Arthrite infectieuse

La goutte

L'arthrite infectieuse (septique, pyogénique) est une lésion infectieuse-inflammatoire des articulations qui entraîne leur destruction progressive. Il survient chez les personnes de tout âge, mais le plus souvent, il affecte les enfants et les personnes de plus de 60 ans. La médecine moderne offre de nombreuses méthodes de traitement de cette maladie, mais malgré leur diversité et leur efficacité, l’infection cause à un patient sur trois des dommages irréversibles aux articulations, entraînant la perte de toutes leurs fonctions.

Étiologie et classification de la maladie

La cause du développement de l'arthrite infectieuse est une infection fongique, virale ou bactérienne qui pénètre dans l'articulation à prédominance hématogène (par le sang) ou lymphogène (par la lymphe) et qui se retrouve dans le liquide synovial. Dans certains cas, l'infection se produit pendant la chirurgie, avec des plaies ouvertes, des blessures, ainsi que pendant la migration de microorganismes pathogènes provenant de foyers d'ostéomyélite adjacents aux articulations.

En fonction de l'étiologie (agent causal de l'infection), l'arthrite infectieuse peut être:

Chez les enfants, l'arthrite infectieuse se développe le plus souvent dans le contexte d'une infection gonococcique transmise à l'enfant par la mère pendant la grossesse ou pénétrant dans le corps par un cathéter. Chez l'adulte, les agents responsables sont le staphylocoque, le bacille de l'hémophile, les streptocoques, les parvovirus ou le Mycobacterium tuberculosis. Selon les statistiques, les personnes âgées sont infectées par la salmonelle et les pseudomonades.

Lorsque l'agent pathogène pénètre immédiatement dans les tissus articulaires, les médecins diagnostiquent une arthrite primitive et si l'inflammation se propage à partir des tissus environnants, elle est secondaire.

Les médecins ont classé l'arthrite post-traumatique et allergique-allergique dans un groupe distinct, car ces états se caractérisent par des symptômes à court terme et ne s'accompagnent pas d'une déformation des articulations. Les raisons du développement de l'arthrite allergique infectieuse, pas bien comprise, mais les scientifiques suggèrent que cela se produit en réponse à une infection qui affecte le nasopharynx (c'est pourquoi on l'appelle parfois post-angineux) et survient surtout chez les enfants.

Groupe de risque

Selon les statistiques médicales, l'arthrite infectieuse survient dans la plupart des cas chez les hommes et les femmes atteints de gonorrhée, mais également chez ceux qui souffrent d'arthrite rhumatoïde, d'oncologie, de VIH ou de sida, de diabète, de lupus érythémateux, de drépanocytose et ceux qui souffrent de toxicomanie ou d'alcoolisme, reçoivent des injections intra-articulaires ou suivent un traitement à base de médicaments hormonaux.

Le tableau clinique de la maladie

Étant donné que divers micro-organismes peuvent être à l’origine du développement d’un processus inflammatoire infectieux au niveau des articulations, les symptômes de la maladie peuvent également être de nature différente.

Les signes communs de la maladie incluent:

  • douleur intense dans l'articulation touchée, aggravée par le mouvement;
  • symptômes d'intoxication grave du corps (fièvre, nausée, mal de tête);
  • gonflement, gonflement prononcé de l'articulation touchée, un changement notable de son contour;
  • rougeur et sécheresse de la peau près de la zone touchée (elle peut être chaude au toucher);
  • apparition soudaine de la maladie (habituellement, une douleur articulaire aiguë devient le premier symptôme de la maladie).

La maladie affecte principalement les articulations des membres inférieurs (genou, cheville, hanche) et les mains. Chez les personnes âgées, les symptômes peuvent être moins prononcés. Les médecins commencent donc le traitement tardivement et les articulations sont détruites.

L’arthrite infectieuse liée à l’étiologie des gonocoques se caractérise par l’apparition d’un grand nombre d’éruptions cutanées (pétéchies, papules, pustules) sur la peau et les muqueuses et par des douleurs articulaires migratoires (les symptômes d’une infection urogénitale peuvent être totalement absents). Les gonocoques affectent principalement les articulations des mains, des jambes et des genoux.

Il est également intéressant de parler de l'arthrite tuberculeuse, qui est lente (cachée), et son danger réside dans le fait qu'elle peut masquer d'autres maladies pendant longtemps. Les signes prédominants du développement de la maladie comprennent la douleur (douleur), la fièvre, la transpiration, l’atrophie musculaire, des déformations des articulations sont possibles.

L'arthrite infectieuse-allergique se caractérise par une augmentation rapide de la température corporelle jusqu'à subfebrile et par l'apparition d'une éruption allergique près de l'articulation touchée, dont la déformation est absente. Reconnaître les symptômes de cette maladie est assez difficile et le tableau clinique est compliqué par le fait que l'inflammation peut périodiquement s'atténuer puis réapparaître. La composition et la viscosité du liquide articulaire ne changent pas. Si vous faites un test sanguin clinique, vous remarquerez une augmentation du contenu en leucocytes et en anticorps anti-streptocoques. En ce qui concerne le développement de l'arthrite allergique infectieuse chez les enfants, les parents devraient être avertis du refus de l'enfant de manger et de sa nervosité, des plaintes constantes de douleur aux bras et des jambes, une boiterie soudaine.

Diagnostic de la maladie

Il est nécessaire de diagnostiquer l'arthrite infectieuse dès que possible, car plus le traitement de la maladie commence tôt, plus le patient a de chances que les fonctions articulaires soient rétablies. Le diagnostic commence par la prise de liquide articulaire pour analyse de la présence d'une microflore pathogène (chez les personnes malades, le liquide est trouble et contient des inclusions purulentes). Lors de la détection de micro-organismes pathogènes, les spécialistes effectuent une série de tests afin de déterminer l'agent pathogène (respectivement, le traitement de chaque patient sera individuel). Si les méthodes de recherche en laboratoire ne permettent pas d'identifier l'agent responsable, les spécialistes peuvent également effectuer une biopsie, des analyses de sang et d'urine.

Une étude radiologique des articulations au début du développement de la maladie n'a aucun effet. Elle est donc effectuée au plus tôt 10 à 14 jours après l'apparition des premiers signes d'inflammation. Les médecins font le diagnostic d'arthrite infectieuse et allergique après avoir exclu des maladies similaires, cette maladie est la plus difficile à diagnostiquer.

Comment traiter?

L’arthrite est traitée de manière permanente, car l’articulation touchée doit être complètement immobilisée en position de flexion pendant 1 à 2 semaines et, en outre, à mesure que son état s'améliore, le médecin doit participer au développement de l'articulation immobilisée.

