Qu'est-ce que la douleur dans le cou en inclinant la tête?

Ecchymoses

À l'époque d'Hippocrate, le cou était considéré comme une sorte de pont reliant le corps et l'esprit. Mais ce n'est pas la seule fonction d'une partie aussi importante de la colonne vertébrale. En raison de la mobilité des vertèbres cervicales, nous sommes capables de tourner la tête et de réagir à ce qui se passe sans avoir à faire pivoter tout le corps. Il maintient la tête en équilibre et contient également des fibres nerveuses et des vaisseaux sanguins importants qui alimentent le cerveau.

Dans certains cas, la nuque peut être douloureuse lorsque la tête est inclinée vers l’avant ou vers l’arrière.

Avec ce qui est connecté et quelles sont les solutions au problème, nous découvrons plus loin.

Irina Martynova. Diplômé de l'Université de médecine de l'État de Voronej. N.N. Burdenko. Médecin résident et neurologue BUZ VO "Polyclinique de Moscou ". Posez une question >>

Raisons

De nombreuses raisons peuvent provoquer des douleurs dans le cou lorsque la tête est inclinée. Et cela n'indique pas toujours la présence d'une pathologie. Des sensations désagréables peuvent se développer lorsqu'une personne est immobile pendant une longue période au cours de laquelle se développe une hypertonicité des muscles. Aussi, n'excluez pas les courants d'air et les vents forts dans la rue, qui sont capables de pénétrer dans les muscles, provoquant une raideur lors de l'inclinaison ou de la rotation de la tête.

Les maladies les plus fréquentes sont:

  1. Spondylose cervicale - est déterminée par la présence de processus dégénératifs dans les vertèbres de la colonne cervicale, en raison desquels le tissu osseux sous la forme d'ostéophytes se développe.
  2. Radiculite cervicale - due à la défaite des racines nerveuses.
  3. Myosite des muscles du cou - inflammation du tissu musculaire.
  4. Les blessures à la colonne vertébrale entraînent une violation de l'intégrité des vertèbres et de leur déplacement par rapport à l'axe vertical.
  5. Étirement des muscles - se développent avec des mouvements brusques, ainsi qu’une diminution du niveau de collagène et d’élastine dans le corps, en raison de l’absence de perte de l’élasticité de la fibre musculaire et de la possibilité de lésions

Il n’est pas facile de déterminer exactement ce qui provoque la douleur lorsque la tête est rejetée en arrière.

Le médecin est un neurologue, la polyclinique de la ville d’Orenbourg. Éducation: Académie de médecine d’État d’Orenbourg, Orenburg.

Radiculopathie du cou

Cette maladie complexe comprend un certain nombre de symptômes qui apparaissent lorsque les racines nerveuses sont étranglées par les vertèbres de la colonne cervicale. Accompagné du processus inflammatoire des tissus mous, des poches et de douleurs aiguës et glaçantes. La radiculite se produit dans le cou extrêmement rarement, ses causes peuvent être:

  • maladies systémiques, y compris le diabète;
  • vascularite;
  • l'herpès zoster;
  • maladies catarrhales.

Les personnes à risque sont celles qui souffrent d'ostéochondrose, de spondylose ou de spondylolisthésis.

Genre de douleur
La douleur est vive, constrictive, percutante. Accompagné de symptômes tels que:

  • engourdissement des membres, perte de sensibilité des doigts;
  • maux de tête fréquents, vertiges, acouphènes;
  • raideur du mouvement, surtout lors de la flexion de la tête;
  • faiblesse

Les sensations douloureuses sont aggravées par le moindre tour de tête, l'éternuement, la toux et la profonde respiration.
Localisation
L'arrière du cou, la tête, les épaules, les membres supérieurs.
Diagnostics
Pour un diagnostic précis après la collecte de l'anamnèse et l'évaluation des manifestations cliniques, le patient est dirigé vers un diagnostic matériel, qui consiste en des procédures telles que:

  1. Rayon X - permet de visualiser la présence d'une courbure des vertèbres, ainsi que la possible atteinte des racines nerveuses.
  2. La tomodensitométrie - offre plus de possibilités, car elle montre en détail l’état des vertèbres, le degré de compression des racines nerveuses ainsi que le pronostic ultérieur.
  3. Électromyographie - une petite impulsion électrique est délivrée à la région cervicale, évaluant l'efficacité et la conductivité des terminaisons nerveuses, au moyen de la contraction des muscles pour lesquels le nerf est innervé.
  4. Imagerie par résonance magnétique - la méthode de diagnostic la plus détaillée, permettant de prendre en compte les dommages, même les plus minimes.

Traitement
Le but de la thérapie est d'éliminer la cause première de la maladie, ainsi que les effets existants sous la forme de douleur, gonflement et inflammation des tissus mous. La pharmacothérapie comprend:

  1. AINS - Réduisent la manifestation du processus inflammatoire en arrêtant la douleur aiguë.
  2. Les relaxants musculaires - vous permettent d’éliminer l’hypertonicité des muscles et de les détendre.
  3. Analgésiques et injections hormonales dans l'espace intervertébral.
  4. Les médicaments qui stimulent la régénération des cellules nerveuses endommagées.
  5. Complexes de vitamines (vitamines du groupe B) contribuant à accélérer le processus de guérison.

Montre également une physiothérapie à haute efficacité:

  • thérapie magnétique;
  • électrophorèse avec novocaïne;
  • l'acupuncture;
  • massage et gymnastique.

Myélopathie spondylogène

Cette pathologie est due à la présence d'irritation de la moelle épinière lorsque celle-ci est comprimée dans le canal rachidien, en raison des processus destructeurs des vertèbres cervicales. Le plus souvent, la maladie est précédée d'arthrose et d'ostéochondrose, avec progression progressive de l'intégrité des disques intervertébraux et de leur compression dans la région de la moelle épinière.
Genre de douleur
Une douleur lancinante et fourmillante dans le cou qui se propage aux épaules et à la tête. Une personne peut à peine bouger la tête et tout virage ou tout pli provoque une douleur intense qu'il est difficile de soulager avec des analgésiques. Les additions à la douleur sont des manifestations cliniques telles que:

  • engourdissement des extrémités, diminution de leur sensibilité;
  • violation de la motricité fine;
  • chair de poule dans les épaules et le cou;
  • des convulsions;
  • crunch et clic lorsque vous penchez la tête vers le bas;
  • perte de force dans les mains;
  • altération de la mémoire et altération mentale.

Localisation
Cou, tête et épaules.

Diagnostics
La détection de la pathologie par des signes cliniques est impossible, car l'image affichée est très similaire à d'autres maladies, notamment le spondylolisthésis et l'ostéochondrose. Le diagnostic repose sur les "trois piliers":

  1. Imagerie par résonance magnétique - montre l'état de la colonne cervicale, le niveau de compression ainsi que le degré d'endommagement des terminaisons nerveuses.
  2. Rayon X - aide à évaluer le degré d'endommagement des vertèbres, ainsi que le niveau de leur compression.
  3. Myélographie - montre exactement quels nerfs sont endommagés, ainsi que l'ampleur de la maladie elle-même.

Traitement
Guérir la myélopathie est extrêmement difficile. Pour ce faire, utilisez:

  1. Traitement médicamenteux - aide à réduire la douleur. Les analgésiques, les AINS et les relaxants musculaires sont utilisés.
  2. Physiothérapie - accélère le processus de régénération. Les méthodes les plus efficaces sont la thérapie par ondes de choc, la thérapie magnétique et l’acupuncture réflexe.
  3. Porter un collier, ce qui réduit le degré de compression. Dans ce cas, il est important de le porter exactement comme prescrit par le médecin. Porter un collier au-delà de la durée recommandée peut avoir l'effet inverse en affaiblissant les muscles du cou.

Dans le cas où la thérapie conservatrice n'a pas donné le résultat souhaité, une opération est effectuée.

La zone endommagée de la vertèbre est excisée et le disque en saillie est remplacé par un implant et placé dans le bon emplacement anatomique.

Calcification anormale

Le calcium est le principal composant du tissu osseux. Quand cela ne suffit pas, les os deviennent plus lâches, leur densité diminue et le risque de fracture augmente. L’état inverse, la calcification, n’est pas moins dangereux: il y a tellement de calcium qu’il commence à s’accumuler dans le tissu conjonctif. En conséquence, l'appareil ligamentaire est compacté et sa mobilité est fortement réduite.
Genre de douleur
La douleur est sourde et douloureuse. Le patient ressent la raideur du mouvement, ainsi que l'impossibilité d'une inclinaison totale et d'une inclinaison de la tête en arrière.

Les sensations désagréables peuvent augmenter après un long séjour de la tête à l'état stationnaire.

