Ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire (ATM)

Étirement

L'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire est une maladie extrêmement désagréable causée par des blessures, des maladies et des lésions des tissus cartilagineux. En relation avec la maladie, une personne souffre physiquement, car elle ne peut pas bien manger. Le stress psychologique réside dans l’apparence désagréable d’une forte déformation de la mâchoire et du visage démesuré.

Causes de l'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire

Dans la plupart des cas, la maladie survient dans la petite enfance. En raison de l'immobilité de la mâchoire inférieure. Pendant le travail pénible, lorsque les médecins doivent utiliser une pince obstétricale pour extraire le fœtus, le processus articulaire est endommagé. Cela entraîne des dommages aux zones de croissance. C'est pourquoi la mâchoire inférieure ne pousse pas, tout en restant petite. La morsure est en train de changer. Extérieurement, une personne souffre de difformité, car la mâchoire ne se développe pas et ne grandit pas.

Les principales causes de la maladie:

  • Ostéomyélite de la mâchoire inférieure. Développe chez les enfants et les adolescents.
  • Inflammation purulente de l'articulation provoquée par la pénétration dans la cavité du sac articulaire de bactéries, infections, virus. Se produit parfois comme une complication de diverses maladies.
  • Otite moyenne purulente. Dans la petite enfance, ainsi que chez les jeunes enfants, l'otite moyenne se présente sous une forme aiguë, car ils ne sont pas encore immunisés contre les maladies. Si la maladie n'est pas traitée à temps ou mal, ni complètement, l'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire se développe. Dans de tels cas, l'inflammation unilatérale est plus fréquente.
  • Blessures. Accidents de la route, blessures lors d'activités sportives, coups directs à la mâchoire chez les jeunes, chez les adolescents. Après une chute de taille chez les enfants. Dans ces cas, les maillons les plus faibles de l'articulation - les processus et la cavité articulaire - sont affectés.

Les fractures des processus entraînent un écrasement du tissu osseux, dont les bords tranchants déchirent les tissus mous. Des hémorragies et des granulations apparaissent, qui finissent par se transformer en adhérences fibreuses. Ils se produisent dans les zones où il n'y a pas de cartilage entre les parties osseuses. La mobilité de la mâchoire devient limitée. Si la maladie n'est pas traitée à temps, les adhérences fibreuses s'ossifient, une ankylose osseuse de la TMJ se développe.

Les statistiques affirment que 30% des cas de la maladie sont des inflammations chroniques sous-traitées. Le plus souvent, il s'agit d'une otite. L'inflammation est compliquée par la suppuration à l'intérieur de l'oreille qui, du fait de sa proximité avec l'articulation de la mâchoire, s'étend jusqu'à celle-ci. Après la récupération, les oto-rhino-laryngologistes vérifient le fait que la récupération a eu lieu, en se concentrant uniquement sur le conduit auditif.

Les premiers symptômes de l'ankylose surviennent plus tard. Cela peut prendre plus d’un mois avant que le patient ne se sente mal à l’aise. La maladie est considérée comme lente. Pour éviter les complications après un rhume, il est nécessaire d'effectuer une radiographie de l'articulation mandibulaire, mais il n'est pas recommandé d'irradier les enfants sans raisons sérieuses. Les blessures représentent les 70% restants de tous les cas. La déformation prononcée de la mâchoire inférieure est rarement rencontrée récemment en raison de la diffusion de la médecine partout dans le monde.

La douleur dans l'articulation ne peut être ignorée. Si un adulte peut voir immédiatement un médecin en expliquant où et comment cela fait mal, et qu'il est également en mesure de comparer le temps de douleur à des situations pouvant entraîner cette situation, puisqu'un adolescent peut se plaindre auprès de ses parents, les jeunes enfants ne disposent ni d'informations ni d'explications. ce qui les dérange.

Les lésions à la naissance entraînant des lésions articulaires, ainsi qu'une fracture du processus osseux peuvent être détectées à temps. Quand un enfant ne peut pas ouvrir sa mâchoire pour manger, cela inquiète les parents ou ceux qui s'occupent du bébé. Souvent, les zones de croissance à l'intérieur de l'articulation sont endommagées, ce qui entraîne une déformation notable. Mâchoire inférieure sous-développée, manque de menton, troubles de la parole - une liste succincte des effets de l'ankylose.

La mâchoire inférieure est presque complètement immobile. La gêne physiologique se rapproche de l'impossibilité d'assurer le fonctionnement normal du corps. Le processus de manger est compliqué. Les infections aiguës provoquent une grave inflammation du cartilage articulaire. Au fil du temps, l'inflammation se propage aux tissus adjacents, capturant la zone des processus osseux et des tissus mous.

Des articulations osseuses et commissurales se développent entre l'os temporal et le processus de la pommette. L'ankylose, si elle n'est pas traitée, se développe unilatéralement ou bilatéralement. En d'autres termes - une petite mâchoire sous-développée. En période de croissance humaine, lorsqu'une blessure à la mâchoire ou une maladie survient, une telle complication est tout à fait possible.

Le taux d’ouverture de la mâchoire d’une personne correspond à la largeur de ses trois majeurs. C'est cette méthode de mesure qui est admissible. Prendre des mesures avec une règle est peu professionnel en raison des caractéristiques physiologiques de l'organisme. Pour les enfants souffrant d'ankylose, le taux normal d'ouverture de la mâchoire n'est pas supérieur à la largeur d'un doigt.

Les symptômes les plus évidents de l'ankylose de l'ATM

L'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire est un dysfonctionnement pathologique de la mâchoire de l'articulation temporo-mandibulaire, dans lequel sa mobilité est restreinte et l'espace articulaire rétréci. Il existe une pathologie unilatérale et bilatérale, mais la lésion bilatérale est assez rare. Souvent, la déformation de la mâchoire n'est observée que d'un côté et, dans la plupart des cas, sa mobilité est fortement limitée dans le temps.