Le traitement repose sur les antibiotiques, qui sont prescrits après la détermination de l'agent pathogène (le plus souvent, des pénicillines ou des céphalosporines sont utilisées pour traiter une inflammation infectieuse). La durée du traitement est déterminée par le médecin, en moyenne, entre 3 et 6 semaines. En cas d'infection virale ou fongique, des médicaments antimycosiques et antiviraux sont prescrits au patient.

Après avoir arrêté les signes aigus d’inflammation, le médecin prescrit un traitement supplémentaire sous forme de drainage articulaire quotidien (aspiration de pus), de balnéothérapie (traitement par la boue) et de massage prophylactique.

L'effet positif du traitement devient perceptible après une semaine, mais il doit être poursuivi jusqu'à la mort de tous les agents pathogènes. Si, après deux ou trois semaines de traitement régulier, le patient ne commence pas à se sentir mieux, les médecins auront recours à un drainage chirurgical. Des analgésiques sont prescrits pour le soulagement de la douleur.

Il faut dire que l'arthrite infectieuse chez les enfants, touchant les articulations de la hanche, provoque rarement la destruction de la zone de croissance et s'accompagne du développement d'une insuffisance respiratoire. C'est pourquoi son traitement doit être instauré dès que possible.

L'arthrite infectieuse est une maladie grave qui nécessite des soins médicaux immédiats et un traitement. Avec le traitement médicamenteux prescrit en temps voulu, la maladie disparaît sans destruction du tissu articulaire, mais la déformation persiste chez 30% des patients.

Arthrite infectieuse

Qu'est-ce que l'arthrite infectieuse?

Tout organisme est un système biologique ouvert. Cela signifie qu’il interagit constamment avec l’environnement, ce qui a un effet différent sur les moyens de subsistance de l’individu: bénéfique ou négatif. L'invasion d'agents pathogènes infectieux perturbe le fonctionnement de tous les systèmes organiques et mobilise les mécanismes de défense.

L'arthrite infectieuse est un processus inflammatoire dans les articulations provoqué par l'entrée d'agents pathogènes infectieux dans le corps. Sinon, ce type d'arthrite s'appelle purulente, pyogène (provoquant la formation de pus) ou septique. Au stade initial, le pus dans le liquide synovial peut être absent. L'infection par des microbes peut être locale et limitée à une articulation ou à une maladie commune. La sepsie est une infection sanguine courante.

Selon le lieu, on distingue les types d'arthrite suivants:

arthrite du métatarse ou du tarse;

acromio-claviculaire et sterno-claviculaire;

arthrite infectieuse des doigts, des mains ou des pieds.

Les micro-organismes présents dans le liquide synovial (nombre de leucocytes 10-100x109 / l, plus de 90% des neutrophiles), le sang (leucocytose, augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes), les expectorations, le liquide céphalo-rachidien, le maculage des organes génitaux ou de l'urine sont détectés à l'aide de tests de laboratoire. La coloration de Gram est utilisée pour l'analyse. Cette méthode de recherche implique l'identification de microorganismes à Gram positif (colorés) et à Gram négatif, en fonction de leur réponse à une solution particulière.

Tests de diagnostic spéciaux:

radiographie en deux projections;

biopsie (excision) d'un morceau de tissu synovial;

Tests de réaction de Wright et test de Burne;

tomodensitométrie - visualisation de tissu osseux séquestré. Séquestration - tissu osseux mort;

Le principal danger de l'arthrite bactérienne infectieuse est la destruction très rapide des tissus articulaires.

Statistiques d'incidence: L'arthrite infectieuse gonococcique survient chez 0,6 à 3% des femmes et 0,1 à 0,7% des hommes atteints de gonorrhée. Âge dominant: jusqu'à 40 ans et après 60 ans. Chez 25 à 50% des patients présentant une dissémination gonococcique, une mono ou une oligoarthrite survient. Dans ce dernier cas, seules deux ou trois articulations sont touchées. Chez les nouveau-nés, l'arthrite infectieuse se développe lorsque le gonocoque d'une mère souffrant de gonorrhée pénètre dans leur sang. Dans environ 70% des cas d'arthrite infectieuse, il est possible d'éviter une destruction irréversible des articulations.

Si le processus inflammatoire ne peut pas être arrêté assez rapidement, des complications de l'arthrite infectieuse surviennent:

ankylose - la fusion des surfaces articulaires;

arthrose due à des lésions du tissu cartilagineux;

spondylarthrite - inflammation de la colonne vertébrale;

raccourcissement du membre en raison d'une violation de la zone de croissance osseuse chez les enfants;

ostéochondrite - processus inflammatoire dans les tissus osseux et cartilagineux;

choc septique, provoquant le syndrome de défaillance multiviscérale.

Si vous ne prenez pas de mesures d'urgence pour lutter contre l'infection, vous risquez la mort. L'arthrite infectieuse peut également survenir chez les enfants. Ils sont en forme aiguë et nécessitent une intervention médicale d'urgence.

Symptômes de l'arthrite infectieuse

augmentation de la température corporelle au-dessus de 38% C (faible teneur);

frissons - sensation douloureuse de froid;

nausées et vomissements (principalement chez les enfants) comme signes d'intoxication;

douleurs musculaires;

mouvements limités du membre douloureux - raideur;

rougeur de la peau dans la région articulaire;

température locale élevée sur le site de l'infection;

accumulation dans l'épanchement articulaire - liquide des vaisseaux sanguins;

syndrome de périarthrite-dermatite: polyarthralgie migratoire, fièvre de type hépatique (febris hectica), tendosynovite et dermatite ("inflammation de la peau") - éruptions maculo-papuleuses ou vésiculaires, puis vésiculaires-pustulaires.

Si l'arthrite infectieuse est accompagnée d'une autre maladie, les symptômes seront plus larges. Dans la périarthrose, l'inflammation recouvre la capsule, les ligaments, les tendons et les muscles. L'arthralgie est une douleur articulaire volatile. Tendosinovitis est une inflammation de la muqueuse synoviale du tendon. Papule est traduit par "nodule". Ce sont de petites bosses sur la peau. Une vésicule est un flacon contenant un liquide. Pustula - l'élément principal de l'éruption cutanée.

La particularité de l'arthrite infectieuse est sa soudaineté et sa progression rapide. Il est impossible de diagnostiquer avec précision l'agent responsable de l'inflammation des articulations sans recherches supplémentaires. Son complexe de symptômes est trop similaire aux signes d'autres maladies. Ceux-ci comprennent la goutte, le rhumatisme articulaire aigu, la borréliose et certaines autres pathologies.