Localisation
Le dos et les côtés du cou, les épaules.
Diagnostics
La pathologie est diagnostiquée par rayons X, ce qui montre que les vertèbres sont dans un état normal et que l'appareil ligamenteux est affecté. Clarifier le diagnostic et identifier les foyers de calcification par IRM ou TDM. En présence d'un engourdissement des extrémités, la myélographie est nécessaire car la probabilité de lésion des fibres nerveuses est élevée.
Traitement
En présence d'un syndrome douloureux prononcé, des blocages intra-articulaires sont utilisés, lorsque l'agent anesthésique est injecté directement dans l'espace intervertébral, ce qui permet d'obtenir un effet instantané. Le traitement ultérieur est basé sur la prise d’AINS et de myorelaxants, ainsi que sur des procédures de physiothérapie:

  • UHF;
  • thérapie par ondes de choc;
  • thérapie magnétique;
  • l'acupuncture;
  • Électrophorèse Novocain.

Coup de fouet cervical

La pathologie est caractérisée par des lésions des articulations et des ligaments intervertébraux, qui se développent à la suite d'un mouvement brusque et éclair de la tête, dont la trajectoire ressemble au mouvement du fouet. Coup de fouet cervical se développe le plus souvent quand:

  • exercice et blessures et chutes connexes;
  • accident de voiture;
  • en plongeant dans l'eau;
  • en tombant d'une hauteur.

Tout le mécanisme de développement de la blessure au fouet peut être décrit comme suit: lorsqu’on obtient une force mécanique, les muscles du cou se contractent au maximum, et le corps lui-même, par inertie, va dans la direction opposée.

La dissonance qui en résulte au cours du mouvement entraîne la destruction des os et du tissu conjonctif.

Genre de douleur
La douleur est aiguë, se maintient, provoquant souvent le développement d'un choc douloureux. Les symptômes incluent:

  • perte de sensation dans les bras et les jambes;
  • une sensation de chaleur dans le cou et le cou;
  • vertiges et perte de conscience;
  • nausées et vomissements;
  • violation du fonctionnement de tout l'organisme, jusqu'à l'arrêt cardiaque et l'arrêt de la respiration.

Localisation
Le centre de la douleur se situe dans la région cervicale, mais la douleur elle-même est capable de couvrir tout le corps.
Diagnostics
Le risque de coup de fouet cervical, si le degré de dommage est négligeable, est que ses premiers signes ne se développent pas immédiatement. Ce fait est une menace mortelle, car dans le contexte du choc, une personne peut ne pas ressentir de douleur, ce qui aggravera encore la situation. Sans faute, les patients subissent des rayons X pour évaluer l'état des vertèbres. Si nécessaire, peut être utilisé IRM et CT.

L'électromyélographie est réalisée en cas de plaintes d'engourdissement des membres, de parésie et de convulsions.

Traitement
Les premiers soins consistent à immobiliser le cou, ce qui est obtenu en portant un collier orthopédique, soulageant ainsi la compression. Vient ensuite la pharmacothérapie, destinée à soulager la focalisation douloureuse, ainsi que la régénération des zones endommagées de la colonne cervicale. Les analgésiques du groupe médicamenteux soulagent les douleurs intenses, car les analgésiques simples ne sont pas capables de produire l'effet souhaité. En outre, selon le schéma utilisé, les AINS, les relaxants musculaires et les complexes de vitamines. En cas d'instabilité mentale, des antipsychotiques et des sédatifs peuvent être prescrits.

La thérapie physique et la thérapie par l'exercice contribuent à la régénération rapide, ainsi qu'au flux sanguin vers la tête.

Le massage aide à réduire le tonus musculaire, en les renforçant.

Syndrome de douleur dans un seul muscle

Le syndrome myofascial est l’une des maladies les plus mystérieuses que personne n’a jamais pu étudier à fond. Cela s'explique par la présence d'un spasme aigu des fibres musculaires, qui provoque des douleurs aiguës, non seulement à la place du spasme, mais également au cours de la localisation de la fibre musculaire. La principale raison du développement de cette pathologie est une défaillance de la conduction des fibres nerveuses. Lorsque l'impulsion se passe au hasard, le muscle cesse de remplir ses fonctions habituelles, se contractant là où il ne devrait pas.

La principale différence entre la douleur myofasciale et les autres pathologies est que cette maladie a un point déclencheur - le foyer de la douleur, avec une pression sur laquelle le syndrome douloureux se multiplie par cent.

Genre de douleur
La douleur est spastique, aiguë, constrictive. Il peut se développer dans le contexte d’une forte hypothermie du corps, de la nature psycho-émotionnelle instable de l’environnement humain, ainsi que de la présence de pathologies associées du système nerveux central.
Localisation
La zone de toute la colonne vertébrale, avec une prédominance des points de déclenchement dans la région cervicale.
Diagnostics
Identifier les pathologies de la conduction de l'influx nerveux et de la contraction musculaire spontanée en électromyographie, dont les résultats sont corroborés par les rayons X, les ultrasons, l'IRM et la tomodensitométrie.
Traitement
Dans ce cas, le traitement couvre deux tâches à la fois: soulager l'état du patient ici et maintenant, et également identifier et éliminer la cause première de la douleur. Les AINS et les glucocorticoïdes sont utilisés pour soulager la douleur aiguë.

La thérapie manuelle, le massage et la thérapie par l’exercice physique complètent le traitement.

Subluxations d'articulations à facettes

La subluxation de l'articulation de la facette est l'une des conséquences de la blessure au fouet lorsque, avec un mouvement mécanique puissant, la tête tombe en désaccord avec le corps. La subluxation est dangereuse dans la mesure où elle est extrêmement difficile à diagnostiquer et que les symptômes rares et l'absence de douleur prononcée se manifestent et que le patient souffre depuis longtemps, ne faisant appel à un médecin qu'aux derniers stades de l'évolution de la maladie.
Genre de douleur
La douleur est douloureuse, parfois intense. Apparaît uniquement lorsque la tête est inclinée.

Accompagné de maux de tête fréquents, une faiblesse musculaire et la présence d'une parésie des membres.

Localisation
La partie interne du cou, la partie externe latérale, la tête, les épaules, les omoplates.
Diagnostics
Comme cette pathologie est assez difficile à diagnostiquer, il est recommandé au patient de subir une IRM, où la présence de la subluxation ainsi que le degré de compression des racines nerveuses voisines seront déterminés avec la plus grande précision.
Traitement
La pharmacothérapie vise à réduire la douleur lorsque des médicaments tels que ceux utilisés sont:

  1. NPVS: Nurofen, Ibuklin, Ibuprofen, Naklofen.
  2. Complexes de vitamines et chondroprotecteurs.
  3. Analgésiques de séries non opioïdes.

Le port d'un collier de fixation, ainsi que les procédures physiothérapeutiques, montrent une grande efficacité. Le massage aide à restaurer la nutrition des cellules endommagées et la culture physique aide à ramener la facette articulaire à sa place habituelle.

Une place spéciale est donnée à la thérapie manuelle, lorsqu'un spécialiste agissant sur certains points peut restaurer le pouvoir de la colonne cervicale en éliminant la subluxation.

Syndrome de douleur discogène

Dans ce cas, la douleur est provoquée par le déplacement du disque intervertébral situé entre les vertèbres de la colonne vertébrale. Les raisons de ce poids: de l'effort physique à une position longue de la tête dans un état stationnaire. Les personnes atteintes d'ostéochondrose et d'arthrose contribuent à l'augmentation de la compression entre les vertèbres, qui sont à l'origine du développement de la saillie du disque et du développement d'une hernie intervertébrale.

La douleur survient lorsque le corps du disque se gonfle au-delà de l'espace intervertébral, ce qui exerce une pression accrue sur les terminaisons nerveuses proches.

Genre de douleur
Perçage aigu et douloureux. Renforce avec le mouvement de la tête.
Localisation
Cou
Diagnostics
Pour identifier le syndrome douloureux discogène, des radiographies montrent la présence de bombements discaux en dehors de l'espace intervertébral.
Traitement
Dans ce cas, il est important de fixer le cou en position stationnaire, après quoi un traitement médicamenteux visant à réduire la douleur, l’inflammation et l’irritation des racines nerveuses est instauré.

Spondylose du cou

La pathologie s'explique par la présence de processus destructifs du tissu osseux de la vertèbre cervicale, à la suite de quoi ils sont déformés. Une des raisons peut être une calcification, lorsque des excroissances osseuses se forment à la surface des vertèbres, limitant la mobilité de la région cervicale.

Les ostéophytes formés limitent non seulement la mobilité du cou, mais ont également un effet irritant sur les tissus conjonctifs et les fibres nerveuses à proximité.

Genre de douleur
La douleur est douloureuse. En tournant et en inclinant la tête, un craquement et un clic caractéristiques apparaissent. Des symptômes tels que:

  • gonflement et rougeur des tissus mous du cou;
  • des vertiges et des nausées;
  • diminution de l'activité mentale;
  • problèmes de mémoire.

Localisation
Section du cou et des épaules.
Diagnostics
La radiographie montre bien la présence de tumeurs osseuses, mais pour une étude plus détaillée de leurs paramètres, de leurs causes et de leur vitesse de formation, ils ont recours à l'IRM.

