvent être effectuées. L'IRM est utilisée à une date ultérieure, et uniquement si la hernie est un danger pour le bébé.

Accouchement avec hernie spinale

Est-il possible d'accoucher naturellement avec une hernie de la colonne vertébrale? C'est une question complexe et hautement individuelle.

L'accouchement est un processus qui nécessite un effort physique considérable de la part d'une femme. Accouchement naturel - Il s'agit d'une tentative dans laquelle le risque de violation d'une hernie est très élevé. En cas de violation, d’engourdissement des membres inférieurs, de perturbation du travail des organes pelviens, une douleur intense peut survenir.

Seul un gynécologue peut prendre une décision sans ambiguïté concernant une césarienne et une consultation d'un orthopédiste est nécessaire immédiatement avant l'accouchement.

À l’heure actuelle, les médecins préconisent un traitement conservateur, c’est-à-dire qu’ils essaient de recourir à une intervention chirurgicale seulement dans les cas extrêmes, cela s’applique également à l’accouchement. Dans quels cas il n'est pas souhaitable de donner naissance à une hernie de façon naturelle? La césarienne est pratiquée si:

  • grande taille de l'éducation;
  • la localisation de la hernie est infructueuse: elle se situe dans la partie inférieure et est décalée vers l'arrière ou sur le côté,
  • il y a un risque élevé d'infraction;
  • pendant la grossesse, les symptômes neurologiques progressent rapidement;
  • la mère a d'autres problèmes qui, associés à une hernie, constituent une contre-indication à l'accouchement naturel.

Dans d'autres cas, autorisés à accoucher seuls.

Mesures préventives

Même si la grossesse se déroule normalement et qu'il n'y a pas de symptômes dangereux et alarmants, il est impossible d'exclure la probabilité d'une hernie pendant le port de l'enfant. Comme vous le savez, il est toujours plus facile de prévenir une maladie que de la soigner. Par conséquent, la prévention de la hernie pendant la grossesse est nécessaire pour toutes les femmes:

  1. Nous devons nous déplacer activement, surtout si une femme a un travail sédentaire. Il est recommandé de prendre de courtes pauses et de flâner.
  2. Une bonne nutrition - ce n'est pas une nouveauté, mais dans la période où un enfant porte un régime, mieux vaut apprendre avec un spécialiste.
  3. Il est bon pour tout le monde de faire de l'exercice physique, et plus encore pour les femmes enceintes. Il existe une grande variété d'exercices destinés aux femmes enceintes. Si une femme a peur de faire de l'exercice physique, par crainte de nuire au bébé, vous pouvez alors trouver un spécialiste et travailler sur un programme individuel sous sa direction.

Il est conseillé de marcher davantage, de respirer de l'air frais et de se rappeler qu'une hernie de la colonne vertébrale n'est pas une contre-indication à la naissance d'un enfant. Avec une attention particulière à leur santé et à la mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin, tout ira bien.

Les maladies dégénératives de la colonne vertébrale ne sont pas rares, même chez les jeunes femmes. En raison de la disponibilité des méthodes modernes de recherche informative - CT et IRM - le diagnostic des protrusions et des hernies intervertébrales (intervertébrales) devient de plus en plus courant.

Cette pathologie affecte de manière significative la qualité de vie des patients en limitant leur activité physique. Mais non seulement cela inquiète les femmes en âge de procréer. La question principale demeure: "Est-il possible de tomber enceinte et d'accoucher avec une hernie intervertébrale?"

Hernie de la colonne vertébrale

La saillie ou le prolapsus de couches spéciales situées entre les vertèbres sous l'action de charges, de poids corporel ou d'autres facteurs sont appelés saillies et hernies. Dans le premier cas, il s'agit d'un processus réversible, dans le second, d'une saillie persistante de disques fibreux. La source la plus courante de hernie intervertébrale est la région lombaire, car elle représente les charges les plus importantes.

Les maladies dégénératives du système musculo-squelettique affectent-elles la grossesse et l'accouchement? Est-il possible de concevoir avec une telle pathologie?

Conception

La possibilité de concevoir une hernie intervertébrale n’est généralement pas affectée. Ils ne bloquent pas l'ovulation et n'entraînent pas le rejet de l'ovule. Toutefois, les disques bombés peuvent provoquer les symptômes suivants:

  • Douleur intense dans la colonne lombaire.
  • Incapacité de se plier et de se redresser ou de se tenir droit.
  • Difficulté à marcher, boitant.
  • Sensibilité réduite ou, au contraire, augmentation du dos et des jambes.
  • Sensations inhabituelles - engourdissement des bras et des jambes, bas du dos, fourmillements.