Causes de l'arthrite infectieuse

Les causes suivantes d'arthrite infectieuse sont distinguées:

la pénétration du logiciel malveillant à travers la peau endommagée à la suite d'une ponction, d'une intervention chirurgicale ou d'une blessure (contusion, brûlure, blessure, etc.) - arthrite primaire;

transfert de pathogène avec la lymphe ou le sang, c.-à-d. arthrite secondaire secondaire hématogène.

Toute inflammation pose un danger pour tout le corps.

Les produits du processus inflammatoire se propagent facilement à d'autres organes. Facteurs de risque d'inflammation des articulations septiques:

La gonorrhée est une maladie sexuellement transmissible qui affecte les voies urinaires.

la furonculose, accompagnée de l'apparition de furoncles;

abcès périamygdalien pour les amygdales;

maux de gorge - inflammation de la membrane muqueuse de la gorge;

scarlatine (surtout dans l'enfance);

inflammation de l'oreille moyenne;

endocardite infectieuse - inflammation de la paroi interne du cœur - endocarde;

diabète sucré - maladie endocrinienne due à un déficit en insuline;

carie - destruction des tissus dentaires;

hypogammaglobulinémie - déficit en protéines;

Types d'agents pathogènes infectieux:

Bactérie Haemophilus - Haemophilius influencae;

bactéries à Gram négatif, par exemple Pseudomonas ou Salmonella - Salmonella.

staphylocoque épidermique - Staphylococcus epidermidis.

streptocoque β-hémolytique du groupe A - Streptococcus pyogenes - activé dans la flore à Gram positif;

streptocoques d'autres groupes.

Parasites - agents pathogènes des maladies suivantes:

strongyloïdose - diarrhée de Kokhinkha;

dracunculose - maladie de Rishta;

ankylostome - éruption de mineur, gale terrestre ou chlorose égyptienne;

la filariose, y compris la wucherériase, la brughose et l’onchocercose;

loaosis causant une tumeur calabar.

Ainsi, les principaux types d'arthrite infectieuse bactérienne, en fonction de l'étiologie - les causes de son apparition:

os primaire tuberculeux ou forme synoviale primaire;

Borrelia ou Lyme (avec la maladie de Lyme);

La méthode de traitement, en fonction du type d'agent pathogène, varie légèrement, de sorte que les antibiotiques commencent à entrer immédiatement après la détection de l'inflammation. En fonction des résultats du diagnostic, l’évolution choisie peut être ajustée. Donc, en outre prescrit, par exemple, des médicaments antiparasitaires.

Traitement de l'arthrite infectieuse

Les principales mesures sont le soulagement de la douleur, l’antibiothérapie et la réduction de la fièvre. La douleur soulage les analgésiques et les attelles - immobilisation de l'articulation douloureuse.

Des antibiotiques et / ou des antifongiques au début du traitement sont administrés par voie intraveineuse ou directement dans l'articulation. Le pus est pompé à l'aide d'un drainage. Les antibiotiques sont utilisés pendant au moins deux semaines après la disparition des symptômes inflammatoires, mais ils sont pris par voie orale. Dans certains types d'arthrite infectieuse, des médicaments antiparasitaires sont également utilisés et des compresses sont appliquées sur la zone projetée de l'articulation touchée.

Le type et les combinaisons de médicaments sont déterminés par le type d’agent causal de l’arthrite:

Sel de benzylpénicilline sodique ou ceftriaxone (contre les gonocoques, les méningocoques);

Céfalotine, vancomycine, clindamycine, naftsiline (staphylocoque);

Sel de benzylpénicilline sodique et vancomycine (streptocoques);

La gentamicine et, par exemple, l'ampicilline ou la zéporine (bactérie gram-négative);

Chloramphenicol - Levomycetin (microorganismes du genre Haemophilus).

S'il n'y a pas de dynamique positive, il est nécessaire de revoir la méthode de traitement. Peut-être que les médicaments sont inefficaces ou que leur posologie est mal choisie. À l’infection de l’articulation prothétique, il est indiqué de retirer la prothèse et de la remplacer par une nouvelle.

Les analgésiques sont prescrits dans une variété de:

Arthrite infectieuse: symptômes et traitement

L'arthrite infectieuse est une pathologie inflammatoire qui affecte les tissus articulaires, les organismes et les organes. La principale cause de la maladie est la pénétration de l'agent pathogène dans la cavité articulaire. La maladie affecte le plus souvent les membres, qui représentent la charge la plus importante.

Causes de la maladie

La maladie est directement liée aux infections virales ou fongiques, la pénétration dans le corps qui provoque des processus pathologiques. L'infection pénètre dans l'articulation par le flux sanguin et lymphatique. L'activité vitale des micro-organismes nuisibles s'accompagne de la libération de toxines, qui ont un effet dévastateur sur les tissus. Assez souvent, la maladie est une maladie secondaire qui se développe dans le contexte du foyer d'infection existant.

Pénétration de l'infection dans l'articulation

  • maladies infectieuses systémiques;
  • arthrite chronique;
  • blessures, interventions chirurgicales sur les articulations;
  • maladies du sang;
  • états d'immunodéficience;
  • oncologie;
  • fractures ouvertes;
  • abus de mauvaises habitudes, consommation de drogues;
  • injections intra-articulaires;
  • le diabète;
  • maladies systémiques du tissu conjonctif;
  • prendre des hormones.

Étiologie et types de maladie

Chez l'adulte, l'arthrite infectieuse présente certaines caractéristiques, on parle d'étiologie et de localisation des manifestations de la maladie.

Au cours des interventions chirurgicales, les streptocoques et les staphylocoques situés sur la peau pénètrent dans l'organisme et provoquent un processus inflammatoire entraînant l'apparition d'une arthrite post-streptococcique. L'arthrite infectieuse se produit sur le fond de dommages à l'organisme par des infections des organes du système reproducteur, tractus gastro-intestinal. La maladie est également activée en raison de l'activation de virus et de champignons qui se multiplient dans le contexte d'une immunité affaiblie.

Septique

L'arthrite bactérienne septique se produit lors de la pénétration dans les tissus articulaires de Staphylococcus aureus, Streptococcus, Gonococcus. La maladie affecte le plus souvent l'articulation du genou ou de la hanche. La forme se caractérise par un début aigu, accompagné d'un syndrome douloureux intense, un processus inflammatoire.

Pyogénique

Il se produit sur le fond de la défaite du corps par les infections, souffrent le plus souvent de grosses articulations. Les principaux agents pathogènes sont considérés comme la dysenterie, la syphilis, la tuberculose, la gonorrhée, la brucellose.