Malgré le fait que cette procédure soit coûteuse, ses résultats ont la plus grande précision et vous permettent également de faire des prédictions.

Traitement
Dans ce cas, le traitement médicamenteux ne peut que supprimer le syndrome douloureux. Éliminer la croissance des os ne peut se faire que par une intervention chirurgicale. Une des options du traitement non chirurgical est la thérapie par ondes de choc, mais son efficacité ne se manifeste que dans les premiers stades de la progression de la maladie.

Étirement des muscles du cou

L'étirement des muscles se produit lorsqu'une personne est constamment confrontée à un effort physique accru, alors que son corps manque d'élastine et de collagène. Ces deux composants protéiques importants, qui font partie du tissu conjonctif, donnent aux muscles la possibilité de s’étirer sous la charge et de retrouver leur position habituelle. L'étirement des muscles du cou est une condition limite qui se pose aussi bien chez ceux qui abusent de l'effort physique que chez ceux qui les ignorent complètement. Joue un rôle important.

Un régime pauvre en protéines, dominé par les glucides et les lipides, aide à réduire l'élasticité musculaire.

Genre de douleur
Douloureux, tirant, glaçant.
Localisation
Le cou et la ceinture scapulaire.
Diagnostics
Le diagnostic est établi sur la base de l'examen primaire et de la radiographie, ce qui exclut la probabilité de développement de pathologies concomitantes du tissu osseux de la colonne vertébrale.
Traitement
Utilisez une crème et une pommade contenant le contenu en AINS (Diclofenac, Naklofen, Nimid), une chaleur sèche et du repos.

Les sensations douloureuses disparaissent en 3 à 5 jours.

Mauvaise position du corps pendant le repos

Beaucoup ont remarqué que se réveiller le matin dans la même position dans laquelle ils s'endormaient. Le résultat est une douleur dans le cou. Le fait est qu'en l'absence de mouvement pendant le sommeil, tous les processus métaboliques ralentissent, ce qui augmente le risque de convulsions et d'un engourdissement des membres. Le cou ne souffre pas moins. Les douleurs matinales au cou indiquent un spasme du système musculaire.
Genre de douleur
Chilling, douleur, tir à travers. La douleur est pire lorsque la tête est inclinée ou tournée.

L'absence de sensations désagréables est diagnostiquée en tournant la tête dans la direction sur laquelle le reste a été fait.

Localisation
Cou et les épaules.
Diagnostics
Le diagnostic peut être établi indépendamment, sans connaissances ni compétences particulières, en comparant ce qui se passe avec les symptômes manifestés. Pour le confirmer, vous pouvez passer une radiographie pour vous assurer qu'il n'y a pas de pathologies de la colonne cervicale.
Traitement
Des onguents et des crèmes chauffants, appliqués sur la plaie, permettent de se débarrasser de la douleur en 3 à 5 jours.

Le massage est efficace dans ce cas, ainsi que la gymnastique, qui aide à développer les muscles.

Autres raisons

En outre, une douleur dans le cou lorsque la tête est inclinée vers l'arrière ou vers l'avant peut être provoquée:

  • posture incorrecte et la présence de courbure de la colonne vertébrale dans la région cervicale;
  • haltérophilie et effort physique;
  • processus inflammatoire dans les ganglions lymphatiques;
  • torticolis;
  • méningite et autres maladies virales affectant les structures musculaires;
  • tumeurs cérébrales;
  • kyste cervical;
  • thyroïdite.

Dans quel cas immédiatement chez le médecin?

Dans certaines situations, un retard avec une aide qualifiée peut coûter très cher à une personne. Vous ne devriez pas retarder le diagnostic si:

  • la douleur survient au même moment;
  • la douleur est si intense que des vertiges, des nausées et des vomissements apparaissent;
  • sur le côté douloureux du cou, il y a un épaississement qui donne une grande douleur à la palpation;
  • l'arrière de sa tête brûle et son cou a grossi;
  • l'impossibilité de tourner la tête et de la jeter en arrière détériore la vue.

Ces symptômes peuvent indiquer le développement de maladies très dangereuses, dont le diagnostic et le traitement doivent être effectués dès que possible.

La patience à long terme de la douleur, ainsi que l'utilisation d'analgésiques ne peuvent éliminer le malaise que pendant un certain temps, mais en général, cela ne résout pas le problème.

Premiers secours

Le patient devrait être en repos, car la douleur dans le cou est souvent accompagnée d'un mal de tête. Vous pouvez faire un léger massage de la région du cou, en le frottant avec des pommades anesthésiques à base d’AINS. Avec la préservation de la douleur et l’absence de soulagement, une consultation immédiate avec un spécialiste est indiquée.

Ainsi, une douleur dans le cou lorsque la tête est inclinée vers l'avant ou l'arrière peut se manifester après une position inconfortable pendant le sommeil et en présence de pathologies graves du système musculo-squelettique et musculaire. Il n'est pas recommandé de s'auto-traiter, car certaines maladies peuvent être masquées et présenter des symptômes identiques.

Seul un diagnostic précoce et le respect des recommandations d'un spécialiste aideront à préserver la santé et à éliminer dans les plus brefs délais les sensations douloureuses.

Assurez-vous de regarder une vidéo sur ce sujet.

Quand la tête est rejetée en arrière, le cou fait mal

Radiculite cervicale: symptômes, traitement et exercices

Pendant de nombreuses années à essayer de guérir les articulations?

Chef de l'Institut de traitement des articulations: «Vous serez étonné de voir à quel point il est facile de soigner les articulations en le prenant tous les jours.

L'une des manifestations les plus fréquentes de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale est la radiculite cervicale, ou radiculopathie discogène. Cette maladie est accompagnée de douleur, une violation de la sensibilité et du mouvement dans la zone innervée par la moelle épinière.

La radiculite cervicale est beaucoup moins commune que lombaire. Au cours de l'année, ils tombent malades 85 fois sur 100 000 personnes.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • Raisons
  • Les symptômes
  • Diagnostics
  • Traitement traditionnel
  • Traitement des remèdes populaires à la maison
  • Réhabilitation
  • Prévention

Raisons

Sous l'action d'une cause inexpliquée dans les disques intervertébraux, commence la dégénérescence du tissu conjonctif, accompagnée de l'apparition de fissures dans celui-ci et d'une diminution de la pression dans le noyau pulpeux central. Ceci conduit à une détérioration des propriétés d'amortissement du disque. On pense que la destruction progressive des disques intervertébraux est due à l'usure mécanique du fond des modifications congénitales de la structure du tissu conjonctif.

L'instabilité relative de deux vertèbres adjacentes se développe lorsqu'elles se déplacent l'une par rapport à l'autre; entre eux apparaissent des excroissances osseuses - ostéophytes, développe leur convergence et spondylose de fusion. Les articulations intervertébrales et leurs ligaments sont endommagés, une spondylarthrose survient. Un tel mécanisme de sciatique est plus caractéristique des personnes âgées. La maladie dans le même temps progressivement, mais progresse régulièrement.

À un jeune âge, sous l'action d'une blessure, une partie du disque peut transpirer, formant une saillie ou une hernie. Un tel danger existe chez les athlètes. À cet égard, le danger a également été prouvé pour les personnes âgées dans certains sports, notamment la natation et le tennis. Des mouvements répétitifs soudains du cou et des membres supérieurs au cours de l'exercice peuvent endommager le disque.

Toutes ces causes peuvent provoquer une compression mécanique et une irritation des racines nerveuses en quittant le canal rachidien par les ouvertures entre les vertèbres.

Les lésions aux tissus paravertébraux: muscles et ligaments sont à l'origine des douleurs dans le cou et les membres supérieurs. Ils surviennent lors de mouvements délicats, de tensions musculaires, de rhumes, de stress. La radiculite provoque une augmentation du spasme musculaire, ce qui augmente encore le degré de compression de la racine nerveuse.

Le premier épisode de douleur au cou est généralement causé par une lésion de la partie externe du disque et une lésion des membranes synoviales des articulations intervertébrales. En conséquence, l'innervation végétative est principalement perturbée, ce qui provoque des douleurs musculaires généralisées. Lorsqu'une hernie apparaît, en appuyant sur la racine nerveuse, un syndrome radiculaire se forme, accompagné d'une pathologie des membres supérieurs.

La colonne vertébrale humaine présente des courbes physiologiques, en particulier une lordose cervicale. Par conséquent, la charge principale tombe sur la partie inférieure du cou. Le plus souvent, les racines nerveuses sont affectées à ce niveau. L'inflammation de la 7ème racine nerveuse survient chez 60% des patients, et la 6ème chez 25% de plus.

Facteurs de risque de sciatique cervicale:

  • travail physique intense, accompagné de soulever des poids supérieurs à 11 kg;
  • travailler en tant que conducteur;
  • utilisation d'équipements vibrants (marteaux-piqueurs, etc.);
  • tumeurs et kystes de la colonne vertébrale;
  • artérite à cellules géantes des vaisseaux cervicaux;
  • infections (tuberculose de la colonne vertébrale, myélite et autres).

