Arthrite du coude (arthrite du coude)

Étirement

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

L'arthrose de l'articulation du coude est une affection pathologique causée par des modifications dégénératives de la zone des épicondyles de l'épaule. Ce n'est pas aussi courant que l'arthrose d'autres articulations, mais plutôt une maladie dangereuse.

Selon la classification internationale des maladies de la révision 10 (CIM-10), l'arthrose du coude appartient au groupe des maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif. La maladie est identifiée par le code de diagnostic M19 de la CIM-10 et est divisée en groupes suivants:

Arthrose post-traumatique avec localisation à l'épaule (code CIM-10 - M19.12), avant-bras (selon CIM-10 - M19.13).

L'arthrose des autres articulations est primaire avec localisation à l'épaule (code CIM-10 - M19.02) et à l'avant-bras (M19.03).

Arthrose secondaire (code CIM-10 - M19.22 - 19.23).

Autre inachevé avec localisation à l'épaule et à l'avant-bras (code CIM-10 - M19.82-19.83).

L'arthrose est inachevée (code CIM-10 - M19.92-19.93).

L'articulation du coude est assez mobile et subit rarement des processus inflammatoires. Par conséquent, les causes les plus courantes de conditions pathologiques sont les blessures ou les "risques" professionnels associés à une position prolongée des mains forcées.

Les symptômes

Les principaux symptômes caractéristiques de l'arthrite du coude se manifestent par l'apparition de douleurs et la perte de mobilité de la main. La nature et la fréquence des manifestations cliniques dépendent du stade de l'atteinte articulaire. Au total, il est courant de distinguer trois degrés de la maladie en fonction des modifications dégénératives et structurelles de la structure du coude.

Afin de distinguer l'arthrose de l'articulation du coude des autres maladies des articulations des mains présentant des signes caractéristiques, des techniques de diagnostic spéciales ont été identifiées.

Le symptôme de Thompson est basé sur l'incapacité de garder la main dans une position comprimée pendant la flexion dorsale. La main passe rapidement dans la position de la flexion palmaire.

Le symptôme positif de Welt constitue le deuxième moyen de détecter l'arthrose. Il est nécessaire de fléchir simultanément les bras. Une main en bonne santé effectue cette procédure plus rapidement. Au cours des deux méthodes de diagnostic, l’ensemble du processus est accompagné de sensations douloureuses.

1 degré

Le premier degré est caractérisé par les manifestations les plus faibles de la maladie. Il n'y a toujours pas de changements structurels visibles dans l'articulation et, par conséquent, le tableau clinique est basé sur de rares périodes d'exacerbations et de rémissions de longue durée.

Les symptômes sous forme de douleur n'apparaissent qu'après un effort physique sur le bras affecté. Ils peuvent être insignifiants et tolérants. Extérieurement et à la palpation, il est presque impossible de déterminer les déviations. Il peut y avoir une sensation de gêne lors de mouvements brusques de la main ou lors du processus de flexion-extension. Le traitement est encore assez efficace dans cette condition.

2 degrés

Si la maladie n'est pas traitée, alors au deuxième degré l'arthrose du coude commence à progresser, le tissu se déforme, des modifications structurelles sont observées par radiographie. La sensation de douleur est grandement améliorée et peut survenir même pendant le repos.

Des symptômes tels qu'un crissement sec du coude, une atrophie des muscles du bras, une altération de la mobilité du bras et l'incapacité de le tirer en arrière se rejoignent.

C'est au cours de la deuxième phase du développement de la maladie que le patient réalise qu'un traitement est nécessaire et sollicite le plus souvent une aide médicale.

La performance est altérée, les sentiments douloureux sont exprimés assez vivement, ils atteignent la zone de la ceinture scapulaire.

3 degrés

Au troisième degré, apparaissent des douleurs assez sévères et sifflantes qui peuvent survenir à tout moment de la journée. L'activité motrice est limitée non seulement au coude, mais également à l'articulation de l'épaule. Les symptômes sous forme de syndrome douloureux ne disparaissent que lors de la fixation de la main en position forcée. De plus, même un changement de temps ou de zone climatique peut provoquer une crise de douleur.

Ce degré est considéré comme un état négligé, entraînant la destruction du tissu cartilagineux et une forte croissance osseuse, ce qui n’est pas caractéristique dans un état sain. Visuellement, on peut voir que la main affectée devient un peu plus courte que saine. Pour les lésions de grade 3, la commission de consultation médicale peut désigner un handicap lié à la limitation des capacités physiques d’une personne, guidé par le diagnostic établi conformément à la CIM-10 - Arthrose.

Traitement de l'arthrose

Le traitement nécessite une approche intégrée et l'observation d'un patient atteint d'arthrose. Que ce soit une arthrose post-traumatique ou liée à l’âge, il faut immobiliser le bras blessé, ce qui permet d’arrêter le processus de destruction ultérieure de l’articulation résultant d’une activité motrice.

Pour traiter une telle arthrose, il est nécessaire d’attribuer un schéma thérapeutique doux. Temporairement avoir besoin de s'abstenir de tout effort physique pendant le traitement. Il est recommandé de suivre un régime avec restriction de la consommation de plats gras et épicés, produits à base de pâte à levure, réduire la quantité de sel.

Il existe 4 principaux domaines de traitement:

  1. Traitement médicamenteux.
  2. Physiothérapie et physiothérapie.
  3. Intervention chirurgicale.
  4. Thérapie remèdes populaires.

Le traitement médicamenteux est le plus courant. Avec les premiers degrés de la maladie, il est possible d'obtenir de bons résultats. Le rôle des anti-inflammatoires non stéroïdiens est présenté par voie intramusculaire ou sous forme de comprimé. L'administration intra-articulaire de ces médicaments est également efficace.

Les chondroprotecteurs sont une composante majeure du médicament dans le traitement de l'arthrose, tels que l'épaule, le genou, le coude et d'autres articulations. Ce sont eux qui restaurent le tissu cartilagineux, peuvent guérir la maladie. Utilisé sous forme de comprimés, pommades, poudres.

Pour un effet positif après l'élimination de l'exacerbation de la maladie nécessite un traitement par le biais d'une exposition à la physiothérapie. Des séances d'électrophorèse, une thérapie au laser, des enveloppements, le chauffage sont prescrits. En période de convalescence, un cours de massage et, si vous le souhaitez, une thérapie manuelle. Un rendez-vous indépendant sans l'avis d'un médecin est contre-indiqué.

La thérapie physique et la gymnastique vont de pair avec la pharmacothérapie en voie de guérison. Les cours pour les muscles de la ceinture scapulaire et des mains sont choisis individuellement par un médecin afin de ne pas nuire à l'articulation. Surtout avec une attention particulière devrait être avec les exercices dans les situations où l'arthrose post-traumatique. Il est nécessaire de veiller à ce que les procédures ne nuisent pas au patient.

Le traitement avec des remèdes populaires vise à enrichir les os et les articulations avec du collagène, à renforcer l’immunité générale et à atténuer les symptômes douloureux. Les compresses, les bains et les articulations sont populaires.

En combinant la médecine classique et en utilisant des méthodes de traitement traditionnelles, on peut réduire le temps de récupération et les conséquences négatives à l’avenir. Par conséquent, ayant le moindre soupçon d'arthrose, ne doit pas être retardé avec l'avis d'un médecin.

L'arthrose post-traumatique de l'articulation du coude est une affection qui se développe après une blessure au coude. Cela ne se produit pas toujours, mais seulement si la blessure ou la fracture n'a pas été complètement guérie.

Comme son nom l'indique, c'est la base de ce traumatisme. Il peut s’agir d’une luxation qui n’a pas été ajustée et, par conséquent, les os de l’articulation fusionnent littéralement. La deuxième raison - les fractures, qui ont également été laissées sans attention, à la fois ouvertes et fermées. Lorsque la fracture est fermée, il y a un déplacement des os, ce qui affecte également l'état du coude. Avec une forme d'os ouvert, il peut endommager gravement le tissu cartilagineux.

