Grossesse avec hernie spinale: faut-il traiter et est-il possible d'accoucher?

La goutte

Le corps de la femme en état de grossesse subit non seulement des changements liés à la croissance et au développement du fœtus, mais subit également de fortes charges dans tous les systèmes organiques. Une charge spéciale tombe sur la colonne vertébrale. À cet égard, si une femme a des maladies de la colonne vertébrale, vous devriez alors réfléchir sérieusement: est-il nécessaire de traiter la maladie et est-il possible d'accoucher?

Le contenu

La hernie intervertébrale pendant la grossesse est un facteur grave d’exacerbations. Bien que la hernie soit un problème grave dans le cours normal de la grossesse, elle peut toujours être surmontée en suivant les recommandations d’un spécialiste hautement qualifié. Les médecins conseillent toujours aux femmes atteintes de maladies chroniques de planifier leur grossesse de manière à pouvoir aider leur corps à temps. Ce conseil est important et ne doit pas être négligé! Si, toutefois, la présence d'une hernie lombaire et d'une grossesse coïncidait avec le temps, vous devez être conscient des caractéristiques suivantes de l'évolution de la maladie:

  • la progestérone durant la «position intéressante» de la femme augmente rapidement et, par conséquent, le flux sanguin dans les vaisseaux sanguins augmente, ce qui entraîne un œdème des terminaisons nerveuses dans le domaine de leur compression par formation de hernie;
  • un utérus élargi qui enfreint une compression plus forte des terminaisons nerveuses par la protrusion du disque intervertébral;
  • l'hormone relaxine dans les dernières périodes de la «position intéressante» de la femme commence à se développer activement dans le corps, ce qui entraîne un relâchement des muscles et des ligaments de la région pelvienne et, en conséquence, un affaiblissement du système musculaire naturel, ce qui affecte à nouveau négativement les vertèbres de la patiente;
  • Pendant la période de «position intéressante», le corps de la femme est généralement dans une direction verticale, également appelée «posture de grossesse», ce qui contribue à l’apparition de tensions supplémentaires dans la colonne vertébrale.

Si une femme ne souffre pas d'une pathologie de la colonne vertébrale, alors pendant la grossesse, la charge dans le corps est uniformément répartie et il n'y a pas de complications. Si la pathologie est toujours présente, de graves complications peuvent survenir au deuxième trimestre.

Conseil: Dans tous les cas, si une femme ressent une gêne pendant la période de «position intéressante», vous devriez contacter un spécialiste. Il diagnostiquera et prescrira le traitement approprié.

Est-il possible d'accoucher en présence d'une hernie?

Toute femme présentant une pathologie rachidienne sous forme de hernie et en état de grossesse sera déconcertée par deux questions: faut-il traiter la maladie et est-il possible d'accoucher en présence d'une hernie?

Les médecins disent que la hernie intervertébrale pendant la grossesse est un problème très grave et dangereux. Cependant, cette maladie doit être traitée, même dans une "position intéressante". Il est impossible de différer le traitement jusqu'à la naissance de l'enfant car cela pourrait entraîner des conséquences graves, notamment une invalidité. Pas besoin d'espérer qu'une telle maladie passera d'elle-même! C'est dangereux pour toute personne, homme ou femme, et encore plus pour une femme enceinte.

Important: Si la pathologie n’est pas traitée, elle acquiert une forme aiguë et des conséquences irréversibles pour le corps; une intervention chirurgicale sera nécessaire, mais son résultat ne sera pas toujours positif.

En outre, les experts notent que le processus d'accouchement dans la hernie intervertébrale de la colonne lombaire est très dangereux. Par conséquent, un spécialiste expérimenté devrait établir un diagnostic et prescrire un traitement doux avec un impact minimal sur le fœtus et des effets secondaires minimes.

Traitement des disques intervertébraux de hernie pendant la grossesse

En règle générale, un traitement complexe est prescrit: prendre des analgésiques, des remèdes traditionnels, une gymnastique modérée pour les femmes enceintes, porter un pansement (soulage parfaitement le stress), une nutrition adéquate.

Nous devons nous rappeler que la maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Les méthodes simples suivantes servent d'avertissement contre la maladie:

  • correction de puissance;
  • réduire les charges au minimum;
  • exercices de gymnastique légère quotidiens;
  • promenades quotidiennes;
  • utilisation périodique de complexes vitaminiques et de suppléments de calcium.

La hernie vertébrale et la grossesse sont des facteurs qui nécessitent une attention accrue de la part de la femme et du spécialiste. Si vous traitez soigneusement le corps et suivez clairement toutes les recommandations du médecin, vous pouvez alors avoir un bébé et sauver votre santé!

Pourquoi peut devenir enceinte et donner naissance à une hernie lombaire

En attendant le bébé, chaque femme s'inquiète follement de la vie et de la santé d'une petite boule sous son cœur. Une grossesse avec hernie de la colonne lombaire est source de beaucoup de peurs.

Vous pouvez éviter les soucis et les complications inutiles si vous abordez le problème de manière délibérée et que vous vous préparez à la grossesse.

Tableau clinique

L’émergence d’une nouvelle vie entraîne de graves changements physiologiques dans le corps de la femme, liés au port d’un enfant. Tous les systèmes et organes sont soumis à des charges supplémentaires, en particulier la colonne vertébrale a du mal. Les maladies chroniques étant souvent exacerbées, une grossesse avec hernie lombaire nécessite la plus grande attention de la part des médecins. Les obstétriciens-gynécologues et les neuropathologues estiment que la hernie et la grossesse sont compatibles. De plus, lors de la rémission, l'accouchement naturel est montré. Mais il est nécessaire de planifier la conception et de respecter certaines règles pendant la grossesse.

Les hernies de la colonne lombaire et de la grossesse nécessiteront la consultation de spécialistes restreints: un neuropathologiste, un neurochirurgien, un orthopédiste, un vertébrologue. Ils aideront la femme à préparer son corps pour la conception, assoupliront son état pendant la grossesse, conseilleront sur la manière de prévenir l’exacerbation et minimiseront le risque de complications lors de l’accouchement. Quand une femme a une maladie chronique, vous devez planifier une grossesse et vous y préparer.

Par ailleurs, je voudrais lancer un appel aux femmes qui ont une grossesse combinée à une hernie intervertébrale de la région lombaire - ne cherchez pas de réponses à vos questions sur les forums. Si vous êtes inquiet à propos de quelque chose, si vous avez mal au dos ou si vous ne pouvez pas accoucher naturellement, consultez un médecin. La maladie touche tout le monde individuellement et seul le médecin traitant pourra évaluer correctement votre état.

La croissance de l'abdomen et la modification du centre de gravité provoquée par la posture caractéristique de la femme enceinte augmentent la charge pondérale sur les vertèbres et, par conséquent, la pathologie discale existante progresse. De plus, une hernie est directement affectée par les variations des niveaux hormonaux pendant la grossesse. Aux premiers stades, une augmentation de la sécrétion de progestérone augmente la circulation sanguine dans les petits vaisseaux et peut contribuer au gonflement des racines nerveuses. Plus proche de l'accouchement, la production de relaxine entraîne une relaxation des muscles et des ligaments, un affaiblissement du système musculaire autour de la colonne vertébrale et une augmentation de la charge sur les vertèbres. Également après le 7ème mois, la croissance active de l'utérus commence, qui est adjacente à la colonne vertébrale avec la paroi arrière et avec sa pression sur la protubérance de la hernie peut provoquer une atteinte des racines nerveuses.