Les symptômes

La maladie se développe progressivement, ne se manifestant initialement que par un inconfort périodique des mains et de la région cervicale.

Aux premiers exacerbations de la maladie, les symptômes suivants apparaissent:

  • douleur sourde ou brûlante à l'épaule et au cou;
  • tension du cou et spasmes musculaires;
  • l'impossibilité des mouvements de la tête;
  • redressement cou coude avec une légère inclinaison de la tête en avant.

La hernie discale se développe progressivement, généralement au niveau de 6-7 vertèbres. Elle s'accompagne de douleurs au membre supérieur et à l'omoplate. Parfois, des sensations douloureuses aiguës se propagent à la surface antérieure de la poitrine, ressemblant à une maladie cardiaque.

La douleur devient plus intense en tournant et en inclinant la tête, en toussant et en éternuant. Elle se fait sentir plus fortement à l'épaule et la main est souvent engourdie ou des fourmillements apparaissent.

La douleur augmente la nuit, de sorte que les patients sont souvent obligés de marcher dans la pièce, "balançant" le bras. Parfois, la douleur est réduite lors de la pose du membre supérieur derrière la tête. Cette position réduit la tension des racines nerveuses.

Dans les cas de hernie discale aiguë, par exemple, en raison d’une blessure sportive, les patients se plaignent d’une douleur apparaissant ou augmentant dans une certaine position de la tête: lorsqu’ils se plient, tournent, plient le cou.

Certains patients se plaignent de faiblesse dans leurs mains. Il peut s'agir d'un symptôme distinct ou peut être associé à une douleur et à une violation de la sensibilité.

Diagnostics

Pour la reconnaissance de la maladie, des signes externes (physiques) et des données provenant de méthodes de recherche supplémentaires sont utilisés.

Examen physique

L’examen du patient comprend les éléments suivants:

  1. Inspection, détermination de la position forcée de la tête (généralement le cou est incliné vers un côté sain).
  2. Palpation: la tension, les spasmes et les douleurs des muscles du cou sont déterminés, moins fréquemment dans la région interscapulaire et à l'épaule.
  3. Étude de la fonction musculaire et détermination de la force musculaire des mains:
    • avec C5, le patient ne peut pas lever son épaule;
    • l'inflammation au niveau C6 entraîne des difficultés pour lever le bras;
    • La radiculite C7 est accompagnée de l’incapacité de repousser la main du médecin du thorax;
    • la défaite de C8 conduit à l'impossibilité de résister à la tentative du médecin de dissoudre les doigts fermés de la main du patient.
  4. Dans l’étude de la sensibilité, on détermine sa diminution ou son absence dans certaines parties de la ceinture scapulaire et des bras, en fonction de la racine touchée.
  5. L'asymétrie des réflexes tendineux profonds (biceps, brachioleum, triceps, pronateur) est déterminée en fonction du niveau de la lésion.
  6. Tests provocateurs, par exemple le test de Sperling: le patient tourne la tête, puis le médecin appuie dessus. L'apparition d'une douleur à l'épaule indique une radiculite cervicale.

Méthodes de recherche supplémentaires

En cas de suspicion de radiculite cervicale, on prescrit au patient les études suivantes:

  • radiographie;
  • CT (tomodensitométrie);
  • IRM (imagerie par résonance magnétique).

Tout d'abord, une radiographie de la colonne cervicale est réalisée en projection directe, latérale et oblique. L'image dans la projection latérale montre une diminution de la hauteur du disque affecté par rapport à ses voisins. Vous pouvez voir des signes de sclérose sous-chondrale (tissu osseux) et d'ostéophytes.

Dans les images en projection oblique, le médecin recherche les signes d’un rétrécissement du foramen intervertébral par lequel la colonne vertébrale ressort d’un côté.

Il est très important d’obtenir une bonne image des 7 vertèbres. Si le niveau C7 n’est pas suffisamment visualisé, le patient doit se voir attribuer le statut de «nageur»: couché sur le dos, se tournant légèrement sur le côté et tenant le bras tendu sous la tête. Si cela ne fonctionne pas, une tomographie par ordinateur est effectuée.

La tomodensitométrie est une méthode de radiographie assez précise qui permet d’obtenir une image claire des vertèbres. Grâce à son aide, la hernie discale est diagnostiquée dans 70 à 90% des cas.

La tomodensitométrie avec myélographie est utilisée pour le diagnostic le plus précis des dommages au disque. L'agent de contraste permet de visualiser l'espace autour de la moelle épinière et d'évaluer l'état des racines nerveuses. Cette étude fournit également l’occasion de déterminer la réserve fonctionnelle de la région cervicale chez les athlètes. La tomodensitométrie avec myélographie est une excellente méthode pour le diagnostic de la radiculite cervicale. Cependant, cela ne permet pas une estimation suffisamment bonne de l'état des tissus mous. Pour cela, il est préférable de réaliser une IRM.

L'IRM est la méthode de choix pour reconnaître la hernie sur disque. Il est indiqué chez les personnes souffrant de douleurs chroniques au cou et présentant des symptômes de sciatique, mais en association avec une radiographie normale. L'IRM montre l'état des disques et des ligaments, qui ne peuvent pas être évalués à l'aide d'autres études.

Des modifications de l'IRM de la région cervicale sont observées chez de nombreuses personnes sans signes de radiculite. Par conséquent, les données obtenues doivent être évaluées simultanément aux signes cliniques de la maladie.

Dans les cas difficiles, d'autres méthodes de diagnostic instrumental de la sciatique sont utilisées:

  • électromyographie;
  • blocage diagnostique sélectif de la colonne vertébrale.

L'électromyographie vous permet de détecter un dysfonctionnement de la racine nerveuse et de distinguer la sciatique d'autres maladies des muscles et des nerfs. La méthode est basée sur la mesure du potentiel électrique dans différentes parties des voies nerveuses et dans les tissus musculaires.

Le blocage spinal sélectif est l'introduction d'un agent anesthésique dans la zone correspondante près de la colonne vertébrale. Si les symptômes de la sciatique disparaissent pendant un moment, le diagnostic est confirmé. L'étude est utile en cas de résultats d'IRM peu clairs ou si les symptômes ne correspondent pas au niveau attendu de la lésion. Dans certains cas, un blocus sélectif est utilisé pour décider si une opération est nécessaire.

Traitement traditionnel

Il aide au mieux à soulager les symptômes du traitement du complexe de la radiculite, qui comprend:

  • se reposer;
  • physiothérapie;
  • prendre des médicaments.

Le plus souvent, une telle thérapie apporte rapidement un soulagement. Avec la douleur continue, la question de la chirurgie peut être considérée.

Au cours de la semaine après le développement d'une exacerbation, il est démontré que l'utilisation d'un collier cervical de Shantz réduit la compression de la racine. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits sous forme de comprimés ou d'injections (par exemple, l'acéclofénac ou le nimésulide), ainsi que les onguents et les crèmes anesthésiques. Dans les cas graves, des analgésiques non-narcotiques et même narcotiques (tramadol) sont utilisés. De plus, les relaxants musculaires aident les relaxants musculaires (Mydocalm).

Certains médecins utilisent des hormones glucocorticoïdes dans la région paravertébrale touchée pour soulager l'enflure, l'inflammation et la douleur. Cependant, cette méthode de traitement n'est pas largement utilisée.

Supplémenté vitamines du groupe B, avec effet analgésique et régénérant (Milgamma).

La thérapie physique aide à soulager les spasmes musculaires et à rétablir l'amplitude de mouvement. Électrostimulation usagée, UHF et thérapie magnétique, chaleur sèche. Dans la période aiguë de la maladie, une compresse froide peut soulager la douleur.

Une gymnastique légère visant à étirer les muscles du cou et un massage thérapeutique de la région du cou et du cou sont effectués. L'éducation physique, la physiothérapie et les massages sont prescrits après la disparition de la douleur aiguë. Après le début du traitement, une détérioration à court terme du bien-être du patient et une augmentation de la douleur sont possibles. Dans ce cas, l'intensité du traitement est temporairement réduite.

Si le traitement est inefficace, une opération peut être effectuée pour retirer un disque de hernie. Cependant, cette option est rarement utilisée et ne soulage pas toujours le patient des douleurs au cou. Le type d'opération dépend de la cause de la sciatique. Il est réalisé dans le département de neurochirurgie ou de vertébrologie.

Traitement des remèdes populaires à la maison

Soulagez la douleur avec la radiculite ou évitez l'exacerbation en utilisant des remèdes maison.

Des compresses

Le sel de table aidera à soulager rapidement la douleur. Il devrait être chauffé dans une poêle à frire, versé dans un sac en lin et placé sur le cou pendant 15 minutes.