L'arthrose post-traumatique de l'articulation du coude selon le système ICD 10 sera le code M19.12.

Comment manifeste

La maladie se déroule en trois étapes. Au cours des premiers changements visibles dans l'articulation absente. Le principal symptôme est la raideur et une douleur mineure. Cela reste souvent indifférent au patient et est attribué aux effets de la blessure.

Il n'y a aucun changement sur les images radiologiques, elles sont à peine perceptibles sur les images IRM, il est donc assez difficile de faire un diagnostic précis. Vous devez savoir qu’à la première étape, la pathologie peut être complètement guérie et que, pour cela, vous n’avez même pas besoin de prendre de médicaments.

Lorsque le deuxième degré apparaît l'atrophie des muscles qui sont situés autour du coude. Le tissu cartilagineux commence à se détériorer et à s’épuiser. Sur la radiographie, les changements dans le tissu inerte deviennent visibles et les contours de leur jonction deviennent inégaux.

Si le patient continue à charger l'articulation, cela provoque une douleur intense et devient alors un motif d'invalidité. Pendant cette période, un traitement médical, simultanément à l'utilisation de la physiothérapie, des massages et de la thérapie par l'exercice.

L'arthrose au troisième stade est une douleur intense qui dure une journée, même au repos complet. Même la chirurgie n’aidera pas à la guérison complète.

L'automédication est particulièrement indésirable, car il est impossible de stopper la progression de la maladie de cette manière et le cartilage de l'articulation peut s'effondrer complètement.

Comment se débarrasser

Le traitement de l'arthrose post-traumatique de l'articulation du coude est effectué en fonction de son degré. À la première étape, les chondroprotecteurs, les vitamines et les médicaments sont le plus souvent prescrits, ce qui aide à dilater les vaisseaux sanguins. Des médicaments anti-inflammatoires non hormonaux sont prescrits uniquement en cas de douleur intense.

Dans la deuxième étape, la douleur devient forte et chronique. Des agents anti-inflammatoires et analgésiques sont utilisés pour soulager cette affection. Si cela ne vous aide pas, le médecin peut vous conseiller de faire plusieurs blocs intra-articulaires.

Au troisième stade, le traitement médicamenteux n’est pas très efficace, car le tissu cartilagineux est presque complètement détruit. Pour soulager l'inflammation - médicaments du groupe des AINS. Le traitement principal dans ce cas est la chirurgie, bien que cela ne garantisse pas que le bras retrouvera sa mobilité.

Au début, au lieu des comprimés, de nombreux médecins recommandent l’utilisation de pommades. Ceux-ci peuvent être ceux qui appartiennent aux AINS - l'ibuprofène, le diclofénac, le kétoprofène et beaucoup d'autres. Il peut s'agir de capsacine à base de poivre, qui fournit un flux sanguin supérieur à l'articulation du coude, ou de salicylates, qui soulagent assez bien l'inflammation. En outre, le médicament peut être utilisé pour les ecchymoses.

L'opération n'est appliquée qu'en dernier recours, lorsque le traitement conservateur ne peut plus aider. C’est une douleur intense qui ne disparaît pas après la prise des médicaments, un traitement à long terme qui n’a apporté aucun résultat, une forte destruction du tissu cartilagineux.

L'opération est considérée comme assez difficile et doit être répétée au bout d'un moment. Pour que cela ne soit pas nécessaire, il est nécessaire, après l'apparition des premiers symptômes, de consulter un traumatologue ou un orthopédiste. Après la nomination de la thérapie doit se conformer à toutes les recommandations du médecin. En outre, si nécessaire, pendant toute la durée du traitement, vous devrez porter une attelle spéciale pour le bandage ou le plâtre qui empêchera les membres de bouger.

Arthrite du coude: symptômes et traitement

L'arthrite du coude se réfère aux pathologies de déformation du tissu articulaire et se caractérise par le fait que l'inflammation se développe dans la membrane synoviale de l'articulation du coude. C'est assez fréquent, non seulement chez les personnes âgées, mais aussi chez les jeunes. Étant donné que l'arthrite tend à se propager rapidement aux autres articulations, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin dès l'apparition des premiers symptômes d'inflammation du tissu articulaire ulnaire. Une fois la cause de la maladie découverte et le diagnostic posé, le spécialiste vous prescrira le traitement approprié, qui doit être complet.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • Causes et symptômes de l'arthrite du coude
    • Symptômes principaux
  • Diagnostic de l'arthrite ulnaire
  • Traitement de l'arthrite du coude
    • Traitement médicamenteux
    • Physiothérapie et massage
    • Physiothérapie
  • Médecine populaire

Causes et symptômes de l'arthrite du coude

L'articulation du coude est formée par les os cubital, radial et huméral, ce qui en fait une articulation complexe du corps. L'articulation est protégée par une capsule spéciale avec un liquide spécial et renforcée par l'appareil ligamentaire. Avec l'arthrite, le sac ou le cartilage articulaire devient enflammé. Les principales causes d'inflammation sont:

  1. Ecchymoses. Après une blessure, un hématome interne peut se former et nuire à la circulation sanguine. En conséquence, au fil du temps, il se décompose, des bactéries pathogènes commencent à se développer et l'articulation devient enflammée.
  2. Les infections. L'ostéomyélite et les plaies ouvertes insuffisamment traitées contribuent à l'introduction de l'infection dans le sang et la lymphe, qui se propage rapidement dans tout le corps, produisant un liquide articulaire.
  3. Maladies infectieuses spécifiques. La tuberculose des os, la typhoïde, la gonorrhée, la scarlatine peuvent être les causes de l'arthrite infectieuse ulnaire. Un traitement inapproprié de ces maladies et une faible immunité aggravent l'état du patient.
  4. Agents pathogènes non spécifiques. Les staphylocoques, les streptocoques, Pseudomonas aeruginosa et d'autres bactéries peuvent causer l'arthrite. Ils sont également dangereux en raison du fait que l'inflammation n'est pas limitée à une seule articulation, mais affecte également les tissus voisins. En conséquence, tout le bras fait mal et gonfle.
  5. Rhumatisme. Le rhumatisme chronique conduit dans la plupart des cas à une arthrite qui se développe sur les deux coudes des mains. Le plus souvent, les personnes âgées souffrent de cette pathologie.
  6. Maladies auto-immunes, goutte, psoriasis. L'arthrite du coude peut se développer aux derniers stades de ces maladies. Dans ce cas, l'inflammation commence progressivement, sans symptômes prononcés.

Symptômes principaux

L'arthrite du coude se distingue par les caractéristiques suivantes:

  1. Douleur au coude lors du mouvement des membres.
  2. Palpation douloureuse de l'articulation.
  3. Raideur matinale dans l'articulation, qui peut durer de quelques minutes à plusieurs heures et être plus ou moins sévère.
  4. Sévère douleur le matin.
  5. Changer la configuration de l'articulation.
  6. Rougeur de la peau dans le coude.
  7. L'articulation du coude est chaude au toucher, élargie et gonflée.
  8. Le volume des mouvements actifs dans l'articulation a été réduit.

La durée et la gravité de la douleur dépendent de la cause de la pathologie. Si l'arthrite est causée par la goutte, la douleur sera sourde et terne. Avec les lésions rhumatismales apparaissent une douleur aiguë et très intense, dans laquelle il est impossible de même bouger votre main.

Puisque l'arthrite affecte les nerfs voisins, le patient développe une névrite. La pathologie se manifeste par des sensations douloureuses aiguës lors de l'extension et de la flexion du bras, ainsi que lors de son extension.

En plus des symptômes locaux chez un patient souffrant d'arthrite du coude, des modifications générales du corps se manifestent également. Très souvent, il y a une faiblesse générale, de la fièvre, des maux de tête, des malaises. Parfois, il peut y avoir des nausées et des vomissements.

