Ostéoarthrite de la cheville

La goutte

Les maladies les plus courantes de notre époque sont l'arthrite et l'arthrose. Cependant, récemment, les médecins ont commencé à parler d'une maladie telle que l'arthrose. Bien qu'il s'agisse de deux types de maladies, des articulations identiques sont atteintes. Distinguer l'arthrose de l'arthrite n'est possible qu'avec un examen approfondi.

Qu'est-ce que l'arthrose-arthrite?

L'arthrose-arthrite est une pathologie qui comprend les signes de deux directions: l'arthrose et l'arthrite. L'arthrite est un processus inflammatoire à l'intérieur de l'articulation et l'arthrose est une pathologie déformante des articulations de nature chronique, accompagnée d'une faible mobilité des tissus articulaires.

L'arthrose de l'articulation de la cheville se forme dans l'articulation elle-même, détruisant les tissus cartilagineux, ce qui provoque un processus inflammatoire intense à l'intérieur. Le traitement de cette maladie est assuré par des médicaments spécialement sélectionnés qui réduisent la douleur et l’inflammation, éliminent les foyers d’infection, utilisent des procédures physiothérapeutiques, des massages et des méthodes de traitement folklorique. Les causes de la maladie peuvent être:

  • Maladies chroniques de la direction infectieuse.
  • Violation des processus métaboliques dans le corps.
  • Système immunitaire faible.
  • Des chaussures serrées et inconfortables.
  • Névralgie.
  • Lésions cutanées à long terme sur les jambes.
  • Hypothermie systématique des extrémités.

Symptômes et classification de l'arthrite et de l'arthrose de la cheville

Avec l'arthrite, on observe un gonflement et une rougeur de la peau, une raideur de mouvement et un gonflement dans la région de l'articulation touchée. Le syndrome de la douleur est prononcé, surtout le matin, la position générale d’une personne n’est pas satisfaisante. Le processus d'inflammation est exprimé par les manifestations de douleur aiguë s'étendant au bas de la jambe et même au genou. La présence initiale de symptômes est presque imperceptible, mais dans le processus de développement de la pathologie, il existe des douleurs et des difficultés palpables au moment du mouvement. Plusieurs types d'arthrite de la cheville sont classés:

  • Réactif. En présence d'infection du derme.
  • Arthrose arthrite. Formé au stade où l'articulation du cartilage est déjà complètement détruite.
  • Gouty. Se produit dans la période où le niveau d'acide urique est dépassé dans le corps, ce qui entraîne des dépôts de sel dans les tissus et les organes humains.

Les principaux symptômes de l'arthrose sont les suivants: douleur intense à la cheville, crunch et claquements caractéristiques lors des mouvements, fatigue des jambes, inconfort et tension dans l'articulation elle-même. La pathologie progresse rapidement et des symptômes et des complications supplémentaires apparaissent.

Diagnostics

Si vous ressentez des symptômes d'arthrite et d'arthrose de la cheville, demandez conseil à un médecin qualifié. Ce problème est traité par des spécialistes tels que: rhumatologue, chirurgien, orthopédiste, traumatologue ou chirurgien orthopédique. Le médecin établira un diagnostic précis à l'aide des antécédents recueillis, procédera à un examen primaire et prescrira un certain nombre d'études cliniques au patient. Examens obligatoires:

  • Rayon X de la zone touchée dans deux projections, ce qui aide à déterminer le diagnostic à ses débuts.
  • Biochimie sanguine, analyse clinique du sang.

Dans de rares cas, pour un diagnostic plus précis, vous pourriez avoir besoin de:

  • IRM (thérapie par résonance magnétique).
  • Aspiration
  • L'étude du liquide synovial.
  • Rhéovasographie pour les études de circulation sanguine dans les membres.

Traitement de l'arthrite arthritique de la cheville

Le traitement de cette maladie est assez difficile et prend du temps. La pharmacothérapie est réalisée en mode stationnaire et uniquement sous la surveillance du médecin traitant. Deux types de médicaments sont prescrits: une action rapide et une action lente, mais il convient de noter que l'action de leur plan radicalement différent doit donc être attribuée aux patients avec prudence.

Les médicaments à action rapide ne soulagent que les symptômes de la maladie et sont administrés pendant une courte période en raison de leur effet négatif sur la muqueuse gastrique. Tous ces médicaments non stéroïdiens soulagent la douleur et l'inflammation des tissus: acétaminophène, nimésulide, acéclofénac, diclofénac, etc. Avec un traitement local aux stades avancés de la maladie, un blocage des injections est prescrit par les médicaments à base de corticostéroïde, dont l’hydrocortisone, le plus populaire, est Kenalog.

Les médicaments retardés du groupe des chondroprotecteurs agissent en tant qu'agent réducteur pour les tissus cartilagineux et les articulations. Nommé un long traitement avec de tels médicaments: diaceirin, teraflex, struktum. L'effet des médicaments intervient quelques mois seulement après le début du traitement. Il convient également de noter que ce traitement n'a un effet positif que dans les premiers stades de la maladie, alors que le cartilage n'est pas complètement détruit.

En association avec des médicaments, divers onguents et gels contenant des composants stéroïdiens et non stéroïdiens sont utilisés: diclofénac, ortofène, cétorol, puissance en chevaux, soulagement au trempé. Tous ces outils sont appliqués en fine couche sur la cheville.

Le traitement de l'arthrite, l'arthrose et comprend un certain nombre de procédures de physiothérapie. Dans les maladies de la cheville, on attribue le plus souvent aux patients des séances de magnétothérapie, une exposition à un faisceau laser et des bains de radon.

Traitement chirurgical

La médecine moderne offre plusieurs types de chirurgie pour l'arthrose de la cheville aux stades avancés de la maladie:

  • Endoprothèses Pendant l'opération, l'articulation touchée est remplacée par un implant.
  • Arthrodèse. L'articulation douloureuse de la cheville est complètement retirée et les os du pied et de la jambe sont épissés. Après une telle opération, les fonctions motrices de l'articulation sont considérablement limitées.
  • Rééducation par arthroscopie. Suppression des excroissances osseuses et des zones de cartilage malade.

Comment traiter l'arthrose du pied et de la cheville

Quel est l'arthrose du pied

L'arthrose déformante de la cheville est une pathologie assez grave associée à des modifications dégénératives de la structure de l'articulation. Souvent accompagné d'inflammation, de douleur et de destruction progressive du cartilage. Il est nécessaire de commencer le traitement de l'arthrose de la cheville le plus tôt possible. Le pronostic thérapeutique le plus favorable tombe sur le premier stade de la maladie.

Qu'est-ce qui déclenche l'apparition de changements pathologiques? Une cheville remplit une fonction importante permettant à une personne de marcher. En courant ou en marchant, il vous permet de plier et de déplier un pied, offrant ainsi une stabilité à une personne. Mais lorsque la jambe est repliée sur l'articulation, la charge est énorme.

Le fait est que la direction du mouvement de la cheville est limitée à la flexion et à l’extension. Il n'est pas conçu anatomiquement pour les mouvements latéraux. Sans surprise, plus de 50% des cas d'arthrose post-traumatique de la cheville après une fracture se déforment.

Tous les patients qui ont subi une blessure à la cheville sont à risque. On leur diagnostique souvent une arthrose du pied d'un degré. La gymnastique médicale et le contrôle de l'état des articulations empêcheront le développement de la maladie.

Mécanisme de développement de la maladie

Quelles que soient les causes, la dégradation causée par des effets indésirables sur le cartilage est identique. Avec les microtraumatismes chroniques, après une intervention chirurgicale grave, des lésions développent une arthrose post-traumatique, dont le traitement à domicile est presque impossible.

L'apport sanguin au cartilage est altéré, sa nutrition en souffre, ce qui entraîne une stratification et un amincissement. La charge sur les zones adjacentes du tissu osseux devient inégale, les symptômes augmentent.

Dans les endroits où la charge est excessive, le tissu osseux est compacté, au repos, il se ramollit avec la formation d'un kyste. Cela conduit à une augmentation de la douleur, une personne restreint par réflexe ses mouvements avec son pied.

Dans le contexte de la mobilité réduite, la nutrition du cartilage, la circulation sanguine dans les ligaments, les os adjacents sont affectés. Des ostéophytes marginaux apparaissent, qui à 1 degré sont la réaction compensatoire de l'organisme à la perturbation de la structure du tissu osseux et du périoste et réduisent la mobilité au moment du développement de l'arthrose du 2 degrés.

La croissance des os irrite les tissus mous environnants et des réactions inflammatoires apparaissent.

Parallèlement, la distance entre les surfaces articulaires des os diminue, ils commencent à se frotter plus intensément les uns contre les autres, ce qui augmente la douleur et réduit la mobilité.

Causes de l'arthrose de la cheville

Les principales causes de la maladie sont les blessures et le stress physique accru sur les articulations du pied. Les danseurs, les athlètes professionnels, les personnes en surpoids et ceux dont la profession est associée à une position debout prolongée ont un risque accru de développer la maladie.

Il existe d'autres facteurs qui augmentent le risque d'arthrose de la cheville. Ceux-ci comprennent:

  • maladies qui entraînent des troubles métaboliques et nutritionnels du tissu cartilagineux: thyrotoxicose, diabète sucré et autres maladies endocriniennes;
  • prédisposition génétique;
  • inflammation du pied;
  • en surpoids.

Les facteurs de départ peuvent être une hypothermie fréquente, une charge excessive, des blessures aux chevilles.

La cause la plus populaire d'arthrose de la cheville est une charge importante sur les articulations, dans la catégorie des personnes à risque, qui effectuent un travail physique pénible, des athlètes (footballeurs, coureurs, etc.).

En outre, les personnes en surpoids entrent également dans la catégorie de risque, car les personnes en surpoids ont plus de stress sur leurs articulations.

En outre, la cause de l'arthrose de la cheville peut être diverses maladies, diabète, arthrite ou lésions articulaires, ligaments, fractures. Comme en période de maladie ou de blessure, les articulations sont moins résistantes à l'arthrose. Parfois, il y a une atrophie des muscles les plus proches de l'articulation.

Voici quelques raisons bien connues:

  • exercice lourd
  • arthrite ou autres maladies inflammatoires des articulations
  • "Héritage", il est prouvé que l'arthrose peut être héritée
  • blessures, luxations, entorses des articulations
  • trouble métabolique

Les principales causes d'arthrose comprennent:

1) blessures articulaires

La structure de l'articulation de la cheville est disposée de manière à ce que le pied puisse se redresser et se plier en position verticale, sans pour autant avoir une grande amplitude en rotation latérale.

En raison de cette structure, la rotation des jambes provoque une douleur intense, des dislocations et des ruptures du ligament. Les personnes impliquées dans les sports actifs sont principalement à risque.

Une pression excessive sur l'articulation provoquée par un excès de poids entraîne une déformation des ligaments et du cartilage.

Avec l’âge, il se produit une usure naturelle et la destruction du tissu cartilagineux.

4) Maladies infectieuses transférées

5) prédisposition héréditaire aux maladies des os

6) Facteurs externes (chirurgie, inflammation et hypothermie)

7) Changements dans les niveaux hormonaux, dus à un travail inapproprié du système endocrinien. Y compris pendant la ménopause chez les femmes.

Mauvais mode de vie.

Le tabagisme, l'alcool et la malbouffe entraînent une perturbation des processus métaboliques dans le corps. En conséquence, le tissu osseux et les articulations ne reçoivent pas les éléments nécessaires pour préserver leur structure.

9) Changements congénitaux ou acquis du pied, tels que les pieds plats.

En marchant, la charge est mal répartie, c'est pourquoi l'articulation de la cheville est la première à en souffrir.

10) arthrite de toute étiologie, entraînant une diminution de la résistance des articulations au stress.

Être à risque et avec l'apparition de douleur dans l'articulation ne devrait pas hésiter et retarder le traitement chez le médecin.

Arthrose du pied - symptômes et signes

L'arthrose de la cheville se caractérise principalement par des douleurs aiguës et douloureuses. L'arthrologue est abordé principalement à cause de la douleur. Les symptômes de la maladie dépendent du stade de la maladie.

Il est plus facile de guérir l'arthrose du premier degré. Des diagnostics opportuns et une thérapie bien préparée peuvent empêcher le développement ultérieur d'une pathologie et même restaurer complètement le tissu cartilagineux.

Le traitement de l'arthrose du pied à la maison entraîne souvent des conséquences négatives indésirables. Les formes de pathologie les plus négligées se retrouvent chez des patients ignorant les symptômes et recherchant de l'aide aux stades avancés.

Le traitement chirurgical de l'arthrite de la cheville est une conséquence directe du refus de consulter un médecin.

Symptômes de l'arthrose déformante

Tout d'abord, les patients remarquent une gêne douloureuse lorsqu'ils essayent de se tenir complètement sur la jambe, ainsi que l'apparition d'un resserrement caractéristique lors des mouvements. Au fil du temps, la douleur devient plus forte et persiste même au repos.

Augmentation progressive de la limitation de la mobilité du pied selon différents axes. L'articulation elle-même grossit, le pied est légèrement plié.

Aux stades avancés de la pathologie, la douleur peut également être ressentie dans les articulations du genou et de la hanche.

Le premier stade de la maladie se caractérise par des modifications morphologiques minimes du pied, de sorte que la douleur et les symptômes d'inflammation (enflure, rougeur) ne gênent le patient qu'après un effort physique accru.

L'inflammation chronique des articulations de la cheville est caractéristique du deuxième stade de l'arthrose. Il se produit un amincissement du cartilage articulaire, des plaques sclérosées apparaissent dans les os.

La douleur dans la région du pied est grandement améliorée. Il existe un symptôme tel qu'une restriction de la mobilité des articulations, qui gonflent souvent.

À ce stade, le risque de luxations, d’entorses et d’autres blessures de la cheville augmente.

Dans la troisième étape, il y a des manifestations sévères d'arthrose. Déformation sévère développée des articulations, qui devient perceptible lors d'une inspection de routine. Tous les mouvements des pieds sont accompagnés de douleur, l’éventail des mouvements est considérablement limité jusqu’à une perte totale.

Important: en cas de blessure et de douleur à la cheville, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Les manifestations d'arthrose de la cheville se produisent sans que l'on s'en aperçoive, d'abord un resserrement dans l'articulation, puis des douleurs mineures au cours de l'effort. Au fil du temps, la douleur augmente progressivement et ne passe pas aussi vite, mais toutes s'écoulent également pendant le stress.

Dans les cas plus graves, un gonflement apparaît au site de l'articulation et le patient peut subir une augmentation de la température. La majeure partie de la douleur est ressentie lors d'activités physiques telles que monter des escaliers ou monter.

Le diagnostic de l'arthrose de la cheville comprend:

  1. Examen par un spécialiste (traumatologue, rhumatologue)
  2. Radiographie de l'articulation
  3. Un test sanguin pour s'assurer qu'il n'y a pas d'autres maladies.

Après avoir parcouru toutes les étapes du diagnostic d'arthrose, le médecin peut déterminer le stade de la maladie et sa gravité, ainsi que les causes de l'apparition de la consultation. Après cela, vous recevrez le traitement approprié et vous pourrez le suivre.

Ne vous fiez pas aux méthodes de traitement traditionnelles, car en cas de maladie qui déforme l’arthrose de la cheville, elles ne peuvent pas vous sauver de tous les symptômes de la maladie.

Et le traitement des formes avancées d'arthrose n'est pas très facile.

Les douleurs émergentes dans les articulations indiquent le début du processus inflammatoire. Les traitements médicaux opportuns vous garderont des pieds mobiles et en bonne santé.

Les symptômes de la maladie se manifestent de différentes manières en fonction de la gravité de la maladie. En règle générale, il existe 3 stades de la maladie.

Diagnostic différentiel

L'arthrose se distingue des traumatismes, de l'arthrite et des maladies vasculaires par des manifestations cliniques. Une image plus précise donne un examen complet: rayons X, échographie, scanner ou IRM, angiographie de vaisseaux, tests de laboratoire:

  • le traumatisme se fait sentir par une douleur aiguë soudaine et un gonflement grave, l'arthrose se développe progressivement;
  • L'arthrite est une maladie inflammatoire se manifestant par un gonflement grave, un gonflement de l'articulation avec des rougeurs et une augmentation de la température des tissus dans la zone touchée. La douleur est douloureuse, constante. Les résultats des tests sanguins indiquent une inflammation;
  • En cas de troubles circulatoires, non seulement le pied et la cheville, mais la jambe entière, enfle. Troubles caractéristiques de la sensibilité - engourdissement, fourmillements. Douleurs tordues souvent aggravées par le changement de temps. La coloration et le relief de la peau changent, les veines se gonflent, des varicosités apparaissent, la peau est rouge ou bleuâtre. Dans les cas avancés, des ulcères trophiques se forment. L'angiographie montre une violation de la perméabilité des vaisseaux sanguins.

Un médecin prescrit une série d’examens pour établir un diagnostic précis, et seuls leurs résultats déterminent comment traiter la maladie.

Traitement chirurgical

Malheureusement, pour lutter contre l'arthrose de la cheville, il n'est pas toujours possible d'obtenir un traitement médicamenteux. Parfois, les médicaments sont inefficaces.