La hernie lombaire et la grossesse sont étroitement liées, le fait d'avoir un enfant affecte négativement la pathologie discale existante et provoque une exacerbation de la maladie. Mais! L'évolution de la maladie est strictement individuelle et dépend de la taille de la hernie, de son emplacement, de l'état physique de la femme enceinte et de son comportement.

Traitement de la hernie

La hernie et la grossesse étant inextricablement liées, il est impossible de procéder à un traitement complet de la maladie. La physiothérapie, les massages et de nombreux médicaments sont contre-indiqués. Pendant la période d'exacerbation, les efforts des médecins visent à réduire la douleur et le risque de complications possibles.

Le traitement de la protrusion herniaire pendant la grossesse comprend les domaines suivants:

  1. Acceptation d'analgésiques (no-shpa, nurofena, riabala) qui ne sont pas nocifs pour le fœtus.
  2. Prendre des sédatifs. Autorisé à prendre une infusion d'aubépine, motherwort, Persen, Novopassit, comprimés de valériane.
  3. Porter un pansement spécial corset pour les femmes enceintes atteintes de maladies de la colonne vertébrale.
  4. Réduction maximale de la charge à l'arrière.
  5. Conduire l'étirement de l'eau de la colonne vertébrale.
  6. Effectuer des exercices thérapeutiques.
au contenu ↑

Complications possibles pendant le travail

La hernie lombaire a un effet négatif sur la grossesse et l'accouchement. Il est dangereux d'accoucher soi-même lorsque la maladie est négligée et qu'il existe des complications. En raison de son impact sur les racines nerveuses, la saillie de la hernie peut affecter directement l'activité générique, perturbant ainsi le fonctionnement des muscles de l'utérus et du périnée.

Le plus souvent, cela se manifeste sous la forme d'une faible activité de travail. En se contractant faiblement et irrégulièrement, les fibres musculaires ne peuvent pas former de véritables tentatives productives. La femme se fatigue avec force, mais pas efficacement, de sorte que l'enfant se déplace lentement le long du canal utérin. Un tel retard peut provoquer une pénétration du liquide amniotique dans les voies respiratoires et une privation d'oxygène. C'est très dangereux pour le cerveau et peut avoir de graves conséquences.

L'incarcération de la hernie et les symptômes neurologiques intenses provoqués par celle-ci, qui se manifestent par un engourdissement des jambes et une douleur au dos insupportable, sont une autre complication de la tentative. Quand une femme est dans un tel état, il n’est pas question de faire un travail quelconque et l’enfant peut être coincé dans la filière génitale. Pour une femme, les conséquences d'une atteinte peuvent être une boiterie et une perturbation des organes pelviens.

Après l'apparition du bébé chez les femmes présentant une protrusion herniaire, des saignements utérins sont possibles. La hernie provoque une altération des fibres nerveuses et une contraction utérine médiocre. Les vaisseaux ne peuvent pas se rétrécir et la perte de sang augmente. Quand une femme atteinte d'une maladie chronique entre à l'hôpital, les complications liées à l'accouchement peuvent tuer deux vies.

Césarienne ou naissance vaginale

Le médecin décide s'il est possible d'accoucher de manière naturelle ou si une césarienne doit être pratiquée, en fonction de l'état de la femme.

L'indication absolue d'une césarienne est l'un des critères suivants:

  • hernie de grande taille;
  • risque élevé d'infraction;
  • l'emplacement de la pathologie dans la colonne vertébrale inférieure;
  • symptômes neurologiques progressant rapidement;
  • combinaison de plusieurs pathologies.

Conditions nécessaires pour un accouchement naturel:

  • petite hernie lombaire;
  • la protrusion n’appuie pas sur les racines nerveuses;
  • la femme est complètement examinée;
  • aucun symptôme d'exacerbation;
  • la femme suit strictement le poids et fait régulièrement de la gymnastique.
au contenu ↑

Planification de la grossesse

Pour le mal de dos, un diagnostic précis pendant la grossesse est peu probable: l'IRM et les rayons X ne peuvent pas être réalisés. Sans ces études, les causes de la douleur ne peuvent être que présumées. Par conséquent, une femme est généralement au courant de la présence d'une protrusion ou d'une protrusion de la hernie et est déjà enceinte ou envisage d'accoucher. La connaissance du diagnostic vous permettra de vous préparer à la grossesse, de vous protéger du stress inutile et, éventuellement, d’affecter la tactique de l’accouchement. La conception planifiée et la préparation à la grossesse en présence d'une hernie éviteront les complications et donneront une chance à l'accouchement naturel.

La planification de la grossesse comprend:

  • consultation de spécialistes (neuropathologiste, orthopédiste, neurochirurgien);
  • IRM
  • gymnastique régulière pour renforcer les muscles du dos;
  • exclusion de fortes charges sur la colonne vertébrale;
  • porter un pansement, ce qui permet de réduire considérablement le risque d'atteinte des racines nerveuses;
  • respect du régime alimentaire lorsque des ajustements de poids sont nécessaires
  • marcher dans l'air frais;
  • repos approprié et nutrition équilibrée.

Quand est-ce que le bébé

Après l'accouchement, beaucoup commettent une erreur en pensant que tous les dangers sont derrière. Il n'y a pas de ventre, la naissance a réussi. En fait, avec l'avènement du bébé, de grandes charges sur le bas du dos commencent - l'enfant doit être nourri, emmailloté, baigné et il n'y a presque pas de temps pour s'allonger.

Il est nécessaire de partager les tâches ménagères avec les membres de la famille et la femme doit essayer de la retenir moins. Pour ce faire, tout en nourrissant votre enfant, vous devez vous asseoir bien droit, sans vous pencher en avant et sans vous pencher, avec un support sous la taille. Pour la marche, il est conseillé de porter un corset semi-rigide.

Lors du nettoyage, utilisez une vadrouille et un aspirateur à long manche télescopique. Le repassage doit être effectué avec le dos droit, vous ne pouvez pas vous pencher dans le bain ou dans le lit de bébé. Le berceau et le bain devraient être hauts.

Vidéos connexes

La hernie intervertébrale de la colonne lombaire n'est pas un obstacle à la naissance d'un bébé. Avec elle, vous pouvez tomber enceinte et accoucher, mais cela doit être fait délibérément et non spontanément. Vous devez être examiné à l'avance et préparer votre dos pour les prochains chargements. Pendant la grossesse doit être fait la gymnastique quotidienne, nager, porter un bandage. S'il y a de la douleur, allez chez le médecin et suivez toutes ses recommandations. Ne vous allongez pas, avez peur de bouger et espérez qu'elle réussira. La chose principale - ne laissez pas la situation dériver et engager son dos.

Est-il possible d'accoucher avec une hernie intervertébrale?

Les maladies dégénératives de la colonne vertébrale ne sont pas rares, même chez les jeunes femmes. En raison de la disponibilité des méthodes modernes de recherche informative - CT et IRM - le diagnostic des protrusions et des hernies intervertébrales (intervertébrales) devient de plus en plus courant.