Diagnostic de l'arthrite ulnaire

Seul un spécialiste d'un établissement médical fondé sur un diagnostic peut prescrire un traitement approprié pour une articulation enflammée. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes de l’arthrite ulnaire, tels que gonflement, rougeur et douleur au coude, vous devez consulter un médecin.

Le diagnostic de la pathologie commence par une enquête du patient et un examen externe de la zone touchée. Déjà sur la base de manifestations locales, le médecin peut poser un diagnostic. Pour déterminer le degré du processus inflammatoire, une radiographie du coude est réalisée et une numération sanguine complète est examinée.

Dans l'arthrite du coude, la ponction est presque toujours effectuée à des fins de diagnostic. Le liquide prélevé est évalué en externe et est semé sur un milieu nutritif. Actuellement, il existe des méthodes de recherche plus modernes, qui incluent la résonance magnétique et la tomographie par ordinateur.

Traitement de l'arthrite du coude

Le traitement de l'arthrite est un processus plutôt compliqué et long, il est donc nécessaire de l'aborder de manière responsable. Le traitement doit être complet et comprendre les étapes suivantes:

  • traitement médicamenteux;
  • Thérapie d'exercice et massages;
  • physiothérapie;
  • l'utilisation de remèdes populaires;
  • dans les cas très graves, la chirurgie est possible.

Traitement médicamenteux

Tout d'abord, le traitement doit viser à soulager les symptômes et à soulager l'inflammation. Pour réduire la douleur, un bandage spécial ou des moyens orthopédiques sous la forme de coudières ou de bandages sont appliqués sur le bras. Dans le même temps, des analgésiques et des anti-inflammatoires sont prescrits.

En tant qu'analgésique, le médecin peut prescrire:

  • L'ibuprofène;
  • Tramadol;
  • Méthadone;
  • L'oxycodone;
  • Le tylenol;
  • La capsaïcine;
  • Analgin;
  • Le paracétomol;
  • Acétaminophène.

Pour réduire l'inflammation, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits:

  • Indométacine;
  • Nimesil;
  • Celebrex;
  • Le poroxicam;
  • Meloxicam ou Movalis;
  • La nimésulide;
  • Acide acétylsalicylique.

Si les préparations ci-dessus ne vous aident pas, on prescrit au patient des hormones stéroïdes:

  • Detralex;
  • Kenalog;
  • La triamcinoline;
  • La prednisolone;
  • Hydrocortisone.

Pour restaurer le tissu cartilagineux de l'articulation, des chondoprotecteurs sont nommés, lesquels accélèrent la régénération cellulaire. Ils sont suivis par des cours longs, même si le traitement principal est déjà terminé. Les Hondoprotecteurs comprennent:

Si du pus est formé dans l'articulation, une autopsie et une élimination du contenu sont effectuées. La zone touchée est traitée avec des antibiotiques et des anti-inflammatoires.

L'arthrite du coude, provoquée par des maladies infectieuses, est en outre traitée avec des antibiotiques, des agents anti-toxiques et des immunostimulants.

Les médicaments destinés au traitement de l'arthrite du coude sont généralement prescrits sous différentes formes, de sorte que le traitement est à la fois général et local. Ceux-ci peuvent être:

  • solutions pour les lotions sous la forme de Dimexin;
  • onguent Menovazin, Nikofleks, Bishofit;
  • divers analgésiques et crèmes et gels anti-inflammatoires;
  • solutions pour injections intra-articulaires et intramusculaires;
  • des pilules.

Étant donné que les médicaments pris par voie orale surchargent le tractus gastro-intestinal, ils sont en même temps prescrits pour soutenir le tube digestif et l'alimentation.

Très bien aider à faire face à la pommade processus inflammatoire. Ils réchauffent la zone touchée, ce qui augmente le flux sanguin. Pommade particulièrement efficace pour les maladies post-traumatiques. Lorsque vous limitez les mouvements dans l'articulation, les pommades contenant des préparations d'AINS, le venin d'abeille ou de serpent sont très efficaces.

Physiothérapie et massage

La physiothérapie et les massages sont également importants dans le traitement de l'arthrite du coude. Ils aident très bien après avoir pris l'aggravation avec des médicaments et sont prescrits pendant la période de récupération.

Traite la physiothérapie avec de la paraffine et l'ozokérite, la magnétothérapie, la phonophorèse, l'amplification, les procédures électriques, la thérapie par la boue, les applications avec la dimexine, la diathermie. De telles procédures aident:

  1. Réduire la douleur.
  2. Améliorer la circulation sanguine locale.
  3. Réduit le processus inflammatoire.
  4. Aide à réduire le gonflement.
  5. Accélérer la restauration de la fonction de la main.
  6. Ils empêchent la contraction de l'atrophie articulaire et musculaire.

Cependant, il n’est pas toujours possible de recourir à la physiothérapie. Il est contre-indiqué dans la phase aiguë de l'arthrite, pendant la grossesse et tendance au saignement, avec une pression accrue et dans l'enfance. L'arthrite causée par la tuberculose et l'oncologie est également contre-indiquée.

Très efficace pour l'inflammation des massages des articulations du coude. Leur rôle est le suivant:

  1. Réduction de l'œdème des tissus mous.
  2. Amélioration du débit veineux.
  3. L'augmentation de l'amplitude des mouvements actifs.
  4. Augmente le tonus musculaire du bras.
  5. Amélioration des processus métaboliques articulaires.
  6. Réduction de la congestion dans les tissus mous.
  7. Amélioration de la circulation sanguine et lymphatique du membre supérieur.

La méthode de massage comprend des mouvements de frappe doux avec l'utilisation de divers onguents et gels.

Physiothérapie

La gymnastique est l’une des conditions indispensables au traitement de l’arthrite du coude. Elle est nommée après la fin du processus inflammatoire et la stabilisation du patient.

Pour développer le mouvement des mains, l’éducation physique commence par de petits mouvements oscillatoires du membre supérieur avec une augmentation progressive de l’amplitude. Exercices très efficaces menés dans la piscine. Des exercices de motricité, de force et d'aérobic peuvent également être attribués.

Dans tous les cas, le traitement avec des exercices de physiothérapie doit être effectué sous la surveillance d'un spécialiste.

Médecine populaire

Les méthodes populaires sont un bon agent auxiliaire et prophylactique pour l'arthrite.

Traitez avec succès la douleur au coude à l'aide de sel. Une cuillerée de sel est dissoute dans un verre d'eau, versée dans des moules et mise au congélateur. Des glaçons sont appliqués sur le point sensible. Dès qu'ils fondent et que la peau se dessèche, la zone touchée se transforme en un linge chaud pendant trois heures.

Avec une inflammation sévère peut prendre l'infusion d'airelles. Pour le préparer, verser plusieurs cuillères à soupe de feuilles d’airelles dans un verre d’eau bouillante. La solution, infusée pendant deux heures, est prise dans deux cuillères à soupe avant les repas.

Pour la préparation du frottement, vous pouvez utiliser des paniers de tournesol séchés. On verse 200 grammes de matière première avec un litre de vodka, on ajoute au mélange 20 g de savon pour bébé frotté et tout est bien mélangé. Puis frottez infusé pendant 10 jours, filtré et utilisé pour traiter l'arthrite.

Soulage efficacement l'inflammation et soulage l'état du bain malade à base de branches fraîches d'épicéa ou de pin. Les branches préparées doivent verser 3 litres d’eau bouillante et laisser infuser. Le bouillon obtenu est versé dans un bain d’eau dont la température doit être d’au moins 37 ° C. La procédure doit durer 30 minutes, au cours desquelles la température de l'eau requise doit être maintenue. Après avoir pris un bain, la zone touchée est isolée. Le traitement doit comporter 7 interventions.

L’arthrite du coude pouvant entraîner des restrictions de mouvement et, par conséquent, une invalidité, vous devriez consulter un médecin présentant les premiers symptômes. Vous pouvez vous protéger de cette pathologie à l'aide d'une nutrition et d'une gymnastique appropriées. L'exercice physique ne doit pas être maltraité. Tout doit être fait avec modération, conformément à l'état général et à l'âge.