Vous pouvez ajouter 100 grammes de sel dans 1 litre d'eau chaude. Trempez un morceau de gaze dans la solution, pliez en plusieurs couches, placez-le sur le cou et fermez-le avec du polyéthylène. Une telle compresse peut être laissée pendant la nuit.

Compresse médicale à base de sciure de bois: versez de l'eau bouillante sur la sciure de bois pendant 20 minutes, pressez et faites une compresse, couvrez-la de plastique et d'un foulard. La procédure est mieux effectuée la nuit.

Tortilla d'argile: prenez l'argile rouge et mélangez-la avec de l'eau jusqu'à l'obtention d'un état pâteux. Vous pouvez ajouter un peu de térébenthine blanche. Mettez du papier ciré sur la peau, sur un gâteau à base d’argile, couvrez d’un foulard en laine et maintenez jusqu’à refroidissement. Ces procédures peuvent être effectuées 2 fois par jour. Après les trois premières séances, la douleur s'atténue de manière significative ou complète.

Compresse d'ail: prenez la tête d'ail, faites-la bouillir et réduisez-la en purée. La masse résultante est utilisée pour une compresse qui peut être laissée pendant la nuit.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

L'ozocérite ou la paraffine cosmétique est également utilisée pour réchauffer le cou.

Bains de guérison

Au coucher, il est utile de prendre un bain chaud pendant 15 minutes. Vous pouvez appliquer l'huile de sapin sur la peau sèche au préalable.

Pour préparer le bain, vous devez prendre 1 kg d'aiguilles de pin et de jeunes pousses, verser 3 litres d'eau et faire bouillir sous le couvercle pendant 10 minutes, puis laisser infuser pendant 4 heures. Au lieu des aiguilles de pin, vous pouvez prendre des épinettes.

Avec des douleurs dans les muscles du cou, il est bon de prendre un bain de sel de mer, des infusions de rhizomes de calamus, des fleurs de camomille pharmaceutiques, du marronnier d'Inde.

Si la douleur persistante vous inquiète, les antidépresseurs et les sédatifs sont souvent indiqués.

Boue thérapeutique

Des compresses de boue peuvent être achetées à la pharmacie.

La composition, similaire aux propriétés de la boue thérapeutique, peut être préparée indépendamment à la maison. Vous devez mélanger 1 kg de sel, 2 tables. cuillères de moutarde sèche et 50 ml d'eau. Chauffer le mélange à feu doux jusqu'à une température de 50 °, en remuant constamment. Il devrait être chaud, mais pas brûlant, et ne pas se propager. Cette composition a une consistance épaisse. Vous pouvez ajouter des craquelins de seigle broyés ou du son de blé.

Le patient est couché sur le ventre. La composition est placée sur le cou et sur les omoplates, recouverte d'un sac en plastique et d'un foulard. La procédure se poursuit jusqu'à ce que le mélange refroidisse, après quoi la serviette et le polyéthylène sont retirés, la peau est essuyée avec une gaze humide. Après cela, il est nécessaire d'envelopper une écharpe en laine et d'aller au lit.

Infusions d'herbes médicinales

Les herboristes recommandent de prendre des infusions de telles plantes avec une radiculite cervicale:

  • fleurs d'immortelle: une cuillère à soupe de fleurs bouillies dans 400 ml d'eau sous un couvercle pendant 10 minutes, prendre 100 ml de décoction 4 fois par jour pendant 20 jours;
  • Herbe de millepertuis: 1 cuillère à soupe de feuilles versez 1 200 ml d’eau bouillante, laissez reposer pendant 1 heure, prenez 100 ml 2 fois par jour;
  • Feuilles de peuplier faux-tremble: 1 cuillère à soupe de matière première est bouillie dans 200 ml d'eau pendant 30 minutes, prise 1 cuillère à soupe 4 fois par jour et également utilisée pour les compresses.

Réhabilitation

Afin de rétablir sa capacité de travail et de préserver une bonne qualité de vie, une patiente atteinte de radiculite cervicale doit constamment effectuer des exercices thérapeutiques, recevoir des cours de massage et un traitement de sanatorium.

Pour la radiculite cervicale, un massage de la nuque et de la région occipitale est utile. Il ne commence que lorsque la douleur a cessé et lorsque l'inconfort apparaît, il cesse immédiatement. Si le patient se sent bien, les séances sont effectuées 1 à 2 fois par jour, la durée est de 20 à 30 minutes. Vous pouvez dépenser et auto-massage.

Les techniques de massage suivantes sont utilisées:

  • les caresses (saisissantes, superficielles, saisissantes);
  • pétrissage (ordinaire, double anneau, longitudinal, circulaire, serré);
  • toutes les variantes de prominenie;
  • se frotter les doigts.

La physiothérapie est une partie importante du rétablissement de la radiculite. Principes de base de l'emploi:

  • mode épargne;
  • indolence;
  • la régularité;
  • Avant de commencer un cours, il est utile de placer un coussin chauffant sur votre cou pendant 10 minutes.
  • une augmentation progressive de l'amplitude des mouvements et des charges;
  • transition des exercices simples aux exercices difficiles;
  • Au premier stade, des exercices de relaxation sont effectués et les muscles du cou sont progressivement renforcés.

Vous devez étudier chaque jour pendant 15 minutes, de préférence une demi-heure avant le petit-déjeuner, dans une pièce ventilée. Dans ce cas, les premiers effets à long terme apparaîtront dans quelques semaines.

Ensemble approximatif d'exercices pour la radiculite cervicale:

  • en position debout, penchez votre tête vers l’avant et faites glisser votre menton le long de votre poitrine à droite et à gauche;
  • penchez la tête en arrière autant que possible;
  • inclinaison maximale gauche et droite;
  • mouvements circulaires de la tête sans déviation excessive vers l'arrière;
  • la tête roule sur les épaules;
  • mouvements circulaires des épaules;
  • la tête se tourne sur les côtés à l'aide de paumes;
  • de la position couchée à lever la tête, puis la poitrine et pliez autant que possible, en vous aidant avec vos mains.

Chaque exercice doit être effectué 10 fois, en tournant, en arrêtant et en fixant la tête pendant quelques secondes. La gymnastique contribue à améliorer la circulation sanguine et à soulager l'ischémie des muscles et des nerfs. En conséquence, la douleur et les spasmes musculaires sont éliminés.

Pour le traitement de sanatorium, il est nécessaire de choisir des stations avec des bains de radon ou de sulfure d'hydrogène, de boue thérapeutique. Ceux-ci comprennent notamment les eaux minérales du Caucase, Matsesta, Saki, Yeisk, ainsi que les stations thermales locales qui utilisent des sources minérales.

Prévention

Pour prévenir l'aggravation de la sciatique cervicale, il est nécessaire de protéger les muscles et la colonne vertébrale contre les charges excessives et les blessures:

  • pratiquez régulièrement la culture physique ou la gymnastique médicale en accordant une attention particulière au renforcement des muscles du cou;
  • suivez la posture lorsque vous travaillez sur un ordinateur, lisez ou écrivez, faites de petites pauses après chaque heure d'immobilité;
  • utilisez un oreiller orthopédique.

Bien sûr, il vaut la peine de faire tout son possible pour que la douleur au cou ne réapparaisse pas. Cependant, chez de nombreux patients, des signes de radiculite se reproduisent. Dans ce cas, un diagnostic minutieux basé sur des données instrumentales est nécessaire. Un diagnostic erroné peut conduire à un traitement inapproprié et à l'échec des mesures préventives. Par conséquent, en cas de douleur dans le cou, il est recommandé de consulter un médecin.

La radiculite cervicale est une pathologie des racines nerveuses s'étendant de la moelle épinière cervicale. Le plus souvent, la maladie est provoquée par une ostéochondrose de la colonne vertébrale ou une hernie intervertébrale. Le premier symptôme de la maladie est une douleur vive ou brûlante dans le cou. Lorsque le spasme musculaire et le manque d'oxygène dans les tissus augmentent, le syndrome radiculaire se développe - signes de compression de la voie neurale, accompagnés d'un engourdissement ou d'une douleur dans les mains.

Pour le diagnostic utilisé radiographie, scanner ou IRM. Le traitement est principalement conservateur. Cela inclut nécessairement le soulagement de la douleur, le repos, les anti-inflammatoires. En période de convalescence, une thérapie physique, des massages et des traitements en sanatorium sont prescrits.

Douleur dans le cou du côté droit: causes et conséquences

En médecine, les sensations douloureuses dans le cou sont appelées cervicalgie. Ce terme n'indique pas une maladie spécifique, mais n'indique qu'indirectement la présence d'une pathologie. La cervicalgie peut se produire non seulement dans le contexte d'autres maladies. Le côté droit du cou peut être douloureux à cause de l'hypothermie, d'un effort physique intense, d'une position assise ou prolongée prolongée ou du sommeil dans une position inconfortable.

Une douleur unilatérale dans le cou indique souvent une pathologie du système musculo-squelettique, des lésions traumatiques à la colonne vertébrale, des maladies infectieuses, neurologiques ou oncologiques. Par conséquent, l'apparition d'une telle cervicalgie devrait contacter immédiatement l'hôpital.