Cette pathologie affecte de manière significative la qualité de vie des patients en limitant leur activité physique. Mais non seulement cela inquiète les femmes en âge de procréer. La question principale demeure: "Est-il possible de tomber enceinte et d'accoucher avec une hernie intervertébrale?"

Hernie de la colonne vertébrale

La saillie ou le prolapsus de couches spéciales situées entre les vertèbres sous l'action de charges, de poids corporel ou d'autres facteurs sont appelés saillies et hernies. Dans le premier cas, il s'agit d'un processus réversible, dans le second, d'une saillie persistante de disques fibreux. La source la plus courante de hernie intervertébrale est la région lombaire, car elle représente les charges les plus importantes.

Les maladies dégénératives du système musculo-squelettique affectent-elles la grossesse et l'accouchement? Est-il possible de concevoir avec une telle pathologie?

Conception

La possibilité de concevoir une hernie intervertébrale n’est généralement pas affectée. Ils ne bloquent pas l'ovulation et n'entraînent pas le rejet de l'ovule. Toutefois, les disques bombés peuvent provoquer les symptômes suivants:

  • Douleur intense dans la colonne lombaire.
  • Incapacité de se plier et de se redresser ou de se tenir droit.
  • Difficulté à marcher, boitant.
  • Sensibilité réduite ou, au contraire, augmentation du dos et des jambes.
  • Sensations inhabituelles - engourdissement des bras et des jambes, bas du dos, fourmillements.

Lorsque ces symptômes sont exprimés, la femme ressent constamment de l'inconfort et est forcée de prendre des analgésiques, ce qui ne lui permet pas de planifier sa grossesse.

Mais si la conception est arrivée? Comment la hernie intervertébrale affecte-t-elle le cours de la grossesse? Est-il possible de porter un bébé atteint de cette maladie?

La grossesse

Au cours de la grossesse, la hernie intervertébrale peut avoir un effet important, aggravant le bien-être de la femme et entraînant diverses complications. Oui, et la période de gestation peut aggraver la pathologie de la colonne vertébrale.

Pendant la grossesse, les processus physiologiques suivants se produisent dans le corps:

  • Le centre de gravité se déplace, ce qui augmente la charge sur la colonne lombaire.
  • La pression de l'utérus élargi sur cette zone.
  • Ramollissement des ligaments de la colonne vertébrale et des articulations de la hanche, ce qui diminue la stabilité de la colonne lombaire et augmente la charge sur les articulations intervertébrales.
  • Le gain de poids de la future mère, parfois très important. De ce fait, les charges statiques sur le bas du dos augmentent, la quantité de saillie augmente.

Bien que tous ces changements soient physiologiques, ils affectent négativement les vertèbres endommagées et le processus dégénératif progresse. Et que ressent une femme pendant la période où elle porte un bébé en présence d'une hernie intervertébrale?

Au premier trimestre, la pathologie peut ne pas se manifester. Mais à mesure que la période augmente, le syndrome douloureux, les problèmes moteurs et sensoriels vont augmenter.

La future mère atteinte de hernie lombaire tombe à la veille de l'accouchement. La situation est aggravée par l'impossibilité de prescrire un traitement anesthésique adéquat, car la plupart des analgésiques pendant la grossesse sont contre-indiqués.

Comment accoucher avec une hernie intervertébrale et des saillies? Si l'accouchement naturel, ou tous, sans exception, montre une césarienne?

Processus générique

L'accouchement est un processus qui nécessite un effort physique considérable de la part de la future mère. Pendant cette période, la charge de la colonne vertébrale en général et de la région lombaire en particulier augmente. Avec un accouchement naturel, en particulier au stade des tentatives, le risque de lésion de hernie intervertébrale augmente considérablement. La saillie meurtrie va manifester des symptômes neurologiques:

  • Engourdissement des jambes.
  • Sensation rampante.
  • Parfois, une violation du travail des organes pelviens.
  • Douleur intense dans la colonne lombaire.
  • Lame.

Est-ce que cela signifie que dans les maladies dégénératives de la colonne vertébrale, il est préférable de recourir à la césarienne? Un gynécologue peut certainement répondre à cette question. À la veille de l'accouchement et après consultation de l'orthopédiste.

Césarienne

La médecine moderne adhère à la priorité du traitement conservateur. Cela signifie que les médecins ont tendance à recourir à la chirurgie aussi rarement que possible, choix le plus souvent d'accouchement naturel. Dans quelles situations une césarienne sera-t-elle la meilleure option?

Il est effectué si:

  • Grande hernie
  • Il est mal placé - dans la partie inférieure de la colonne vertébrale et est dirigé latéralement ou vers l’arrière.
  • Il y a un risque élevé de violation.
  • Les symptômes neurologiques pendant la grossesse progressent rapidement.
  • La femme présente une autre pathologie qui, associée à des problèmes de colonne vertébrale, nécessite une intervention chirurgicale.

Dans les cas moins graves de hernie et de protrusions intervertébrales, il est possible d'accoucher de manière autonome.

Accouchement naturel

Il n'est pas rare qu'une femme découvre une hernie intervertébrale dans la région lombaire par hasard - lors d'un examen diagnostique. Même en atteignant de grandes tailles, les protrusions peuvent ne pas se manifester cliniquement. Cela se produit lorsqu'ils sont dirigés vers l'avant et ne provoquent pas de compression des racines nerveuses et de la moelle épinière ni un rétrécissement du canal rachidien.

Les saillies de petite taille ne peuvent pas non plus être gênantes pendant la grossesse, surtout si la femme ne prend pas rapidement du poids et s’engage dans la gymnastique.

Dans de tels cas, la hernie intervertébrale de la colonne lombaire n’est pas une contre-indication à l’accouchement naturel. Mais la future mère prend cette décision avec l'obstétricien, le neuropathologiste et l'orthopédiste après avoir passé l'examen nécessaire.

Si la hernie intervertébrale est retrouvée avant la grossesse, est-il possible de réduire d'une manière ou d'une autre les risques de sa croissance et de son atteinte?

Réduction des risques

Si, avant la grossesse, une pathologie de la colonne vertébrale ne se manifestait que par un syndrome douloureux négligeable ou s’avérait être une découverte accidentelle à l’IRM, il faudrait prendre certaines mesures pour éviter les complications pendant la grossesse et l’accouchement.

  • Alimentation normale pendant la grossesse - la prévention de l'obésité.
  • Activité physique Vous ne pouvez pas traiter la grossesse comme une maladie et passer des journées entières au lit. Gymnastique, promenades - un passe-temps extrêmement agréable et enrichissant.
  • Activités sportives. Yoga et remise en forme pour les femmes enceintes ne leur fera pas de mal, et les avantages de ces exercices sont indéniables. Grâce au sport féminin, le corset musculaire du dos est renforcé et la colonne vertébrale stabilisée.
  • Évitez de rester longtemps assis ou debout. Requis de fréquentes pauses avec un échauffement.
  • Porter un bandage. Cela vous permet de retirer la charge de la taille et diminue le risque de pincement de la saillie.