Caractéristiques du développement de l'arthrite ulnaire et méthodes de traitement

L'articulation du coude, du moins les autres articulations statutaires, est sujette à des processus inflammatoires, à la suite desquels une arthrite de l'articulation du coude se développe. Beaucoup ont dû faire face aux symptômes de cette maladie, en particulier après une chute infructueuse du coude. Et si de tels excès se produisent plus d'une fois, le développement de l'arthrite devient presque inévitable.

Ensuite, l'articulation commence à faire très mal et devient immobile. Selon les statistiques, environ 10% des cas de douleur dans l'articulation du coude sont causés par des processus inflammatoires dans les tissus articulaires. L'arthrite du coude tend à se propager rapidement à d'autres fractions articulaires, et c'est par ce mécanisme que la monoarthrite se transforme en polyarthrite.

Informations générales sur la pathologie

Le plus souvent, l’arthrite du coude touche les personnes âgées (environ 8 cas sur 10). Et environ 17% d’entre eux sont assurés de devenir handicapés. L'arthrite ulnaire se caractérise généralement par un développement progressif du type rhumatoïde. À mesure que la maladie progresse, des complications peuvent survenir, telles que l'articulation des tissus articulaires, entraînant une réduction importante de la mobilité du coude. Cela se produit sur le fond de la cicatrisation des tissus autour de l'articulation.

Le phlegmon, la bursite, l'ankylose, etc. peuvent compliquer l'arthrite du coude. Souvent, les patients souffrent et ne se précipitent pas vers des spécialistes. Habituellement, cette attitude est due à la symptomatologie équivoque de l’arthrite ulnaire, qui se manifeste par une douleur le matin et après une immobilité prolongée du coude. Après le développement conjoint, l'inconfort et la douleur disparaissent d'eux-mêmes. Et cela oblige le patient souffrant d'arthrite du coude à se tourner vers un spécialiste pour l'exacerbation de la maladie, accompagnée d'une douleur insupportable. Le traitement dépend du stade du processus pathologique, mais il est recommandé de prendre des mesures préventives pour éviter la récurrence de l'arthrite ulnaire.

Pourquoi l'articulation du coude s'enflamme-t-elle

Les rhumatologues distinguent de nombreuses causes qui provoquent l’inflammation de l’articulation du coude:

  • Blessures, ecchymoses, entorses et autres lésions de l'articulation provoquant une arthrite ulnaire de nature traumatique;
  • Des troubles liés à une substance, tels que la goutte, provoquant le développement d'une arthrite goutteuse, une inflammation des articulations peuvent se développer dans le contexte du diabète;
  • La pénétration dans les tissus articulaires de l'agent infectieux provoque le développement d'une arthropathie purulente;
  • Sepsis;
  • Complications de divers types de processus infectieux tels que la brucellose, la tuberculose, la gonorrhée, l'uréeplasmose, etc.
  • Tumeurs d'origine maligne;
  • Infections digestives et respiratoires;
  • Troubles systémiques et pathologies caractérisés par des défaillances immunitaires (lupus, inflammations des articulations rhumatoïdes, etc.);
  • La syphilis;
  • Parfois, il est impossible de déterminer l'étiologie de l'arthrite ulnaire, puis la forme idiopathique de la pathologie est diagnostiquée.

Signes et symptômes de l'arthrite du coude

L'arthrite du coude s'accompagne de symptômes généraux et de manifestations locales. Les symptômes communs incluent la faiblesse, la fièvre, les symptômes nauséeux et de vomissement, les maux de tête et les malaises. Selon le type d'arthropathie, il peut y avoir des signes de nature spécifique: en cas d'arthrite purulente, le développement de la septicémie est caractéristique, la présence de tumeurs est caractérisée par une cachexie et l'arthropathie tuberculeuse est souvent accompagnée d'une hémoptysie, etc.

Les symptômes locaux sont basés sur des manifestations telles que:

  1. Puffiness dans le coude, associé au contenu excessif de fluide intra-articulaire;
  2. Syndrome de douleur dû à une compression nerveuse;
  3. Toucher le coude est chaud;
  4. Inconfort musculaire, douleurs;
  5. La surface de la peau au-dessus de l'articulation du coude est rouge;
  6. Violations de la mobilité articulaire.

Le symptôme principal de l'arthrite ulnaire est la douleur, selon l'étiologie de l'arthrite. Pour l'inflammation goutteuse des articulations est caractérisée par une douleur débilitante, douloureuse, nature terne, et pour la polyarthrite rhumatoïde, au contraire, un syndrome de la douleur forte, aiguë, glacée. Outre les manifestations ci-dessus, le patient présente des signes caractéristiques de la cause fondamentale du développement de l'arthropathie et des comorbidités.

Caractéristiques du traitement

Le processus de traitement repose sur plusieurs composants obligatoires: l'utilisation de médicaments et de procédures de physiothérapie et la gymnastique thérapeutique. En cas d'inutilité de mesures thérapeutiques conservatrices, un traitement chirurgical est utilisé.

Prise de médicaments

En cas d'arthropathie du coude, vous devez d'abord vous débarrasser de la douleur et de l'inflammation, avec lesquelles des anti-inflammatoires tels que:

  • Le diclofénac;
  • Indométacine;
  • Nimesila;
  • Piroksikama et ainsi de suite.

Dans les cas difficiles d'arthrite du coude, des stéroïdes hormonaux sont prescrits, qui combattent également les processus inflammatoires:

  • Detralex;
  • L'hydrocortisone;
  • La prednisolone;
  • Kenalog, etc.

L'utilisation de médicaments chondroprotecteurs, dont l'action vise à restaurer les structures cartilagineuses articulaires, est montrée. Des médicaments tels que Struma, Arthra, Chondroïtine, etc., sont couramment utilisés, mais leur traitement est particulièrement long. Il se poursuit même après la fin du traitement anti-inflammatoire principal. Un traitement à long terme avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens a un effet négatif sur la fonction hépatique et le fonctionnement du tractus gastro-intestinal.

L'utilisation d'agents irritants locaux tels que Nikoflex ou Dimexidum, qui contribuent à l'augmentation de l'intensité de la circulation sanguine et à la normalisation des processus métaboliques dans les structures articulaires, est montrée. Des analgésiques peuvent être prescrits pour le soulagement de la douleur: tramadol, acétaminophène, ibuprofène, tylénol, oxycodone, etc. Si l'arthrite ulnaire est infectieuse, un traitement antibiotique est prescrit, auquel l'agent pathogène est sensible.

Physiothérapie

Les techniques les plus efficaces dans le traitement de l’arthrite ulnaire sont les suivantes:

  • Thérapie magnétique;
  • Électrophorèse avec des analgésiques et des anti-inflammatoires;
  • Traitement au laser;
  • Thérapie par ultrasons;
  • Traitement à la paraffine et à la boue.

À la suite de telles procédures, un effet anti-inflammatoire, anti-œdémateux, anesthésique, régénérant et normalisant persistant est obtenu.

Les exercices médicaux et de gymnastique sont une condition préalable au traitement après le soulagement de l'inflammation et de la stabilité de l'articulation. Le complexe d'éléments de gymnastique doit être sélectionné individuellement par un instructeur en thérapie par l'exercice en fonction de l'image de la maladie d'un patient particulier. Des procédures de massage sont souvent prescrites pour consolider les médicaments, la physiothérapie et les traitements de gymnastique.

Intervention chirurgicale

Étant donné que le liquide s'accumule dans la cavité articulaire en raison d'une inflammation, il doit être retiré, sinon le traitement médicamenteux ne produira aucune efficacité. À cette fin, une ponction intra-articulaire est réalisée avec élimination de l'épanchement et, si nécessaire, avec lavage et introduction de médicaments dans l'articulation.