Vous voulez savoir pourquoi vous avez mal au cou du côté droit? Va chez le docteur. Il vous examinera, vous prescrira les tests et les consultations nécessaires auprès d'autres spécialistes afin de poser un diagnostic correct. Connaissant la cause de la douleur au cou à droite, les médecins seront en mesure de choisir le traitement le plus efficace pour vous.

Provoque de graves douleurs au cou du côté droit

Une douleur aiguë dans le cou droit se produit le plus souvent par hypothermie, blessure, pincement des nerfs ou spasmes musculaires. En plus d'une douleur intense, une personne peut être dérangée par une sensation d'engourdissement à l'arrière de la tête, une raideur douloureuse des épaules, une faiblesse des muscles ou même une altération de la mobilité des membres supérieurs. Dans certains cas, les sensations douloureuses sont accompagnées de fièvre et d’engourdissements dans les mains.

Névralgie du nerf occipital

La maladie se caractérise par des lésions des nerfs sensoriels du plexus occipital. Une personne atteinte de névralgie a une partie douloureuse du côté droit et arrière du cou. Les sensations désagréables sont aggravées par les mouvements de rotation et de tête. Des douleurs lancinantes peuvent irradier à l'omoplate ou à la clavicule. De nombreux patients semblent douloureux au niveau des yeux.

Causes de la névralgie occipitale:

  • maladies catarrhales;
  • l'hypothermie;
  • des blessures;
  • surmenage des muscles du cou et des épaules.

La névralgie répond bien au traitement. Avec une thérapie adéquate, ils passent sans aucune conséquence. Dans le cas d'un long cycle de névralgie peut entrer dans le stade névrotique, qui s'accompagne de changements structurels dans le nerf; la sensibilité dans la région du cou peut être affectée.

La névralgie du nerf occipital se caractérise par l'absence d'autres symptômes neurologiques: il n'y a pas de troubles moteurs ni de troubles sensoriels au niveau du cou, de l'épaule et du membre supérieur.

Abcès de Zagothy

Le patient a une douleur aiguë dans le cou du côté droit, la respiration nasale est perturbée, la nasillade apparaît, la température corporelle monte à 39-40 degrés. La douleur dans le cou droit augmente en avalant, provoquant une suffocation. Pour cette raison, les patients ayant un abcès pharyngé refusent de manger.

Pour confirmer le diagnostic, le patient est une pharyngoscopie. Au cours de l'examen, les médecins détectent une saillie sphérique dans la paroi postérieure du pharynx. Dans les premiers jours, il est localisé à droite et plus tard au centre.

La tête chez les patients ayant un abcès pharyngé adopte généralement une position forcée. Ils le rejettent et l'inclinent sur le côté. Les patients le font parce qu'ils ont mal à la gorge et au cou du côté droit.

Maladies purulentes aiguës des tissus mous

Dans la région du cou se trouvent de nombreuses structures anatomiques, entre lesquelles se trouvent des tissus adipeux. Les espaces cellulaires sont séparés par un fascia cervical. Ils forment une sorte de compartiments fermés dans lesquels des processus inflammatoires peuvent se produire. Tous sont accompagnés d'une douleur dans le cou de l'avant droite.

  • Ébullition C'est un nodule étroit situé superficiellement, au centre duquel une tige nécrotique apparaît dans 3-4 jours. Selon la localisation de l'éducation, le cou d'une personne fait mal à l'avant ou à l'arrière droite. En outre, le patient s'inquiète de la démangeaison et de l'enflure du lieu de l'ébullition;
  • abcès Il se manifeste par un rougissement de la peau, un gonflement et une douleur au cou sur le devant droit. La palpation se fait sentir douce formation arrondie. La présence d'un abcès indique une fluctuation. Ce symptôme parle d'accumulation locale de pus;
  • phlegmon. Il se distingue de l'abcès par l'absence de capsule qui protégerait le pus des tissus environnants. Le processus inflammatoire s'étend à tout l'espace de la fibre. Le patient a un cou très douloureux sur le côté avant droit, la température corporelle augmente, des frissons et des signes d'intoxication générale apparaissent.

Les lésions purulentes des tissus mous de la région cervicale sont extrêmement dangereuses. Ils peuvent provoquer une inflammation des organes, des ganglions lymphatiques, des vaisseaux sanguins et des nerfs voisins. Dans le pire des cas, une méningite purulente peut se développer - une inflammation grave de la paroi du cerveau, qui est fatale.

N'essayez jamais d'ouvrir les furoncles ou les abcès autour de votre cou. Pendant la manipulation, vous pouvez endommager les gros vaisseaux, les faisceaux nerveux ou d’autres structures vitales. En vous auto-guérissant, vous risquez votre propre santé et même votre vie.

Thyroïdite aiguë

C'est une maladie rare. La pathologie est caractérisée par une inflammation focale ou diffuse de la glande thyroïde. Chez les patients atteints de thyroïdite aiguë, le cidre douloureux est localisé dans le cou de l’avant, du côté gauche et / ou du côté droit. Le tableau clinique dépend de l'activité et de la nature du processus inflammatoire (purulent, non purulent), de la localisation de la pathologie.

La thyroïdite aiguë se manifeste par une forte augmentation de la température corporelle, des frissons, des maux de tête, une faiblesse et d'autres signes d'intoxication générale. La glande thyroïde est agrandie, des formations douloureuses arrondies peuvent y apparaître. Au début, une personne a mal au cou à l'avant droit, puis l'inconfort s'est étendu à l'arrière de la tête, à la mâchoire inférieure et à l'oreille.

Douleur douloureuse dans le cou à droite

Beaucoup de gens ont constamment mal au cou du côté droit. La pathologie de la colonne vertébrale est la cause la plus courante de sensations douloureuses. Plus rarement, les facteurs étiologiques sont les néoplasmes malins ou leurs métastases, les maladies endocriniennes, la tuberculose osseuse et articulaire.

Dysfonctionnements de l'arc

Des articulations plates et articulaires (ou à facettes) relient les processus articulaires des vertèbres cervicales, situés sur les côtés de la colonne vertébrale. Une violation de leur mobilité peut être due à une blessure, à un mouvement brusque, à une ostéochondrose cervicale ou à un séjour prolongé dans une position inconfortable.

Chez les personnes présentant un dysfonctionnement des articulations inclinées, la douleur est généralement localisée dans le dos, moins souvent le côté droit ou gauche du cou est douloureux. La douleur augmente avec les mouvements de la tête et disparaît dans un état de calme. À la palpation, les médecins détectent des lésions douloureuses sur le site de projection des articulations touchées.

Contrairement à la spondylarthrose, avec dysfonctionnement, il n’ya aucun signe radiographique de lésion organique des articulations gingivales arquées. Dans certains cas, les radiographies montrent des signes de spondylose cervicale. Parfois, un dysfonctionnement des articulations facettaires est indiqué par une douleur à la palpation aux endroits de leur projection (sur les côtés de la colonne vertébrale).

Spondylose cervicale

La douleur dans le cou droit peut être causée par une spondylose, qui se développe généralement dans le contexte de l'ostéochondrose cervicale. En raison de la destruction progressive du noyau du disque intervertébral chez un patient, tout le segment moteur vertébral en souffre. La pathologie provoque l'apparition de syndromes douloureux myofasciaux, un dysfonctionnement des articulations arquées et même une sciatique.

Les symptômes de la spondylose ne sont pas toujours perceptibles lors de l'examen radiologique de la colonne vertébrale. La pathologie peut indiquer une diminution de la distance entre les vertèbres individuelles. Sur les radiographies, on voit parfois des ostéophytes - des excroissances épineuses le long des bords des vertèbres, constituées de tissu osseux. Plus informatif dans le diagnostic de l'imagerie par résonance magnétique pathologique.

Signes IRM de l’arthrose cervicale:

  • réduction de la hauteur du disque intervertébral;
  • l'apparition de protrusions ou de hernies;
  • formation d'ostéophytes;
  • arthrose des facettes articulaires de la colonne vertébrale.

Dans un premier temps, l'arthrose cervicale peut être asymptomatique. Plus tard, une personne commence à se blesser au cou juste derrière. Au début, les sensations douloureuses sont causées par un effort physique ou une position assise prolongée et disparaissent après un bon repos. Au fil du temps, le syndrome de la douleur devient plus fort et ne disparaît pas, même pendant le sommeil.

Spondylarthrose

Si vous avez constamment mal au cou du côté droit, une spondylarthrose peut en être la cause. La pathologie peut se développer sur le fond de l'ostéochondrose ou être le résultat de modifications de la colonne vertébrale liées à l'âge. La spondylarthrose est caractérisée par des lésions organiques et une déformation des articulations intervertébrales de la facette.