La maladie est caractérisée par un cours aigu, le patient souffre de douleur intense, diminution de la motricité de l'articulation. Contre l'inflammation purulente, la destruction des tissus articulaires se produit.

Virale

L'arthrite virale (réactif, parvovirus) est souvent due à la pénétration d'une infection virale dans le corps, ce qui peut se produire à n'importe quel stade de l'évolution de la maladie primaire. Il se développe après le transfert de maladies telles que la rougeole, le VIH, l’herpès, l’étiologie virale de l’hépatite. Il faut garder à l'esprit que la forme infectieuse de la maladie peut se développer chez les enfants vaccinés contre la coqueluche et la rubéole.

La manifestation de l'arthrite virale

Fongique

L'arthrite fongique se développe à la suite de l'entrée d'infections fongiques dans le corps, notamment l'histoplasmose, l'aspergillose, la candidose, la sporotrichose, etc. La nature de l'évolution de la maladie diffère selon l'agent pathogène. Le processus pathologique primaire commence dans les tissus osseux et s'accompagne de la formation d'ulcères, de fistules dans des tissus rapprochés.

Forme fongique d'arthrite des articulations

Tableau clinique de la maladie

Le mécanisme de développement de la maladie est activé après la pénétration de pathogènes dans la cavité articulaire. Chez les nouveau-nés, la maladie est transmise par la mère pendant le développement du fœtus. Après la guérison de la maladie sous-jacente, on observe souvent une arthrite post-infectieuse, dont les symptômes sont les mêmes.

Les principaux signes de la maladie comprennent:

  • douleur - les sensations douloureuses sont considérées comme une raison pour demander de l'aide médicale;
  • augmentation de la température corporelle totale - observée pendant plusieurs jours dans les premiers stades de la maladie;
  • fièvre, frissons;
  • gonflement de la zone cutanée située au-dessus de l'articulation, ce qui est considéré comme un signe du processus inflammatoire, la saillie sur le corps est bien visualisée, ce qui est un signe d'un processus inflammatoire actif à l'intérieur des tissus.
En pathologie, le patient souffre constamment.

La maladie est un risque accru pour les enfants, aux symptômes énumérés avec l'arthrite septique, des vomissements, des nausées. La maladie se caractérise par son évolution rapide, menace de détruire le cartilage et les os et représente une menace pour la santé et la vie des enfants.

Le tableau clinique de l'arthrite diffère quelque peu selon la forme, l'agent pathogène, le degré de lésion des tissus articulaires. La forme virale s'accompagne de rougissement de la peau et de douleurs des ganglions lymphatiques rapprochés. L'arthrite fongique se caractérise par des symptômes bénins et le processus pathologique se développe lentement.

Diagnostics

Si les premiers symptômes apparaissent, consultez un médecin. Le médecin examinera et interrogera le patient. Les méthodes de diagnostic aideront à établir un diagnostic précis. L'objectif est de différencier la forme infectieuse de l'arthrite des autres.

Laboratoire (analyses)

La principale méthode de diagnostic est la ponction de l'articulation touchée, elle peut être utilisée pour identifier l'agent infectieux. En cas d'arthrite infectieuse des articulations, des analyses générales et biochimiques du sang, de l'urine et des matières fécales sont effectuées.

Le patient doit subir un examen complet.

Instrumentale

La méthode principale pour diagnostiquer l'arthrite est la radiographie. La procédure permet d'établir l'étendue des lésions tissulaires, la présence d'épanchement intra-articulaire, etc. Les ultrasons, la tomodensitométrie, l'IRM sont utilisés comme méthodes auxiliaires.

Méthodes de traitement

Le traitement doit être instauré le plus tôt possible pour prévenir les dommages irréversibles aux tissus articulaires et le développement de complications.

Le traitement est effectué dans des conditions stationnaires, l'articulation touchée doit être immobilisée pendant plusieurs semaines. L’efficacité de la thérapie n’est obtenue que dans la condition d’une approche intégrée. La première étape consiste à prendre des médicaments, après quoi une physiothérapie est prescrite. Parfois, afin d'empêcher les mouvements, l'immobilisation de l'articulation touchée est indiquée.

Traitement de la toxicomanie

Quand un traitement est prescrit:

  1. Antibiotiques à large spectre. Le médecin prescrit une administration intraveineuse et intra-articulaire de médicaments - "Cefotaxime", "Cefuroxime", "Vancomycine", "Minocycline", "Gentamicine", "Oksatsilline". Après une antibiothérapie injectable, les patients sont transférés sous forme de comprimés.
  2. Les chondroprotecteurs aident à ralentir la destruction des tissus cartilagineux - «Rumalon», «Fermatron», «Teraflex», «Artradol», «Alflutop», «Khondrovit».
  3. AINS qui aident à soulager l'inflammation - Ibuprofen, Celecoxib, Nimesulide, Naproxen, Movalis, Meloxicam, Etodolac.
  4. Moyens pour éliminer la dysbiose contre l'utilisation d'antibiotiques - "Linex", "Acipol", "Bifidumbacterin", "Bifiform", "Narine Forte".

Traitement chirurgical

En l'absence d'effet du traitement médicamenteux et du traitement conservateur en général, un traitement chirurgical est prescrit.

L'intervention chirurgicale est indiquée pour les lésions diagnostiquées de l'articulation de la hanche, l'ostéomyélite vertébrale et les autres conséquences graves de la maladie. Dans ce cas, le drainage ouvert est affiché (s'il n'est pas possible de le fermer).

Pour les lésions complexes des tissus osseux et cartilagineux, une chirurgie reconstructive est réalisée, une guérison complète de l'infection est considérée comme une condition préalable.

Thérapie d'exercice de gymnastique thérapeutique

La thérapie physique est considérée comme l’un des éléments essentiels d’un traitement complexe. Le choix des exercices dépend de l'articulation touchée, le complexe est sélectionné par le médecin. La gymnastique n'est pas recommandée en présence de douleur, devrait commencer par une petite amplitude, puis l'augmenter progressivement.

Exercices avec un médecin

Physiothérapie

C'est une partie intégrante du traitement conservateur. Procédures efficaces:

  • irradiation ultraviolette - contribue à l'activation des processus métaboliques dans la zone touchée, la procédure réduit la douleur, active la circulation sanguine;
  • application de boue - la méthode aide à se débarrasser des inflammations résiduelles, active les processus métaboliques.
La physiothérapie peut être effectuée pour les adultes et les enfants.

La durée du traitement de physiothérapie est déterminée par le médecin, cela dépend en grande partie des caractéristiques individuelles de l'organisme.