Des naissances naturelles avec une hernie intervertébrale de la colonne vertébrale sont-elles possibles? Oui, mais seulement si la future mère est examinée, n’a pas de plaintes particulières et est sous la surveillance de spécialistes.

Quels problèmes peuvent survenir si vous accouchez avec une hernie intervertébrale et comment les prévenir?

Pour la formation normale du fœtus dans le corps de la mère diminue l'immunité. À cet égard, de nombreuses femmes enceintes souffrent de diverses affections, souffrent souvent de rhumes, mais simultanément, diverses maladies chroniques sont exacerbées.

Par conséquent, lors de la première visite, les gynécologues posent des questions sur les maladies chroniques chez la patiente, car même si la maladie ne s’est pas manifestée récemment, des complications de types variés sont possibles pendant la grossesse.

Les femmes qui ont déjà souffert de blessures à la colonne vertébrale seront certainement examinées pour la présence d'une hernie intervertébrale.

La présence d’une telle maladie entraîne de nombreuses complications, car à mesure que le fœtus se développe, la charge sur le dos augmente.

C'est une question raisonnable que la future mère demande au médecin traitant: est-il possible d'accoucher avec une hernie vertébrale, quels pourraient en être les complications et les risques. Ceux qui ont déjà des enfants ne savent pas s'il est possible d'accoucher ou non avec un troisième enfant atteint d'une hernie existante.

Le déroulement de la grossesse dans les maladies de la colonne vertébrale

Si le gonflement d'un disque est diagnostiqué chez une patiente avant la grossesse, elle imagine approximativement des contre-indications à ce diagnostic, sait quoi faire en physiothérapie pour soulager la douleur, etc.

  • augmente la production de l'hormone progestérone, ce qui augmente le flux sanguin, ce qui peut provoquer un gonflement des terminaisons nerveuses;
  • le développement du fœtus en croissance déplace le centre de gravité, ce qui surcharge inutilement la région lombaire;
  • la relaxine, une hormone produite au cours des stades avancés, détend les muscles et les ligaments, augmentant ainsi l'effet sur les disques;
  • tout en portant un enfant, la posture change, ce qui affecte également le dos.

Mais il arrive que les maladies de la colonne lombaire se manifestent dans le processus de portage. Les facteurs suivants peuvent conduire à leur formation:

  • fin de grossesse - plus l'âge est avancé, moins les ligaments et les muscles sont élastiques, ce qui entraîne l'apparition de microtraumatismes de la colonne vertébrale, ce qui peut entraîner une saillie du disque;
  • porter des chaussures inconfortables - le centre de gravité pendant le changement de grossesse, la charge sur la colonne vertébrale augmente, de sorte que le port de chaussures étroites et étroites et de chaussures à talons hauts est hautement indésirable;
  • Activité physique excessive - l'exercice doit être bénéfique; par conséquent, lorsqu'une femme découvre son poste, elle doit adapter ses entraînements en fonction de sa nouvelle condition;
  • le troisième et les suivants accouchements - avec l'exposition croissante au dos, la mère porte dans les bras des enfants plus âgés, se penche souvent pour faire le ménage, ce qui peut aussi déclencher la maladie.

Diagnostics

Pendant la grossesse, on utilise principalement les ultrasons (ultrasons) pour les tests de différents types, ainsi que les résultats des tests sanguins, en particulier en début de grossesse.

L'utilisation de l'imagerie par résonance magnétique n'est pas souhaitable, mais elle n'est possible qu'au troisième trimestre.

Traiter ou pas?

Porter un enfant et une hernie intervertébrale est une combinaison indésirable. Cependant, il est nécessaire de la traiter, sans remettre à plus tard le traitement pour la période post-partum.

Un médecin compétent vous aidera à choisir les exercices nécessaires pour réduire la charge sur les préparations lombaires et antalgiques.

En règle générale, il n'est pas recommandé de prendre des analgésiques pendant la grossesse, mais le choix de crèmes et de pommades pouvant être utilisées pendant la grossesse est relativement large.

Les forums sont pleins de questions: est-il possible d'accoucher s'il y a une hernie intervertébrale? Et ceux qui ont accouché avec une hernie intervertébrale écrivent pour la plupart qu'ils doivent subir une césarienne.

Mais rappelez-vous que chaque cas est individuel et que seul le médecin traitant décide si un tel diagnostic est possible.

C'est pourquoi il est nécessaire de s'inscrire auprès de la clinique prénatale le plus tôt possible afin de minimiser les risques associés à la présence de la maladie.

Prévention

Le risque de récidive subsiste même après le retrait d'une hernie intervertébrale. Voici quelques mesures préventives conçues pour minimiser le risque de blessure au dos:

  • gymnastique quotidienne recommandée et développée par des spécialistes;
  • exclusion des exercices physiques associés à la musculation;
  • porter un bandage;
  • bonne nutrition;
  • cours en piscine;
  • porter des chaussures et des vêtements confortables;
  • bonne posture.

La planification

Si une hernie vertébrale a déjà été diagnostiquée, il est nécessaire de se préparer à la grossesse, de consulter un spécialiste et de passer une série de tests:

  • faire une IRM du lombaire;
  • demander conseil à un neurologue et à un neurochirurgien;
  • être examiné par un traumatologue;
  • être examiné par un orthopédiste afin de trouver le matériel nécessaire
  • appareils orthopédiques;
  • exercice quotidien, yoga.

La mise en œuvre de ces règles minimisera les risques associés aux manifestations de la maladie et donnera naissance à un bébé en bonne santé, tout en préservant sa santé.

Une sélection de matériaux utiles sur la santé de la colonne vertébrale et des articulations:

Matériel utile de mes collègues:

Matériel utile supplémentaire dans mes réseaux sociaux:

Disclaimer

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ni à des fins médicales. Cet article ne remplace pas l'avis médical d'un médecin (neurologue, thérapeute). S'il vous plaît consulter votre médecin d'abord pour savoir exactement la cause de votre problème de santé.

Est-il possible d'accoucher avec une hernie de la colonne lombaire?

Pendant la grossesse, le corps de la femme subit des pressions énormes sur tous les systèmes organiques, et la colonne vertébrale ne fait pas exception. Très souvent à cette époque, les maladies déjà existantes deviennent aiguës ou de nouvelles apparaissent. Pendant la grossesse, les patientes ayant des antécédents de maladie, telle que la hernie intervertébrale, présentent souvent des exacerbations, en particulier aux derniers stades. Bien qu'une hernie soit un obstacle sérieux à une grossesse normale, il est toujours possible de la surmonter. Les experts disent que malgré le danger de la maladie, avec la bonne approche, il est possible de supporter une grossesse et de donner naissance à une hernie lombaire.

En cas de hernie, une femme a besoin d’une formation spéciale, d’une attitude positive et d’un médecin expérimenté et qualifié, ce qui permet de réduire le risque de complications lors de l’accouchement. Des procédures de traitement appropriées aideront à arrêter la progression de la maladie et à atténuer la maladie. De plus, elles n'auront pas d'impact négatif sur le déroulement de la grossesse et de l'accouchement. N'oubliez pas que s'il existe des maladies chroniques, la grossesse doit toujours être planifiée, vous devez d'abord être examiné et suivre un traitement, car une mère souffrant de maladies graves est moins susceptible de supporter et de donner naissance à un bébé en bonne santé.