La pathologie se manifeste par une douleur constante au cou. Les sensations désagréables sont aggravées par extension, c'est-à-dire par rejet de la tête. Lorsque la tête est inclinée vers l'articulation touchée, le syndrome douloureux devient également plus fort. De nombreuses personnes ont une mobilité réduite dans la colonne cervicale.

Vous pouvez confirmer le diagnostic de spondylarthrose par IRM. L'imagerie par résonance magnétique montre des modifications pathologiques des articulations facettaires qui ne sont pas visualisées par l'examen aux rayons X.

Tumeurs malignes ou leurs métastases

Les tumeurs malignes de la colonne cervicale - un événement rare. Le plus souvent, la nuque fait mal au côté droit des personnes atteintes du syndrome de Pancost, qui se développe 7 à 12 mois avant le diagnostic de "cancer du poumon". La cause des sensations douloureuses est la compression des tissus par la tumeur située au sommet du poumon ou du sillon pulmonaire supérieur.

La nuque avant droite peut être douloureuse en présence d'une tumeur maligne ou bénigne du pharynx. La pathologie est indiquée par un mal de gorge, une difficulté à avaler, une voix nasale, une difficulté à respirer par le nez. La douleur dans le cou et le cou peut également causer des métastases des tumeurs malignes.

La colonne vertébrale peut métastaser:

  • cancer du sein;
  • mélanome;
  • cancer du poumon;
  • tumeurs malignes du rein;
  • cancer de la thyroïde;
  • tumeurs de la prostate.

Une personne atteinte d'une tumeur maligne s'inquiète de sa faiblesse générale, de son apathie et de son handicap. Dans le cancer du poumon, le patient développe une toux et une douleur à la poitrine. Si une femme a une blessure au sein, vous pouvez palper une formation dense et arrondie, soudée aux tissus environnants.

Douleur au cou irradiant vers d'autres parties du corps

La douleur dans le cou peut se propager à l'arrière de la tête, de la tête, du membre supérieur ou du dos. Cette irradiation en dit long. Il permet de suspecter une maladie et même dans certains cas d'établir un diagnostic et de déterminer la localisation de la pathologie.

Si une personne a mal à l'épaule droite, le bras et le cou à droite, très probablement, sa quatrième racine cervicale sortant de la moelle épinière est piégée. Douleur dans le cou et l'omoplate, la sensation d'engourdissement du membre supérieur indique un pincement de la cinquième racine.

Syndromes myofasciaux

La pathologie se développe dans le contexte des maladies de la colonne vertébrale. La douleur myofasciale survient généralement chez les personnes atteintes d'ostéochondrose cervicale due à une tension musculaire réflexe. La douleur augmente après l'hypothermie, après une position assise ou prolongée prolongée dans une position inconfortable.

Facteurs contribuant au développement des syndromes myofasciaux:

  • mode de vie sédentaire;
  • surpoids;
  • mauvaise posture;
  • travail physique pénible;
  • Travail sédentaire;
  • courants d'air fréquents;
  • restriction prolongée de la mobilité (par exemple, après une blessure ou une opération).

Les sensations douloureuses dans les syndromes myofasciaux peuvent être localisées dans le trapèze ou d'autres muscles. Le plus souvent, les patients se plaignent de douleurs dans la région interscapulaire. Chez les patients atteints du syndrome myofascial, le cou est blessé du côté droit, qui est causé par une lésion du muscle sternocléidomastoïdien. La douleur peut se propager sur le côté droit de la tête (cervicranialgie).

L'irradiation de la douleur dans le membre supérieur est caractéristique du syndrome du muscle scalène antérieur. Les patients ressentent un engourdissement et des fourmillements dans l'annulaire, l'auriculaire, la face interne de la main et de l'avant-bras; il existe un risque de refroidissement et de décoloration de la peau du membre supérieur. La peau peut devenir pâle ou bleuâtre. Dans certains cas, le syndrome douloureux est localisé dans la clavicule droite, près du cou, et un œdème apparaît dans la région supraclaviculaire.

Hernie discale intervertébrale

Formé dans les dernières étapes de l'ostéochondrose. Les hernies se caractérisent par l'apparition soudaine de symptômes après un traumatisme, un mouvement brusque ou un effort physique intense. La hernie des disques situés entre les cinquième et sixième, sixième et septième vertèbres cervicales présente un tableau clinique éclatant. Ils provoquent des racines rachidiennes pincées, qui innervent les tissus du cou et du membre supérieur.

Caractéristiques du syndrome de la douleur dans les hernies:

  • une apparition soudaine ayant une cause spécifique;
  • augmentation de la douleur lors de la toux, des éternuements, des efforts;
  • position forcée de la tête: la personne la fait basculer vers l'avant et dans la direction opposée au point de pincement;
  • le patient ressent une douleur intense lorsque la tête est inclinée vers l'arrière, en rotation ou inclinée vers le côté affecté.

Quand on bloque les racines de la colonne vertébrale avec une hernie, une personne ressent des douleurs dans tout le membre supérieur, dans la région du cou et des épaules du côté droit, le bout des doigts devient engourdi.

Polyarthrite rhumatoïde

La colonne cervicale est atteinte chez 80% des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde depuis 10 ans ou plus. De nombreux patients développent une spondylodiscite, une inflammation non infectieuse des disques intervertébraux. La pathologie conduit à une instabilité de la colonne cervicale et même à une subluxation des vertèbres.

Outre les symptômes classiques de la polyarthrite rhumatoïde, apparaissent:

  • douleur locale douloureuse dans le cou;
  • paresthésie du membre supérieur;
  • sensation d'engourdissement à l'arrière de la tête;
  • syndrome de douleur accru en se penchant et en tournant la tête.

Les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, de JRA et de spondylarthrite ankylosante développent souvent une subluxation atlanto-axiale entre la première et la deuxième vertèbre. La pathologie peut être asymptomatique et se manifester lors de l'examen aux rayons X. Parfois, la subluxation provoque des douleurs au cou et au cou.

Mal de tête

Céphalées secondaires dues à une pathologie de la colonne cervicale, appelée cervicogène. Selon les statistiques, ils sont détectés chez 15 à 20% des patients atteints de céphalées chroniques. 60 à 80% des personnes souffrant de maux de tête se plaignent de l'apparition simultanée de sensations désagréables dans le cou.

  • blessures à la tête et au cou;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • dysfonctionnement ou spondylarthrose des facettes articulaires;
  • compression des racines nerveuses par les ostéophytes;
  • dommages à l'articulation atlanto-axiale.

Chez les personnes atteintes de ces pathologies, les côtés droit et gauche du cou et de la tête peuvent faire mal. La céphalée cervicogène a la particularité de disparaître après un blocage anesthésique diagnostique des structures cervicales. L'IRM chez certains patients peut détecter des signes de dommages à la colonne cervicale.

Les maux de tête de nature cervicogène doivent être distingués des migraines. Ce dernier est une maladie neurologique. Chez une personne souffrant de migraine, tout le côté droit de la tête et du cou est douloureux. L'apparition de telles sensations est généralement précédée d'une aura (éclairs, points colorés, brouillard devant les yeux, fourmillements et engourdissements dans la région de la tête).

Pourquoi le cou de l'enfant fait-il mal au côté droit?

Dans certains cas, les enfants peuvent ressentir des douleurs à l'avant ou à l'arrière du cou. Cela peut être dû à une mauvaise posture, à une incohérence dans la hauteur des meubles, à la taille de l'enfant, au port d'un portefeuille inconfortable ou à la musculation. Des sensations douloureuses dans le cou peuvent indiquer une lymphadénite, une pharyngite, un abcès pharyngé, une pathologie de la colonne vertébrale, des maladies inflammatoires des tissus mous du cou, etc. Considérons les maladies les plus difficiles à diagnostiquer et les plus dangereuses qui provoquent une douleur au cou du côté droit de l'enfant.

L'otite fait référence à une inflammation aiguë de l'oreille moyenne, externe ou interne. La maladie survient après une hypothermie, une infection virale respiratoire aiguë ou un écoulement nasal. Chez un enfant souffrant d'otite, l'oreille et le cou du côté droit sont douloureux, la température corporelle augmente, des frissons, une faiblesse générale et d'autres signes d'intoxication apparaissent.

En l'absence de traitement adéquat, l'otite moyenne peut entraîner une paralysie du nerf facial, une méningite, une encéphalite, des abcès du cerveau et d'autres complications graves. Par conséquent, si votre bébé a mal au cou et au côté droit et a l'oreille, consultez immédiatement un médecin pédiatrique ORL.

Krivosheya

La pathologie peut être congénitale ou acquise. Le cou tordu se manifeste par une inclinaison de la tête qui tourne simultanément sur les côtés. Le développement de la maladie est dû à un raccourcissement congénital du muscle sternocléidomastoïdien, à des lésions congénitales ou à des anomalies du développement de la colonne vertébrale.

Une pathologie suspectée peut être forcée par la position de la tête du bébé. En raison de la tension constante chez l'enfant, le muscle cervical sternocléidomastoïdien du côté droit fait mal. Avec un long parcours de la maladie peut entraîner une asymétrie du visage et une déformation de la colonne vertébrale.