Dans une telle situation, le médecin décide de l'intervention chirurgicale. L'arthroscopie est le moyen le plus sûr d'arrêter le processus dégénératif.

Cette procédure est effectuée au moyen d'un instrument spécial, qui est inséré dans la zone touchée par le biais de micro incisions. Une telle opération supprime tous les excroissances osseuses.

En ce qui concerne la question du traitement de l'arthrose du pied, l'arthrose de toute étiologie et localisation est traitée selon le même schéma. La thérapie comprend les composants suivants:

  1. Élimination de la douleur.
  2. Élimination des signes d'inflammation.
  3. Améliorer la circulation sanguine et la nutrition dans les tissus articulaires.
  4. Restaurer l'amplitude de mouvement dans l'articulation de la cheville.

Dans la première phase de l'arthrose, le traitement est réduit à la sélection de chaussures confortables et à la perte de poids, s'il y en a trop. Les objectifs de ces mesures sont de réduire la charge sur la cheville, d’améliorer les processus d’échange et de régénération du tissu cartilagineux.

Traitement médicamenteux de la maladie

    1. Thérapie anti-inflammatoire.

Avec une exacerbation de l'arthrose des chevilles, il est nécessaire d'éliminer l'inflammation et d'éliminer le syndrome douloureux. À cette fin, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits: diclofénac, voltarène, indométhacine, ibuprofène, movalis. Ces médicaments sont pris par voie orale.

Si le patient présente une pathologie du tractus gastro-intestinal (gastrite, ulcère peptique), il est préférable d’utiliser du célécoxib ou du nimésulide. Ces médicaments ont un effet irritant moins prononcé sur les muqueuses des organes digestifs.

Pour éliminer la douleur, utilisez les mêmes moyens que pour soulager l'inflammation. Ils peuvent être pris non seulement à l'intérieur, mais également par voie topique sous forme de pommades et de gels - gel rapide, gel final, diclofénac.

Les glucocorticoïdes sont utilisés en cas de douleur intense ne pouvant pas être traitée avec des analgésiques non stéroïdiens. Ils sont introduits dans la cheville touchée par ponction.

Mais cette méthode est capable de traiter l'arthrose pour n'apporter qu'un soulagement temporaire, sans affecter la progression du processus dégénératif de l'articulation de la cheville.

Pour renforcer et restaurer la structure du tissu cartilagineux dans le traitement de l'arthrose, l'utilisation de chondroprotecteurs est montrée. Ces médicaments sont fabriqués à partir des composants naturels du cartilage - sulfate de chondroïtine et glucosamine.

Ces substances aident à éliminer les défauts microscopiques et les fissures dans le cartilage articulaire du pied et à normaliser leur structure. Le cartilage des surfaces articulaires rétablit sa densité et son élasticité.

La glucosamine et l'hydrolysat de collagène contenus dans les chondroprotecteurs sont incorporés au tissu cartilagineux, stimulent la synthèse du collagène et réduisent l'inflammation de l'articulation de la cheville.

Dans le traitement de l'arthrose déformante, les chondroprotecteurs sont prescrits en cycles longs de plusieurs mois avec de courtes pauses.

    1. Améliorer la circulation sanguine et l'activation des processus métaboliques.

Il existe de nombreuses méthodes de traitement de maladies telles que la coxarthrose, la gonarthrose et l'arthrose de la cheville. La manière de les traiter dépend en grande partie du stade de la maladie.

Au début, on a recours à un traitement conservateur, à un stade avancé, il est inefficace, souvent seule la chirurgie peut aider. Les méthodes thérapeutiques (conservatrices) sont divisées en médicaments et non-médicaments.

La thérapie médicamenteuse est l’axe principal du traitement, la physiothérapie, la thérapie par l’exercice, le massage, des techniques alternatives sont utilisées comme auxiliaires.

Dans l'arthrose de la cheville, le traitement de l'articulation est effectué avec l'utilisation de médicaments à action rapide et lente. Le premier soulage les symptômes, le second ralentit la progression de la maladie.

Les médicaments à action rapide sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens et stéroïdiens, les anesthésiques et les pommades irritantes. Le deuxième groupe comprend les chondroprotecteurs contenant des composants du tissu cartilagineux.

Leur réception permet de ralentir la destruction du cartilage et de stimuler les processus de régénération. Les substances entrant dans la composition des chondroprotecteurs compensent l'absence de composants cartilagineux endogènes (produits par l'organisme) et neutralisent les enzymes sous-jacentes à la destruction du tissu cartilagineux.

Les médicaments retardés sont utilisés dans les premiers stades, jusqu'à ce que les changements articulaires deviennent irréversibles. Comme leur nom l'indique, ils n'agissent pas immédiatement, l'effet thérapeutique n'est obtenu qu'après un usage systématique prolongé.

Le médecin détermine comment traiter l’arthrite de la cheville compte tenu de son stade et de la présence de manifestations aiguës. La plupart des méthodes de traitement non pharmacologique sont appliquées sans exacerbation, après l’arrêt de la douleur aiguë et de l’inflammation. Ceux-ci comprennent:

  • physiothérapie;
  • Thérapie d'exercice;
  • massage et auto-massage;
  • thérapie manuelle;
  • Cures thermales, y compris la balnéothérapie (bains, boue curative);
  • méthodes alternatives - acupuncture, hirudothérapie.

Dans la période aiguë, un traitement orthopédique de l’arthrose déformante de la cheville est nécessaire. Pour redistribuer la charge sur l'articulation et éviter la subluxation, celle-ci est fixée à l'aide d'un bandage élastique, une orthèse semi-rigide.

L'orthèse doit être portée lors de la formation de valgus ou de déformation en varus du pied. Tous les patients atteints d'arthrose de la cheville portent des chaussures orthopédiques ou des semelles intérieures.

Des procédures physiothérapeutiques, l'électrophorèse avec des préparations médicales, la thérapie au laser et la thérapie magnétique sont présentées. En dehors de l'exacerbation, des procédures thermiques sont prescrites: enveloppements, applications, bains à la paraffine, ozokérite, boue.

Les compresses contenant de la bile médicale, du bischofite et du dimexide donnent un bon effet.

En cas d'arthrose de la cheville, plusieurs types d'opérations sont effectuées:

  • L'arthroscopie est une intervention de rééducation peu invasive, au cours de laquelle des fragments de processus cartilagineux et osseux détruits sont retirés de la cavité articulaire sous le contrôle d'un endoscope. C’est la seule opération à laquelle on a déjà recours à deux stades de la maladie. Il vous permet de vous débarrasser temporairement de la douleur et de rétablir votre mobilité.
  • arthrodèse - élimination d'une articulation détruite et adhésion immobile d'os. En cas d'arthrose de la cheville, on a plus souvent recours à cette opération qu'en arthrose d'autres grosses articulations, car la mobilité du pied après sa préservation est partiellement préservée par les articulations adjacentes;
  • Les endoprothèses constituent la chirurgie la plus progressive et la plus efficace pour remplacer une articulation par une endoprothèse.

Si la cruzarthrose se développe en association avec un pied plat, l'endoprothèse s'effondrera à un rythme accéléré. Dans de telles situations, en plus des endoprothèses, une opération visant à éliminer la déformation du pied est présentée - ostéotomie.

Pendant l'opération, la bonne arche du pied est formée. Si l'arthrose est causée par une rupture ou un affaiblissement des ligaments, une opération est effectuée pour les restaurer.

Dans certains cas, la progression de l'arthrose s'arrête après la réparation du ligament. Plus rarement, avec la cruzarthrose, on utilise une greffe osseuse (ostéosynthèse) et du cartilage (arthroplastie).

Ces opérations nécessitent l'utilisation de matériel de donneur.

Malgré l'existence de nombreux traitements, la réponse à la question de savoir comment soigner l'arthrose de la cheville et savoir si cela peut être fait est décevante.

La maladie est chronique, avec un développement unidirectionnel, et les processus dégénératifs dystrophiques se produisant au cours de celle-ci ne peuvent pas être inversés. Mais un traitement précoce avec des chondroprotecteurs associé à une activité physique dosée permet parfois de démarrer les processus de régénération et d’arrêter la destruction du cartilage.

Il est possible, sinon de guérir complètement la maladie, du moins pendant une longue période de retarder le moment de déformation grave et d'immobilisation de l'articulation.

Pour que le traitement soit efficace, il est nécessaire d'éliminer les facteurs qui ont provoqué l'arthrose: normaliser le métabolisme, le poids, éliminer les déformations osseuses, le dysfonctionnement des ligaments, les foyers d'infection chronique.

Parmi les méthodes de traitement chirurgicales, les plus efficaces sont les endoprothèses. L'opération vous permet de restaurer la mobilité de l'articulation et de vous débarrasser de la douleur, mais nécessite une longue rééducation.

De plus, les endoprothèses ne sont pas éternelles, et si l'opération est pratiquée à un jeune âge, il sera nécessaire de répéter l'opération dans 10 à 25 ans.

Le traitement de l'arthrose de la cheville doit être complet et placé sous la surveillance d'un médecin. Seul un médecin peut déterminer le stade de la maladie et prescrire le traitement approprié.

Le traitement de l'arthrose déformante de l'articulation de la cheville consiste principalement à entraver le processus de destruction du cartilage, à contribuer à la restauration du cartilage articulaire, à soulager l'inflammation au niveau de l'articulation et à réduire la douleur.

Médicaments utilisés pour éliminer les syndromes douloureux, restaurer la mobilité articulaire et améliorer la circulation sanguine. La physiothérapie pour l'arthrose (thérapie magnétique, thérapie au laser, thérapie diadynamique), la thérapie physique et les massages peuvent être utilisés pour le traitement.

Dans le cas d'une maladie d'arthrose du pied, le traitement est approximativement le même.

Les exercices pour l'arthrose sont très utiles, mais seulement ceux qui ne portent pas une charge importante sur les articulations douloureuses. Par exemple, la natation ou la gymnastique dans l'eau est très utile pendant l'arthrose, mais il est préférable d'éviter les exercices sérieux.

Une bonne nutrition est également un élément obligatoire pour la maladie de l'arthrose. Depuis les articulations pénètre une grande quantité de nutriments, ce qui les aide à faire face plus facilement à la maladie.

Fondamentalement, les régimes et les exercices sont prescrits pour la prévention de l'arthrose. Pour leur traitement, les médecins prescrivent les médicaments nécessaires énumérés ci-dessus. Toutes les méthodes de traitement ci-dessus, vous pouvez obtenir un traitement des dépenses dans des stations médicales spéciales, qui incluent toutes les méthodes efficaces de traitement de l'arthrose de la cheville.

Dans les cas les plus difficiles, lorsque l'arthrose de la cheville est difficile à suspendre, une arthroplastie de la cheville est utilisée.

Afin de diagnostiquer la maladie et de prescrire un traitement efficace, il est nécessaire de consulter un traumatologue, qui collectera l'anamnèse du patient. Il examinera le sujet de préoccupation et, si nécessaire, fera référence à la radiographie et à la tomodensitométrie pour clarifier le diagnostic.

Selon la gravité de la maladie, prescrire un traitement.

Quand une maladie est détectée dans la première étape, prescrire:

- Massage de la zone d'endommagement - Effort physique modéré - Gymnastique corrective - Dieting (augmentation du régime alimentaire à base de produits laitiers, poisson) - Physiothérapie.

La deuxième étape du traitement consiste à prendre des médicaments destinés à soulager la douleur et l’inflammation à la cheville.

  • Les chondroprotecteurs, qui incluent l'acide hyaluronique. Ce médicament nourrit le tissu cartilagineux, contribue à sa récupération et au développement du liquide articulaire, soulage la douleur. L'utilisation est possible à la fois par voie orale ou externe et par injection directe dans l'articulation.
  • Glucocorticoïdes, pour soulager l'inflammation dans la zone touchée;
  • Des analgésiques pour arrêter la douleur;

Dans la pratique médicale, on utilisait traditionnellement un traitement médicamenteux conservateur utilisant des méthodes de physiothérapie et de thérapie par l'exercice. Le patient se voit prescrire le traitement suivant:

  • AINS - peuvent inclure: injections, blocages, médicaments par voie orale. L'objectif principal des médicaments non stéroïdiens est d'éliminer les poches et d'éliminer le syndrome douloureux. Certaines pommades articulaires contiennent également des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Aux stades avancés, les corticostéroïdes sont prescrits pour soulager la douleur au talon et ailleurs à la cheville.
  • Chondroprotecteurs - efficaces dans la prévention de l'arthrose. Pendant la période de non-précaution, les chondroprotecteurs peuvent également être prescrits aux premiers stades de la maladie. Avec le développement de la déformation articulaire, leur efficacité diminue fortement. Les médicaments sont disponibles sous forme de comprimés et de pommades. La pratique a montré que les injections dans l'articulation sont les plus efficaces, mais que l'injection nécessite un niveau élevé de professionnalisme de la part du médecin.
  • Physiothérapie - comprend la réalisation d’exercices spéciaux pour la cheville, la visite de centres de rééducation pour l’exercice. La thérapie magnétique a un bon effet. Soulager la douleur et l'inflammation peut être dû au traitement de l'arthrose du pied avec un laser. Le laser évapore les dépôts de sel et, dans 80% des cas, il est possible d'obtenir une rémission prolongée à l'aide d'une thérapie au laser.
  • Traitement à domicile. Un patient chez qui on a diagnostiqué une arthrose de la cheville est tenu de suivre en permanence les recommandations du médecin, même s’il était possible d’obtenir une rémission de la maladie et d’arrêter la déformation du tissu. Il est tenu de porter des chaussures spéciales, de s'auto-masser du pied et de respecter certaines restrictions quant à l'utilisation des produits. En cas d'inflammation à la maison, vous pouvez utiliser des compresses chauffantes, faire des bains de sel marin ou de moutarde. Consulter un médecin le plus tôt possible.
  • Thérapie manuelle et massage - ces procédures doivent être utilisées avec prudence, car elles peuvent aggraver la position du patient. Interdit tous les effets agressifs sur l'articulation. Un massage pour arthrose du pied ne devrait pas causer de sensations désagréables ou douloureuses.

Comment soulager les douleurs arthritiques

Les médicaments prescrits pour traiter l'arthrose du pied n'apportent pas toujours le soulagement souhaité et n'éliminent pas la douleur. Il est particulièrement difficile de réduire l'intensité de la douleur si la cause de la maladie est une déchirure des ligaments, si la maladie est dans un état négligé ou si elle s'accompagne d'une inflammation de la synovite.

Que peut-on faire à la maison?

  • Bain de guérison à la moutarde - les substances actives de la plante irritent la peau, activant ainsi la production par l'organisme de substances qui soulagent la douleur.
  • Pommade - tout produit comprenant du venin d'abeille ou de serpent, un extrait de poivron rouge fera l'affaire. Lorsque les cas en cours peuvent aider les pommades et les gels avec des AINS.

La douleur est un signe clair que vous devez contacter votre médecin pour obtenir de l'aide. Reporter une visite "pour plus tard" peut causer un handicap.

Traitement de l'arthrose du pied folk remèdes

Il faut se rappeler que pendant l'arthrose, une chirurgie est possible. Les statistiques montrent clairement que toutes les méthodes de traitement indépendantes qui ne sont pas coordonnées avec l'arthrologue deviennent le plus souvent la cause du développement de déformations et de troubles graves que les médicaments conventionnels ne peuvent pas résoudre.

L'utilisation de la médecine traditionnelle n'est possible que dans le cadre d'un traitement complet, en même temps que le traitement médicamenteux et le passage à la physiothérapie prescrite.

Le traitement de l'arthrose de la cheville commence par un diagnostic précis. Habituellement, le médecin peut établir un diagnostic précis lors de l'examen du patient ou avec une radiographie.

En fonction de la gravité de la maladie, le médecin détermine la tactique du traitement.

L'arthrose de la cheville peut être de trois degrés:

  • arthrose de 1 degré - le métabolisme est perturbé
  • arthrose du 2ème degré de l'articulation de la cheville - associée à des blessures mécaniques;
  • arthrose de grade 3 - des changements se produisent dans l'articulation humaine.

Comment traiter l'arthrose de la cheville? Le traitement avant d'aller chez le médecin commence par réduire la charge sur l'articulation et à éviter l'hypothermie et la surcharge.

Le médecin traitant attribue aux patients un traitement complexe: thérapie physique, balnéothérapie, utilisation d'analgésiques, ainsi que de médicaments pouvant améliorer la circulation sanguine.