Lorsque ces symptômes sont exprimés, la femme ressent constamment de l'inconfort et est forcée de prendre des analgésiques, ce qui ne lui permet pas de planifier sa grossesse.

Mais si la conception est arrivée? Comment la hernie intervertébrale affecte-t-elle le cours de la grossesse? Est-il possible de porter un bébé atteint de cette maladie?

La grossesse

Au cours de la grossesse, la hernie intervertébrale peut avoir un effet important, aggravant le bien-être de la femme et entraînant diverses complications. Oui, et la période de gestation peut aggraver la pathologie de la colonne vertébrale.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Pendant la grossesse, les processus physiologiques suivants se produisent dans le corps:

  • Le centre de gravité se déplace, ce qui augmente la charge sur la colonne lombaire.
  • La pression de l'utérus élargi sur cette zone.
  • Ramollissement des ligaments de la colonne vertébrale et des articulations de la hanche, ce qui diminue la stabilité de la colonne lombaire et augmente la charge sur les articulations intervertébrales.
  • Le gain de poids de la future mère, parfois très important. De ce fait, les charges statiques sur le bas du dos augmentent, la quantité de saillie augmente.

Bien que tous ces changements soient physiologiques, ils affectent négativement les vertèbres endommagées et le processus dégénératif progresse. Et que ressent une femme pendant la période où elle porte un bébé en présence d'une hernie intervertébrale?

Au premier trimestre, la pathologie peut ne pas se manifester. Mais à mesure que la période augmente, le syndrome douloureux, les problèmes moteurs et sensoriels vont augmenter.

La future mère atteinte de hernie lombaire tombe à la veille de l'accouchement. La situation est aggravée par l'impossibilité de prescrire un traitement anesthésique adéquat, car la plupart des analgésiques pendant la grossesse sont contre-indiqués.

Comment accoucher avec une hernie intervertébrale et des saillies? Si l'accouchement naturel, ou tous, sans exception, montre une césarienne?

Processus générique

L'accouchement est un processus qui nécessite un effort physique considérable de la part de la future mère. Pendant cette période, la charge de la colonne vertébrale en général et de la région lombaire en particulier augmente. Avec un accouchement naturel, en particulier au stade des tentatives, le risque de lésion de hernie intervertébrale augmente considérablement. La saillie meurtrie va manifester des symptômes neurologiques:

  • Engourdissement des jambes.
  • Sensation rampante.
  • Parfois, une violation du travail des organes pelviens.
  • Douleur intense dans la colonne lombaire.
  • Lame.

Est-ce que cela signifie que dans les maladies dégénératives de la colonne vertébrale, il est préférable de recourir à la césarienne? Un gynécologue peut certainement répondre à cette question. À la veille de l'accouchement et après consultation de l'orthopédiste.

Césarienne

La médecine moderne adhère à la priorité du traitement conservateur. Cela signifie que les médecins ont tendance à recourir à la chirurgie aussi rarement que possible, choix le plus souvent d'accouchement naturel. Dans quelles situations une césarienne sera-t-elle la meilleure option?

Il est effectué si:

  • Grande hernie
  • Il est mal placé - dans la partie inférieure de la colonne vertébrale et est dirigé latéralement ou vers l’arrière.
  • Il y a un risque élevé de violation.
  • Les symptômes neurologiques pendant la grossesse progressent rapidement.
  • La femme présente une autre pathologie qui, associée à des problèmes de colonne vertébrale, nécessite une intervention chirurgicale.

Dans les cas moins graves de hernie et de protrusions intervertébrales, il est possible d'accoucher de manière autonome.

Accouchement naturel

Il n'est pas rare qu'une femme découvre une hernie intervertébrale dans la région lombaire par hasard - lors d'un examen diagnostique. Même en atteignant de grandes tailles, les protrusions peuvent ne pas se manifester cliniquement. Cela se produit lorsqu'ils sont dirigés vers l'avant et ne provoquent pas de compression des racines nerveuses et de la moelle épinière ni un rétrécissement du canal rachidien.

Les saillies de petite taille ne peuvent pas non plus être gênantes pendant la grossesse, surtout si la femme ne prend pas rapidement du poids et s’engage dans la gymnastique.

Dans de tels cas, la hernie intervertébrale de la colonne lombaire n’est pas une contre-indication à l’accouchement naturel. Mais la future mère prend cette décision avec l'obstétricien, le neuropathologiste et l'orthopédiste après avoir passé l'examen nécessaire.