Pouvoir

Les repas doivent être équilibrés, les aliments faibles en calories, nocifs, salés, poivrés et en conserve sont exclus. Il est recommandé de manger de la nourriture en petites portions 5 à 6 fois par jour et de boire 2 litres d'eau. Dans le régime alimentaire devrait inclure des salades de produits de légumes frais, baies, jus de fruits, poisson, huile de poisson, sarrasin.

Le patient doit boire suffisamment d’eau par jour.

Traitement folklorique

En présence de symptômes d'arthrite infectieuse, sous réserve de consultation avec votre médecin, un traitement populaire peut être effectué. Il convient de garder à l'esprit que les recettes traditionnelles permettent de réduire la gravité des symptômes pathologiques, mais ne permettent pas de guérir la maladie.

L'efficacité de la thérapie est obtenue que si l'utilisation d'un traitement médicamenteux.

Frotter et bains

  1. Remplissez le récipient de fleurs de châtaignier ou de sirène à 60%, rajoutez de la vodka et placez-le dans un endroit sombre pendant 20 jours. Mélange utilisé pour frotter les joints.
  2. Les feuilles de bouleau versent de l'eau bouillante, cuisent à feu doux, versent de l'eau froide. Le mélange utilisé pour traiter les petites articulations, les bras ou les jambes doit être immergé dans de l'eau.
En tant que méthode supplémentaire de thérapie, vous pouvez utiliser des remèdes populaires.

Infusions et décoctions

  1. 5 têtes d'ail émincées versez 0,5 litre de vodka, insistez pendant dix jours dans un endroit sombre. Boire avant chaque repas pendant 1 c. infusion.
  2. Faites bouillir 20 g de sureau dans 1 litre d'eau, buvez une décoction de 3 c. tous les jours

Des compresses

  1. Broyer les tubercules de pommes de terre végétalisées non pelées, les placer dans de l’eau, chauffer à 40 degrés. Imposer sur la zone touchée une couche de 2 cm, laisser reposer pendant la nuit. L'outil aide à se débarrasser de la douleur, la durée du traitement est d'une semaine.
  2. Appliquez de la gaze imbibée de jus d'ail sur le joint affecté.
Les compresses aideront à soulager l'inflammation.

Prévention des maladies

Le meilleur traitement est envisagé pour prévenir l'apparition de la polyarthrite rhumatoïde infectieuse. Mesures de prévention:

  • passage opportun des examens médicaux préventifs;
  • guérir les infections;
  • réorganisation régulière de la cavité buccale;
  • avoir réussi tous les tests, avoir consulté une femme pendant sa grossesse;
  • renforcement de l'immunité;
  • maintenir un mode de vie sain.

Arthrite infectieuse

L'arthrite infectieuse (pyogenèse, arthrite septique) est une maladie infectieuse complexe des articulations, accompagnée de fièvre, de douleurs, de frissons, d'une perte de mobilité des articulations blessées, de leur gonflement et de lésions.

Les personnes de tout âge sont sensibles à la maladie, y compris l'arthrite infectieuse chez les enfants. Chez l'adulte, la maladie affecte généralement les articulations du genou ou des mains. Chez certains patients, les symptômes de la maladie ne sont pas observés dans un, mais dans plusieurs articulations. L'arthrite infectieuse chez les enfants provoque souvent une polyarthrite et des lésions aux articulations du genou, des épaules et de la hanche.

Le groupe à haut risque comprend les catégories de personnes suivantes:

  • avec la polyarthrite rhumatoïde chronique;
  • injections intra-articulaires récentes;
  • chirurgie récente ou blessure aux articulations;
  • avec certains types de cancer;
  • avec orientation homosexuelle (risque accru d'arthrite gonococcique);
  • avec des infections systémiques (VIH, gonorrhée);
  • les diabétiques et les patients atteints d'anémie falciforme ou de lupus érythémateux disséminé;
  • avec alcool ou toxicomanie.

Causes de l'arthrite infectieuse

Les principales causes d'arthrite infectieuse sont les infections fongiques, virales ou bactériennes qui pénètrent dans l'articulation en même temps que le sang. En outre, l'agent pathogène peut pénétrer dans l'articulation par la chirurgie ou par d'autres moyens. La survenue du facteur maladie dépend de l'âge du patient. L'arthrite infectieuse chez les enfants qui viennent de naître est généralement causée par une infection gonococcique transmise à une enfant par une mère atteinte de gonorrhée. Les enfants peuvent également tomber malades à la suite de diverses procédures hospitalières, notamment du cathéter inséré.

Staphylococcus aureus ou haemophilius influencae agit comme un agent pathogène chez les enfants de moins de 2 ans. Chez les enfants plus âgés et les patients adultes, les streptocoques viridans et les streptocoques pyogènes peuvent également devenir pathogènes. Chez les personnes sexuellement actives, l’arthrite infectieuse est généralement causée par une infection à Neisseria gonorrhoeae. Les personnes âgées sont infectées par des bactéries à Gram négatif telles que Pseudomonas et Salmonella.

Symptômes de l'arthrite infectieuse

La plupart du temps, l'arthrite pyogène commence soudainement. Parfois, les symptômes de l'arthrite infectieuse augmentent au cours de plusieurs semaines. Ceci est accompagné d'un gonflement de l'articulation endommagée et d'une augmentation de sa douleur.

Le symptôme de l'arthrite infectieuse de l'articulation de la hanche est une douleur à l'aine, qui devient très perceptible lors de la marche. Dans la plupart des cas, la température corporelle du patient augmente, de la fièvre est ressentie. Chez les enfants, l'arthrite infectieuse provoque souvent des nausées et des vomissements.

Les symptômes locaux de l'arthrite infectieuse sont une douleur aiguë lors du mouvement, une douleur dans l'articulation, une modification de ses contours, un gonflement croissant, une altération de la motricité du membre, une augmentation de la température corporelle.

Complications de l'arthrite infectieuse

La maladie représente une menace directe non seulement pour la santé, mais également pour la vie du patient, car elle menace de détruire le cartilage osseux ou le choc septique, qui est essentiellement fatal. Ainsi, Staphylococcus aureus peut entraîner une destruction très rapide du cartilage, en quelques jours à peine. La destruction du tissu cartilagineux entraîne le déplacement des articulations osseuses.

Si l'infection est bactérienne, elle peut se propager aux tissus environnants et au sang, entraînant une infection du sang ou des abcès. La complication la plus courante de la maladie est l'arthrose.

Diagnostic de l'arthrite infectieuse

Un médecin ne peut poser un diagnostic correct qu'après avoir passé les tests de laboratoire appropriés, un examen minutieux de la fiche médicale et un examen approfondi du patient. Lors du diagnostic, il convient de noter que les symptômes de l'arthrite septique peuvent également se manifester dans d'autres maladies (rhumatisme articulaire aigu, goutte, borréliose, etc.).