L'intervention chirurgicale est appliquée. Lorsque le processus inflammatoire a atteint les derniers stades de l'arthrite ulnaire. Habituellement, les indications d'un tel traitement sont une déformation irréversible et un dysfonctionnement prolongé des structures articulaires. Les interventions qui impliquent une correction de la forme du coude, une arthrotomie, une résection, une endoprothèse, etc. sont généralement appliquées, mais aucune intervention chirurgicale ne peut garantir la restauration complète de la fonctionnalité articulaire.


En général, le pronostic pour le traitement des formes aiguës d'inflammation de l'articulation du coude est favorable. L'évolution chronique de l'arthrite ulnaire est souvent compliquée par des manifestations contractuelles qui contribuent à la perte de fonctionnalité articulaire et à l'invalidité du patient.

Maladie de l'appareil locomoteur, accompagnée de sensations douloureuses - arthrite du coude: symptômes et traitement, recommandations préventives

L'arthrite du coude est une maladie du système musculo-squelettique, accompagnée de symptômes douloureux. Les changements destructifs affectent la capsule articulaire et le cartilage.

Le processus inflammatoire dans la région du coude se produit sous forme aiguë et chronique. Le traitement de l'arthrite du coude est effectué avec l'utilisation de médicaments, de méthodes traditionnelles et de la physiothérapie. L'exécution d'une pathologie nuit à la santé, limite la mobilité des membres et crée des problèmes lors de l'exécution de diverses tâches.

Informations générales

Une caractéristique de l'arthrite est l'inflammation des tissus articulaires. Contrairement à l'arthrose du coude, la maladie se manifeste par des symptômes plus prononcés. La maladie se développe chez les jeunes et les moins jeunes, l'arthrose est plus fréquente chez les personnes âgées, en tant que complication dans le contexte de l'arthrite chronique.

Le danger de la pathologie - la transition rapide de l'inflammation aux zones adjacentes du coude. La polyarthrite est plus difficile à traiter, la mobilité est limitée, la douleur accrue.

En l'absence de traitement, des complications se développent:

  • cellulite, bursite - pathologie inflammatoire;
  • contracture articulaire. La cicatrisation des tissus se produit, l'articulation est fixée dans une position, le patient ne peut pas bouger le membre;
  • ankylose - fusion des surfaces articulaires, immobilité complète de l'articulation;
  • lésions du tissu cardiaque, de la peau et des fibres nerveuses dans la polyarthrite rhumatoïde.

Les causes

Facteurs provocateurs:

  • pénétration de l'infection dans le liquide synovial, reproduction active de micro-organismes pathogènes - arthrite purulente;
  • échecs dans les processus métaboliques. Augmentation de la production d'acide urique, dépôt d'urates dans le tissu articulaire - l'arthrite goutteuse se développe;
  • blessure au coude, contusions graves, blessures, fractures osseuses. L'infection pénètre facilement dans la zone touchée, l'inflammation commence (arthrite traumatique);
  • maladies dangereuses: syphilis, brucellose, tuberculose, gonorrhée, psoriasis, au fond desquelles les tissus de la région ulnaire et d'autres articulations sont enflammés;
  • maladies systémiques de nature auto-immune. Il est difficile de faire face à l'évolution des pathologies, une thérapie de soutien constante est nécessaire. Les processus destructeurs sont dus au dysfonctionnement du système immunitaire (les cellules protectrices prennent les tissus pour les corps étrangers, combattent leur propre corps). Rhumatisme, lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde.

Parfois, les médecins ont du mal à déterminer la cause du processus pathologique. Il y a des signes cliniques, mais un facteur provoquant est presque impossible à identifier. Cette forme de maladie articulaire est appelée arthrite idiopathique.

Découvrez la posologie et les instructions d'utilisation du médicament Fullex contre la goutte.

Lisez cette page sur les avantages et les règles d'utilisation du raifort pour traiter les articulations.

Signes et symptômes

L'inflammation des tissus conduit à des signes locaux et généraux. Plus le processus destructeur est puissant, plus les symptômes sont graves.

Les principaux signes d'arthrite du coude sont:

  • douleur de la zone à problèmes. La douleur est faible ou aiguë, douloureuse selon le degré de lésion tissulaire. En cas d'arthrite purulente, le syndrome de pulsation, de «contraction» et de douleur apparaît souvent non seulement lorsque le coude est plié / étendu, mais également sans mouvement;
  • gonflement des tissus. Au stade initial de la maladie, le gonflement est léger, dans les cas avancés, l'œdème est prononcé;
  • rougeur de la peau. L'inflammation des tissus affecte l'état de l'épiderme dans la zone à problèmes. Le degré d'hyperémie dépend de la zone du foyer destructeur, du degré d'inflammation;
  • augmentation de la température locale. Avec l'arthrite purulente, la région enflée ne fait pas que rougir, elle devient également chaude au toucher. Dans les cas graves, la température au-dessus de la norme est maintenue non seulement dans la région du coude, mais l’état de santé se dégrade;
  • faiblesse générale, léthargie, nausée, somnolence, perte d'appétit. L'apparition de ces signes indique une intoxication du corps, la propagation de l'infection dans d'autres départements. Sans traitement approprié, des lésions aux articulations, aux tissus cardiaques se produisent, des problèmes de régulation neurohumorale (avec polyarthrite rhumatoïde) se produisent;
  • augmentation de l'ESR est enregistrée lors de l'analyse du sang;
  • limitation de la mobilité du membre affecté. Le surétirement de la capsule articulaire, l'abondance d'exsudats dans la poche synoviale provoquent des problèmes: il est difficile pour le patient de plier et d'étendre le bras au niveau du coude, soulever des poids provoque une douleur aiguë.

Diagnostics

Ignorer les signes d'inflammation dans la zone du coude est difficile, cependant, de nombreux patients ne se précipitent pas chez le médecin. Avec une douleur légère, des méthodes traditionnelles (lotions, compresses) sont utilisées. Il y a souvent beaucoup d'espoir pour des onguents miraculeux et des remèdes contre l'arthrite. L'usage incontrôlé d'antibiotiques est encore plus dangereux. Sans découvrir la cause du processus destructeur, l'élimination des facteurs négatifs, l'utilisation de moyens locaux ne donne pas le résultat souhaité, la maladie progresse.

Actions correctes:

  • consulter un rhumatologue, un arthrologue ou un orthopédiste, décrire les symptômes négatifs, ainsi que la nature du processus pathologique;
  • passer une analyse biochimique du sang, subir un test de sensibilité aux antibiotiques (établir des remous), établir un diagnostic par ultrasons, IRM, rayons X;
  • obtenir les résultats des tests et des analyses, consulter un médecin, en apprendre davantage sur les causes de la maladie et son schéma thérapeutique. Pour identifier les pathologies systémiques, vous aurez besoin de l'aide non seulement d'un médecin traitant des maladies de l'appareil locomoteur, mais également de spécialistes restreints: un neurologue, un endocrinologue, un phthisiologue et un dermatovéréologue.

Traitements efficaces

Comment traiter l'arthrite du coude? Les principales directions de thérapie:

  • La première étape consiste à éliminer les facteurs provoquants, à traiter les pathologies de fond. Le traitement de l'arthrite dans la région du coude et des pathologies chroniques ou des maladies infectieuses aiguës se déroule en parallèle;
  • la deuxième étape est la réduction de la gêne (soulagement de la douleur, réduction du gonflement des tissus). Groupe de médicaments usés AINS, antibiotiques, méthodes traditionnelles, composés hormonaux, complexes de vitamines et de minéraux. Moins le stress sur l'articulation touchée est important, plus le traitement est efficace. La gymnastique thérapeutique n’est autorisée qu’après l’élimination du processus inflammatoire aigu;
  • troisième étape. Restauration de la mobilité de la zone à problèmes, complexe de thérapie par l'exercice, massage, physiothérapie. La phase de rééducation est obligatoire pour déterminer l’effet durable du traitement. Un élément essentiel de la phase de récupération est le renforcement du système immunitaire, affaibli par l’utilisation de médicaments puissants.