Revue de drogue

Et parmi les médicaments pour le traitement symptomatique, et parmi les chondroprotecteurs, il existe des formes à usage local et systémique: comprimés, pommades, injections:

    • Diclofénac, nimésulide (Nimesil, gel de Nise), ibuprofène, Fastum-gel, naproxène (Bonifen), gélule de rappel et analogues - AINS. Il soulage bien la douleur et l'inflammation, mais avec une administration orale prolongée, ils ont un effet négatif sur le tractus gastro-intestinal et peuvent provoquer des réactions systémiques dangereuses. Appliqué localement sous forme de pommades, de gels, le risque d’effets secondaires est moindre;
    • Apizartron, Finalgon, Voltaren, Espol, Kapsikam - préparations ayant un effet irritant local, réchauffant et vasodilatant. Conçu exclusivement pour un usage local et externe. Soulager la douleur et améliorer le trophisme tissulaire;
  • Viprosal, Bom-Benge - préparations topiques combinées contenant des AINS et des composants vasodilatateurs irritants locaux;
  • Traumel C est un médicament homéopathique sous forme de pommade ou de pastilles sublinguales. Il a des effets anti-inflammatoires et analgésiques, stimule les processus de régénération régénératifs;
  • Kenalog, Hydrocortisone - anti-inflammatoires stéroïdiens. En cas d'arthrose déformante de l'articulation de la cheville, leur traitement est indiqué si le processus inflammatoire est aigu et si les AINS n'aident pas. En cas d'arthrose, afin de maximiser la concentration de la substance active dans la lésion et de minimiser les effets secondaires, ils sont appliqués sous forme d'injections intra-articulaires;
  • Dona, Teraflex, Glucosamine, Artra, Artrin, Hondrolone - chondroprotecteurs. Différents médicaments de ce groupe sont disponibles sous forme de comprimés, de gélules, de poudre orale, de solutions pour injections intramusculaires, de pommades et de gels;
  • Pentoxifylline, Detralex, Trental, Troxevasin - médicaments destinés à améliorer la circulation sanguine et à normaliser le tonus vasculaire.

Pour les douleurs aiguës sévères, les blocages intra-articulaires sont réalisés en injectant des corticostéroïdes en association avec des analgésiques. En cas de déficit en liquide synovial - injections de préparations d'acide hyaluronique (Osteonil, Synvisc). Un tel médicament s'appelle une prothèse liquide.

Médecine populaire

Le traitement de l'arthrose de la cheville avec des remèdes populaires peut aider à éviter diverses complications.

Traitement avec un aimant: un aimant 2-3 fois par jour pour effectuer des mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d'une montre dans la zone de l'articulation douloureuse. La procédure dure 15 minutes.

Traitement à la momie: pommade - 0,5 gr. mélange momie avec de l'huile de rose et frottez doucement dans la région de la cheville.

Pour usage interne - dans 50 ml d'eau bouillante diluée avec 0,2 gr. maman et prendre deux fois par jour une heure avant les repas.

Traitement aux pommes de terre: pour soulager la douleur, frottez les pommes de terre sur une râpe fine et appliquez-les sur l'articulation pendant 20 minutes.

Prévention et résultats

Tout d’abord, les experts recommandent vivement d’éviter les blessures et les dommages mécaniques à l’articulation. Pour ce faire, choisissez des chaussures à talon stable et, dans le sport, utilisez des moyens de protection spéciaux.

Il est très important de contrôler le poids, car c'est le surpoids qui est souvent la principale cause du développement de l'arthrose de la cheville.

Les symptômes et le traitement de cette pathologie ne doivent pas être négligés. Si les symptômes principaux apparaissent, vous devez faire appel à une assistance qualifiée, sans chercher à résoudre le problème vous-même.

En outre, les experts recommandent de suivre un régime alimentaire riche en protéines. Vous devriez refuser pendant un certain temps des aliments excessivement salés et gras, ainsi que de l'alcool.

Afin de prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire de prendre diverses mesures préventives:

1) Surveiller la nutrition. Évitez de manger des aliments salés et épicés.

Consommez autant que possible des aliments contenant du calcium, du phosphore, du cuivre et des vitamines du groupe B;

2) Contrôlez votre poids.

Évitez de trop manger et de faire de l'embonpoint;

3) En cas de lésions articulaires, consulter un traumatologue en temps utile pour un examen et, si nécessaire, pour prescrire un traitement.

4) le traitement des maladies inflammatoires et infectieuses sous la surveillance d'un spécialiste;

5) L'exercice modéré est recommandé pour maintenir la mobilité articulaire et maintenir le tonus musculaire;

6) Portez des chaussures confortables de haute qualité.

La détection précoce de la maladie permet au patient de maintenir l'articulation et sa mobilité. Un grand choix de médicaments vous permet de choisir un traitement pour chacun en fonction de la gravité de la maladie. L'attitude négligente envers leur santé entraîne de graves conséquences.

La maladie en développement provoque des processus irréversibles dans les articulations, ce qui entraîne leur immobilité totale et l’invalidité du patient.

Arthrose arthrose de la cheville traitement

Les réponses les plus complètes aux questions posées sur le sujet: "Arthrite Arthrose du traitement de la cheville et des articulations".

L’arthrose (arthrose) est l’une des plus courantes.

maladies des articulations, qui touchent un assez grand nombre de personnes. Cette affection est l’une des principales causes de perte de la fonction articulaire, suivie de possibles

chez les personnes de plus de 70 ans. Le fondement de cette maladie est un changement de la structure du cartilage et du tissu osseux du complexe articulaire, qui conduit finalement à une violation de sa fonction et de sa structure.

Avec le développement de l'arthrose de la cheville, il y a un changement progressif dans le cartilage et le tissu osseux des surfaces articulaires. En conséquence, le processus de glissement mutuel de ces structures est violé. De ce fait, il se produit une réaction inflammatoire accompagnée de symptômes caractéristiques - sensation de douleur, raideur des mouvements.

Le développement de l'arthrose de la cheville prend du temps, et dans la plupart des cas

et la raideur ne survient qu'à un stade assez avancé de la maladie. Au début, tous les symptômes et plaintes peuvent être totalement absents. Dans la plupart des cas, l’arthrose de la cheville se produit dans le contexte de diverses lésions articulaires, telles que

, blessure ou inflammation. Il convient de noter que les états pré-arthrosiques peuvent survenir plusieurs années avant le développement de la pathologie sous-jacente.

Dans cette pathologie, les patients se plaignent généralement de troubles de la mobilité, de gonflements et de douleurs dans les articulations touchées. Au fur et à mesure que la maladie progresse, une sensation douloureuse se dégage en marchant et en retenant son propre poids. Dans certains cas, la douleur peut persister même au repos. Dans l'arthrose grave, il peut y avoir une déformation importante des structures osseuses.

À ce jour, il existe plusieurs méthodes de traitement qui permettent, avec un certain degré d'efficacité, d'éliminer les symptômes de la maladie et de ralentir son développement. Il faut comprendre que cette pathologie est souvent la conséquence d'une autre maladie, qui doit être traitée en premier. En outre, il ne faut pas ignorer les conséquences possibles de l'arthrose, qui ne se limitent pas à un dysfonctionnement de la cheville, mais peuvent toucher d'autres organes et systèmes du corps.

Anatomie des articulations de la cheville et du pied

Le pied est une région anatomique située sous l'articulation de la cheville. C'est distal (

) partie de la jambe. La principale articulation ici est en fait la cheville. Il s’agit d’une grosse articulation reliant le pied et les os de la jambe. Comme toutes les autres articulations, elle se compose des surfaces articulaires des os, des ligaments et des muscles environnants.

Dans l'anatomie du pied peuvent être considérés les départements suivants:

Baguette

La jambe inférieure est la jambe inférieure, du genou à la cheville. Il remplit une fonction de support. Les muscles qui se déplacent au niveau de la cheville se trouvent également au niveau de la jambe. En cas d'arthrose du pied, cette zone anatomique est rarement atteinte. Fondamentalement, le processus pathologique est localisé ci-dessous. Cependant, un certain nombre de blessures au niveau de la jambe peuvent contribuer au développement de l'arthrose du pied.

Les principales structures de la jambe sont:

  • Les tibias. Au niveau de la jambe, il y a 2 os principaux - le tibial et le péronier. Le tibia est plus épais et supporte la charge principale. Sur elle (dans sa partie inférieure) se trouve la surface articulaire impliquée dans la formation de l'articulation de la cheville. Dans la partie supérieure de l'os, il existe des condyles (processus spéciaux) impliqués dans la formation du genou. Au-dessous du tibia, il y a une saillie - la cheville interne (médiale). Il est nécessaire pour une fixation plus forte de la cheville. Le tibia est situé latéralement (de l'extérieur). Elle participe également au renforcement de la cheville par la formation de la cheville latérale. Au tibia, il est attaché au sommet par la tête et par des ligaments spéciaux.
  • Tibia musculaire. Du point de vue anatomique, tous les muscles de la jambe sont divisés en 3 groupes principaux. Chacun de ces groupes est enfermé dans son propre "cas" et son tissu conjonctif. Le groupe de muscles avant est responsable de l'extension des orteils et du soulèvement des orteils. Ceux-ci incluent le muscle tibial antérieur, le long extenseur des doigts et le long extenseur du gros orteil. Les muscles situés derrière le tibia sont combinés dans le groupe du dos. Ils sont responsables de la flexion des orteils et de l'abaissement du pied. Ce groupe de muscles est le plus massif, car il peut soulever le poids de tout le corps lorsque vous portez des chaussettes, que vous grimpez ou sautez. Le groupe des muscles du dos comprend le triceps du mollet, le long fléchisseur des orteils du pied, le muscle tibial postérieur et le muscle poplité. Les muscles du groupe inférieur sont responsables des mouvements latéraux et en rotation du pied. Ils sont représentés par des muscles péroniers longs et courts.
  • Connexions des os de la jambe. Le tibia et les os du tibia entrent en contact dans deux verres - en haut (tête du péroné) et en dessous (au niveau de la cheville). Dans la partie supérieure entre eux se trouve un joint plat spécial. Il est renforcé par un grand nombre de ligaments et n'implique pas de mouvements actifs. Sur le reste de l'espace entre les os, une membrane spéciale de tissu conjonctif est étirée.

Certaines maladies et blessures du bas des jambes peuvent entraîner le fait que le poids du corps sera transmis de manière inégale à la cheville ou que le tonus musculaire de différents groupes sera différent. Cela peut conduire à une arthrose progressive de l'articulation.

Articulation de la cheville

La cheville a la forme d'un bloc et se forme à la jonction des os du tibia et de l'astragale. Les mouvements de flexion et d'extension jusqu'à 90 degrés sont fournis dans cette articulation. Les ligaments inclus dans la structure de cette articulation sont situés à l'intérieur (

) et l'extérieur (

ligaments antéro-fibulaires antérieur et postérieur et ligament calcanéo-fibulaire

) Ces ligaments relient la cheville avec le talus et le calcanéum du côté interne et le péroné avec le bélier et le calcanéum du côté externe.

Arrêt au pied

Les principales fonctions du pied sont de supporter et de bouger. Au cours de l'évolution, le pied humain a subi plusieurs modifications et, au fil du temps, a acquis une structure caractéristique sous la forme d'un arc voûté. Le pied humain présente d’autres caractéristiques distinctives, à savoir des doigts courts et un médial renforcé (

a) bord. L'anatomie du pied comprend trois structures principales: les os du pied, les ligaments du pied et les muscles du pied.

Les os du pied sont divisés en plusieurs sections:

  • Os du tarse. Ce département est représenté par les os les plus massifs et les plus durables du pied. Cela est dû à la charge énorme qui tombe sur cette zone lors de la marche. Le scaphoïde, le cuboïde et trois os en forme de coin sont attribués à la partie antérieure du tarse, et le calcanéen et le ramus au tarse postérieur. Le talus est situé le plus près possible des os du tibia et assure une connexion avec celui-ci en raison de la surface articulaire - le bloc du talus. Il joue le rôle d'une sorte de tampon articulé avec le naviculaire et le calcanéum, ainsi qu'avec les surfaces articulaires des chevilles. Le calcanéum est le plus gros des os du pied. Il a une forme allongée, aplatie latéralement et relié au talus et aux os cuboïdes. L'os scaphoïde est situé entre le ramus et le sphénoïde. Il a une forme antérieure convexe et sert de guide pour déterminer la hauteur de la voûte plantaire. Les os cuboïdes et cunéiformes (internes, intermédiaires et externes) sont situés entre les os du métatarse et la partie antérieure du tarse.
  • Les os du métatarse. Présenté par cinq os tubulaires qui ont une forme de prisme trièdre. Ces os se composent de la base, du corps et de la tête. Ils ont une surface articulaire qui les relie aux os du tarse et aux autres os métatarsiens. Sur la tête des os métatarsiens, il existe également des surfaces articulaires qui assurent leur connexion avec les phalanges proximales (les moins éloignées du corps) du pied.
  • Les os des doigts. On distingue les phalanges intermédiaires et proximales distales (proximales du tronc). Comme les doigts, le premier doigt n'est constitué que de deux phalanges, mais au pied de la phalange, il est plus court et beaucoup plus large. Le pied présente également des os sésamoïdes plus prononcés situés à la jonction des os du métatarse et des phalanges proximales.

L'appareil ligamentaire du pied, en plus de l'articulation de la cheville, discuté ci-dessous, est représenté dans plusieurs articulations qui, dans de rares cas, peuvent également être affectées par une arthrose.

Les articulations les plus importantes du pied sont:

  • Articulation Ram-talon-naviculaire. C'est une jonction du talus, du talon et des os naviculaires, qui a une forme sphérique. Cette articulation fournit un mouvement de rotation du pied.
  • Articulations du tarse et du métatarse. Cette articulation est représentée par un grand nombre de petits ligaments sédentaires. Leur combinaison forme une base solide du pied. Le plus important d'entre eux est le long ligament plantaire.
  • Articulations plusphalangiennes. Les articulations plusphalangiennes ont une forme sphérique. Ils sont principalement impliqués dans la flexion et l'extension des doigts.

Les muscles du pied sont divisés en muscles des surfaces plantaires et dorsales. Les muscles du dos du pied participent à la flexion des orteils et, dans une large mesure, à la marche et à la course. Ces muscles sont beaucoup plus forts que les muscles de la surface plantaire. Ceux-ci incluent l'extenseur court des doigts et l'extenseur court du gros orteil. Les muscles de la surface plantaire sont divisés en groupes interne, externe et intermédiaire. Tous ces groupes musculaires sont responsables de la motilité des orteils (leur réduction, leur dilution et leur flexion).
Causes de l'arthrose des articulations du pied

Le plus souvent, l'arthrose touche les grosses articulations des membres inférieurs. C’est parce que lorsqu’on marche (

ou juste debout

) ils supportent la charge du poids de tout le corps. Selon les statistiques, l'arthrose la plus commune du genou, de la hanche, de la colonne vertébrale et du pied. La plus grande charge des articulations du pied repose sur l'articulation de la cheville. Les petites articulations de la voûte plantaire, du métatarse et du tarse sont renforcées par des ligaments de manière à ce que la charge soit répartie uniformément. Ils sont le plus souvent atteints de maladies systémiques du tissu conjonctif.

Parmi les causes d'arthrose des articulations du pied, il existe trois principaux groupes de pathologies susceptibles, à un degré ou à un autre, de provoquer des modifications de la structure du cartilage et du tissu osseux.

Les principales causes d'arthrose de la cheville sont:

  • réponse inflammatoire;
  • un traumatisme;
  • dysfonctionnement congénital de l'articulation.

Cette classification donne une image assez large des causes possibles de cette pathologie, mais elle repose davantage sur les mécanismes d'apparition de cette pathologie que sur les causes initiales de sa survenue. Pour mieux comprendre les facteurs qui peuvent déclencher l'arthrose de la cheville, la liste des causes devrait être quelque peu élargie.

L'arthrose de la cheville peut évoluer en fonction des facteurs de risque suivants:

  • l'âge;
  • l'obésité;
  • blessure traumatique;
  • anomalies génétiques (antécédents familiaux de la maladie);
  • faibles niveaux d'hormones sexuelles;
  • violation des muscles (faiblesse musculaire);
  • surcharge du joint;
  • l'infection;
  • dépôt de sel;
  • arthrite inflammatoire antérieure de l'articulation;
  • troubles métaboliques congénitaux de certaines substances (hémchromocytose, maladie de Wilson-Konovalov, etc.);
  • hémoglobinopathies (drépanocytose, etc.);
  • troubles neuropathiques conduisant à des lésions articulaires progressives (syringomyélie, diabète, etc.);
  • les maladies des os;
  • interventions chirurgicales antérieures dans la région articulaire.

Âge Avec le vieillissement, les processus biologiques dans le corps deviennent moins actifs, ce qui réduit considérablement la vitesse et l'efficacité des processus métaboliques et du renouvellement des tissus. En conséquence, le volume du cartilage articulaire diminue, le nombre de structures glucidiques / protéiques constituant la base de la structure élastique de l'articulation diminue. En outre, l'apport sanguin dans les régions endommagées se modifie, ce qui entraîne une diminution de l'apport en oxygène et en nutriments essentiels. Tous ces changements mènent finalement à l’amincissement du cartilage, au rétrécissement de l’intervalle articulaire, au développement de protrusions osseuses pathologiques.

Il convient de noter que les études biochimiques, anatomiques et physiopathologiques existantes confirment que l’âge seul ne suffit pas pour causer l’arthrose. L'émergence de cette pathologie nécessite la présence d'autres états prédisposants.

Le surpoids augmente le stress sur les articulations, ce qui est la principale tâche de maintien du corps. Il existe des données statistiquement fiables obtenues dans une série d'études indiquant la présence d'une relation entre l'obésité et le développement de l'arthrose du genou. Le risque de pathologie de l'articulation de la hanche et du pied est également significativement plus élevé chez les personnes en surpoids.

Estimez votre poids avec le calculateur de masse corporelle automatique!