Parfois, le médecin envoie le patient pour une consultation supplémentaire avec un rhumatologue et un orthopédiste afin d'éviter un diagnostic erroné.

Pour confirmer le diagnostic, le médecin prescrit les types d'études suivants:

  • ponction commune pour l'examen détaillé du liquide synovial;
  • biopsie et culture de tissu synovial autour de l'articulation;
  • cultures d'urine et de sang, ainsi que mucus du col utérin, etc.

Aux premiers stades de l'arthrite septique, le diagnostic matériel n'est pas efficace (les 10 à 14 premiers jours suivant l'infection).

Traitement de l'arthrite infectieuse

En règle générale, en cas d'arthrite infectieuse, les patients sont traités de manière permanente pendant un certain temps, en leur prescrivant des séances de médication et de physiothérapie pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois.

Si la maladie est détectée à un stade avancé et menace de graves violations, les médecins commencent immédiatement l'administration d'antibiotiques par voie intraveineuse. Et après avoir identifié l'agent responsable, le médecin prescrit un traitement adéquat de l'arthrite infectieuse.

Pour les infections virales, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits. Le traitement par antibiotiques par voie intraveineuse peut durer jusqu'à deux semaines, après quoi on prescrit au patient un long traitement par antibiotiques par voie orale.

Toute la période de traitement hospitalier du patient est sous la surveillance vigilante des médecins. Un patient prend un liquide synovial par jour pour l'analyse. Cela vous permet de déterminer l'efficacité du traitement. Puisque l'arthrite infectieuse s'accompagne souvent de fortes sensations douloureuses, des analgésiques sont prescrits au patient. Pour protéger les articulations des mouvements accidentels et soudains, le patient peut imposer une attelle.

Dans certains cas, la chirurgie sert à traiter l'arthrite infectieuse. Il est utilisé chez les patients pour lesquels l'antibiothérapie n'est pas efficace, ou dans les cas de lésions graves de la hanche ou d'autres articulations, pour lesquelles il est problématique de pratiquer une ponction. Le traitement chirurgical est également préférable dans les cas où l'arthrite infectieuse est provoquée par une plaie pénétrante ou par balle.

Si le patient a déjà subi de graves lésions au cartilage et aux os, une chirurgie réparatrice peut être utilisée. Cependant, une opération ne peut être effectuée que lorsque l'infection a complètement disparu du corps.

Après sa sortie de l'hôpital, il est recommandé au patient d'effectuer une série d'exercices physiques spéciaux favorisant une récupération plus rapide.

Pronostic de l'arthrite infectieuse

L'évolution favorable de la maladie dépend en grande partie de la rapidité avec laquelle un traitement adéquat de l'arthrite infectieuse a été instauré. Il convient de noter que dans environ 70% des cas, les patients parviennent à éviter une destruction irréversible des articulations, mais de nombreux patients développent des complications telles qu'une déformation partielle des articulations et de l'arthrose. Chez les enfants atteints d'arthrite septique de la hanche, une violation de la zone de croissance osseuse se produit souvent. Les causes les plus courantes de décès sont les défaillances respiratoires et le choc septique.

Arthrite infectieuse: causes, symptômes, diagnostic, traitement

L'arthrite infectieuse survient à tout âge, tandis que, à différents âges, il existe des caractéristiques spécifiques de la lésion et des agents pathogènes "préférés". Pour les adultes, les dommages aux articulations des mains ou des genoux qui subissent le stress le plus intense sont caractéristiques. Habituellement, une articulation est touchée, une polyarthrite survient chez seulement 1 patient sur 5. Les enfants sont plus susceptibles d’endommager plusieurs articulations, généralement les articulations du genou, de la hanche et de l’épaule.

L'arthrite infectieuse (septique, pyogénique) est une infection grave de l'articulation, qui se manifeste par une douleur intense, une hyperémie et un gonflement de l'articulation, accompagnée de symptômes généraux d'intoxication (forte fièvre, frissons, maux de tête). Il y a souvent une lésion simultanée de plusieurs articulations.

L'arthrite infectieuse peut être associée à l'entrée directe d'un agent pathogène dans l'articulation (arthrite infectieuse elle-même) ou se développer après l'infection en raison du dépôt de complexes immuns dans les tissus articulaires - arthrite post-infectieuse (par exemple, arthrite au cours d'une hépatite virale, chlamydiose, infection à méningocoque). L'arthrite réactive n'appartient pas aux maladies infectieuses car, bien qu'il existe un lien avec une infection spécifique, ni l'agent causal ni ses toxines dans la cavité articulaire ne sont détectés.

En fonction de la manière dont l'agent pathogène pénètre dans l'articulation, il existe une arthrite infectieuse primaire (l'agent pathogène pénètre immédiatement dans l'articulation) ou secondaire (l'agent pathogène est transférée d'une autre source d'infection dans le corps avec du sang ou de la lymphe). De plus, l’infection n’est pas toujours au centre de l’infection.

L'arthrite infectieuse est une maladie mortelle qui nécessite des soins médicaux d'urgence.

Causes (facteurs de risque) d'arthrite infectieuse

  • arthrite chronique de diverses origines (rhumatoïde, psoriasique, goutteuse et autres);
  • maladies infectieuses systémiques;
  • états d'immunodéficience primaire et secondaire (y compris infection par le VIH);
  • maladies oncologiques;
  • alcoolisme et toxicomanie;
  • injections intra-articulaires;
  • blessures ou chirurgie des articulations;
  • diabète sucré;
  • maladies systémiques du tissu conjonctif (lupus érythémateux disséminé et autres);
  • drépanocytose;
  • traitement avec des médicaments hormonaux, cytostatiques.

Étiologie et pathogenèse de l'arthrite infectieuse

Les causes d'arthrite infectieuse peuvent être des infections virales, bactériennes ou fongiques. En règle générale, l'agent pathogène pénètre dans l'articulation depuis un autre foyer d'infection (amygdalite chronique, maladies buccales, etc.) avec le sang ou la lymphe (arthrite infectieuse secondaire), moins souvent - il pénètre directement de l'extérieur à la suite d'injections intra-articulaires, de manipulations chirurgicales ou de traumatismes (arthrite primaire infectieuse). ).

L'étiologie peut varier selon les groupes d'âge. Par exemple, les nouveau-nés et les bébés sont plus susceptibles d’être infectés par la mère. Chez les enfants de moins de 2 ans, la maladie est souvent causée par un bacille de Hemophilus (Haemophilius influencae) ou un Staphylococcus aureus (Staphylococcus aureus). À un âge plus avancé, la maladie est généralement causée par Staphylococcus aureus, le streptocoque β-hémolytique du groupe A (Streptococcus pyogenes) et le Streptococcus viridans.