Le patient, en collaboration avec le médecin traitant, devrait réfléchir aux changements à apporter dans l’activité professionnelle et dans la vie quotidienne afin de prévenir les récidives de l’arthrite. Si la maladie s’est développée sur fond de charges insupportables au travail, vous devrez choisir: changez de type d’activité ou souffrez toute votre vie de douleurs articulaires.

Médicaments

Nécessite une approche intégrée:

  • AINS pour administration locale et orale. Les médicaments puissants soulagent l'inflammation et la douleur. Diclofénac, Movalis, Indométhacine, Nise, Kétoprofène, Voltarène, Celebrex, Nimesil, Piroxicam.
  • Médicaments hormonaux pour injection dans l'articulation touchée. La procédure est réalisée avec une inflammation aiguë et étendue, avec une faible efficacité des AINS. Diprospan, Kenalog 40, prednisolone, triamcinolone, Detralex.
  • Myorelaxants, neurobiotiques, angioprotecteurs. Les compositions améliorent la circulation sanguine dans la zone touchée, soulagent les spasmes musculaires, restaurent la régulation neurohumorale. Mydocalm, injections de vitamines B1 et B6, Trental, Actovegin.
  • Antibiotiques, antiviraux ou antimycotiques, selon le type d'agent infectieux.
  • Chondroprotecteurs un long cours pour préserver le tissu cartilagineux affaibli. Dona, Artra, Teraflex, Alflutop, Struktum, Sulfate de chondroïtine.
  • Analgésiques. En cas de syndrome douloureux intense, le médecin vous prescrira des médicaments anti-douleur. Tylenol, Paracetamol, Solpadein, Oxycodone, Ibuprofen.
  • Complexes de vitamines et de minéraux. Des composants utiles soutiennent le corps, affaibli par le traitement médicamenteux contre l'arthrite. Centrum, Vitrum.

Découvrez des méthodes efficaces de traitement de l'arthrite de l'épaule avec des remèdes populaires à la maison.

Des traitements efficaces pour l'arthrose déformante de la cheville sont décrits dans cet article.

Suivez le lien http://vseosustavah.com/sustavy/nog/kolennyj/bol-pri-sgibanii.html et découvrez les remèdes populaires pour soulager la douleur à l'articulation du genou.

Remèdes et recettes populaires

Lors du traitement de l'arthrite avec des remèdes traditionnels dans la région du coude, les formulations à usage domestique viennent compléter le traitement médicamenteux. Pendant la période d'inflammation aiguë, de douleur intense, de bains chauds et de compresses, le frottement d'alcool est interdit. Avant d'utiliser phytopreparations, le patient devrait consulter un médecin.

Réduction des manifestations de l'arthrite composés à domicile prouvés:

  • compresse de feuille de chou;
  • onguent de propolis et de beurre;
  • plateaux avec poussière de foin, élixir de conifères, décoction de camomille et calendula;
  • une compresse avec du miel et du jus d'aloès;
  • onguent à base de vaseline aux herbes médicinales;
  • bain pour les coudes avec du sel iodé;
  • collection anti-inflammatoire de calendula, thym, camomille;
  • baies fraîches d'argousier;
  • thé vert pour des articulations saines;
  • enveloppe de feuilles de bardane;
  • enveloppement de pommes de terre fraîches contre les poches;
  • huile de sapin pour masser la zone à problèmes.

Physiothérapie

Les méthodes de rééducation modernes accélèrent le rétablissement des patients souffrant d’arthrite. Si la maladie est passée à la forme chronique, un traitement régulier en physiothérapie est indispensable.

Améliorer l'état de la kinésithérapie du coude:

  • électrophorèse avec des composés anti-inflammatoires;
  • applications de paraffine et d'ozocérite;
  • phonophorèse;
  • thérapie au laser;
  • échographie;
  • thérapie magnétique.

Recommandations préventives

Mesures de base:

  • prévention des blessures au coude dans la vie quotidienne, au travail;
  • lors de la pratique de sports actifs, protection des coudes à l’aide de doublures spéciales;
  • respect des règles d'hygiène, traitement rapide des plaies aux mains, des coudes avec microtraumas;
  • dosage des charges sur les coudes, refus des secousses lors de la levée des poids;
  • traitement des pathologies systémiques, des maladies infectieuses;
  • contrôle des processus métaboliques;
  • renforcer le système immunitaire;
  • après guérison, il est démontré que le traitement par sanatorium prévient la récurrence de la pathologie articulaire.

La vidéo montre des exercices efficaces pour traiter l'arthrite du coude:

Vous aimez cet article? Abonnez-vous aux mises à jour du site via RSS ou restez à l'écoute de Vkontakte, Odnoklassniki, Facebook, Twitter ou Google Plus.

Arthrose-arthrite: causes, diagnostic, stades, symptômes et traitement

Le nom arthrose-arthrite lui-même suggère que cette maladie comprend deux mécanismes pathologiques: l'arthrite et l'arthrose. En effet, l'arthrose-arthrite est une maladie complexe qui associe à la fois des signes de modifications destructrices des tissus de l'articulation et une composante inflammatoire.

Si vous appliquez une formulation plus précise, l'arthrose-arthrite est l'arthrose, compliquée par l'arthrite.

Causes (facteurs de risque) d'arthrose-arthrite

Les principaux facteurs de risque de maladie articulaire comprennent:

  • Âge et sexe. Plus la personne est âgée, plus le risque d'arthrose et d'arthrose est élevé. Et à un jeune âge, les maladies des articulations se produisent plus souvent chez les hommes et chez les personnes âgées - chez les femmes. Dans le dernier cas, ils ont un cours plus sévère.
  • Mauvaises habitudes (fumer, boire).
  • Intoxication (y compris l'alcool).
  • Mauvaise nutrition.
  • En surpoids.
  • Mode de vie sédentaire.
  • Maladies allergiques (allergies alimentaires ou médicamenteuses, pollinose, dermatite atopique, asthme bronchique).
  • Processus auto-immuns (lupus érythémateux systémique, sclérodermie, glomérulonéphrite et autres).
  • Blessures articulaires.
  • Stress professionnel et sportif sur les articulations.
  • Maladies infectieuses chroniques.
  • Troubles neurogènes.
  • Troubles métaboliques.
  • Maladies endocriniennes (pathologie de la glande thyroïde, diabète et autres).
  • Pathologie congénitale des articulations.
  • Maladies des os et des articulations (y compris les troubles de la posture et les pieds plats).
  • Maladies des veines (varices des membres inférieurs, thrombophlébite).
  • Opérations sur les articulations.

Si un ou plusieurs facteurs doivent généralement avoir une longue incidence sur l'apparition de l'arthrose, un phénomène aigu suffit généralement à aggraver l'inflammation. Cela peut être une hypothermie, des conditions météorologiques défavorables (gelée, vent fort), des lésions articulaires, une maladie infectieuse du corps, un stress ou d’autres effets.

L'arthrite infectieuse se développe habituellement après une infection virale ou bactérienne respiratoire aiguë, une otite, une pneumonie et une infection des voies urinaires. Dans le contexte d'une immunité réduite, l'infection "s'assied" facilement sur une articulation dystrophique. Il existe parfois des processus infectieux spécifiques. Habituellement - tuberculeux. La syphilitique, la brucellose et d'autres arthrites infectieuses spécifiques sont actuellement très rares.

L'arthrite traumatique se développe après une blessure aiguë (ecchymose, fracture ou toute autre cause) ou chronique (risques professionnels, sport). Une telle arthrite peut être une complication des opérations de reconstruction (par exemple, une arthrose de l’articulation temporo-mandibulaire après correction de la morsure).

Pathogenèse de l'arthrose-arthrite

La première arthrose se produit dans l'articulation. Ses causes sont les désordres métaboliques et circulatoires résultant de changements liés à l'âge, d'une charge excessive de l'articulation (sport, surcharge pondérale, risques professionnels), de blessures, d'hypothermie et de certaines autres conditions pathologiques.