Traitement commun Plus >>

Oreillons infectieux

Chez l'homme, la maladie est bien connue sous le nom de «oreillons» ou «oreillons». Pour les oreillons infectieux est caractérisé par une inflammation aiguë des glandes salivaires parotides, provoquant une douleur intense et un gonflement dans le cou, le cou et derrière les oreilles. L'apparence de l'enfant ressemble à un cochon.

Les oreillons se manifestent par une fièvre allant jusqu'à 38-39 degrés, un nez qui coule, des douleurs et un mal de gorge, une odeur désagréable de la bouche. Certains enfants ont une inflammation du pancréas, ce qui leur fait ressentir de la douleur dans l'hypochondre gauche, des nausées, de la diarrhée. Notez que la maladie affecte le plus souvent les garçons. Lorsqu'elle est impliquée dans la pathologie des testicules, la parotidite peut entraîner une infertilité.

Que faire si le cou fait mal à droite

Vous avez mal au cou du côté droit et vous ne savez pas quoi faire? Aller à la consultation chez le médecin et passer un examen complet. Cela aidera à identifier la cause de la douleur et à choisir la tactique de traitement.

Pour lutter contre la névralgie nerveuse occipitale, des relaxants musculaires, des analgésiques et des anti-inflammatoires sont utilisés. Avec l'inefficacité du traitement médicamenteux du patient effectuer blocus médicamenteux. Pour ce faire, des hormones corticostéroïdes sont injectées dans les tissus situés à proximité du nerf enflammé.

Avec une douleur vertébrale causée par une ostéochondrose de la colonne vertébrale ou ses complications, une personne doit changer son mode de vie: commencer à bouger davantage, effectuer des exercices spéciaux et se rendre en physiothérapie. Pour le soulagement de la douleur, vous pouvez utiliser une pommade à base d’AINS (Diclofenac, Nayz Gel, Nimesulid). Avec le développement de complications graves de l'ostéochondrose, une personne a besoin de l'aide d'un médecin.

Une douleur aiguë dans le cou avant droit devrait toujours vous causer de graves inquiétudes. Elle pointe des maladies inflammatoires du pharynx ou des espaces du cou. Ces maladies sont traitées à l'hôpital avec une antibiothérapie. Souvent, les patients nécessitent une intervention chirurgicale. Pendant l'opération, les médecins ouvrent un abcès ou retirent le phlegmon.

Comment bien construire les muscles du cou

Qu'est-ce que vous devez savoir sur la construction du cou musculaire? La question de savoir comment pomper le cou est posée à tous ceux qui souhaitent obtenir un résultat significatif. Après tout, le beau cou pompé d'un homme attire l'attention du sexe opposé, ce chiffre est le premier indicateur de la force de l'homme. De plus, les muscles du cou sont la partie du corps que les vêtements ne cachent pratiquement pas. Il convient de noter que le cou est également un attribut important des hommes qui pratiquent le bodybuilding de manière professionnelle.

Lorsque le regard tombe sur le cou, il est facile de déterminer si une personne pratique régulièrement un sport et si elle le prend au sérieux.

Nous balançons les muscles du cou correctement

Gonflez le cou à la maison aussi facilement que dans la salle de sport. Ici, l’essentiel est de réaliser une série d’exercices qui vous aideront. Dans le même temps, il est important de savoir que pour obtenir un résultat remarquable, il est nécessaire de traiter le complexe au moins deux ou trois fois par semaine. Après un mois d’entraînement, vous serez satisfait du résultat. Les muscles du cou deviendront non seulement plus larges, mais aussi plus forts.

Cependant, avant de commencer à vous entraîner, veuillez noter que toutes les tâches doivent être exécutées lentement, car la précipitation peut avoir plusieurs conséquences négatives: une lésion des muscles du cou, des spasmes musculaires, une fatigue excessive sont possibles. Il est important de rappeler que dans la région cervicale, tous les points responsables de l'activité vitale de nombreux organes internes sont concentrés.

Avant d'apprendre à construire un cou musculaire, vous devez au moins avoir une idée minimale de sa structure. En parlant primitivement, la structure du cou comprend sept vertèbres, qui sont interconnectées. Ils donnent à notre corps une mobilité particulière en raison des muscles qui y sont présents. En pratique, toutes les fibres musculaires du cou peuvent être divisées en trois catégories: superficielles, moyennes et profondes.

Les muscles moyens sont responsables du bon fonctionnement du secteur dans lequel se trouvent le larynx et la mâchoire. Les muscles les plus profonds sont souvent divisés en latéraux et prévertébraux, ils sont chargés de veiller à ce que le cou avance et latéralement. Si vous faites des courbures en avant et en arrière, dans différentes directions, vous pétrissez le cou, alors ce sont elles qui sont activées à ce moment. Les fibres musculaires latérales sont nécessaires pour étirer le cou, ce qui en fait sa largeur, ce qui forme un faisceau de fibres musculaires particulier dans la région de la clavicule.

Il faut dire que les athlètes professionnels s’efforcent de pomper ce muscle en particulier parce qu’il contribue au développement des régions musculaires de tout le dos et assure la symétrie. La mise au point de toutes les zones musculaires est nécessaire pour développer tous les muscles trapézoïdaux visibles et contribue également au renforcement général de la colonne vertébrale.

Hélas, toutes les tâches du programme des entraînements ne contiennent pas d'exercices pour les muscles du cou. Bien sûr, si vous souhaitez pomper et pomper des muscles avec précision, alors, idéalement, il serait judicieux de choisir un jour d’entraînement distinct, ou de faire des exercices sur les muscles du cou et de l’avant-bras les jours où il n’ya pas de cœur aux autres parties du corps.

Exercices d'échauffement pour les muscles du cou

Comment pomper le cou correctement, sera capable de dire les exercices nécessaires pour le cou.

Musculation

Ils commencent toujours par s'étirer et réchauffer tous les muscles et les articulations. Cela les préparera à effectuer d'autres mouvements, aidera à percevoir correctement la charge, augmentera le niveau de force et améliorera également le contrôle de l'amplitude motrice. Pendant le processus, vous devez rester dans la position, en fixant le corps pendant 10 secondes. Répétez l'étirement est plusieurs fois devant le complexe principal.

Flexion du cou

Le premier exercice est le suivant: vous devez vous tenir droit et tenir le haut de votre tête avec les paumes des mains. Ensuite, vous devez appuyer doucement lorsque vous inclinez la tête. La bonne exécution de la tâche est basée sur le fait que vous devez toucher votre poitrine avec votre menton.

Pentes latérales du cou

La tâche consiste à se tenir droit et à prendre la tête du côté opposé. Ensuite, appuyez doucement sur la tête tout en l'inclinant vers l'épaule. Idéalement, vous devez toucher l'extrémité de l'oreille avec l'épaule. Les épaules ne peuvent pas être soulevées, elles doivent être abaissées.

Après les exercices d’échauffement, vous pouvez procéder aux tâches qui aident à renforcer et à pomper les muscles. Cet entraînement s'appelle l'entraînement en force, car des composés spéciaux sont utilisés. Dans ce cas, vous devez contrôler le poids afin de ne pas casser le dos.

Le complexe énergétique pour pomper les muscles du cou.

Il existe un bon conseil dans le processus de pompage du cou: les tâches pour les muscles trapézoïdaux doivent être effectuées les jours d’entraînement pendant lesquels le dos se balance, et le delta mérite d’être pompé - les jours d’entraînement du thorax et des épaules. De plus, des levées avec des poids sur la tête peuvent être effectuées n'importe quel jour, même le week-end. Pour pomper le cou, il y a les complexes suivants.

Soulevez votre tête sur le ventre avec une pondération

Le but de l'exercice est que vous deviez vous allonger sur le ventre du banc, avec la partie supérieure de la poitrine et la tête devant prendre du poids. Le disque de pondération doit être porté derrière la tête et tenu en arrière avec vos mains, inspirez, baissez lentement la tête, prenez la position de départ en expirant.

Lève la tête sur le dos avec une pondération

Le deuxième exercice est similaire au premier, à la différence près qu'il est nécessaire de se coucher sur le banc. Sur le poids, gardez le haut de la poitrine, la tête. En tenant le disque de poids à l'arrière de la tête, tout en inspirant, inclinez doucement la tête vers le bas, tout en expirant, remettez la tête dans sa position initiale.

Il est nécessaire de faire ces exercices pendant les premières semaines et, si les entraînements ne sont pas systématiques, il est nécessaire de les inclure dans un entraînement. Étant donné que des simulateurs spéciaux ne sont pas nécessaires pour les exécuter, vous pouvez simplement les fabriquer dans votre pâte sans trop de difficultés. S'il y a un problème de pondération, il peut s'agir de bouteilles en plastique avec de l'eau.

Si vous avez envie d'aller à la gym, l'entraînement en force sera un excellent moyen de pomper votre cou.