Pendant les opérations chirurgicales, l’infection se produit habituellement avec le staphylocoque épidermique (Staphylococcus epidermidis), qui appartient à la microflore opportuniste et qui peuplera normalement la peau. Chez l'adulte, l'arthrite peut souvent être causée par un gonocoque (Neisseria gonorrhoeae), qui est transmis sexuellement. À un âge avancé, l’arthrite peut souvent être causée par une microflore à Gram négatif (y compris Salmonella ou Pseudomonas bacilli).

Les particules virales peuvent causer des lésions articulaires chez les personnes de tout âge. Il s’agit le plus souvent de rubéole, oreillons, virus de l’hépatite B, parvovirus.

Mycobacterium tuberculosis et les infections fongiques entraînent généralement une arthrite infectieuse chronique. Une infection fongique survient chez les personnes présentant des déficiences importantes du système immunitaire.

Symptômes de l'arthrite infectieuse

  • soudain, très rarement - un début graduel (jusqu'à 2-3 semaines);
  • symptômes d'intoxication (température généralement supérieure à 38 ° C, frissons, douleur aux articulations et aux muscles, mal de tête, chez les enfants - nausées et vomissements);
  • un gonflement marqué de l'articulation touchée, qui augmente progressivement, provoque une modification des contours de l'articulation touchée;
  • douleur intense lors du déplacement (si l'articulation de la hanche est touchée - la douleur peut être localisée dans l'aine et aggravée lors d'une tentative de marche), au toucher;
  • restriction de mouvement, position forcée dans l'articulation;
  • il peut y avoir une augmentation locale de la température sur le joint affecté (le joint devient chaud au toucher);
  • rarement - implication dans le processus de petites articulations;
  • dans la vieillesse, les symptômes peuvent être «effacés».

Certains types d'arthrite infectieuse

Considérez le flux de l'arthrite infectieuse la plus commune de différentes étiologies.

Arthrite gonococcique

Se produit le plus souvent 2 à 4 semaines après le début des symptômes de la gonorrhée (urétrite aiguë du gonocoque). Si la maladie est accompagnée de prostatite, d'urétrite chronique ou de cystite, les lésions articulaires peuvent se développer beaucoup plus tard.

Le processus implique généralement une ou deux articulations, moins souvent un nombre plus important. La lésion des articulations du genou, de la cheville, du coude et du poignet, des articulations du métatarse et du tarse est caractéristique.

Le début est épicé. Douleur intense dans les articulations, phénomène d'exsudation. L'hyperhémie est la peau recouvrant l'articulation touchée. Il peut y avoir une douleur dans les talons due à une ostéopériostite du calcanéum, une bursite au talon, une achillobursite.

La maladie entraîne tôt le développement de l'atrophie musculaire, la destruction des os et du cartilage, l'ankylose.

Le diagnostic n'est pas difficile si vous soupçonnez l'heure de la gonorrhée.

Le traitement est associé au traitement de la maladie sous-jacente et à la nomination d'anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Arthrite tuberculeuse

Son apparition est associée à la dérive de Mycobacterium tuberculosis d'un autre foyer avec un flux lymphatique dans les extrémités articulaires des longs os tubulaires. Dans les lieux de "sédimentation" des micro-organismes, il se forme une ostéite qui subit une nécrose caséeuse avec formation d'un séquestrant (os mort) ou de sa percée dans la cavité articulaire ou à la surface de la peau.

Il existe des formes primitives osseuses et primitives synoviales de tuberculose articulaire. La lésion des articulations de la hanche, du genou, de la cheville et du poignet est caractéristique.

Elle progresse lentement, est dissimulée et peut longtemps être «dissimulée» sous d’autres maladies. La douleur peut ne pas être, ou il est inexprimé "douleur". Peu à peu, cela devient plus intense, il y a un gonflement local sur l'articulation touchée. Les symptômes généraux d'intoxication prévalent: faiblesse, léthargie, faible fièvre (jusqu'à 38 ° C), transpiration.

Conduit souvent au développement d'une atrophie musculaire, une déformation des articulations.

La tuberculose est également caractérisée par une polyarthrite réactionnelle allergique-allergique (Ponce rhumatoïde). Son évolution ressemble à celle de la vraie polyarthrite rhumatoïde et sa sévérité dépend de l'activité du processus tuberculeux dans d'autres organes.

Lors du diagnostic, il est important de suspecter rapidement l’évolution de la tuberculose, car des signes radiographiques d’arthrite peuvent apparaître plusieurs mois après le début de la maladie.

Le traitement de l'arthrite tuberculeuse est effectué par un phthisiologue sur rendez-vous de médicaments spécifiques contre Mycobacterium tuberculosis.

Brucellose Arthrite

Ces dernières années, devient de plus en plus rare. Cette arthrite survient généralement chez les personnes d'âge moyen et âgées atteintes de brucellose.

Caractérisé par une polyarthralgie ou une arthrite avec synovite. Les grandes articulations atteintes de bursite et de fibrositis sont souvent atteintes. La colonne vertébrale peut être touchée, principalement la région lombaire (sacro-iliite unique ou bilatérale, spondylarthrite, ostéochondrite). La difformité de l'articulation n'est pas typique.

Le diagnostic ne pose généralement pas de problème et repose sur le tableau clinique de la brucellose, des tests spécifiques (réactions positives de Wright et Byrne) et des données radiographiques (apparition d'érosions marginales sur la face antérieure et supérieure des disques intervertébraux, remplacées par la suite par des excroissances osseuses, la destruction des disques et le rétrécissement de l'intervertébral). créneaux horaires et autres modifications).

Antibiothérapie, anti-inflammatoires non stéroïdiens, médicaments désensibilisants.

Après le début du traitement, l'inflammation est généralement stoppée pendant plusieurs mois, mais la douleur peut persister pendant un temps considérable.

Arthrite pour la maladie de Lyme (arthrite de Borrelia)

La présence de symptômes concomitants de la maladie (érythème migrant, intoxication, hypertrophie de la rate et des ganglions lymphatiques, raideur du cou et du dos, douleurs musculaires, sciatique, névrite et autres), ainsi qu’une morsure de tique dans l’histoire sont caractéristiques. L'arthrite survient soudainement pendant une période de 2 semaines à 2 ans après le début de la maladie. Une articulation est touchée. Chronisation du processus et destruction de l'articulation - rarement.

Le diagnostic repose sur un tableau clinique caractéristique et sur la détection d'anticorps dirigés contre l'agent pathogène.