Sous l'influence de ces facteurs, le cartilage commence à se décomposer, les surfaces articulaires se déforment, des excroissances osseuses apparaissent. Tout cela provoque des dommages encore plus importants à l'articulation. Des symptômes d'arthrose apparaissent (douleur douloureuse, disparition après le repos, "craquements" lors de mouvements ou d'autres bruits articulaires, restriction de la mobilité et sensation de "collage" de l'articulation). Ce processus dure des années et conduit tôt ou tard à une perte de la fonction articulaire. Un traitement correct initié en temps opportun peut empêcher une progression ultérieure du processus.

L'arthrose se déroule rarement "en douceur". Étant donné que l'irrigation sanguine et le métabolisme sont perturbés dans une articulation altérée de manière destructive, et qu'en outre, les excroissances osseuses et les ostéophytes le blessent constamment, l'inflammation se joint facilement, c'est-à-dire l'arthrite Elle peut être de nature différente selon les facteurs de risque, la présence de comorbidité et la prédisposition individuelle. Elle peut être rhumatoïde, infectieuse, goutteuse ou autre.

L'état d'exacerbation de l'arthrose dû à l'ajout d'un composant inflammatoire (arthrite) est appelé arthrose-arthrite.

Diagnostic de l'arthrite arthritique

La première règle: consulter un médecin rapidement. Beaucoup de gens essaient de se diagnostiquer en consultant leurs amis ou Internet. Souvent, l'autodiagnostic est erroné. Cela retarde considérablement la visite chez le médecin et le début du traitement. À ce moment-là, des changements irréversibles se produisent souvent dans l'articulation. N'oubliez pas que cela peut vous coûter cher. Il est plus facile de contacter un spécialiste pour la prise en charge thérapeutique en temps voulu, puis de ne venir que pour un examen de contrôle et une correction du traitement.

Le diagnostic d'arthrose comprend:

  1. Spécialiste en inspection. Le médecin identifie la douleur dans l'articulation, la crépitation, l'enflure, les mouvements limités, la tension dans l'articulation, l'instabilité. Si nécessaire, il est possible de consulter des spécialistes restreints: un spécialiste de la tuberculose, un rhumatologue, un allergologue, un spécialiste des maladies infectieuses, etc.
  2. Études de laboratoire. Des analyses de sang générales et biochimiques sont présentées. Dans certains cas - études immunologiques, profil hormonal, méthodes sérologiques d'identification de l'agent infectieux, etc.
  3. Les méthodes instrumentales sont nombreuses. Le principal - radiographie de l'articulation. Il révèle la présence de déformations articulaires, de croissances osseuses, de modifications de l’espace articulaire, de certaines modifications inflammatoires et de plusieurs autres. Les examens auxiliaires comprennent l'échographie des articulations, la ponction, l'arthroscopie, la tomodensitométrie, l'IRM, etc.

Stade Arthrose Arthrite

Au cours de l'arthrose, il y a trois étapes:

  1. Le premier (initial). Apparaissent de petits changements au niveau des articulations, la douleur ne survient que par des charges importantes, l’arthrite est rarement associée.
  2. La seconde Le cartilage et les ménisques sont détruits, des ostéophytes apparaissent (croissance osseuse). Le mouvement dans l'articulation est limité. Les douleurs sont presque constantes. Souvent, il y a de l'arthrite.
  3. Troisième. La douleur est constante et intense. L'arthrite est chronique. Des changements irréversibles de l'articulation et une limitation nette de sa fonction. Déformation sévère, contracture.

Conseils diététiques pour les maladies articulaires

  • conserves et boissons gazeuses;
  • restriction des aliments salés et riches en sucre;
  • régime de boisson avec un apport en liquide d'au moins 2 à 3 litres par jour (en cas de maladies concomitantes du cœur et / ou des reins - au contraire, le liquide doit être limité);
  • l'eau doit être propre, filtrée (les eaux minérales sont indiquées, mais en tenant compte de la pathologie associée);

Vous pouvez manger:

  • jus frais de fruits et légumes riches en calcium et magnésium,
  • légumes à feuilles vertes
  • radis
  • pastèque
  • gingembre
  • graines de sésame
  • fruits de mer,
  • poissons (sardines, maquereaux),
  • l'avoine,
  • vinaigre de cidre (avec prudence, en fonction de la pathologie associée).

Mangez des aliments sains pour les articulations. S'il est difficile de renoncer à de vieilles habitudes - maîtrisez la préparation de nouveaux plats, apprenez à préparer un aliment diététique comme vous le souhaitez.

Une bonne nutrition aidera à atteindre un autre objectif important - la normalisation du poids.

Autres recommandations pour l'arthrite arthritique

Les cours de physiothérapie et les procédures de physiothérapie au moment de l'exacerbation cessent. Dans ce cas, le reste complet de l'articulation touchée est affiché (si nécessaire, il est fixé). Parfois, il est indiqué examen et traitement dans un service spécialisé ou un hôpital (par exemple, dans un hôpital phthisiopulmonaire ou dans un service de rhumatologie).

Il est très important de vous limiter aux situations stressantes et d’abandonner les mauvaises habitudes. Si cela est difficile, trouvez un passe-temps, une nouvelle entreprise, remplissez votre vie de choses agréables. En général, faites de votre mieux pour vous distraire de la maladie et des problèmes.

En plus de la mise en œuvre des recommandations ci-dessus, vous devez équiper votre propre maison pour votre confort, vous pouvez utiliser des outils pour réduire la charge sur l'articulation (cannes, genouillères, corsets et autres), le port de chaussures orthopédiques. Une liste complète des recommandations pour l'arthrite se trouve dans la section correspondante de notre site.

Symptômes de l'arthrite arthritique

Les symptômes de l’arthrose-arthrite se traduisent généralement par des douleurs (modérées à sévères), un gonflement, une limitation de la mobilité des articulations jusqu’à blocage, un craquement, une déformation, une accumulation de liquide intra-articulaire. Considérez chaque symptôme en détail.

  • La douleur L'arthrose est caractérisée par une douleur sourde et douloureuse, aggravée par l'effort. Au début, ils ne sont pratiquement pas exprimés, ils peuvent simplement se manifester par des sensations désagréables, des douleurs. Par conséquent, ce symptôme reste généralement inaperçu pendant longtemps. Il semble à une personne qu'il ne s'agit que de fatigue, de rhume ou d'une autre maladie. Dès que les signes d'arthrite se rejoignent, la douleur augmente considérablement, elle peut également se produire au repos et s'accompagner d'autres symptômes. Il peut y avoir des douleurs nocturnes continues (dues à une congestion veineuse, une augmentation de la pression intra-osseuse).
  • L'apparition d'œdème des tissus articulaires. Un signe caractéristique de l'arthrite. Souvent, il s'accompagne d'une hyperémie (rougeur) de la peau sur l'articulation touchée. L'œdème est plus prononcé dans les processus infectieux. Dans le même temps, une infiltration douloureuse dense peut apparaître. Dans ce cas, une intervention chirurgicale d'urgence est montrée pour l'ouverture d'un foyer purulent.
  • Restriction de la mobilité dans l'articulation, raideur, sensation de "raideur". Un symptôme d'arthrose suffisamment constant, surtout aggravé le matin ou après le repos. Si le processus est allé très loin, alors après le repos dans l'articulation, un "coincement" peut se produire, c'est-à-dire limitation complète du mouvement pendant un certain temps. Lorsque l'inflammation se produit, les mouvements sont sévèrement limités, jusqu'à l'immobilité complète de l'articulation.
  • Crunch dans le joint et autre bruit de joint (craquement, craquement, crepitus) pendant le mouvement. Apparaissent même en présence d'arthrose et ne dépendent généralement pas fortement de l'addition d'arthrite. Étant donné que leur apparition est principalement associée à la déformation des surfaces articulaires, à l’apparition de croissances osseuses et de «souris articulaires», c.-à-d. le son provient du frottement des éléments pathologiques les uns contre les autres. Le symptôme est caractéristique de nombreuses articulations, mais plutôt des articulations du genou, de la hanche, de la colonne vertébrale et des doigts.
  • Les symptômes du "blocage" de l'articulation et de la douleur vive qui l'accompagne se manifestent généralement dans le cas d'un processus d'arthrose très ancien. Ils sont associés à la frappe d'un fragment de cartilage, d'un ostéophyte ou d'un autre élément pathologique entre les surfaces articulaires. Dans le même temps, la douleur s'intensifie fortement, les mouvements de l'articulation deviennent impossibles. En rejoignant l'arthrite, les processus de destruction augmentent en raison de la composante inflammatoire, ce qui signifie que ce symptôme peut se produire plus souvent.
  • Déformation de l'articulation. Le degré de modification de la configuration de l'articulation touchée peut varier en fonction du stade du processus d'arthrose. Plus les surfaces articulaires sont modifiées, plus les mouvements sont nets. Dans les cas avancés, cela peut être grandement modifié, des contractures se développent. Avec l'ajout d'inflammation, ces changements sont généralement encore renforcés (en raison du gonflement des tissus environnants). Et le plus désagréable - avec l'arthrite, ce processus est grandement accéléré.
  • L'accumulation de liquide dans la cavité articulaire est généralement caractéristique de l'arthrite. Si vous souffrez d'arthrose, mais que le volume du liquide intra-articulaire est toujours élevé, vous avez probablement déjà souffert d'arthrite sous une forme bénigne, sans même vous en rendre compte. Ce processus est plus prononcé dans les processus allergiques, rhumatismaux, rhumatoïdes, réactifs et infectieux. L'accumulation d'exsudats pathologiques, tels que le pus dans le processus infectieux, est également possible. Dans ce cas, vous avez besoin d'une intervention chirurgicale (ponction de l'articulation pour éliminer le contenu purulent et le lavage).