Si la hernie intervertébrale est retrouvée avant la grossesse, est-il possible de réduire d'une manière ou d'une autre les risques de sa croissance et de son atteinte?

Réduction des risques

Si, avant la grossesse, une pathologie de la colonne vertébrale ne se manifestait que par un syndrome douloureux négligeable ou s’avérait être une découverte accidentelle à l’IRM, il faudrait prendre certaines mesures pour éviter les complications pendant la grossesse et l’accouchement.

  • Alimentation normale pendant la grossesse - la prévention de l'obésité.
  • Activité physique Vous ne pouvez pas traiter la grossesse comme une maladie et passer des journées entières au lit. Gymnastique, promenades - un passe-temps extrêmement agréable et enrichissant.
  • Activités sportives. Yoga et remise en forme pour les femmes enceintes ne leur fera pas de mal, et les avantages de ces exercices sont indéniables. Grâce au sport féminin, le corset musculaire du dos est renforcé et la colonne vertébrale stabilisée.
  • Évitez de rester longtemps assis ou debout. Requis de fréquentes pauses avec un échauffement.
  • Porter un bandage. Cela vous permet de retirer la charge de la taille et diminue le risque de pincement de la saillie.

Des naissances naturelles avec une hernie intervertébrale de la colonne vertébrale sont-elles possibles? Oui, mais seulement si la future mère est examinée, n’a pas de plaintes particulières et est sous la surveillance de spécialistes.

L'anesthésie péridurale a été largement utilisée en chirurgie abdominale, en chirurgie plastique, et plus souvent en obstétrique et en gynécologie. Avec l'introduction d'une solution anesthésique dans l'espace épidural, la sensibilité disparaît dans la partie du corps située sous le site de ponction. Ainsi, au moment de la naissance, la procédure est effectuée pour la région pelvienne et la solution anesthésique est injectée entre les vertèbres de la région lombaire. Après cette intervention, certains patients, en particulier les mères en travail, ont mal au dos.

Dans cet article, nous examinerons en détail les questions suivantes: le dos peut-il faire mal après une anesthésie épidurale? L'occurrence de douleur est-elle une règle ou une exception? Pourquoi apparaît-elle? Combien de temps durent les douleurs? Que faire pour soulager la maladie?

Comment fonctionne l'anesthésie épidurale

L’essence de la procédure est l’introduction d’un anesthésique, qui est un anesthésique local et un médicament, dans l’espace entre la colonne vertébrale solide et les vertèbres. La substance, sur les nerfs, désactive la sensibilité sur toute la longueur de la colonne vertébrale elle-même. La personne est en pleine conscience et perd le contrôle du bas du corps, mais lors de l'accouchement cela n'empêche pas les contractions de continuer et le col utérin s'ouvre normalement.

Le blocage après l'administration du médicament se produit lentement et se produit dans les 10 à 20 minutes. et continue jusqu'à la fin de la naissance. Si nécessaire, des doses supplémentaires sont administrées via un cathéter fixe qui peut être retiré après la fin du travail. Quelques heures après la fin du travail, la sensibilité est complètement rétablie.

Complications possibles

    L'anesthésie est effectuée par un anesthésiste expérimenté, qui observe toutes les précautions nécessaires et surveille attentivement l'état du patient. Mais cela n'exclut pas complètement l'apparition d'effets secondaires ou de complications. Selon les statistiques, elles se produisent dans l'un des 23 000 cas et représentent les situations suivantes:

  • Douleurs à la tête et au dos durant plusieurs jours. Parfois, la douleur dure plusieurs mois ou années.
  • Le risque d'hématome épidural avec coagulopathie et ponction du plexus veineux.
  • Dans l'un des vingt cas suivant l'administration du médicament est une anesthésie incomplète.
  • Technique incorrecte de la procédure entraînant des dommages à la dure-mère, provoquant des maux de tête et des douleurs à la colonne vertébrale. Avec une aiguille profonde, le médicament peut pénétrer dans le liquide entourant la moelle épinière et provoquer un blocage important avec des troubles du fonctionnement du cœur et de la respiration.
  • Très rarement, il se produit une perte de sensation temporaire dans la moitié inférieure du corps.
  • Localisation de la douleur après une anesthésie épidurale

    Les causes des maux de dos après la procédure d'anesthésie peuvent être différentes et sont principalement dues à une perforation près de la colonne vertébrale, dans laquelle une telle réaction du corps fait référence à des processus naturels.