En plus d'augmenter la charge mécanique sur les surfaces articulaires dans l'obésité, il peut y avoir un risque supplémentaire de réaction inflammatoire qui favorise le développement de l'arthrose. Cela est dû au fait qu’avec un excès de poids, le nombre de substances biologiquement actives susceptibles de provoquer une réaction inflammatoire chronique modérée a considérablement augmenté. Le danger de ce phénomène est qu’il est habituellement bénin sur le plan clinique, mais en raison de sa durée considérable, il peut entraîner de graves changements dans la structure de l’articulation.

Traumatisme et chirurgie dans la région de l'articulation

En cas de lésion traumatique des structures de l'articulation, des processus biomécaniques anormaux se produisent dans la cavité articulaire, entraînant une augmentation significative du risque de développer une arthrose.

Les facteurs suivants sont considérés comme des blessures aux structures articulaires et périarticulaires:

  • fractures osseuses intra-articulaires;
  • entorses et subluxations;
  • les entorses;
  • rupture des ligaments;
  • lésion du cartilage articulaire;
  • chirurgie dans la région de l'articulation.

Il convient de noter que l’articulation peut être endommagée même en l’absence de blessure nette. Les microtraumatismes peuvent également causer des troubles articulaires. Ces lésions microscopiques sont particulièrement caractéristiques des personnes dont le style de vie ou le type d'activité implique des squats fréquents, la flexion des genoux, la montée des escaliers ou d'autres actions répétitives.

Malgré le fait qu’après la plupart des blessures, la fonction articulaire peut être restaurée (

à la fois avec et sans intervention chirurgicale

), le risque d’arthrose dans les 5 à 15 ans augmente de plus de 50%.

Anomalies génétiques (antécédents familiaux de la maladie)

Une composante congénitale de l'arthrose, dans laquelle plusieurs articulations sont touchées, a été observée il y a très longtemps. Dans une étude détaillée, il a été possible d'identifier un certain nombre de gènes directement liés au début de l'arthrose, ainsi que des gènes pouvant dans une certaine mesure causer des pathologies prédisposantes (

inflammation excessive, obésité, etc.

Le matériel génétique sert de base d’information à partir de laquelle on lit des données sur la structure moléculaire de toutes les substances biologiques complexes qui composent le corps humain. Changer même une petite partie de cette information peut être désastreux.

Avec une susceptibilité congénitale à l'apparition de l'arthrose, les gènes responsables de la synthèse d'un certain nombre de structures protéiques et de

, qui sont nécessaires au développement et au fonctionnement normaux du cartilage articulaire.

Faibles niveaux d'hormones sexuelles

Les hormones sexuelles déterminent non seulement la fonction de reproduction, mais aussi des substances qui déterminent en grande partie le fonctionnement normal du corps. En réduisant le niveau d'hormones sexuelles (

à la suite de comorbidités ou du vieillissement biologique

) les processus de renouvellement normal du tissu cartilagineux sont perturbés et un amincissement excessif et la destruction du tissu osseux se développent. En conséquence, sous l'action d'une charge mécanique, l'articulation devient plus fine et le tissu osseux sous-jacent est remplacé par du tissu conjonctif lors de la formation de processus pathologiques.

Déficience musculaire (faiblesse musculaire)

Le travail altéré du système musculaire entraîne une réduction significative du rôle des mécanismes de défense musculaire dans le maintien de la fonction de l'articulation. En cas de pathologie musculaire, la mobilité des articulations augmente en raison de la diminution du tonus musculaire, ce qui entraîne une augmentation de la charge physique sur les surfaces articulaires soumises à un frottement excessif. De plus, des tendons et une capsule articulaire sont touchés, entraînant une réaction inflammatoire entraînant une modification de la structure du tissu osseux périarticulaire.

Surcharge du joint

Lorsque l'articulation est surchargée, plusieurs liens pathologiques se développent pouvant provoquer l'apparition d'une arthrose pendant plusieurs années. Dans la plupart des cas, sous charge excessive, il faut comprendre le travail excessif du joint, qui, selon les lois de la physique, dépend de la force agissant sur le joint et de la durée de la charge. Ainsi, les microtraumatismes des articulations peuvent se produire si l’articulation est soumise à des contraintes mécaniques régulières, courtes et fortes, ou si l’effet sur l’articulation est faible mais prolongé. Ceci est le plus souvent observé chez les athlètes, les porteurs, les personnes qui doivent beaucoup marcher ou se tenir debout au travail.

Les lésions infectieuses des articulations sont extrêmement rares et sont dans la plupart des cas le résultat d'une lésion traumatique avec un défaut dans les tissus ou de manipulations médicales avec le perçage de la capsule articulaire. Toutefois, dans certains cas, l’infection dans la cavité articulaire peut être transmise par le sang provenant d’un foyer primaire distant.

Quelle que soit la voie de pénétration des agents infectieux en présence de

une réaction inflammatoire violente se produit dans la cavité articulaire, ce qui entraîne inévitablement des modifications de sa structure et de sa fonction. Dans ce cas, se produit initialement

), et peu de temps après l’atténuation du processus initial, des modifications structurelles caractéristiques de l’arthrose se développent.

Il convient de noter que, dans certains cas, la réaction inflammatoire dans la cavité articulaire se produit sans pénétration directe de pathogènes dans celle-ci. Dans ce cas, une cascade de processus pathologiques déclenche des fragments de protéines de bactéries (

) et des anticorps qui circulent librement dans le sang.

Arthrite inflammatoire antérieure de l'articulation

Comme cela a été mentionné à plusieurs reprises ci-dessus, la réponse inflammatoire antérieure est l'un des facteurs de risque les plus graves pour le développement de l'arthrose. Dans ce cas, l'arthrose peut survenir sur le fond

ou d'autres pathologies articulaires pouvant provoquer des symptômes similaires. Le diagnostic et le traitement opportuns de toutes les pathologies articulaires sont la clé pour prévenir le développement de l'arthrose.

Troubles métaboliques congénitaux de certaines substances

Lorsqu'un trouble métabolique de certaines substances (

cuivre, fer, acide urique

) peut être leur dépôt excessif dans la cavité de l'articulation. Dans la plupart des cas, ces substances provoquent une réaction inflammatoire locale et augmentent considérablement le coefficient de frottement des surfaces articulaires, augmentant ainsi l’usure du cartilage et causant des lésions. En conséquence, certains changements peuvent évoluer en arthrose au fil du temps.

Symptômes de l'arthrose des articulations du pied, de la cheville L'arthrose des articulations du pied et de l'articulation de la cheville se caractérise par une progression lente accompagnée d'un développement progressif de manifestations cliniques sur plusieurs années, voire plusieurs décennies. Au cours de cette période, les patients deviennent de moins en moins actifs en raison de la douleur, ce qui augmente le risque de développer des pathologies associées à une activité physique faible (notamment un surpoids et une diminution du tonus musculaire). En conséquence, il existe un cercle vicieux dans lequel la maladie de l’articulation renforce les facteurs qui aggravent les dommages initiaux.

Au début de la maladie, l'articulation endommagée peut être complètement normale et ne provoquer aucune manifestation clinique. Cependant, au fil du temps, il existe des douleurs et d’autres symptômes, qui se manifestent le plus souvent lors de la défaite des articulations, qui constituent le principal fardeau imputable au transfert du poids corporel.

Les principaux symptômes de l'arthrose des articulations du pied sont:

  • La douleur La douleur est le premier symptôme et la principale raison de demander de l'aide médicale. La douleur est généralement profonde, aggravée par une charge excessive de l'articulation. Dans la plupart des cas, une sensation douloureuse perturbe considérablement le travail du membre, provoquant un spasme musculaire réflexe avec une mobilité limitée. La douleur augmente avec une charge prolongée sur l'articulation (station debout prolongée), ainsi que pendant la marche.
  • La boiterie C'est une conséquence de la douleur. Plus la maladie est avancée chez un patient en particulier, plus elle boite. Lors du transfert du poids sur la jambe affectée pendant la marche, les excroissances osseuses appuient sur la surface articulaire, provoquant une douleur intense. La boiterie est également due en partie à la mobilité limitée de l'articulation. Le patient ne peut pas sortir complètement la chaussette ni la soulever si nécessaire.
  • Raideur articulaire. La sensation de raideur articulaire, qui survient le matin dans l'arthrose, est le deuxième symptôme majeur de la maladie. Cette caractéristique se manifeste par des mouvements obstrués dans l'articulation touchée après un long repos, une nuit de sommeil. La raideur dure habituellement environ une demi-heure après le réveil. Un exercice non agressif et modéré peut surmonter ce symptôme.
  • Déformation de l'articulation. Aux derniers stades de la maladie, il se produit une déformation importante du pied ou de la cheville. Cela est dû à une modification de la structure du tissu osseux périarticulaire, qui est soumis à une résorption et est partiellement remplacé par des fibres de tissu conjonctif. En conséquence, l'expansion latérale de cette zone se produit avec la formation d'ostéophytes (excroissances osseuses). Les ostéophytes provoquent une déformation visuelle de l'articulation, avec son expansion. En outre, les excroissances osseuses exercent une pression sur les tissus mous environnants et peuvent augmenter la sensation de douleur. Il est à noter qu'une réaction inflammatoire locale se produit parfois autour de l'articulation, accompagnée de rougeurs et de fièvre. Habituellement, ce symptôme est associé à la déformation de l'articulation et non à l'inflammation antérieure de l'articulation elle-même.

Dans la plupart des cas, distinguer l’arthrose (

surtout dans les dernières étapes

) d'autres maladies inflammatoires de l'articulation n'est possible que sur la base de manifestations cliniques. Cependant, pour confirmer le diagnostic et attribuer le traitement approprié, il est nécessaire de se soumettre à une série d’études supplémentaires et de consulter un spécialiste compétent.

Diagnostic de l'arthrose des articulations du pied

Le diagnostic de l'arthrose est basé sur les manifestations cliniques de la maladie et sur les données obtenues à la suite d'un examen radiographique. Il n'y a actuellement aucun test de laboratoire spécifique capable de détecter une arthrose. L’étude des anticorps, du liquide intra-articulaire et des produits de désintégration biologique du tissu cartilagineux peut indiquer cette pathologie, mais aucun des marqueurs biologiques connus n’est suffisamment fiable et précis pour diagnostiquer et suivre l’évolution de la maladie.

phase aiguë de l'inflammation et

taux de sédimentation érythrocytaire (ESR)

, qui, en présence d'une réaction inflammatoire, sont généralement élevés, avec ostéoarthrose sont généralement dans la plage normale. Cela s'explique par le fait que la réponse inflammatoire active, qui était initialement présente et a déclenché le processus pathologique, disparaît généralement complètement au stade de l'apparition des symptômes et du traitement chez le médecin, ou devient chronique et morose. Nombre de globules blancs (

lymphocytes - cellules responsables de l'immunité et des réactions inflammatoires

généralement dans la plage normale et dans l'analyse du liquide synovial (

) est d'environ deux mille par millimètre cube, à raison de deux cent éléments cellulaires.

Pour confirmer le diagnostic et clarifier les caractéristiques de la maladie chez un patient, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  • radiographie simple;
  • résonance magnétique nucléaire;
  • tomographie par ordinateur;
  • ultrasons (ultrasons);
  • scintigraphie osseuse;
  • ponction commune.

Radiographie simple La radiographie conventionnelle est une méthode de recherche dans laquelle une petite quantité de rayons X passe à travers le corps ou une partie du corps d’une personne, dont le degré d’absorption par les tissus dépend de la densité de ces tissus. En capturant ce rayonnement à l'aide d'un film spécial, on obtient une image négative dans laquelle les structures osseuses ainsi qu'un certain nombre d'autres formations sont clairement visibles.

Dans l'arthrose de la cheville et du pied, un simple radiogramme est la méthode d'investigation la plus rationnelle, car elle permet d'obtenir une image extrêmement informative de la zone touchée à moindre coût et avec une exposition minimale.

Lorsque l'arthrose a révélé les modifications suivantes de la structure de l'articulation:

  • réduire la largeur de la fente intra-articulaire;
  • sclérose sous-chondrale (remplacement du tissu osseux par des fibres du tissu conjonctif dans la région du cartilage articulaire);
  • formations kystiques dans la partie périarticulaire de l'os (petits vides résultant de la résorption et de lésions du tissu osseux normal);
  • ostéophytes (aplatissement et croissance latérale du tissu osseux au-dessus de l'articulation).

Bien souvent, le radiogramme a révélé des dommages symétriques aux deux articulations de la cheville, mais ce n’est pas la règle ni aucun critère de diagnostic. De plus, l'arthrose de plusieurs articulations se situe souvent à différents stades.
Résonance magnétique nucléaire

À la résonance magnétique nucléaire, on enregistre une modification des propriétés des molécules d'hydrogène sous l'action d'un champ magnétique puissant. Cette étude permet une bonne étude des tissus mous qui sont assez mal visibles sur un radiogramme conventionnel (

cartilage articulaire, tendons, muscles

Dans la plupart des cas, la résonance magnétique nucléaire permet de détecter les mêmes changements dans la structure du tissu osseux et de l'articulation que la radiographie conventionnelle. Et comme cette étude est plus coûteuse et longue, elle n’est prescrite que si vous suspectez la présence d’une pathologie concomitante, ainsi que la nécessité d’un diagnostic différentiel avec d’autres maladies des articulations. Parfois, dans cette étude, une intervention chirurgicale est nécessaire (

par exemple, prothèses articulaires

La tomographie par ordinateur est basée sur le même principe que dans la radiographie simple, cependant, avec cette méthode, les images sont prises en utilisant une matrice numérique qui permet un traitement d'image informatisé. De ce fait, il est possible d'obtenir des images d'une qualité extrêmement élevée, ainsi que de procéder à une modélisation tridimensionnelle de l'organe étudié. Cependant, cette méthode nécessite un nombre suffisamment important de prises de vue consécutives, ce qui augmente le coût de la recherche, augmente les coûts de temps et allonge également le temps d'exposition (

augmentation de la dose de rayonnement

La tomodensitométrie est principalement utilisée pour le diagnostic de l'arthrose aux stades précoces, lorsque les modifications sont minimes et ne peuvent être détectées par un simple radiogramme. En outre, cette méthode est utile dans le diagnostic différentiel de l'arthrose avec des processus tumoraux et d'autres maladies des articulations.

L'échographie aujourd'hui n'a pas beaucoup d'importance dans le diagnostic de l'arthrose, car elle ne permet pas d'étudier suffisamment les articulations endommagées. Cependant, cette méthode de recherche est largement utilisée pour surveiller l’état de l’articulation et suivre l’évolution de la dégénérescence du cartilage. De plus, l'échographie est utilisée pour les injections intra-articulaires, ce qui augmente considérablement la précision et la sécurité de la procédure.

Au cours de la scintigraphie osseuse, une préparation spéciale est injectée dans le corps, contenant des atomes marqués spéciaux. Le degré d'accumulation de ces atomes marqués dans le tissu osseux est enregistré à l'aide d'un scanner et, sur la base des résultats obtenus, la fonction et la structure de l'os sont évaluées.

Dans l'arthrose, il y a une légère augmentation de l'absorption du médicament par le tissu osseux, ce qui n'a pas de valeur diagnostique particulière. Cependant, cette étude nous permet de distinguer l'arthrose d'un certain nombre de tumeurs aux stades précoces (

), lorsque les manifestations cliniques de ces pathologies sont extrêmement similaires.

Ponction (ponction diagnostique) de l'articulation

L’apport diagnostique du liquide intra-articulaire permet d’effectuer des analyses de laboratoire et d’éliminer les arthrites inflammatoires, les infections et les infections.

. La présence d'éléments non inflammatoires permet de distinguer l'arthrose des autres pathologies articulaires.

Ces méthodes de diagnostic visent à explorer la zone commune. Avec leur aide, vous pouvez tirer une conclusion sur la nature du processus pathologique et le stade du flux d'arthrose. Les analyses de sang jouent également un rôle.

. Ils permettent de suspecter une maladie systémique qui pourrait être à l'origine de l'arthrose. La lutte contre cette pathologie améliorera le pronostic concernant le travail de l'articulation. En ce qui concerne la confirmation de l'arthrose réelle, dans la plupart des cas, des problèmes ne peuvent survenir que dans les premiers stades. Après cela, la maladie acquiert une évolution très particulière, ce qui lui permet de se distinguer des autres problèmes articulaires.

Traitement de l'arthrose des articulations du pied

Le traitement de l'arthrose a généralement lieu à la maison. Le besoin d’hospitalisation ne survient que lors d’une forte exacerbation de la douleur ou au cours de la période préopératoire (

si une décision est prise sur le traitement chirurgical

) La plupart du temps, le patient passe à la maison en suivant les instructions du médecin. La chirurgie pour l'arthrose du pied peut être effectuée par des chirurgiens, des traumatologues, des rhumatologues ou des thérapeutes. Cela dépend de la maladie sous-jacente qui a conduit à la défaite de l'articulation. En règle générale, au cours du traitement, il faut recourir à diverses méthodes.

Le traitement complet de l'arthrose du pied comprend les domaines suivants:

  • changement de mode de vie;
  • traitement de la toxicomanie;
  • traitement non pharmacologique;
  • traitement des remèdes populaires;
  • méthodes chirurgicales.