Traitement de l'arthrose-arthrite

L'arthrose est généralement traitée en ambulatoire (à la maison), mais en cas d'inflammation, vous pourriez avoir besoin d'un traitement dans un hôpital spécialisé.

Le traitement de l'arthrose vise à rétablir l'apport sanguin et le métabolisme dans l'articulation touchée.

Le traitement doit inclure:

  1. Suivre un régime.
  2. La lutte contre l'excès de poids.
  3. Mode de vie approprié (éviter les mauvaises habitudes, l'observance du jour, les promenades, la réduction du stress).
  4. Gymnastique médicale.
  5. Traitement médicamenteux (inclut l'utilisation d'analgésiques, de chondroprotecteurs et d'autres médicaments).
  6. Procédures de physiothérapie.
  7. Traitement Spa.

Toutes les recommandations des spécialistes doivent être pleinement mises en œuvre. Si vous prenez activement des drogues, mais ne suivez pas le régime et ne limitez pas la charge sur le joint - vous perdez simplement votre temps et votre argent.

Traitement médicamenteux contre l'arthrose

Le traitement doit être complet. Il comprend généralement le traitement de base de l'arthrose (analgésiques, médicaments pour la circulation sanguine, chondroprotecteurs et autres). En rejoignant les symptômes de l'arthrite, il devient nécessaire d'ajouter un traitement médicamenteux pathogène en fonction de l'étiologie de l'inflammation (par exemple, antibiotiques, antihistaminiques ou autres). Dans certains cas, après le rétablissement, plusieurs traitements anti-rechute sont nécessaires, généralement dans des sanatoriums et des centres de villégiature.

Il est très important de respecter l’ensemble des recommandations médicales. Il ne doit pas être traité avec un ou deux médicaments ni interrompre le traitement dès que les symptômes se sont dissipés. N'oubliez pas que même si vous ne vous inquiétez plus de la douleur ni des autres manifestations de la maladie (et que les symptômes disparaissent généralement après 5 à 9 jours), la restauration complète de l'articulation n'a lieu que dans 45 à 75 jours (la période dépend de l'étiologie et de la gravité du processus). Par conséquent, si le traitement est interrompu à l'avance, la maladie peut récidiver.

Traitements de physiothérapie pour arthrose-arthrite

Le choix d'une procédure dépend de l'articulation touchée, du stade et de l'étendue de la maladie, des contre-indications individuelles.

Pour l'arthrose-arthrite, utilisez:

  • procédures thermiques et échographiques,
  • électrophorèse
  • thérapie magnétique
  • balnéothérapie,
  • thérapie de boue
  • électrique
  • l'acupuncture,
  • thérapie par résonance micro-ondes
  • oxygénation hyperbare,
  • thérapie diadynamique
  • thérapie d'amplipulse
  • phonophorèse,
  • thérapie au laser
  • énergie gravitationnelle
  • courants diadynamiques (avec synovite),
  • bains de paraffine,
  • stimulation nerveuse transcutanée.

Traitement chirurgical de l'arthrose et de l'arthrite

Dans les cas graves, un traitement chirurgical est appliqué, qui comprend une arthrodèse et une arthroplastie. Cela inclut également la ponction de l'articulation (par exemple, dans le but de laver la cavité articulaire au cours de processus purulents, de l'administration intra-articulaire de médicaments).

Médecine alternative dans le traitement de l'arthrose-arthrite

En aucun cas, n'abandonnez pas les méthodes traditionnelles de traitement (médicaments, physiothérapie et autres), mais vous ne devez pas non plus négliger la sagesse populaire. Rappelez-vous, tout devrait être dans la modération.

Souvent, les médecins eux-mêmes prescrivent, en plus des médicaments, des herbes médicinales, des tisanes, des compresses et d’autres moyens. Mais cela ne signifie pas que les médicaments peuvent être complètement abandonnés.

Pronostic de l'arthrite-arthrite

L'arthrose est une maladie chronique qui conduit progressivement à la destruction de l'articulation. Cependant, avec un traitement approprié et rapide, le processus peut être ralenti autant que possible. Dans ce cas, la destruction sera suspendue et les symptômes de la maladie disparaîtront presque. Mais un tel résultat est très rare. Au fur et à mesure que les manifestations de la maladie progressent lentement, la personne ne remarque généralement pas les symptômes pendant longtemps, les écrivant dans les états habituels de fatigue, de froid et autres. Vous ne pouvez pas dire à propos de l'arthrite. Dès qu'il apparaît, le processus devient immédiatement apparent. C'est pourquoi le médecin diagnostique plus souvent l'arthrose et non l'arthrose ordinaire.

Plus l'inflammation de l'articulation contre l'arthrose est fréquente, plus le processus de destruction progresse rapidement, entraînant irréversiblement une perte de fonction. Par conséquent, il est très important de suivre toutes les recommandations des spécialistes et de protéger les articulations douloureuses de l'hypothermie, des blessures et d'autres facteurs indésirables.

N'essayez pas de vous prescrire un traitement et ne refusez pas de consulter un médecin!

Il n’est pas non plus nécessaire de dicter à un spécialiste quels médicaments vous devriez prescrire et ceux qui ne devraient pas. Cela fait toujours une impression désagréable et est tout simplement moche. N'oubliez pas que le médecin doit être votre allié, ne lui soyez pas hostile et ne suivez pas toutes les recommandations "avec hostilité".

Nous comprenons que beaucoup de personnes à la réception sont déjà "averties", après avoir lu toute la littérature de référence et de nombreux articles sur Internet. Si vous êtes en désaccord ou si vous ne comprenez pas quelque chose, demandez à un spécialiste qualifié de toujours répondre à la question: pourquoi at-il prescrit ce médicament en particulier et pas un autre? Le silence ne vaut pas la peine non plus. Si vous avez encore des doutes, consultez un autre médecin. Mais pour aller chez les experts, "collecter les diagnostics", jusqu'à ce que vous obteniez celui que vous voulez entendre, ne devrait pas l'être non plus. Vous pouvez simplement perdre un temps précieux.