      Après la procédure, la douleur peut être localisée dans les zones suivantes:
    1. Sur le site de ponction
      • Légère douleur de plusieurs jours causée par une irritation avec une aiguille ou un cathéter des tissus environnants;
      • Lorsqu'une infection est introduite dans le site de ponction avec l'apparition ultérieure d'un abcès ou d'une épidurite purulente (survient lorsque le cathéter est inséré pendant plus de 4 jours).
    2. Douleur sacrée
        Souvent associées par des patientes ayant eu une accouchement et une anesthésie épidurale, avec les conséquences de la procédure de soulagement de la douleur, les causes de la douleur dans le sacrum sont les suivantes:

      • Des contractions incontrôlées accompagnées de stress excessif lors de l'accouchement peuvent provoquer une luxation ou un déplacement du sacrum;
      • Un fœtus de grande taille, dont l'emplacement est incorrect ou qui avance avec les jambes, provoque une blessure, un déplacement ou une fracture dans la région sacrale;
      • Infection des organes urogénitaux, associée à une lésion du sacrum;
      • Nerf pincé pendant le travail;
      • Un traumatisme au sacrum survenu avant la naissance, qui a provoqué sa dislocation lors du processus d'accouchement.
    3. Dans le bas du dos:
      • Avec exacerbation causée par la présence d'une hernie intervertébrale;
      • Si l'irritation nerveuse est provoquée par une solution d'anesthésique local;
      • Douleur non liée à l'anesthésie, mais résultant d'un stress excessif sur la colonne vertébrale et les muscles environnants lors du portage d'un enfant et de l'accouchement;
      • En cas de ponction accidentelle du plexus veineux dans la région épidurale avec formation d'un hématome;
      • Avec des dommages non désirés au cathéter de la racine nerveuse, entraînant une parasthésie, des problèmes neurologiques, rappelant la douleur;
      • En cas de lésion accidentelle des ligaments intervertébraux.

    Combien de temps dure le mal de dos?

    Après la procédure, les sensations douloureuses durent de quelques heures à plusieurs jours et passent d'elles-mêmes. S'il y a des violations ou des complications causées par une ponction inappropriée ou pendant le travail, la douleur peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années. Dans ce cas, le patient a besoin d'une assistance médicale.

    Comment soulager la douleur et qui contacter?

    Si, après une anesthésie épidurale, le dos fait mal et que la douleur n’est pas passagère, vous devez contacter un neurologue, un ostéopathe ou un thérapeute. L'élimination complète de la douleur n'est possible que lorsque vous découvrez la véritable cause de leur survenue. À cette fin, les diagnostics sont effectués par électroeuromyographie, montrant toute déviation du fonctionnement de la moelle épinière, IRM, déterminant les violations de la structure de la vertèbre et du canal rachidien.

      Après avoir effectué les mesures de diagnostic et identifié la cause de la douleur, le traitement est effectué sur la base des mesures suivantes:

  • Restauration de la mobilité physiologique de la colonne vertébrale touchée par ostéopathie, en tenant compte des indications et contre-indications de ce type de procédure.
  • Aide à la restauration du tissu nerveux endommagé. Si l'utilisation de médicaments n'est pas possible (pendant l'allaitement), une stimulation magnétique est appliquée, mais les médicaments modernes accélèrent considérablement les processus de régénération et contribuent à un rétablissement complet.
  • En cas de troubles graves du post-partum - troubles pelviens et paraparésie, la décision du traitement médicamenteux est prise conjointement avec la patiente et il sera nécessaire de refuser l'allaitement.
  • Lors de la formation de formations purulentes dans la zone de ponction, une intervention chirurgicale est effectuée pour empêcher la propagation de l'infection.
  • Comment améliorer la condition physique avec la hernie de la colonne lombaire à l'aide de la gymnastique thérapeutique - lire ici
    Voici un complexe médical efficace, avec lequel vous pouvez éliminer la douleur d'une hernie de la colonne cervicale.

    Après avoir accouché sous anesthésie épidurale avec douleurs incessantes au dos, il est recommandé de consulter un chiropraticien qui effectue les tâches suivantes:

    • Élimine la douleur.
    • Restaure la position naturelle des articulations de la colonne vertébrale, rétablissant leur mobilité naturelle.
    • Améliore le fonctionnement des appareils, systèmes et organes internes musculaires et ligamentaires.

    Dans la plupart des cas, la douleur après l'anesthésie épidurale disparaît d'elle-même et aucune intervention médicale n'est requise, bien qu'un spécialiste puisse recommander un médicament contre la douleur. Se débarrasser complètement des effets de ce type d'anesthésie aidera à réduire la charge sur votre dos, à corriger votre posture, à effectuer une série d'exercices spéciaux et à suivre un régime qui vous permettra de contrôler votre poids normal.