Changements de mode de vie Le patient a besoin de réviser un certain nombre de ses habitudes de la vie quotidienne, qui contribuent et provoquent la progression de l'arthrose du pied. Sans cela, le traitement médical n'aura pas l'effet souhaité. Les analgésiques et les anti-inflammatoires ne feront qu'éliminer les symptômes de la maladie, mais le processus pathologique lui-même progressera.

Le premier point important pour changer le mode de vie est de réduire la charge sur l'articulation douloureuse. La charge sur l'articulation, en premier lieu, doit être réduite pour empêcher la progression de la maladie et stabiliser le processus. Cela peut être réalisé en modifiant certaines habitudes et modes de vie.

Les règles suivantes sont les plus importantes pour réduire la charge sur le pied:

  • évitez de marcher longtemps;
  • alternez marcher et vous reposer pendant 5 minutes;
  • ne restez pas longtemps au même endroit (la charge statique sur l'articulation touchée est beaucoup moins bien tolérée que celle sur l'articulation dynamique);
  • les descentes fréquentes et les descentes d'escaliers ne sont pas recommandées, utilisez si possible l'ascenseur plus souvent;
  • ne pas porter la gravité;
  • utilisez une canne.

Un autre point important est la perte de poids. Comme indiqué ci-dessus, chez les patients obèses, l'arthrose du pied progresse beaucoup plus rapidement en raison du stress accru exercé sur les articulations lors de la marche. Pour le traitement, il est important de déterminer le soi-disant indice de masse corporelle (

) et essayez de normaliser cet indicateur.

L'IMC normal est de 18,5 à 24,99. À plus de 24,99, le surpoids est déterminé. L'obésité est diagnostiquée si l'IMC dépasse le chiffre de 29,99. Obésité grade I - 30 - 34,99, obésité grade II - 35 - 39,55, obésité grade III - 40 et plus.

Cet indicateur est calculé à l'aide de la formule suivante: l'IMC est égal au poids (en kg) divisé par la hauteur (en mètres), au carré.

La réduction de l'index pour plusieurs unités réduit déjà la charge sur l'articulation et aide à réduire la douleur.

Les méthodes suivantes sont couramment utilisées pour réduire le poids corporel:

  • régime hypocalorique (numéro de tableau 8);
  • jours de jeûne;
  • massage
  • exercice thérapeutique.

Méthodes de traitement médicamenteux Les méthodes de traitement médicamenteux sont réduites à la prise de certains médicaments. Ils éliminent partiellement les symptômes de la maladie, aident à améliorer la nutrition de l'articulation. Le problème est que la déformation du cartilage et des os est très difficile à réparer. Le plus souvent, une intervention chirurgicale complète nécessite une correction complète. Cependant, la tactique de traitement dépend du stade. Avant les changements marqués de l'articulation, la méthode principale est précisément le traitement médicamenteux.

Le traitement de la toxicomanie a les objectifs suivants:

  • réduction de la douleur dans l'articulation;
  • traitement de la synovite (inflammation de la capsule articulaire);
  • amélioration du métabolisme du cartilage;
  • amélioration de la microcirculation dans le tissu osseux;
  • thérapie locale.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés pour réduire la douleur et l'inflammation dans l'articulation. Lorsque la douleur diminue, le spasme musculaire du réflexe du membre affecté diminue, le débit sanguin dans l'articulation s'améliore et, en conséquence, le volume des mouvements possibles augmente. Tous les médicaments sont pris en cure de 7 à 10 jours, principalement pour soulager la douleur.

Anti-inflammatoires pour le traitement de l'arthrose du pied

L'administration de ces médicaments peut provoquer le développement d'une gastropathie, qui se manifeste par une érosion et

ulcères de l'estomac et du duodénum

. Les facteurs de risque d’apparition de complications sont l’âge avancé, la présence d’un ulcère peptique et la

, administration simultanée de 2 à 3 médicaments de ce groupe à la fois.

Pour la prévention des exacerbations en parallèle prescrire:

  • Inhibiteurs de la pompe à protons - oméprazole (20 mg 2 fois par jour), pantoprazole (40 mg 1 fois par jour).
  • Antagoniste des récepteurs H2 de l'histamine - famotidine 20 mg 2 fois par jour.

Les chondroprotecteurs sont utilisés pour améliorer la fonction articulaire. Ce sont des médicaments qui améliorent le métabolisme du cartilage articulaire, ce qui ralentit et empêche sa destruction. Les principaux composants de ces médicaments sont les glycosaminoglycanes et le sulfate de sodium chondroïtine. Tous les chondroprotecteurs sont appliqués par cycles longs - de 1 mois à six mois. Après une pause de 2 à 3 mois, le traitement doit être répété.

Chondroprotecteurs prescrits pour l'arthrose du pied

Outre les comprimés, les gélules et les injections ayant un effet systémique (

sur tout le corps

), thérapie appliquée et locale. Cela revient à utiliser des onguents et des crèmes. De plus, certains médicaments sont injectés directement dans la cavité de la cheville ou à proximité. Un tel traitement donne généralement un effet plus rapide et plus stable.

Pour la thérapie locale, les méthodes suivantes peuvent être utilisées:

  • injection intra-articulaire et périarticulaire de glucocorticoïdes (diprospan);
  • injection intra-articulaire de préparations d'acide hyaluronique (osténil, hyalur)
  • application locale sur la zone des onguents articulaires affectés (gels, crèmes) à base d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (finalgon, finalgel, fastum gel)

Traitement non médicamenteux Le traitement non médicamenteux est un élément important pour la restauration et l'amélioration de la fonction des articulations chez les patients souffrant d'arthrose. On utilise avant tout des exercices de physiothérapie, des massages et de la physiothérapie. Ils vous permettent de donner une charge mesurée sur le joint, contribuant à la restauration de ses fonctions. Tous les exercices doivent être approuvés par le médecin traitant, car leur type, leur durée et leur intensité dépendent de l'état de l'articulation touchée.

La thérapie physique et le massage dans une certaine quantité doivent nécessairement être présents dans le traitement de chaque patient souffrant d'arthrose du pied. L'inclusion de ces activités contribue à la préservation et à l'amélioration des fonctions de l'articulation touchée.

Lors de l'exécution d'exercices, il est nécessaire de suivre les règles suivantes:

  • dans les premiers jours, utiliser des exercices pour des articulations en bonne santé, puis inclure celles qui sont touchées;
  • les mouvements dans l'articulation ne doivent pas être douloureux, trop intenses ou traumatisants;
  • le volume (amplitude) des mouvements dans les articulations augmente progressivement;
  • plus la douleur dans l'articulation est prononcée, plus l'exercice doit être effectué avec précaution;
  • Pour obtenir un effet durable, il est conseillé d’utiliser des exercices systématiquement et sur une longue période (mois, années).

Tous les exercices sont divisés en passif et actif. Les exercices passifs sont effectués en position assise avec une relaxation maximale du membre affecté. Le tibia est fixe et des mouvements à pied sont effectués. Commencez par des mouvements de haut en bas dans des directions droites, puis des mouvements semi-circulaires sont ajoutés. Lorsque le volume de mouvement dans l'articulation touchée augmente et que la douleur diminue, fixez des exercices avec des objets de gymnastique et dans de l'eau (assis dans la piscine).

Les exercices les plus courants pour l'arthrose des pieds sont:

  • Lever et baisser le pied. Pour effectuer l'exercice, le patient est assis, en pliant les genoux à angle droit. Puis il commence lentement à faire l'extension et la flexion des doigts, en levant et baissant l'orteil. L'exercice est effectué à un rythme lent (au moins 4 à 5 secondes par mouvement). La signification de l'exercice est de donner une charge mesurée sur l'articulation touchée (en position assise, elle ne pèse que le poids de la jambe, pas du corps entier). Si vous avez des difficultés ou des douleurs, vous devriez aider avec vos mains. Dans la même position, vous pouvez tourner le pied vers l’extérieur et vers l’intérieur. La quantité optimale dans les premières étapes est de 10 à 15 répétitions.
  • Levée de pied pondérée. Position de départ - comme dans le premier exercice. La chaussette d'un pied est mise sur la chaussette de l'autre. Ainsi, l'articulation du pied, située en dessous, représente le poids de deux jambes. Se lever à la pointe du pied inférieur à un rythme lent. Le talon monte à la position maximale possible. Pour une approche est fait 5 - 10 répétitions.
  • Capturer des objets. Cet exercice est utile pour l'arthrose des articulations des pieds ou des articulations interphalangiennes. De petits objets (stylos, boîtes d'allumettes, etc.) sont éparpillés sur le sol. Le patient tente de saisir l'objet avec son orteil, de le soulever de quelques centimètres dans les airs et de le maintenir pendant un moment. Pour une approche, 15-20 répétitions sont effectuées.
  • Chaussette d'abaissement pondérée. En position assise sur l'orteil du pied douloureux, un ruban ou une serviette est lancé. Les extrémités de la bande sont prises en main. Ainsi, il devient plus facile de soulever la chaussette et elle tombe avec une charge (la serviette est tirée vers le haut). Tirer ne doit pas être trop dur pour ne pas causer de douleur. Il est exécuté à un rythme lent 20 à 25 fois.
  • Pieds qui se balancent Sous le pied, enfermez une petite chaise berçante (un côté est plat et le second - semi-circulaire). En transférant le poids de la pointe au talon, vous pouvez provoquer un mouvement de l'articulation de la cheville. L'exercice est recommandé pour les formes d'arthrose sévères, lorsqu'il est difficile pour le patient de faire des mouvements avec une pondération. Jusqu'à 35-40 répétitions à un rythme moyen ou lent sont effectuées à la fois.
  • Position de départ - debout près du mur de gymnastique (suédois). En tenant le rail du mur (le dos est au même niveau), montez sur vos orteils et descendez tout le pied. Exercices à effectuer lentement, en répétant 20 fois.

La physiothérapie est un autre traitement non pharmacologique important. Il est utilisé comme traitement adjuvant, qui a un effet bénéfique sur la surface articulaire de l'articulation touchée par l'arthrose. Le métabolisme du cartilage articulaire s'améliore et sa destruction est ralentie.

Les procédures physiothérapeutiques suivantes sont utilisées dans le traitement des patients souffrant d’arthrite des pieds:

  • Électrophorèse - lidocaïne, analgine, salicylate de sodium. La durée d'exposition est de 20 minutes par jour. Le cours comprend 15 procédures.
  • Ultrafonoforez - hydrocortisone, analgine. Durée 5 minutes par articulation touchée. Le traitement consiste en 10 interventions.
  • Rayonnement infrarouge - 5 à 8 minutes par jour sur l'articulation douloureuse pendant 10 jours.
  • Magnétothérapie pulsée - Des inducteurs sont placés des deux côtés de l'articulation touchée et déplacés lentement pendant 5 à 10 minutes. Le cours comprend 10 procédures.
  • Applications de liquides de refroidissement - avec de telles procédures, la température des tissus sur lesquels l’impact est produit augmente. Le métabolisme du cartilage est activé, sa régénération est stimulée. Des applications de boue de tourbe jusqu’à 40 degrés, de paraffine et d’ozokérite jusqu’à 55 degrés sont utilisées. Ces procédures sont effectuées entre 10 et 15 pour un cours de 20 minutes chacun.

Traitement des remèdes populaires

Les remèdes populaires sont plus susceptibles de constituer un traitement symptomatique de l'arthrose du pied. Ils peuvent soulager la douleur, réduire les rougeurs et le gonflement des articulations, mais cela ne résout pas le problème principal. Les remèdes populaires ne permettent pas de corriger les modifications pathologiques du cartilage et des surfaces articulaires de l'os. Elle nécessite des médicaments pharmacologiques puissants à visée étroite et, à un certain stade, une intervention chirurgicale.

Diverses pommades, bains et autres remèdes basés sur l'action des herbes médicinales doivent être utilisés aux premiers stades de la maladie, lorsqu'il n'y a pas de déformation des articulations. Ensuite, une diminution du processus inflammatoire peut quelque peu retarder la progression de l'arthrose. Ainsi, au moyen de

, peut être une sorte de prévention de l'arthrose du pied.

Les remèdes populaires suivants sont les plus efficaces pour le traitement et la prévention de l'arthrose:

  • Huile de sapin. L’huile de sapin est soigneusement frottée sur le joint affecté deux fois par jour. Pour un meilleur effet, il est conseillé d'appliquer une compresse chauffante avant de frotter la pommade.
  • Jus d'ail Quelques gousses d'ail jeune sont broyées et de l'huile végétale est ajoutée. Le mélange obtenu est appliqué en couche mince sur l'articulation malade au coucher et bandé.
  • Baume de conifères. Cet outil aide à améliorer le métabolisme du tissu cartilagineux en retardant la déformation de l'articulation. Pour préparer le baume 50 g de jeunes aiguilles de pin versez 2 litres d’eau bouillante. Le mélange est bouilli pendant 15 à 20 minutes à feu doux. Vous pouvez ajouter une cuillère à café de jus d'ail, purée d'églantier, racine de réglisse finement hachée. Bouillon insister dans un thermos pendant 18 à 20 heures. Après cela, il est filtré sur de la gaze, refroidi au réfrigérateur et bu entre 0,5 et 1 litre par jour pendant la semaine.
  • Compresses de pommes de terre. Utilisé principalement pour soulager l'enflure et la douleur dans l'articulation touchée. Les pommes de terre sont soigneusement lavées et broyées sans les peler. Ensuite, il est jeté dans de l'eau chaude (40 - 50 degrés) et trempé pendant plusieurs minutes. La masse résultante est enveloppée dans un tissu et appliquée sur l'articulation touchée deux fois par jour.
  • Baignoire à la racine d'angélique. La racine d’Angélique est écrasée et enveloppée dans un tissu (plusieurs fois de gaze pliée). Il faut 250 à 300 g de racine pour 5 litres d’eau. Le tissu est placé dans un bassin rempli d'eau chaude et attendez que l'eau se soit refroidie à une température de 30 à 40 degrés. Après cela, faites des bains pour le pied pendant 10 à 15 minutes. Le sac n'est pas enlevé.
  • Pommade de houblon et d'hypericum. Pour préparer la pommade, frottez soigneusement avec 10 g d'herbes lavées de millepertuis et de houblon. Ajoutez 50 g d’huile de vaseline et mélangez bien jusqu’à consistance lisse. La pommade est appliquée sur la zone commune deux fois par jour.

Les outils ci-dessus sont recommandés pour les personnes à risque de développer une arthrose des pieds. Tout d'abord, il s'agit de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde et d'autres maladies inflammatoires des articulations. À titre prophylactique, ces recettes peuvent également être utilisées par les personnes âgées, les athlètes, les patients après une fracture ou une entorse de la cheville.
Traitement chirurgical

Comme indiqué ci-dessus, l'arthrose du pied est une maladie chronique qui est sujette à la progression des processus dégénératifs, ce qui conduit à la destruction complète du cartilage articulaire aux derniers stades de la maladie. Le patient présente un syndrome douloureux prononcé, des difformités et un dysfonctionnement de l'articulation, allant jusqu'à l'immobilisation complète. A ce stade, les traitements médicaux deviennent inefficaces. Les médecins dans de tels cas doivent recourir à des méthodes chirurgicales de traitement.

Dans ces cas, les types d'opérations suivants sur l'articulation sont utilisés:

  • Arthrodèse de l'articulation. Les restes de cartilage sont enlevés, l'articulation est placée dans une position physiologique et fixée. Les os se développent ensemble dans cette position et l’ankylose (adhérence des extrémités articulaires) se forme. L'articulation devient complètement immobile, mais la douleur et l'inflammation disparaissent. Ce type d’opération n’est pratiquement plus utilisé.
  • Arthroscopie de l'articulation. Un dispositif spécial, un arthroscope, est introduit dans la cavité articulaire, ce qui permet de voir l'articulation de l'intérieur. Du liquide synovial, retirez les morceaux de l'articulation endommagée, les caillots de sang. Grâce à ces manipulations, la douleur dans l'articulation est réduite. Malheureusement, ce type de traitement est temporaire. Et après six mois ou un an, la douleur réapparaît. L'arthroscopie de l'articulation est plus souvent utilisée chez les patients jeunes, présentant un degré d'arthrose II du pied.
  • Endoprothèses Ce type d'opération est pratiqué au stade III de l'arthrose, lorsque le cartilage articulaire est presque complètement détruit. À ce stade de la maladie, l'articulation est déformée, il n'y a pas de mouvement dans l'articulation en raison d'une douleur intense, une atrophie musculaire se développe et les méthodes médicales ne sont pas efficaces. L’essence de cette méthode de traitement est que l’articulation endommagée est remplacée par une artificielle, qui peut durer jusqu’à 10 à 15 ans en fonction du matériau dont elle est faite. Après une telle opération, la fonction articulaire est complètement rétablie, le patient ne ressent pas de douleur en marchant, ce qui améliore finalement considérablement sa qualité de vie.

Prévention de l'arthrose des articulations du pied: l'arthrose du pied est causée par un effort physique accru, des blessures fréquentes ou une insuffisance de la microcirculation et du métabolisme des tissus cartilagineux. La plupart des facteurs négatifs contribuant au développement de l'arthrose peuvent être évités et leurs effets néfastes sur l'articulation peuvent être réduits, réduisant ainsi le risque de maladie.