Yersinia, dysentérique et arthrite à Salmonella

L'arthrite à Yersinia se développe 1 à 3 semaines après le début du syndrome intestinal (douleurs abdominales, diarrhée). L'arthrite dysentérique et la salmonelle se développe à 2-3 semaines de la maladie.

Combiné avec d'autres symptômes de la maladie. Plusieurs articulations sont généralement touchées (le plus souvent - grosses articulations des jambes, articulations acromio-claviculaires et sternoclaviculaires, colonne vertébrale, articulations sacro-iliaques). Affecte souvent les articulations distales des premiers orteils et des mains (contrairement à la polyarthrite rhumatoïde).

Il y a des douleurs intenses dans les articulations touchées. Il peut y avoir une douleur dans d'autres articulations. Des tendosynovites ou des tendopériostéites peuvent survenir au niveau des articulations de la cheville, du poignet et de l’épaule. Avec une course prolongée, une sacro-iliite unilatérale apparaît.

Le premier traitement de la maladie sous-jacente.

Arthrite virale

Peut se développer avec l'hépatite virale, la rubéole et la parotidite.

Avec la rubéole et l'hépatite virale, la lésion survient généralement dans un type de polyatrite ressemblant à une polyarthrite rhumatoïde. La présence de ténosynovites est caractéristique. En cas de parotidite épidémique, généralement une ou deux articulations sont touchées, généralement de grande taille.

En cas d'hépatite virale, la durée de l'arthrite peut aller jusqu'à plusieurs mois: elles disparaissent indépendamment et sans conséquences immédiatement après l'apparition de la jaunisse.

Dans le traitement - le traitement de la maladie sous-jacente, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Le pronostic est généralement favorable, la disparition de tous les symptômes de la maladie se produisant entre 2 semaines et 2 mois.

Arthrite parasitaire

Peut se développer avec l'opisthorchiase, la strongyloïdose, la dracunculose, l'ankylostome, la schistosomiase, l'échinococcose, la filariose, la wuchereria, le loaose, l'onchocercose, le brugose.

Se développe le plus souvent au stade aigu de la maladie. Il y a polyarthralgie, polyarthrite. Combiné avec polymyalgie. Caractérisé par la défaite des petites articulations des mains et des pieds. Le syndrome articulaire est toujours associé à d'autres symptômes de la maladie (éruption cutanée, prurit, éosinophilie).

Traitement - médicaments antiparasitaires.

Complications de l'arthrite infectieuse

L'arthrite septique est une maladie mortelle et nécessite des soins médicaux d'urgence. Cela peut rapidement entraîner la destruction du cartilage articulaire (par exemple, Staphylococcus aureus peut détruire le cartilage en 1 à 2 jours) et le tissu osseux, l'apparition de nouveaux abcès, le choc septique et la mort.

Les complications les plus fréquentes de l'arthrite infectieuse peuvent être:

  • cellulite (dans la transition du processus inflammatoire aux tissus mous);
  • l'arthrose (avec implication dans le processus du tissu osseux);
  • la formation de "fuites" de pus, qui peuvent être ouvertes par eux-mêmes (lorsque le sac articulaire se déchire et que le pus se propage à travers les espaces tendineux et intershell);
  • dommages à d'autres articulations (développement de polyarthrite);
  • l'ostéomyélite;
  • la septicémie;
  • Aux derniers stades après «l'atténuation» du processus inflammatoire à la suite de modifications destructrices des tissus, des fractures et des luxations pathologiques peuvent se produire et une ankylose peut se former.

Diagnostic différentiel

Principalement réalisée avec d'autres types d'arthrite: goutteuse, rhumatoïde, réactive et autres.

Diagnostic de l'arthrite infectieuse

  1. Le critère principal pour le diagnostic est le tableau clinique caractéristique de la maladie, qui conduit rapidement et avec précision au diagnostic correct. Les études restantes sont utilisées pour le confirmer.
  2. Études de laboratoire: caractérisées par des "modifications inflammatoires" dans les analyses sanguines générales et biochimiques, des études immunologiques: augmentation du nombre de leucocytes avec modification de la formule "à gauche", accélération de la VS, augmentation de la protéine C-réactive, modification des fractions protéiques, etc.
  3. La ponction de l'articulation touchée a été montrée, suivie d'un examen microscopique et bactériologique du ponctué obtenu.
  4. Les études radiographiques ne peuvent être utilisées au plus tôt 10 à 14 jours après le début de la maladie, car elles n'ont pas détecté de destruction osseuse ni de cartilage plus tôt. L'ostéoporose épiphysaire survient en premier lieu, suivie d'un rétrécissement de l'interligne articulaire. Dans les cas avancés, destruction du cartilage et des os, apparition d'ostéoarthrose déformante secondaire. Dans certains cas, un examen aux rayons X peut ne pas révéler du tout de changements dans l'articulation.

Traitement de l'arthrite infectieuse

Le traitement doit être instauré rapidement pour prévenir les dommages irréversibles aux articulations et le développement de complications. Habituellement, le traitement est hospitalisé. Montre le reste complet de l'articulation touchée pendant 1-2 semaines.

En plus du traitement médicamenteux, il peut être recommandé d’appliquer des compresses sur l’articulation touchée, dans certains cas - l’immobilisation de l’articulation touchée afin d’empêcher tout mouvement accidentel.

Après la sortie du patient, la poursuite du traitement est indiquée en consultation externe, par des séances de physiothérapie, des exercices de physiothérapie visant à développer les mouvements de l’articulation.

Traitement médicamenteux

  1. Thérapie antibiotique. Généralement, ils commencent par l'administration de médicaments par voie intraveineuse (au moins 2 semaines) et / ou intra-articulaire, puis les antibiotiques oraux peuvent être poursuivis (de 2 à 4 semaines).
  2. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Nommé pour réduire la douleur, manifestations d'intoxication.
  3. Intervention chirurgicale. En présence de pus dans la cavité articulaire, son drainage est indiqué, suivi de l'introduction d'antibiotiques à l'intérieur.

Pronostic de l'arthrite infectieuse

Avec traitement initié en temps opportun - favorable. La destruction du cartilage et des os peut par la suite conduire à une subluxation des articulations et des os.

Plus tard le patient se rend à l'hôpital, plus le risque de modifications irréversibles de l'articulation et de complications est élevé.

Prévention de l'arthrite infectieuse

Certains types d'arthrite peuvent être prévenus par la réhabilitation des foyers d'infection chronique (notamment l'amygdalite chronique, les caries), le traitement rapide des maladies infectieuses aiguës et l'abandon des mauvaises habitudes.