Caractéristiques de l'évolution de la maladie chez les femmes enceintes:

  1. Au début de la grossesse, la quantité de l'hormone progestérone est fortement augmentée, elle augmente le flux sanguin dans les petits vaisseaux, ce qui contribue au gonflement des racines nerveuses dans les endroits où leur hernie est comprimée.
  2. La croissance constante de l'utérus provoque une déviation du centre de gravité vers l'avant, ce qui augmente considérablement la charge exercée sur la colonne lombaire et contribue à une compression encore plus importante des racines nerveuses avec une saillie herniaire du disque intervertébral.
  3. En fin de grossesse, la production active de l'hormone relaxine commence, elle détend les muscles et les ligaments du bassin et de la colonne vertébrale, ce qui affaiblit le système musculaire et augmente la charge exercée sur les vertèbres et les disques.
  4. Pendant la grossesse, une position verticale forcée du corps, appelée «posture de femme enceinte», est caractéristique, ce qui crée une tension supplémentaire dans la colonne vertébrale.

Normalement, si une femme n’a pas de pathologie de la colonne vertébrale et des os du bassin, elle a les mêmes os de jambe et les muscles sont bien développés, la charge pendant la grossesse est répartie de manière uniforme et il n’ya pas de hernie. S'il y a des problèmes avec la colonne vertébrale, l'ostéochondrose et la hernie intervertébrale, souvent associées au syndrome de compression des racines nerveuses, peuvent s'aggraver au deuxième trimestre.

Vous devez également distinguer la douleur résultant de l'étirement des ligaments et des articulations du bassin sous l'action de l'hormone relaxine, de la douleur de la hernie vertébrale. Si le problème est lié au bassin, le patient peut ressentir de la douleur dans la région de l'articulation pubienne et du coccyx, avec sensation de «relâchement» des os du bassin. Habituellement, la douleur devient plus forte lorsque vous êtes dans une position inconfortable, assise ou en marchant, avec une pression sur les os du bassin, du sacrum et des tissus mous situés en dessous.

Mais, dans tous les cas, si pendant la grossesse vous ressentez des douleurs et des malaises dans le dos, il est préférable de consulter immédiatement un médecin.

Méthodes de diagnostic

L’IRM - l’imagerie par résonance magnétique est la méthode de référence pour diagnostiquer une maladie telle que la hernie discale - mais cette méthode est contre-indiquée pour les premier et deuxième trimestres de la grossesse, car l’IRM peut entraîner un échauffement du liquide amniotique. Par conséquent, à l'heure actuelle, limité à l'échographie et des tests sanguins.

Au troisième trimestre, l'IRM est prescrite pour soulager la douleur intense, les symptômes de compression des racines nerveuses et les restrictions de mobilité. Cette étude fournit des informations complètes pour déterminer la tactique de la grossesse et le mode d’accouchement.

Dois-je traiter?

Hernie intervertébrale et grossesse - les choses sont mal compatibles. Néanmoins, la maladie doit être traitée pendant la grossesse, il n'est pas nécessaire d'attendre le moment de la naissance de l'enfant, puis de prendre soin de sa santé, les conséquences peuvent être irréparables, voire invalidantes.

Donner naissance à une hernie de la colonne vertébrale, et même en présence de complications, c'est extrêmement dangereux. Après le diagnostic et la confirmation du diagnostic, le médecin vous prescrira un traitement en tenant compte des contre-indications pour les femmes enceintes. Les analgésiques doivent être sûrs, la physiothérapie et les massages sont contre-indiqués. Dans certains cas, les spécialistes peuvent recommander même des méthodes de traitement traditionnelles, elles sont efficaces, mais il faut beaucoup de temps avant que les premiers signes de soulagement apparaissent. Le soulagement consiste à porter un pansement, à sécher légèrement ou à étirer la colonne vertébrale avec son propre poids sur un plan situé à un angle de 30 degrés et à suivre des traitements thérapeutiques spéciaux.

Si, au cours de la grossesse, une hernie vertébrale est détectée ou développée, le traitement est compliqué par un peu de temps avant l'accouchement et la pression sur les disques intervertébraux augmente chaque jour. Dans une telle situation, ils effectuent toutes sortes de procédures sûres sans recourir à des médicaments et à des techniques nocives pour l'enfant. C'est le moyen le plus sûr de donner naissance à une hernie intervertébrale par césarienne, bien qu'avec une progression légère de la maladie, la naissance naturelle ne soit pas contre-indiquée.

Comment se préparer à la grossesse?

Si vous avez déjà une hernie intervertébrale avant la grossesse, vous devez vous préparer à l'avance aux charges de travail à venir qui sont typiques pour les 2-3 trimestres:

  • Voir une consultation avec un neurologue ou un neurochirurgien ayant déjà travaillé avec des femmes enceintes.
  • Faites une IRM de la région lombaire pour obtenir des informations sur la gravité de la pathologie.
  • Demander à un orthopédiste et à un traumatologue de mesurer la longueur des jambes et de déterminer la déformation et la pathologie des os du bassin. S'ils sont identifiés, le médecin donnera des recommandations pour leur correction.
  • Toute femme, même si elle est en parfaite santé, doit préparer son corps à la grossesse et à l’accouchement. Il existe de nombreuses méthodes et programmes: yoga, pilates, kinésithérapie, système Bubnovsky, système Dikul, exercices de Hall, etc.

De plus, la vidéo décrit la gymnastique avec hernie de la section lombaire:

Mesures préventives

Il existe un certain nombre de moyens pour aider à prévenir le développement d'une hernie ou à réduire le risque de progression pendant la grossesse et après l'accouchement:

  • Si vous avez un travail sédentaire, prenez de petites pauses toutes les heures: levez-vous, marchez, étirez-vous.
  • Mangez bien, consultez un nutritionniste.
  • Faites des exercices tous les jours, il sera préférable qu'un spécialiste développe un ensemble d'exercices individuellement pour vous.
  • Marchez souvent au grand air.
  • Évitez les virages serrés et le port de poids.
  • Portez un pansement spécial, cela aidera à répartir uniformément la charge sur la colonne vertébrale.
  • Il est utile d'assister à des cours de yoga, de Pilates, d'étirement, ils ne sont pas contre-indiqués pendant la grossesse.
  • Si vous avez une hernie lombaire, ne portez que des chaussures confortables avec un talon inférieur à 3 cm.
  • Répartissez les tâches ménagères entre tous les membres de la famille, ne vous alourdissez pas.
  • Ne vous penchez pas trop lorsque vous nettoyez la maison, épongez les planchers et utilisez une longue buse pour aspirateur. Pendant le lavage des mains, placez le bassin sur un support ou un tabouret. Placez le bain pour l'enfant à un niveau élevé.
  • Pendant la grossesse, la hernie de la colonne vertébrale peut s'aggraver si vous ne maintenez pas une posture correcte. De nombreuses femmes tentent de compenser cette gravité en se penchant en arrière et en s'appuyant sur les talons, créant ainsi une charge énorme sur les disques intervertébraux, qui deviennent ainsi vulnérables à la maladie.
  • En cas d'exacerbation pendant l'allaitement, le traitement réflexe, le massage, le traitement manuel et la physiothérapie conviennent mieux.