Cette maladie est soumise à un très large éventail de patients, mais le plus souvent il s’agit de personnes d’âge moyen ou âgées. Les facteurs de risque pouvant conduire à une arthrose du pied peuvent être divisés en internes et externes. La connaissance de ces facteurs est extrêmement importante non seulement pour le traitement, mais également pour empêcher le développement de la maladie, car avec une diminution de leur influence, la progression de la pathologie peut être ralentie et l'arthrose souvent complètement évitée.

Il existe les facteurs de risque suivants pour le développement de l'arthrose du pied:

  • Facteurs internes Les facteurs internes appellent de telles circonstances qui ne peuvent pas être changées et, dans la plupart des cas, prédéterminées par des anomalies génétiques ou par les caractéristiques anatomiques et physiologiques d'une personne. Ces facteurs incluent les pieds plats, l’asymétrie des membres, les pathologies congénitales des articulations et du tissu conjonctif, le surpoids, etc.
  • Facteurs externes. Les circonstances externes de l'arthrose du pied comprennent divers mécanismes de stress qui affectent le corps de l'extérieur et consistent en l'influence de l'environnement et du stéréotype comportemental d'une personne. Le plus important est l’exercice sportif, le maintien d’un mode de vie debout, le port de chaussures inconfortables, l’hypothermie.

Le groupe à risque comprend les personnes dont le style de vie ou la profession implique un stress physique accru sur les articulations du pied, des blessures fréquentes, la course à pied, une longue marche, une vie debout (athlètes, personnel militaire, dentistes, chirurgiens, enseignants, éducateurs). Les personnes âgées sont également à risque en raison des caractéristiques physiologiques de leur corps et d'une activité physique accrue qui ne correspond pas à leur âge et à leur état de santé. Et surtout, les chaussures jouent un rôle important dans l’évolution de la maladie. Le plus souvent, le développement de l'arthrite du pied est favorisé par des chaussures étroites, résistantes et inconfortables qui ne correspondent pas à la taille et aux caractéristiques anatomiques et physiologiques du pied, des chaussures faites de matériaux de qualité médiocre, des chaussures à talons hauts et des chaussures d'hiver insuffisamment chauffées.

La prévention de l'arthrose du pied dépend des principaux facteurs contribuant au développement de la maladie et, en règle générale, comprend la limitation de la charge mécanique des jambes des personnes dont le mode de vie est associé à l'activité physique. C'est une approche intelligente extrêmement importante pour le choix des chaussures de tous les jours et de travail.

Vous devez respecter les règles suivantes lors du choix des chaussures:

  • utilisation de chaussures à semelles plus souples et à semelles orthopédiques;
  • changement rapide de chaussures en cas de croissance intensive (chez les enfants et les adolescents);
  • devrait préférer des chaussures qui correspondent à l'endroit et la météo.

Il est également important de prendre des pauses rapides dans le travail. Si nécessaire, vous devriez penser à changer de travail ou de type d'activité.

Indirectement, la prévention de l’arthrose du pied affecte et

. Il est recommandé d'utiliser en petites quantités des produits contribuant au dépôt de sels dans les articulations. Il est nécessaire de lutter contre l'obésité, car le surpoids augmente également la charge sur les jambes.

En cas de déformations congénitales ou acquises du pied, telles que l’augmentation de la taille de ses parties individuelles, des pieds plats, l’apparition d’un «os en saillie», ainsi que des douleurs occasionnelles du pied causées par une augmentation du stress, il est également important de contacter en temps utile un médecin orthopédiste.

Quel médecin traite l'arthrose des articulations?

Les patients ont souvent une question à savoir si la douleur aux articulations du pied est une maladie grave ou un inconvénient temporaire (

conséquences d'une blessure, etc.

), que vous devez simplement accepter, et il disparaîtra de lui-même. En fait, les douleurs articulaires sont souvent accompagnées de maladies très graves. L'un d'eux est l'arthrose. En règle générale, la douleur apparaît déjà au stade de modifications pathologiques des articulations du pied. À ce stade, il est très important de consulter un médecin afin de déterminer la cause de la maladie et de prescrire le traitement nécessaire.

Diagnostic et traitement des articulations (

y compris l'articulation de la cheville

) Les médecins de diverses spécialités peuvent étudier. Le fait est que l'arthrose n'est souvent pas une pathologie indépendante, mais le résultat d'autres maladies. Selon la cause de la maladie, le patient est un spécialiste particulier. En outre, au cours du traitement peut impliquer divers médecins pour effectuer certaines manipulations.

Les spécialistes suivants traitent généralement le traitement de l'arthrose du pied:

  • Médecin de famille. Le médecin de famille (médecin généraliste) est une figure clé du traitement de l'arthrose du pied. C'est à lui que les patients s'adressent généralement lorsque les premiers symptômes apparaissent (douleur, gonflement des articulations, rougeur, etc.). Le médecin de famille évalue l’état du patient, établit une gamme de diagnostics possibles et prescrit des tests primaires et des examens. Comme l'arthrose est une maladie chronique (avec le traitement, les symptômes s'atténuent, mais ne disparaissent généralement pas complètement), c'est le médecin de famille qui observe le patient en permanence. Il note les périodes d'exacerbation, surveille l'évolution de la maladie et, si nécessaire, désigne un autre spécialiste au profil plus étroit. L'avantage de ce spécialiste est qu'il travaille avec le patient pendant longtemps et qu'il est plus conscient des maladies associées.
  • Rhumatologue. Le rhumatologue devient le principal médecin traitant dans les cas où une arthrose du pied s'est développée dans le contexte des maladies du tissu conjonctif. Ce sont souvent ces pathologies qui affectent les articulations et entraînent des modifications progressives de celles-ci. Si l'arthrose est une conséquence d'un rhumatisme, d'un lupus ou d'autres maladies similaires, alors le simple traitement de l'articulation ne suffit pas. Le rhumatologue doit prescrire un traitement général qui atténuera la maladie sous-jacente. Ce n'est que dans cette condition que la dégénérescence des articulations ralentira et que les symptômes de la maladie s'atténueront.
  • Kinésithérapeute La physiothérapie est une section de la médecine qui traite le traitement de diverses maladies à l'aide d'effets physiques (chaleur, ultrasons, cinétique, etc.). Ce spécialiste n’est pas le médecin traitant de l’arthrose du pied, mais ses services peuvent être nécessaires pour améliorer l’état du patient. Après les séances de physiothérapie, la douleur est souvent réduite et la mobilité augmente dans l'articulation touchée.
  • Chirurgien Le chirurgien traite l'arthrose du pied uniquement aux derniers stades, lorsqu'un autre traitement ne permet pas de résoudre le problème. En règle générale, il n'est pas le médecin traitant principal et ne dirige le patient que peu de temps avant et après la chirurgie. Le traitement chirurgical vise les prothèses articulaires.
  • Traumatologue. Les traumatologues, de par la nature de leurs activités, font souvent face à des problèmes similaires. Ils peuvent conduire un patient après une lésion articulaire, lorsque l'arthrose est toujours hors de question. Cependant, l’avenir du patient dépend de la réussite et de l’efficacité de son traitement. Souvent, l'arthrose de la cheville se développe après des ecchymoses, des fractures ou des entorses graves dans cette région. Les traumatologues possèdent les qualifications suffisantes dans ce domaine pour guider les patients atteints d'arthrose elle-même, qui s'est développée après un traumatisme il y a de nombreuses années.

Ainsi, dans différents cas, différents médecins peuvent s’occuper du traitement de l’arthrose. La meilleure option consiste à contacter un médecin généraliste (médecin de famille) dès les premiers symptômes de la maladie. Si une arthrose de l'articulation est suspectée, il dirigera le patient vers le spécialiste approprié pour un examen plus approfondi et un traitement ultérieur.
Quels sont les degrés d'arthrose?

L'arthrose est une maladie complexe du tissu conjonctif et des articulations, caractérisée par une violation de la mobilité du membre affecté, suivie d'une invalidité du patient. Cette maladie se développe assez lentement, progresse progressivement et perturbe de plus en plus le travail du mécanisme articulaire. Dans l'évolution de l'arthrose, divers auteurs distinguent quatre à cinq étapes, chacune reflétant les modifications macroscopiques et physiopathologiques qui se produisent.

Les stades de l'arthrose sont déterminés en fonction de l'image de l'articulation touchée visible sur un radiogramme simple. Aujourd'hui, il existe un assez grand nombre de classifications, mais la plus utilisée en pratique clinique dans les pays post-soviétiques est la classification des stades de Kellgren et Lawrence, ainsi que la classification ultérieure proposée par Larsen en 1987.

Dans la classification de Kellgren et Lawrence, on distingue les stades suivants de l’ostéoarthrose:

  • Stade zéro. Les signes radiologiques (sur une radiographie) sont absents. Le diagnostic est établi sur la base de signes cliniques, de tests de laboratoire, mais aussi en excluant d’autres pathologies possibles. Il est nécessaire de comprendre que les modifications radiologiques apparaissent souvent un peu plus tard que la maladie commence à se développer. Par conséquent, le stade zéro n'exclut pas l'ostéoarthrose elle-même. Même une visite chez le médecin à ce stade le plus souvent ne fera rien, car le médecin n'a aucune raison de suspecter la maladie.
  • La première étape. La présence de signes discutables d'arthrose sur la radiographie. Il n'y a pas de changement dans la structure osseuse elle-même, mais il peut y avoir des ombres de divers phoques ou, au contraire, un ramollissement des tissus.
  • Deuxième étape Changements minimes dans la structure de l'articulation sur la radiographie. Ceux-ci incluent un rétrécissement de l'interligne articulaire et des signes de ramollissement des os.
  • La troisième étape. Modifications des tissus articulaires et périarticulaires de gravité modérée. La photo montre clairement les modifications des os et du cartilage caractéristiques de l'arthrose.
  • Quatrième étape. Changements prononcés dans les tissus articulaires et périarticulaires. Cette étape inclut l'ossification articulaire et d'autres complications et conséquences possibles de l'arthrose.

Dans cette classification, les auteurs ont essayé de prendre en compte non seulement les signes radiologiques, mais également d'autres symptômes. Le médecin est guidé par les résultats de nombreux tests et examens. La classification ultérieure reflète des signes purement radiologiques. Pour surveiller le patient, le médecin prescrit des examens articulaires périodiques (semestriels) à l'aide de rayons X. À l'heure actuelle, on pense que cela donne l'image la plus objective possible et permet de distinguer plus précisément les stades de la maladie.

La classification de Larsen prend en compte les signes radiologiques d’ostéoarthrose suivants:

  • Stade zéro. Les signes radiographiques de l'arthrose sont absents. L'état de l'interligne articulaire et du tissu osseux périarticulaire correspond à la norme physiologique. Il faut comprendre que dans cette classification, l’absence de signes d’ostéoarthrose sur les rayons X ou le scanner n’exclut pas la maladie en tant que telle, car les signes cliniques peuvent se développer beaucoup plus tard.
  • La première étape. Le rétrécissement de l'interligne articulaire est inférieur à la moitié. Ce symptôme peut survenir dans d'autres maladies, mais devrait alerter le médecin et le pousser à poursuivre ses recherches.
  • Deuxième étape L'écart articulaire réduit de plus de la moitié de la norme. L'écart se réduit en raison de la croissance du tissu conjonctif et des modifications pathologiques du tissu cartilagineux.
  • La troisième étape. Formation d'ostéophytes (excroissances osseuses) dans la région périarticulaire de l'os avec compactage et remplacement par du tissu conjonctif au-dessus du cartilage (remodelage). Ces changements sont doux.
  • Quatrième étape. Remodulation d'intensité moyenne, avec une croissance plus prononcée d'ostéophytes et un durcissement de la zone périnéale (l'interligne articulaire commence à envahir avec un tissu conjonctif dense). Les ostéophytes provoquent souvent une douleur et un inconfort importants, car ils pressent et endommagent les tissus mous environnants. À ce stade, la maladie se manifeste clairement par un gonflement, une rougeur, une restriction des mouvements de l'articulation.
  • Cinquième étape. Formation intensive et prononcée d'ostéophytes, qui déforme considérablement l'articulation, limite sa mobilité et provoque une douleur intense pendant le mouvement et l'anxiété du membre affecté.

Il est à noter que dans les premiers stades de l'arthrose, il est assez difficile à diagnostiquer et que les rayons X ne permettent pas toujours d'identifier les signes de cette pathologie. Récemment, en pratique clinique, on utilise de plus en plus la méthode d'arthroscopie (visualisation directe de la cavité articulaire à l'aide d'outils spéciaux), qui permet de déterminer l'arthrose à un stade assez précoce.

En général, toutes les étapes représentent un processus unique de dégénérescence des tissus de l'articulation. Avec l'aide d'un traitement qualifié, la maladie peut être ralentie ou même arrêtée à un certain stade, mais il n'est généralement pas possible d'inverser le processus. C'est pourquoi il est si important de poser un diagnostic correct dès les premières étapes.

Quelle est la différence entre l'arthrite et l'arthrite?

L'arthrite et l'arthrose sont des maladies qui affectent les articulations d'une personne, provoquant ainsi une perturbation significative de l'activité quotidienne. Ces pathologies, malgré l'apparente similitude des noms (

la racine "arthr" vient du latin "articulatio", qui signifie l'articulation

), assez différents les uns des autres.

L'arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire et du tissu osseux sous-jacent qui conduit à la destruction progressive de l'articulation sous l'influence d'un stress mécanique. Cette maladie survient généralement avec le temps et est plus fréquente chez les personnes âgées. L'arthrose peut avoir de nombreuses causes possibles, mais les blessures, le stress mécanique excessif et les maladies inflammatoires antérieures sont de la plus haute importance. L'arthrose en soi n'est pas une maladie inflammatoire, bien que de plus en plus d'auteurs aient récemment tendance à croire que l'inflammation n'est pas le dernier facteur pathologique de l'arthrose. La base de cette pathologie est une restructuration progressive des tissus articulaires et périarticulaires sous l'influence d'une charge dépassant les réserves fonctionnelles de l'organe. Dans le même temps, cette pathologie évolue plutôt lentement.

L'arthrite est une pathologie inflammatoire de l'articulation qui se développe dans le contexte de nombreuses autres maladies, dans lesquelles le cartilage articulaire est détruit par des substances pro-inflammatoires ainsi que par des facteurs immunitaires agressifs. Cette maladie est typique des jeunes et des personnes d'âge moyen, c'est-à-dire de la catégorie de la population la plus efficace. L’arthrite se développe généralement sous l’influence d’un certain nombre de processus auto-immuns (

situation pathologique dans laquelle le système immunitaire attaque ses propres tissus

), qui sont déclenchés soit par une infection, soit par des mécanismes génétiques. Le facteur infectieux joue un rôle majeur dans le développement de l’arthrite, car sous l’action de certains agents bactériens dont les antigènes sont similaires aux protéines humaines, des anticorps sont produits qui attaquent les propres tissus du patient. Les organes les plus souvent touchés sont les articulations,

. C’est avec ce mécanisme que le besoin de traitement ou de

, éviter les complications cardiaques ou autres.

L'arthrite est dans la plupart des cas aiguës avec un tableau clinique violent et sévère,

, douleur aiguë dans les articulations touchées et autres manifestations. L'évolution et le pronostic dépendent en grande partie du type d'arthrite. Dans la plupart des cas, après un début aigu et des lésions articulaires, la maladie recule, mais les modifications anatomiques et fonctionnelles qui se sont formées subsistent, avec le développement possible ultérieur de l’arthrose. Il y a souvent des crises répétées avec douleurs aux articulations, température et autres signes de rechute (

Puisque l'arthrose est une maladie de nature inflammatoire, il est possible de la combattre en utilisant des anti-inflammatoires, tandis que l'arthrose, une maladie dégénérative, ne dispose pas de méthode de traitement suffisamment efficace.

Puis-je faire du sport avec arthrose du pied?

Arthrose du pied - maladie plus caractéristique des personnes âgées. Elle se caractérise par des modifications dégénératives de l'articulation, qui entraînent des douleurs et une mobilité limitée du pied. Beaucoup moins souvent, l'arthrose se développe chez des personnes qui ne sont pas très matures. Il s’agit souvent d’athlètes professionnels chez qui l’apparition de la maladie est uniquement associée à un stress accru sur les articulations de la cheville ou à une blessure antérieure. Ainsi, tout stress physique sur l’articulation peut être considéré comme la cause de l’arthrose (

primaire ou indirect

Si une arthrose de la cheville est détectée, l'exercice doit être interrompu, car cela pourrait accélérer le développement de la maladie. L'exercice régulier annulera tout traitement prescrit, grâce à quoi les symptômes seront plus prononcés.

Les sports professionnels et le stress grave sur les articulations de la cheville avec arthrose ont les effets suivants:

  • destruction du tissu cartilagineux de l'articulation;
  • microtrauma permanent soutenant le processus inflammatoire;
  • entorse de la capsule articulaire;
  • ramollissement du tissu osseux (base osseuse sous cartilage articulaire).

Chez les personnes en bonne santé, ces processus ne se produisent pas car le corps a le temps de se rétablir. Cependant, dans l'arthrose (en particulier dans le contexte de maladies systémiques), le métabolisme au niveau cellulaire est perturbé. Les défauts mineurs du cartilage et des tissus environnants ne sont pas éliminés avec le temps, en raison de la progression de la maladie.

Dans le même temps, la cessation du sport ne signifie pas une cessation complète du stress sur l'articulation. Certains mouvements et même des charges modérées ont au contraire un effet cicatrisant. Ils aident à renforcer les muscles et les ligaments autour de l'articulation. Le problème est qu’il est très difficile de faire la distinction entre les avantages et les inconvénients de la charge. Déterminez les limites admissibles si le médecin traitant devait procéder à un examen approfondi du patient. Dans les premiers stades de la maladie, en l'absence de douleur prononcée, le massage, la physiothérapie et la thérapie physique sont recommandés. Avec une évolution favorable de la maladie dans le sport (

au niveau amateur sans charges limites

) peut être autorisé après la fin du traitement. Bien sûr, vous aurez besoin d'une surveillance régulière par un médecin.

Les sports suivants sont sans conteste interdits aux patients souffrant d’arthrite des pieds:

  • courir
  • des sauts;
  • haltérophilie;
  • gymnastique;
  • le football;
  • volley-ball;
  • basket-ball;
  • handball;
  • autres sports associés à des mouvements saccadés au niveau des articulations ou de la musculation.

Dans le même temps, l'arthrose du pied n'exclut pas, par exemple, la natation, le tir ou d'autres sports qui ne sont pas liés à la charge de l'articulation. Dans chaque cas, la possibilité de poursuivre la formation, leur intensité et leur durée doivent être négociés avec votre médecin.

Plus une personne vieillit, plus le risque de divers changements dégénératifs et destructeurs, y compris de troubles du système musculo-squelettique, est élevé.

Selon les statistiques, l'arthrose de la cheville touche environ 10% des personnes, en particulier après l'âge de quarante ans.

En soi, l'articulation de la cheville est représentée par:

  • tibial, péroné, ainsi que les os du talus;
  • ligaments articulaires;
  • deux chevilles (à savoir latérales et médiales).

L'arthrose de la cheville est un processus dégénératif inflammatoire qui se développe dans le cartilage articulaire.

L'inflammation qui en résulte détruit le tissu, ce qui affaiblit le cartilage avec le temps et, par conséquent, devient fragile.

Le processus lui-même s'accompagne de la croissance progressive du tissu osseux endommagé, ce qui entraîne inévitablement une déformation.

Types de maladie

  • Arthrose primaire de la cheville. La dégénérescence est observée sur le cartilage sain. De nombreux facteurs peuvent provoquer l'apparition de la maladie, par exemple un stress excessif sur l'articulation.
  • Arthrose secondaire. Il se caractérise par de graves processus dégénératifs se produisant directement dans le cartilage, entraînant des modifications ou des perturbations physiques lors de la juxtaposition de la surface de l'articulation. En même temps, certains médecins appellent l'arthrose secondaire l'arthrose post-traumatique, car une maladie est une sorte de réponse à une blessure, par exemple lorsqu'elle se développe après une fracture.

Il est important de noter que l'armée ne prend pas l'arthrose primaire ou secondaire de l'articulation de la cheville.

L'éperon de talon est une autre cause courante de douleur dans les jambes. Sur notre site, vous trouverez de nombreuses informations sur

traitement de l'épine de talon à la maison

La pommade au diclofénac aide-t-elle à soulager la douleur des pieds et des jambes? Lire ici

Signes et symptômes ↑

Au début, la maladie ne se manifeste presque pas, ce qui complique grandement le diagnostic.

Les patients peuvent n'éprouver que des douleurs mineures après un effort physique, qui au fil du temps devient plus fort et plus long.

Au repos, la douleur est complètement absente.

En plus de la douleur, on peut observer après l'effort physique:

  • petits crepitus (c.-à-d. crunch);
  • fatigue rapide des muscles dits régionaux;
  • raideur musculaire.

Et seulement après un certain temps, le patient semble avoir une mobilité limitée et une déformation de l'articulation de la cheville touchée par l'arthrose est observée.

Tableau clinique général de la maladie:

  • Douleur "initiale" apparue au tout début de la maladie après un stress articulaire;
  • douleurs qui sont constamment exacerbées par des charges;
  • des craquements dans les articulations, des grincements et des claquements;
  • douleur le matin;
  • douleur à la marche, fatigue (ce symptôme est caractéristique de l'arthrose post-traumatique);
  • atrophie musculaire proche de l'articulation touchée;
  • les subluxations qui surviennent souvent en raison d'affaiblissement des tendons et des muscles;
  • gonflement des articulations (si l'arthrose se produit pendant les processus inflammatoires) et l'emplacement de la lésion est plus chaud au toucher;
  • restriction de mouvement, ainsi que raideur dans les articulations;
  • la courbure de l’axe naturel de la jambe (par exemple, lorsque celle-ci prend la forme d’un X ou d’un O).

Les principales causes de ↑

Mismatch charge sur le joint

La principale cause d'arthrose de l'articulation de la cheville est la différence entre la charge reçue par l'articulation et sa capacité à compenser naturellement cette charge.

Pour cette raison, la maladie est le plus souvent diagnostiquée par les médecins chez les patients obèses et chez les sportifs.

Cartographie incorrecte des surfaces articulaires

En outre, la maladie peut se développer en raison d'une comparaison incorrecte des surfaces articulaires.

Cette condition entraîne une charge quelque peu inégale sur toute la surface du cartilage.

Des maladies telles que l'arthrite, le diabète et diverses blessures peuvent modifier les propriétés naturelles du cartilage et affaiblir la capacité de l'articulation à supporter des efforts physiques.

Les chaussures

Les femmes courent un risque de développer une arthrose à cause de talons hauts constants.

Exercice excessif

La maladie affecte les personnes qui ont subi une charge excessive à la cheville, qui peut être liée à une activité professionnelle / au travail ou à un sport.

Sous l'influence de ces causes, le cartilage:

  • commencer à maigrir, vieillir;
  • perdent progressivement leur ancienne plasticité;
  • fissuration et, dans le temps, des fissures ont déposé des sels de calcium nocifs, qui contribuent à la destruction du cartilage.

L'arthrose est souvent causée par des coureurs malades, des footballeurs et des danseurs.

Chez les enfants

Dans l'enfance, la maladie peut être causée par les facteurs suivants:

  • les maladies qui entraînent une modification des propriétés des tissus cartilagineux, par exemple la thyrotoxicose;
  • dysplasie tissulaire;
  • traumatismes subis - fractures, ecchymoses, entorses, etc.
  • maladies inflammatoires articulaires;
  • prédisposition héréditaire.

Vidéo: causes de l'arthrite

Les médecins distinguent 4 degrés d'arthrose de la cheville:

1 degré. Lors d'un examen clinique, aucun changement pathologique n'est détecté par les médecins.

2 degrés. Ce degré de maladie est directement lié aux blessures mécaniques.

Évidemment, mouvement limité dans l'articulation et souvent accompagné d'un resserrement caractéristique, alors que l'articulation est déjà légèrement élargie, déformée. Pendant cette période se développe une atrophie des tissus mous malades de toute la jambe.

L’examen radiographique révèle une diminution de l’espace articulaire au moins deux fois.

Dans la projection latérale, les images montrent clairement l’aplatissement du bloc du talus et l’allongement significatif de toute sa surface articulaire.

3 degrés. Cliniquement, ce degré de la maladie est caractérisé par une déformation distincte de la cheville touchée - elle est considérablement augmentée, une atrophie de la jambe inférieure est visible et le mouvement est restreint.

L'articulation douloureuse est généralement au repos et seuls des mouvements mineurs (agitations) peuvent s'y produire.

4 degrés. Au 4ème stade de l'arthrose, une fente articulaire aux rayons X légèrement visible est observée, de larges excroissances marginales osseuses sont visibles, la déformation de l'articulation peut être accompagnée d'une subluxation.

Conséquences possibles

La fréquence des conséquences négatives et des complications postopératoires de l'arthrite de la cheville peut atteindre 60%, dont 5 à 20% sont d'origine infectieuse.

En l’absence de soins hautement qualifiés, le pourcentage de complications possibles augmente considérablement, ce qui entraîne une invalidité du patient.

Méthodes de diagnostic ↑

Quel médecin contacter?

Si vous suspectez une arthrose de la cheville, contactez immédiatement un chirurgien orthopédique.

Types de diagnostics

Le diagnostic de cette maladie est généralement basé sur les résultats d'une enquête détaillée sur le patient et sur des données d'études cliniques.

Les principales études cliniques comprennent:

  • Radiographie Fournit des informations sur l'emplacement exact de l'axe de l'articulation malade, ainsi que sur la localisation des lésions cartilagineuses existantes. Le spécialiste prend des photos pendant la charge sur la jambe malade. En outre, la radiographie permet au médecin de déterminer le degré d'endommagement des articulations voisines et permet de faire une hypothèse ayant initialement contribué à la survenue de changements pathologiques.
  • Autres méthodes de recherche. Une méthode supplémentaire d'étude des patients souffrant d'arthrite de la cheville est considérée comme une tomodensitométrie spéciale (les médecins utilisent la méthode SPECT / CT), nécessaire pour évaluer le processus global de remodelage osseux (elle survient certainement lorsque la charge est redistribuée).

La myosite est l’une des causes possibles du mal de dos. Sur notre site, vous trouverez de nombreuses informations sur

myosite des muscles du dos

Comment traiter l'arthrose du pied? Lisez cet article.

Quels symptômes accompagnent l'arthrite goutteuse de la cheville? Découvrez ici.

Traitement de l'arthrose de la cheville ↑

Le traitement de cette maladie comprend des méthodes qui empêchent le développement d’un processus dégénératif dans le cartilage, améliorent la fonction de l’articulation et réduisent la douleur.

Si un diagnostic d'arthrose de la cheville a été posé, le traitement doit alors être dirigé vers:

  • soulagement de la douleur;
  • prévention du processus inflammatoire;
  • expansion du volume et du nombre de mouvements dans l'articulation douloureuse;
  • régénération du tissu cartilagineux malade;
  • amélioration des processus métaboliques dans l'articulation et dans toutes les zones adjacentes (pied et cheville).

Traitement des remèdes populaires

La médecine traditionnelle pour cette maladie a très bien fait ses preuves.

Mais en même temps, le patient doit se rappeler que des méthodes non traditionnelles ne font que compléter la médecine officielle, mais ne la remplacent en aucun cas.

  • Basé sur maman. Prenez la pommade Mumie (0,5 grammes) et mélangez-la avec de l'huile de rose. Puis frottez doucement dans la région de la cheville. Pour l'ingestion: dans 50 ml d'eau bouillante, diluer 0,2 gramme de momie et prendre une heure avant les repas, deux fois par jour.
  • Sur la base de pommes de terre. Pour éliminer la douleur, frottez les pommes de terre sur une râpe fine et appliquez la pulpe sur le joint pendant environ 20-25 minutes.
  • Basé sur la consoude. Prenez un verre de feuilles de consoude médicinales et mélangez l'herbe avec un verre d'huile végétale. Faire bouillir le bouillon à feu doux pendant environ dix minutes. Ensuite, ajoutez à la solution prête un peu de vitamine E et un demi-cercle de cire d’abeille. Laisser refroidir le mélange. Ensuite, vous pouvez appliquer un remède sur la cheville 2 fois par jour (ne pas laver pendant 30 minutes).
  • Basé sur une coquille d'oeuf. Puisque la coquille est considérée comme une bonne source supplémentaire de calcium, découpez-la en poudre et ajoutez-en un peu à la nourriture.

Traitement de la toxicomanie

Tous les comprimés utilisés pour l'arthrose de la cheville sont divisés en 2 groupes principaux:

Médicaments à action rapide

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comprennent les médicaments suivants: ibuprofène, diclofénac, naproxène, acéclofénac, nimésulide, atsétinomine et d’autres médicaments.

De tels médicaments aident assez rapidement à se débarrasser de la douleur dans les articulations, mais leur utilisation a un inconvénient certain - tous les AINS ont un effet négatif sur la muqueuse gastrique.

En conséquence, avec l'utilisation prolongée de tels médicaments chez l'homme peut développer une gastrite, voire un ulcère.

Par conséquent, tous les anesthésiques non stéroïdiens doivent être pris par le patient uniquement selon les directives du médecin traitant et uniquement pendant un traitement de courte durée.

Médicaments retardés

Ces médicaments sont appelés chondroprotecteurs.

Ils aident le cartilage affecté de l'articulation à restaurer leurs propriétés, aident à améliorer la synthèse du tissu cartilagineux.

Les représentants les plus courants des chondroprotecteurs sont la chondroïtine, l'acide hyaluronique et la glucosamine.

Ce sont les principaux éléments actifs / substances qui, à différentes doses, sont inclus dans des médicaments tels que “Artrodarin” (ou “Diacerein”), “Artra”, “Teraflex”, “Aflutop”, “Struktum” et autres.

Ils sont utilisés directement pour le traitement topique et contiennent généralement des agents anesthésiques.

Traiter ces pommades:

En règle générale, ces médicaments peuvent avoir un effet thérapeutique clair, en particulier lorsqu'ils sont associés à d'autres médicaments.

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie permettent non seulement d’anesthésier, mais également d’élargir considérablement les vaisseaux sanguins.

Le principal type de physiothérapie utilisé dans l'arthrite est la magnétothérapie.

Le traitement à l'aide d'un aimant est effectué comme suit: deux ou trois fois par jour, un aimant doit effectuer des mouvements circulaires normaux (l'essentiel est dans le sens des aiguilles d'une montre) dans la zone de l'articulation douloureuse.

Cette procédure est nécessaire pendant 15 minutes.

Régime alimentaire

  • utiliser plus de protéines qui contribuent à la construction de nouveaux tissus, ainsi qu'à la restauration du tissu cartilagineux. Les produits laitiers sont particulièrement utiles pour restaurer les articulations.
  • manger de la gelée cuite dans un bouillon d'os.

Il est important que le régime alimentaire soit riche en:

  • La vitamine B1, qui se trouve dans les pois, le pain de grains entiers, les pommes de terre au four, les haricots;
  • vitamine B2 (bananes, œufs de poule);
  • Vitamine B6 (poulet, noix);
  • Vitamine B12 / acide folique (lentilles, chou).

C'est important!

Le surpoids étant considéré comme le principal ennemi des articulations, les patients souffrant d'arthrose de la cheville doivent adhérer aux règles suivantes:

  • chaque portion de nourriture doit être petite pour éliminer les kilos superflus;
  • arrête de boire de l'alcool. Sachez que toutes les boissons alcoolisées brûlent les nutriments et, par conséquent, augmentent notre appétit;
  • = Rappelez-vous toujours de cette règle: vous devez vous lever de la table avec une légère sensation de faim, car le corps est saturé vingt minutes après avoir mangé. Par conséquent, essayez de ne pas trop manger.
  • Ne pas manger après 18h00.

Traitement chirurgical

Si la maladie est déjà de grade 3 et que l'articulation est détruite, les médecins sont généralement obligés de recourir à la chirurgie.

Types d'opérations:

  • Arthrodèse. Le médecin sauvegarde les restes de cartilage et produit une "fermeture" de l'articulation par des moyens artificiels, autrement dit, elle est immobilisée.
  • Arthroplastie. Le médecin parvient à préserver pleinement l'articulation.
  • Endoprothèses Le médecin remplace complètement la prothèse articulaire. Une telle opération est considérée comme la plus progressive et n’est pratiquée qu’aux stades 3-4 de la maladie. De ce fait, les surfaces articulaires sont remplacées par des prothèses de type métal, céramique ou plastique.

Comme le montre la pratique, la durée de vie de telles prothèses peut être d’environ 20, voire 25 ans.

Peu de temps après cette opération, le mouvement commun est entièrement restauré.

Physiothérapie

La thérapie physique consiste à rétablir le tonus musculaire perdu et à élargir l’amplitude des mouvements de la cheville.

De plus, la gymnastique améliore le métabolisme du corps et renforce même l'immunité.

Au tout début des cours, la charge sur la cheville est évidemment minime.

Tous les exercices des patients sont d'abord effectués exclusivement dans la position couchée:

  • Allongez-vous sur le dos et étirez vos jambes. Tournez-vous lentement sur vous-même et puis loin de vous. Cet exercice doit être effectué dans un état complètement détendu et avec une faible amplitude de mouvements.
  • En position ventrale, faites pivoter le pied alternativement, dans un sens ou dans l’autre.
  • Asseyez-vous sur une chaise basse. Les pieds pressent complètement au sol. Effectuez une action similaire à la marche, en soulevant et en abaissant doucement les orteils et les talons.

On pense que le complexe de ces exercices, mis au point par un spécialiste de la thérapie par l'exercice, peut être effectué indépendamment à la maison, de préférence plusieurs fois par jour.

Massages

Lors des massages, les spécialistes massent non seulement l'articulation touchée par l'arthrose, mais également toutes les zones adjacentes (cuisse, pied et tibia), car le renforcement des muscles de la jambe et du pied permet de renforcer l'appareil ligamentaire de la cheville du patient.

En règle générale, le massage est effectué dans le sens ascendant.

Il commence par les orteils, puis va au pied, puis à l'articulation de la cheville, puis à la jambe et à la cuisse.

Pour chacun de ces massages, il convient de donner environ 15-20 minutes.

Il est recommandé d’organiser trois cours de deux semaines (la pause entre les cours devrait être de deux semaines).