La hernie vertébrale et la grossesse nécessitent l'attitude attentive d'une femme envers son corps. Si vous êtes responsable de votre santé et que vous suivez des directives simples, vous pouvez éviter les complications, avoir un bébé et vous maintenir en bonne santé.

AIDE Naissances avec une hernie dans la colonne vertébrale ((((

Bonjour, j'ai le même problème et nous voulons vraiment des enfants, dites-moi, quelle était la taille de votre hernie avant la naissance?

Je ne dirai pas maintenant - les photos ont été prises assez longtemps et il convient de les rechercher, mais il y en avait déjà 3 dans le lombo-sacré))) + instabilité + destruction des armes.

Comment avez-vous fini par vous donner naissance ou par la COP? le dos ne fait pas mal?

à la fin, la fille elle-même a choisi la CdP - c'était une urgence. par conséquent, le dos n'a pas été)))), beaucoup se plaignent qu'après l'anesthésie de la colonne vertébrale, le dos me fait mal - j'ai tout ok))) après l'accouchement, je portais ma fille dans une écharpe (foulard, puis dans un sac à dos), il n'y avait pas de berceau du tout, alors la joie des lourdes voitures retour également n'a pas l'expérience)))

J’ai eu une hernie, mais je n’y ai pas fait attention et je ne l’ai même pas dit aux médecins, je me suis accouché... c’est difficile, mais 2 mois après l’accouchement, mes jambes ont été refusées et maintenant, tous les six mois, ils refusent, le médecin a dit que, à cause du PE... et maintenant interdit de me donner naissance, mais j'ai peur d'une césarienne... et je ne me lève plus

Je suis heureux que le flic soit fini - pas du tout effrayant et pas de douleur)))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))). Maintenant, moi aussi, si tout se passe bien, le CS ne fait que briller - après avoir été coupé, j'avais des varices internes et il était impossible pour moi de pousser du tout, et le médecin a déclaré qu'à l'avenir, il n'y aurait que le COP. et j'en suis heureux - cela m'a plu)))))), alors n'ayez pas peur de la COP - plus les enfants ont besoin d'une mère en bonne santé!

Victoria, et quelle est la taille de la hernie, j’ai aussi une hernie (0,9), mon neurochirurgien dit qu’il vaut mieux ne pas risquer et faire un CS, et G n’a pas peur, en quelque sorte.

et en plus de l'anesthésie rachidienne, le total était-il possible?

Oui, hélas, le gynécologue va chier comme nous marchons ensuite... J'ai un 10 mm, l'autre 6 mm... Avez-vous un poids aussi? -Je paierai pour l'accouchement et communiquerai spécifiquement avec le médecin qui prendra naissance

Eh bien, oui, cela aurait pu être courant, je venais de vivre une urgence et je mangeais littéralement une heure à peine avant l'opération.

J'ai 67 ans maintenant, mon dos ne me fait pas mal, mais le nerf semble me pincer les nerfs parfois, je me suis traité le dos pendant 3 semaines avant la grossesse à l'hôpital de réadaptation, apparemment, cela aide toujours

Avez-vous une grosse hernie? J'ai juste le même problème

Je vous ai en quelque sorte écrit... un 10 mm, un autre 6 mm... comment vous sentez-vous?

J'ai déjà vu plus tard que je parlais déjà dans ce post))

Oh, "petites amies dans le malheur", elle a aussi rebuté B. à cause de la hernie lombaire. Le nerf sciatique était très douloureux pendant 4 mois. De telles douleurs ont mis la naissance en repos. Grâce à Dieu, le traitement m'a aidé et rapidement B)))) je ne le sais pas encore Comment va se passer. Une amie a également plusieurs hernies, se rendant à la COP et s’est mise au monde en 40 minutes. Se désabonner)))

Bonjour, comment vous sentez-vous comme un ami qui a donné naissance à une hernie? tout va bien

Oui, il est écrit “c’est 40 minutes.))) Mon fils sera le 1 er juin pour deux ans. Elle a une hernie, elle fait ses devoirs sur le distributeur d’Evminov, subit (périodiquement) une électrophorèse avec Karipain, repose sur l’applicateur Lyapko. Je remercie Dieu de me sentir bien. Ma hernie est de 5 mm, mais parfois si je suis assis dans une position inconfortable, le gémissement sciatique, je me couche immédiatement sur le sol et fais l’exercice.

Yulichka - J'ai un très gros poids - juste un géant... au premier trimestre, les crises ont commencé, mais je suis allé voir mon neurologue, il a fait un petit blocus et un léger blocus, pour que rien de grave ne puisse être fait, ne puisse provoquer une fausse couche... et tout... mon dos, tout simplement. se sent... ici lundi doit être César...

Lorsque je suis allée chez mon neurologue, la première question était: «Puis-je accoucher?» Il a déclaré: «Vous allez subir un traitement médical et passer à l'ordre.» Dès qu'elle a terminé le traitement, elle a immédiatement entamé la grossesse, Dieu merci, tout s'est passé. ne rien dire du PE ou de la CdP, mais juste au cas où je suis d’accord préalable avec la responsable de la maternité, elle accouche et le chirurgien pratiquant. Dieu nous en a, c’est faux, KS peut le faire. Je m’ai enregistré avec un poids de 61 kg, je commence de mieux en mieux, mon dos est plus ou moins normal, j'espère que ça va aller.

Elena, surveillez attentivement, ne consultez pas un gynécologue - ils vous chieront sur le dos, car vous pouvez donner naissance à un enfant en bonne santé et vous vivrez vivant, mais seulement avec le meilleur neurologue... lui seul peut prédire si votre hernie va augmenter après quand vous vous êtes accouché… j'ai accouché de ma fille atteinte d'une hernie de 0,6 mm… après un accouchement naturel, elle a été multipliée par 2 et la seconde est apparue… c'est comme si l'enfer était douloureux lorsque les jambes défaillaient et que vous ne pouviez même pas ramper vers le bébé.

Merci, Vikulya! Ma guinée est géniale, combien de connaissances je lui ai déjà traînées, mais bien sûr, je consulterai des médecins avant d'accoucher, car mes enfants ont besoin d'une mère en bonne santé et je vous souhaite une bonne rencontre avec Lyalechka.

Moi aussi, j’ai un merveilleux gynécologue... mais ce n’est pas de leur ressort, ce n’est pas à eux de traiter votre dos faussé... à qui je n’ai pas appliqué la gynécologie, tout le monde dit que la hernie n’est pas une indication de la césarienne... et que seul un neurologue ou un chirurgien peut rédiger un document. il prend la responsabilité d'autoriser le PE ou de faire référence à la césarienne... et si vous avez une vraie hernie dans la colonne vertébrale et que vous augmentez l'index en mm - à l'endroit où le bassin se disperse... je suis sûr qu'aucun médecin respectable ne vous enverra une recommandation au PE.

Les filles... juste au moment où une attaque de hernie se produit est une telle douleur... que vous voulez juste disparaître du monde... il semble que vous soyez coupé dans une scie émoussée rouillée.

Clairement, j'ai 5 mm dans la région lombaire, je suis d'accord avec le COP, tant que tout va bien pour nous.

la hernie elle-même ne m’a pas fait mal, mais le nerf sciatique: j’ai accouché deux fois, je n’ai pas piqué et j’ai hurlé de douleur

De toute façon, tout ira bien pour le bébé... Je ne veux vraiment pas de césarienne... mais comme je présente des attaques... et cette fois-ci, les médecins me promettent qu'il est possible de ne pas se tenir debout après la naissance... car il faut dépasser le désir du PE.

Mon neurologue a déclaré que l'épidurale de hernie n'était pas absolument contre-indiquée... J'ai donné naissance au PE avec cette anesthésie, la pression à la naissance étant de 180 à 120.

avec COP faire la colonne vertébrale, pas épidurale. Ce sont des choses légèrement différentes. J'ai eu une anesthésie à la colonne vertébrale - tout va bien

J’avais un EKS, mais pas à cause des hernies, j’en ai deux graves au cou, l’autre plus près de la patte était un cas tel que la main a été enlevée, mais je n’avais aucune indication pour la césarienne, j’ai dit que je pouvais me donner naissance.

Au revoir visiteur!

Merci de nous rendre visite!

Est-il possible d'accoucher avec une hernie spinale?

Pendant la grossesse, l'immunité de la femme est réduite pour la formation normale du fœtus. C’est une réaction physiologique du corps qui est à la fois nécessaire et dangereuse. La détérioration du mécanisme de défense entraîne une exacerbation des maladies chroniques et l'apparition de nouvelles déviations. Si une femme avant la conception a subi une hernie de la colonne vertébrale, la maladie reviendra dans la période de gestation. Cette condition est-elle dangereuse pour la future mère et le fœtus? Les médecins disent que seul le statut hormonal affecte la gestation et l'accouchement normaux, et que la pathologie intervertébrale ne constitue pas une menace. Cette affirmation est relative, car la hernie de la colonne lombaire varie différemment, ce qui entraîne des complications potentiellement mortelles. Par conséquent, seul un traitement correct de la hernie de la colonne vertébrale chez la femme enceinte permettra d’accoucher sans complications.

La protrusion intervertébrale pendant la grossesse peut résulter d’une exacerbation de la maladie ou se produire au moment de la gestation. Dans le premier cas, la femme doit planifier sa grossesse en tenant compte de la maladie et choisir un traitement par un médecin avant la conception. Si une maladie de la colonne vertébrale est apparue déjà pendant la grossesse, un traitement conservateur adéquat protégera la femme et l'enfant à naître.

Hernie chez les femmes enceintes

À mesure que l'abdomen grossit pendant la gestation, la charge de la colonne lombaire augmente de manière significative, la pathologie discale progresse, mais malgré cela, la femme peut supporter le fœtus et donner naissance sans risque. Si une femme ne souffrait d'aucune maladie de la colonne vertébrale avant la grossesse, ses muscles étaient bien développés et aucune hernie lombaire n'apparaîtrait.

Deuxième ou troisième naissance, en âge de procréer après 40 ans, les ostéochondroses sont des facteurs de risque dans l'apparition de la pathologie discale.

Comment le bombement du disque intervertébral se manifeste-t-il aux différents stades de la grossesse?

  1. Les racines nerveuses dans la colonne vertébrale touchée gonflent. Ceci est dû à une augmentation de la circulation sanguine dans les premiers stades, lorsque la quantité de progestérone augmente de manière significative;
  2. Toute la période de grossesse augmente la charge sur la colonne lombaire, alors que l’utérus en croissance dévie le centre de gravité vers l’avant. Cela contribue à une compression plus poussée des racines de la colonne vertébrale dans la lésion du disque intervertébral;
  3. Au cours du dernier trimestre, la relaxine est produite activement, ce qui détend les muscles de la colonne vertébrale. Cela donne une naissance normale, mais avec une hernie discale, ce phénomène est dangereux et représente une charge encore plus grande sur le segment patient.

Les symptômes de la hernie pendant la grossesse peuvent être différenciés par des entorses, qui se produisent sous l'action de la relaxine. Dans tous les cas, une femme enceinte devrait recevoir un diagnostic en cas de maux de dos.

Diagnostics

La méthode standard de diagnostic de la hernie rachidienne est l'IRM, mais pendant la grossesse, elle ne peut être réalisée qu'au dernier trimestre, car les médecins se limitent aux analyses de sang et aux ultrasons.

Au troisième trimestre de la grossesse, une IRM est présentée à une femme lorsque des symptômes de compression des racines nerveuses, de douleur et de restrictions de mouvement apparaissent. L'imagerie par résonance magnétique vous permet d'étudier la maladie pour toutes les caractéristiques et d'évaluer les risques.

Traitements de hernie

Il est dangereux de donner naissance à une hernie compliquée. Par conséquent, pendant la grossesse, il est nécessaire de diriger toutes les forces vives pour la disparition rapide du complexe symptomatique et la prévention des complications.

De telles méthodes efficaces de traitement de la hernie intervertébrale telles que la thérapie physique et le massage pendant la grossesse sont contre-indiquées. Une femme est traitée avec des médicaments sans danger, une gymnastique spéciale pour les femmes enceintes et peut également appliquer les méthodes traditionnelles.

Pour garantir une naissance normale dans une hernie intervertébrale, aucune option de traitement ne le peut, mais l'inaction face à une pathologie lombaire peut entraîner une invalidité de la mère.

Comment traiter une hernie chez les futures mères?

  1. Médicaments contre la douleur: tout en portant le fœtus, on peut prendre du Paracétamol, du Nurofen, du No-silo, du Riabal. Ces médicaments traversent le placenta mais n'affectent pas négativement le fœtus, ne compliquent pas l'accouchement;
  2. Préparations apaisantes: presque tous les sédatifs naturels peuvent être consommés pendant la grossesse: infusion de camomille, aubépine, hostie, médicament Persen;
  3. L'utilisation d'appareils orthopédiques: bandage de soutien, matelas orthopédique, oreiller et chaussures - il s'agit d'un traitement composite obligatoire de la hernie pendant la gestation;
  4. Traction de la colonne vertébrale et nage dans la piscine;
  5. La gymnastique thérapeutique est choisie pour chaque femme individuellement, en fonction de la période de gestation.

Le traitement conservateur devrait commencer au cours du premier trimestre, mais si la hernie est apparue tardivement, cela peut compliquer l'accouchement.

Planification de la grossesse pour la hernie

Se préparer à une grossesse avec hernie peut sauver la future mère de complications graves et mener une naissance naturelle.

La planification de la grossesse pour la pathologie intervertébrale comprend:

  • consultation avec un neurologue, un neurochirurgien;
  • IRM de la colonne lombaire;
  • examen par un traumatologue et un orthopédiste pour la sélection de dispositifs orthopédiques;
  • gymnastique, yoga, bonne nutrition pour rétablir l'équilibre des micro-éléments.

Pendant la planification, vous devez prendre des médicaments préventifs, des complexes de vitamines, commencer à bien manger et renforcer les muscles du dos.

Prévention

Les principales mesures préventives pour les femmes atteintes de hernie lombaire:

  1. Porter un pansement pendant la marche et la gymnastique;
  2. Élimination du stress et de la charge élevée sur la colonne vertébrale;
  3. Bon sommeil et nutrition équilibrée;
  4. Exercices quotidiens de charge et de marche à l'air frais.