Vidéo: auto-massage de la cheville

La prévention d'une maladie telle que l'arthrose de la cheville est élémentaire, afin que tout le monde puisse vous protéger du développement de cette maladie:

  • besoin d'adhérer à une nutrition adéquate;
  • éviter toute blessure;
  • traiter toutes les maladies inflammatoires à temps.

Ne faites jamais de mesures extrêmes, prenez soin de vos articulations régulièrement et soyez toujours en bonne santé!

L'articulation de la cheville est l'une des articulations les plus actives et les plus chargées du SLM. Par conséquent, ses problèmes ne sont pas rares, et à n'importe quel âge. Les plus communément diagnostiqués sont:

  • Traumatisme
  • Maladie inflammatoire - arthrite, rhumatismes, goutte, tuberculose
  • Troubles vasculaires
  • Processus de déformation dégénératif - arthrose

Comment reconnaître exactement les symptômes de l'arthrose de la cheville?

Symptômes et traitement de l'arthrose de la cheville

Le fait est que des symptômes tels que la douleur et l’enflure sont caractéristiques de presque toutes les pathologies articulaires. Néanmoins, chaque sous-groupe a sa propre étiologie et ses propres signes. C’est pourquoi il est important que le médecin sache tout pour vérifier le diagnostic et le traitement suivi pour le médecin:

  • La nature des symptômes de la douleur:
    • intensité de la douleur
    • sa durée
    • comme elle est apparue
    • combien de fois et en relation avec ce qui est, etc.
  • Où se trouve l'œdème et combien de temps dure-t-il?
  • La forme de l'articulation a-t-elle changé?
  • Quels sont les changements sur les rayons X?

Comparaison des symptômes d'arthrose, d'arthrite et de blessure

Blessure suspectée (la plus courante - c'est la subluxation), vous pouvez:

  • Pour une douleur aiguë soudaine qui survient immédiatement après que le pied soit retourné
  • En cas de gonflement du pied et de la jambe
  • Inflammation de tous les tissus périarticulaires
  • Douleur lancinante
  • Haute température
  • Augmentation de l'ESR, présence d'une réaction allergique ou immunitaire dans le sang (selon la cause de l'arthrite)

Les troubles vasculaires sont accompagnés de:

  • Gonflement de la jambe entière
  • Perte de sensations, picotements, engourdissements
  • Changements superficiels de la peau:
    • rougeur ou pâleur au bleu
    • Astérisques et veines saillantes
    • ulcères trophiques

L'arthrose de la cheville résulte de la destruction du cartilage hyalin, due à des troubles métaboliques, hormonaux, endocriniens ou à une étiologie inexpliquée.

Contrairement à une blessure au pied, l'œdème de l'arthrose persiste constamment.

Vous devez également savoir que, malgré le fait que l'arthrose, l'arthrite, les traumatismes appartiennent à différentes maladies, l'arthrose de la cheville peut être le résultat d'une blessure grave au pied ou d'une luxation récurrente, ainsi que du résultat final de l'arthrite rhumatoïde ou infectieuse.

Ainsi, le résultat final de toute maladie chronique des articulations est l'arthrose.

La cause la plus courante d'arthrose de la cheville est un traumatisme.

L'arthrose elle-même est également une maladie chronique avec un développement lentement progressif, ce qui le rend très difficile à diagnostiquer et à traiter.

Symptômes de l'arthrose, selon le degré

Premier degré

L'arthrose de la cheville est rarement détectée au premier stade, car les symptômes de la douleur au cours de cette période sont légers et peuvent être facilement attribués à des causes telles que fatigue, entorse légère, etc.

  • Après le repos, la douleur diminue généralement, ce qui calme également
  • Certains œdèmes du pied sont attribués à tort soit à une insuffisance rénale, soit à des problèmes de mauvaise circulation sanguine.

Déterminer la pathologie, quand elle est au premier degré, n’est possible qu’à l’aide d’une radiographie.

  • déformation de la plaque cartilagineuse - elle peut se stratifier, avoir une structure lâche et écailleuse
  • léger épaississement de l'os en dessous
  • accumulation de liquide intra-articulaire et réduction de l'espace entre les articulations

L'accumulation de fluide se produit en raison de la friction croissante entre les articulations. Cette synovite est une sorte de défense commune.

Deuxième degré

Au deuxième degré, les symptômes douloureux et les déformations progressent, ainsi que la synovite:

  • La douleur de départ (après le début du mouvement) dure plus longtemps
  • Flexion du pied, sa rotation devient limitée
  • Les os latéraux du pied font saillie et se gonflent
  • A ce stade, lors de la marche ou du déplacement du pied, il existe un resserrement sourd: il est dû à une carence en acide hyaluronique dans le liquide intra-articulaire. Le liquide est épuisé, se transforme presque en eau ordinaire et peut disparaître progressivement. Les joints sont mal lubrifiés, ce qui entraîne leur destruction encore plus grande.
  • Sur la surface du cartilage, on diagnostique des rayons X
    • plusieurs sites "nus"
    • morceaux individuels de cartilage dans la capsule articulaire
    • commencer la germination de calcium
    • espace interarticulaire fortement réduit

Troisième degré

L'arthrose de l'articulation de la cheville du troisième degré est cliniquement prononcée:

  • Les symptômes de la douleur sont observés presque constamment, même lorsque le pied est au repos
  • La cheville est déformée à la limite:
    • Saillies à pied
    • Il est courbé par rapport à la jambe (courbure causée par l'ossification de la cheville)
  • Il y a une limitation presque complète de la mobilité: il est impossible de faire pivoter la cheville ou de la plier
  • Sur la radiographie:
    • L'écart entre les joints est presque fermé.
    • Cartilage hyalin complètement détruit et remplacé par les ostéophytes
    • Tous les ligaments et tendons sont également calcinés et déformés.

Traitement de l'arthrose de la cheville

Le traitement de telles pathologies est toujours difficile:

    Il est possible de guérir la maladie uniquement à la première étape, car en outre, vous ne pouvez atténuer que les symptômes et ralentir le processus.

Un traitement bien étudié peut conduire à une très longue rémission et à un rééquilibrage de l'arthrose pour toujours au second stade.

  • Troisièmement, hélas, on ne peut empêcher l’arthrite de se prendre entièrement au piège, au détriment de l’exercice constant, de la thérapie physique et de la nutrition.
  • Le traitement conservateur complet de l'arthrose de la cheville vise à soulager la douleur (période aiguë) et à rétablir ensuite la mobilité de la cheville (période subaiguë):

    En période aiguë, lorsque la douleur est associée à un gonflement, des injections intra-articulaires d'hormones (hydrocortisone, kenalog, diprospana) sont généralement utilisées.

    • La cheville les premiers jours peut être fixée avec un bandage élastique ou une orthèse spéciale.
    • Le NPV pour l'arthrose de la cheville est rarement utilisé, uniquement en cas de douleur chronique intolérable, puis pendant une courte période, jusqu'à ce que la douleur disparaisse

    En période subaiguë, ils procèdent à la restauration du cartilage lui-même et à la mobilité de l'articulation:

      Les chondroprotecteurs contenant de la glucosamine ou du sulfate de chondroïtine sont ingérés:

    Alflutop, Rumalon, Struktum, Hondrolon, etc. Ces préparations ne sont efficaces qu’au premier ou au deuxième stade d’arthrose. Vous pouvez également vous frotter la cheville avec une pommade de chondroïtine.

  • Les injections sont faites directement dans l'articulation avec des préparations d'acide hyaluronique:
    Ostenil, Giastat, Synvisk, Fermatron
  • Autres médicaments nécessaires (à la fois internes et externes), régulant la circulation sanguine et l'état des parois des vaisseaux sanguins:
    Pentoxifylline, Trental, Detralex, Onguent de Troxevasin
  • L'arthrose de la cheville, en raison de son emplacement superficiel, répond très bien au traitement de physiothérapie:
    • Thérapie Laser et Magnétique
    • Thérapie thermique (ozokérite, terre, paraffine)
    • Compresses profondément pénétrantes de bile, Dimexidum et bischofite
  • La gymnastique thérapeutique est le remède le plus important dans la lutte contre l'arthrose en général, sans parler de la cheville.
    (À propos de la thérapie par l'exercice sera discuté dans un article séparé)

    La thérapie manuelle, si elle est correctement associée à la thérapie par l'exercice, vous permet de prévenir les contractures lors d'une arthrose normale et post-traumatique et d'augmenter l'amplitude des mouvements.

    Traitement à vie

    Tout traitement prend fin tôt ou tard, mais le travail sur les articulations devra se poursuivre tout au long de la vie. Il n'y a rien de compliqué, semble-t-il. Juste besoin de:

    • bonne nutrition
    • gymnastique quotidienne
    • remèdes populaires
    • activité, humeur, air pur
    • repos et sommeil normaux

    Malheureusement, notre paresse, notre agilité, notre incrédulité font souvent de ces choses simples un seuil insurmontable. Mais ils pourraient aider beaucoup à éviter une intervention chirurgicale, ce qui ne donne aucune garantie.

    Vidéo: Pied plat et arthrose de la cheville

    L'articulation de la cheville est la connexion du talus du pied aux os de la jambe. L'articulation fournit l'extension arrière et plantaire - la flexion du pied et ses mouvements latéraux. Le travail normal de l'articulation de la cheville est une garantie d'activité motrice normale. Mais il ressent les effets de la masse du corps humain. Si une personne souffre de surcharge pondérale, la charge sur l'articulation de la cheville augmente, sa «surcharge» peut survenir et, par conséquent, la déformation de l'articulation et la survenue d'une arthrose se produisent.

    En tant que cause de l’arthrose, il n’ya pas seulement une congestion, mais également la présence d’une hernie de disques intervertébraux ou de nerfs pincés. Les troubles de la colonne vertébrale entraînent des modifications néfastes de la jambe et du pied.

    L'arthrose peut se développer à la suite d'une blessure. Il s'agit d'une arthrose traumatique de la cheville. Surtout souvent, cela se produit dans le cas où la blessure est ignorée, pas traitée du tout ou pas traitée.

    La plus grosse charge est située dans l'articulation de la cheville.

    D'autres causes de la maladie sont connues:

    • les troubles métaboliques (diabète, goutte, etc.), à la suite desquels la déposition de sels et d'autres éléments, conduisant à une inflammation des tissus autour de l'articulation et à sa destruction;
    • l'arthrite et d'autres processus inflammatoires qui se produisent dans les tissus du corps.

    Symptômes de la maladie

    Les principaux symptômes de l'arthrose comprennent:

    • douleurs qui augmentent avec l'exercice;
    • craquement dans les articulations, cliquetis, craquement;
    • «Douleurs de départ», c'est-à-dire apparaissant au début du mouvement après un état de repos long ou bref;
    • mobilité ou raideur limitée lors des déplacements;
    • courbure de l'axe du tibia (il peut prendre la forme d'un X ou d'un O);
    • subluxations fréquentes;
    • atrophie musculaire adjacente au blessé;
    • gonflement des articulations;
    • les pieds peuvent être chauds.

    Inconfort dans cette maladie

    L'arthrose post-traumatique de l'articulation de la cheville est également caractérisée par de la fatigue et de la douleur lors d'une activité physique.

    Traitement: caractéristiques générales

    1. Réduction de la douleur;
    2. Élimination de l'inflammation locale;
    3. Régénération du tissu cartilagineux;
    4. Récupération de l'activité motrice;
    5. Métabolisme amélioré.

    Toutes les méthodes de traitement existantes peuvent être attribuées à la forme conservatrice ou opérationnelle.

    Ainsi, le traitement conservateur est:

    • les médicaments;
    • physiothérapie;
    • exercice thérapeutique;
    • massage

    Le traitement de l'arthrose de la cheville peut être utilisé en médecine traditionnelle.

    Des médicaments

    Les médicaments utilisés dans le traitement de l'arthrose peuvent être divisés en deux groupes:

    • médicaments à action lente;
    • médicaments à action rapide.

    Ils diffèrent dans la façon dont ils affectent la maladie.

    Médicaments à action rapide

    Les médicaments à action rapide sont utilisés pour réduire la douleur à la cheville. En revanche, les médicaments à action lente sont utilisés pour prévenir la progression de la maladie.

    Les médicaments qui atténuent la douleur causée par une arthrose déformante appartiennent à la classe des anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l'ibuprofène, le diclofénac, le naproxène, l'acéclofénac, l'acétaminophène, le nimésudide et d'autres. Tous sont bien engourdis, ce qui facilite l'état du patient. Mais ces fonds ont des inconvénients. Ainsi, les médicaments non stéroïdiens affectent négativement la muqueuse gastrique, il est possible qu’à cause d’eux une gastrite se développe. Dans certains cas, avec l'utilisation prolongée de médicaments peuvent développer un ulcère, mal traitable.

    Ainsi, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ne peuvent être pris que de façon succincte, selon les directives du médecin traitant. Cette recommandation devrait être suivie par toutes les personnes atteintes de la maladie, en particulier les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies du tractus gastro-intestinal.

    Médicaments à action lente

    Ils sont utilisés dans le traitement de l'arthrose de la cheville, non pas pour réduire la douleur, mais pour restaurer les tissus cartilagineux. Les médicaments à action lente éliminent la cause de la maladie, et pas seulement ses manifestations externes. Ils s'appellent des chondroprotecteurs.

    Le sulfate de chondroïtine, l'acide hyaluronique et la glucosamine agissent comme ingrédients actifs des médicaments. Ils sont combinés de différentes manières dans des chondroprotecteurs tels que le téraflexe, l'arthrose, l'arthrodarine, l'alflutop, le struktum et autres.

    Pourquoi les chondroprotecteurs sont-ils utilisés activement pour traiter l'arthrose? Le fait est que les substances actives sont des analogues des composants du tissu cartilagineux. Cela leur permet de devenir un matériau de construction pour le cartilage. Ils sont introduits dans le corps, le matériel de réparation du cartilage grossit, la synthèse du cartilage est accélérée et le développement de la maladie, au contraire, ralentit.

    Les chondroprotecteurs présentent les caractéristiques suivantes:

    • l'effet de leur utilisation se produit pas moins de 3 mois. La durée du traitement lui-même dure en général environ un an, dans certains cas, plusieurs années. Donc, vous devez être patient.
    • ils ne sont efficaces que dans les premier et deuxième degrés d'arthrose, c'est-à-dire lorsque le cartilage des articulations est toujours présent.

    Les préparations à action lente et rapide ne sont prescrites que par un médecin.

    Physiothérapie et massage

    La physiothérapie et les massages sont des éléments essentiels du traitement complexe de l'arthrose. Il est assez souvent possible de rencontrer une telle déclaration, malgré le fait que dans la pratique médicale, il n’existe pas de consensus sur l’efficacité de ces traitements. Néanmoins, la magnétothérapie et l’électrophorèse au glucocorticoïde de paraffine renforcent l’effet des médicaments et sont idéales pour éliminer l’œdème et soulager l’inflammation du pied. La magnétothérapie et l'électrophorèse sont utilisées dans la phase de rémission des processus d'arthrose. L'effet positif obtenu à partir de ces variantes d'interventions physiothérapeutiques peut et devrait être consolidé pendant la période de traitement en sanatorium.

    Le massage est très utile pour les articulations.

    Une autre méthode non moins efficace de traitement de l'arthrose est le massage, non seulement de l'articulation blessée, mais également des pieds, des cuisses et des jambes. Pourquoi Renforcer les muscles de la jambe et du pied est la clé pour renforcer tout l'appareil ligamentaire de l'articulation de la cheville. Le massage s'effectue dans la direction ascendante, c'est-à-dire que les mouvements de massage sont d'abord effectués sur les orteils, puis sur le pied lui-même, l'articulation de la cheville, la jambe et la cuisse. Chaque séance de massage dure 15-20 minutes. La durée du traitement est de 2 semaines. Recommander à répéter le cours 2-3 fois.

    Physiothérapie

    La physiothérapie est indiquée pour différents types d'arthrose: arthrose post-traumatique déformante de la cheville. Mais surtout significatif en post-traumatique. La plupart des blessures à la cheville les terminent, mais surtout celles qui nécessitent une immobilisation avec des pneus, un plâtre, un appareil Ilizarov. Dans ce cas, la tâche principale de la thérapie par l’exercice est de restituer le tonus musculaire perdu et de reprendre l’activité motrice.

    Au début, la charge exercée sur l'articulation de la cheville pendant la thérapie par l'exercice est minimale. Les exercices sont effectués en supination: mouvements circulaires du pied, adduction-abduction du pied. En outre, les exercices sont effectués en position assise, sans lever les talons du sol, par exemple, des mouvements du pied et des mouvements sont effectués. Le complexe de mouvements le plus approprié est développé par un spécialiste en thérapie par l'exercice.

    Laisse moi me présenter. Je m'appelle Vasily. Je travaille comme masseur et chiropraticien depuis plus de 8 ans. Je pense être un professionnel dans mon domaine et je souhaite aider tous les visiteurs du site à résoudre leurs problèmes. Toutes les données du site ont été collectées et traitées avec soin pour fournir toutes les informations requises sous une forme accessible. Avant l'utilisation décrite sur le site est toujours nécessaire, la consultation OBLIGATOIRE avec votre spécialiste.