Les experts disent qu'en cas de rémission d'une hernie, les femmes peuvent accoucher naturellement, mais qu'après l'accouchement, la prévention doit être suivie. Si une exacerbation de hernie survient pendant l'allaitement, la femme est déjà autorisée à bénéficier d'un traitement de physiothérapie, d'un traitement manuel et d'un traitement médicamenteux.

Dans les cas avancés de la maladie, l'accouchement naturel est contre-indiqué et une femme subit une césarienne.

Conditions de gestation et d'accouchement en présence d'une hernie vertébrale

Est-il possible d'accoucher avec une hernie vertébrale? Naturellement, sa présence ne constitue pas une contre-indication au transport du fœtus, mais toutes les recommandations et les précautions du médecin doivent être suivies.

Le prolapsus du disque intervertébral est accompagné d'une douleur intense et provoque un inconfort important. Dans la plupart des cas, ce problème est éliminé sans intervention chirurgicale à l'aide d'un traitement complexe.

Mais dans le cas où un tel malheur est constaté chez une femme qui est dans l'attente d'un enfant, une question naturelle se pose: est-il possible d'accoucher avec une hernie intervertébrale?

En règle générale, les médicaments thérapeutiques utilisés pour améliorer l'état général du patient, soulager l'inflammation et soulager la douleur, contiennent des composants susceptibles de nuire au bébé à naître. Mais laisser le problème sans solution ne fonctionnera pas.

Il est problématique de donner naissance à une hernie de la colonne vertébrale, depuis le corps de la femme et le bas du dos, y compris en cas de stress intense pendant la grossesse en raison de la prise de poids. Augmente également la pression sur le devant de la taille.

Avec la croissance du fœtus, les disques cartilagineux sont déplacés, la coquille est étirée et des fissures apparaissent.

Au début, ils sont petits, mais avec le temps (en particulier en cas de flexion et de charges supplémentaires), les dommages sont plus importants et une protrusion se produit, ce qui exerce une pression sur les terminaisons nerveuses, perturbant ainsi le fonctionnement des organes internes et du système circulatoire.

Caractéristiques

Les hernies apparaissent souvent asymptomatiques et, par conséquent, une maladie est détectée lors d'un examen de routine chez le médecin. Mais même si la maladie a été détectée avant le début de la grossesse, il n’ya pas de contre-indication à l’accouchement.

Ainsi, la question de savoir s'il est possible d'accoucher, s'il y a une hernie de la colonne vertébrale, la réponse est oui, oui. Mais il faut prendre en compte un certain nombre de nuances:

  1. Le médecin peut vous prescrire le port d'un corset souple spécial fixé à l'aine et ne pincant pas l'estomac.
  2. Toute méthode de diagnostic utilisant un laser est strictement interdite. De telles procédures sont capables de chauffer le liquide amniotique, ainsi le diagnostic est possible par ultrasons, mais seulement dans les premiers stades. Les observations générales sont effectuées à l'aide de tests standard et en tenant compte du bien-être du patient. Avec une douleur intense et des mouvements limités, il est rarement possible d'effectuer un traitement par résonance magnétique. Grâce à l'IRM, le médecin sera en mesure d'évaluer avec précision le tableau clinique et de décider comment accoucher avec une hernie lombaire.
  3. En cas de dommages mineurs aux disques, il sera nécessaire d’exclure toute situation provocatrice pouvant devenir une source de douleur et d’inconfort (haltérophilie, virages serrés, longues marches, etc.);
  4. En cas de douleur, la femme doit prendre une position horizontale, dans laquelle la douleur cause le moins de gêne possible. Les médecins recommandent de dormir sur un lit dur sans oreiller. Dans d'autres cas, la présence d'un oreiller est autorisée, mais de petite taille.
  5. Le traitement principal consiste à utiliser des pommades destinées à réduire la douleur et à réchauffer les muscles. Les massages et la physiothérapie peuvent aggraver l'état du patient, ils sont donc prescrits dans de rares cas. Parfois, les experts recommandent des remèdes populaires qui facilitent l’état, mais demandent beaucoup de temps;
  6. La principale question concerne le processus d'accouchement. Qu'il soit possible d'accoucher au cours d'une hernie elle-même ou s'il est nécessaire de recourir à une opération par césarienne, le médecin traitant décidera en fonction du tableau clinique de la patiente.

Si une femme qui a des problèmes au bas du dos envisage de donner naissance à un enfant, elle devrait consulter un neurochirurgien, un orthopédiste, se soumettre à une IRM et se préparer au stress à venir.

Vous pouvez le faire vous-même, en faisant du yoga, du Pilates ou des exercices dans le système de Dr. Bubnovsky. Ainsi, le corps peut être préparé pour les changements à venir.

Beaucoup plus difficile sera la réponse à la question de savoir s'il est possible d'accoucher avec une hernie vertébrale formée pendant la grossesse, car on ne peut prédire comment et à quel rythme la protrusion discale se développera.

Divers cas

La maladie du bas du dos se rencontre souvent chez les femmes à risque, parmi lesquelles les sportives, les automobilistes, les ouvrières et les grandes entreprises, ainsi que les filles menant une vie sédentaire et inactive.

Par conséquent, vous devriez considérer tous les facteurs pour répondre aux questions:

  • Est-il possible d'accoucher après le retrait d'une hernie et une intervention chirurgicale? Vous pouvez donner naissance, mais vous devriez donner à votre corps le temps de récupérer. Le plus souvent, une demi-année suffit, dans certains cas une année. Pendant ce temps, vous devez bien manger, faire des exercices thérapeutiques pour renforcer vos muscles, restaurer le cartilage endommagé et rétablir la mobilité des articulations.
  • Est-il possible de donner naissance à une hernie de la ligne blanche? Cette pathologie chez les femmes occupant une position intéressante est assez souvent due à une pression accrue due à une augmentation de l'utérus. Comme la maladie n’est détectée qu’après le début de la grossesse, il est donc possible et nécessaire de donner naissance. Dans ce cas, les médecins prescrivent le port d'un pansement spécial.

Pendant la gestation du fœtus, la charge sur le bas du dos augmente progressivement. Sous réserve des recommandations des médecins et des soins personnels, le corps de la femme a le temps de s’adapter à la tumeur désagréable.

En règle générale, l'accouchement se passe sans complications. Dans certains cas, la situation est sauvegardée par une césarienne.

Le risque d'augmentation du prolapsus du disque apparaît déjà après l'accouchement, car lors de la prise en charge du bébé, le corps de la femme est soumis à des charges beaucoup plus graves.

Dans ce cas, la femme devrait apprendre à bien soulever et porter le bébé, ainsi qu’à effectuer d’autres tâches ménagères.

Soulever correctement, c'est plier les jambes, pas la colonne vertébrale. Pour cela, vous devez vous accroupir en laissant votre dos à plat. L'enfant doit être pressé contre la poitrine à deux mains et relevé, en pliant les jambes et non en pliant le dos.

Quelque chose comme ça a soulevé les athlètes. Ce sera correct si le reste des membres de la famille prend soin d’eux-mêmes. Ainsi, la menace de récidive persiste même après la fin de la grossesse.