La dysfonction congénitale n’est pas un phénomène très courant, c’est en général une conséquence d’autres anomalies de la mâchoire. Les anomalies cliniques des surfaces articulaires sont divisées en os et en fibres. La maladie est principalement diagnostiquée chez les garçons et les adolescents. Plus jeune, la plupart du temps, une adhésion osseuse se forme, car la croissance osseuse est intense. Chez les personnes d'âge mûr, la forme fibreuse se manifeste habituellement.

Manifestations cliniques

L'ankylose de l'ATM est souvent le résultat de maladies inflammatoires d'une articulation particulière, ainsi que d'organes ORL adjacents. Après l'inflammation, la pathologie ne se développe pas immédiatement, il faut parfois plusieurs années. Et les premiers signes de la maladie n'apparaissent qu'après l'érosion complète du cartilage articulaire, dont l'absence provoque une accumulation articulaire, ce qui entraîne par la suite les propriétés caractéristiques de l'ankylose des ATM:

  • Aplatissement visible d'une ou des deux mâchoires;
  • Chin Shift;
  • Distorsion de la mâchoire;
  • Changer de morsure;
  • Altération de la fonction de la parole;
  • Asymétrie du visage;
  • Formation de dépôts osseux sur les dents;
  • Maladie des gencives;
  • Respiration altérée

Raisons

La maladie peut devenir autonome et être une conséquence de:

  1. Processus purulents inflammatoires se produisant à l'intérieur de l'articulation,
  2. Maladies de l'oreille moyenne (otite mésotympanique, purulente, etc.);
  3. Processus nécrotiques dans la moelle osseuse et directement dans l'os.

Si le développement de la pathologie se produit dans l'enfance ou l'adolescence, la raison en est probablement due à la présence d'agents infectieux agressifs. En conséquence, la formation d'ulcères est observée dans les articulations. La présence d'une infection dans un organisme adulte est le résultat de maladies concomitantes, telles que la gonorrhée ou la diphtérie. Rarement, cela contribue à la proximité des articulations infectées.

Outre les processus inflammatoires, la cause de l'ankylose de l'ATM est souvent les lésions résultantes qui entraînent la formation de croissances immobiles. La pathologie peut également être une conséquence d'un traumatisme à la naissance, lorsque des forceps médicaux sont utilisés dans le processus d'accouchement.

Les symptômes

À cet égard, il est nécessaire de manger des aliments liquides et râpés, capables de passer par une petite ouverture entre les mâchoires.

Avec le développement de la maladie dans l'enfance, l'ankylose de la TMJ se manifeste par des signes évidents de déformation des os du visage. Si un déplacement unilatéral est présent, une articulation croisée est formée. Pour une lésion bilatérale de la mâchoire se caractérise par la rétraction du menton, tout en développant microgenia et "visage d'oiseau", en combinaison avec une morsure profonde prononcée. Le manque de nutrition normale chez les enfants contribue à la suspension du développement physique.

Le problème de la respiration complète la nuit est un autre indicateur évident de l'ankylose de l'ATM, sa violation est lourde pour le patient d'arrêter de respirer et de rétracter la langue.

L'impossibilité d'une hygiène buccale normale provoque la formation de dépôts osseux et de plaques sur les dents, pouvant éventuellement conduire à l'apparition de caries ainsi que d'une parodontite.

Diagnostics

Pour le diagnostic différentiel de la maladie, il est nécessaire de s'adresser au chirurgien maxillaire, car l'ankylose de l'ATM, dans sa manifestation classique, présente des symptômes similaires à ceux de la contracture maxillaire. En outre, il est recommandé de déterminer la nature du dysfonctionnement de la mâchoire et de déterminer s’il s’agit d’une conséquence de la tumeur résultante.

Habituellement, lorsqu'un patient reçoit un diagnostic visuel, la possibilité d'ouvrir la bouche est limitée lorsque l'amplitude de réduction de la mâchoire inférieure est pratiquement absente et ne dépasse pas plus d'un centimètre. Alors que la distance normale entre les dents des deux mâchoires est comprise entre trois doigts du milieu. Cette condition est également caractéristique de - l'impossibilité d'effectuer des mouvements de la mâchoire inférieure horizontalement, ce qui indique l'asymétrie du visage.

Lors du scanner ou de la radiographie de l'ATM, les signes pathologiques suivants sont révélés:

  • Pas d'écart;
  • Changements de déformation de la mâchoire;
  • La contraction des branches de la mâchoire;
  • Lésion de la tête de l'articulation;
  • Changement dans le processus condylien.

Traitement

Si l'ankylose de l'ATM est au stade initial de son développement, les procédures thérapeutiques suffiront:

  1. Physiothérapie;
  2. La mécanothérapie;
  3. Électrophorèse;
  4. Injections intra-articulaires;
  5. Et ultraphorèse.

Dans des cas exceptionnels, en plus de la physiothérapie ci-dessus, le médecin peut recourir à la correction - écarter avec force la mandibule, ainsi que couper des articulations fibreuses à l'intérieur de l'articulation même, abaissant la tête maxillaire. La procédure est assez douloureuse, elle est donc réalisée exclusivement sous anesthésie.

Le traitement des formes résistantes de tout type d'ankylose de l'ATM ne peut être résolu que par voie chirurgicale, après quoi des procédures orthodontiques spéciales sont toujours appliquées. La tâche principale de la correction opératoire de la pathologie consiste à débarrasser le patient de la déformation physiologique et à rétablir le fonctionnement complet de la mâchoire inférieure.

L’importance d’un traitement sûr de l’ankylose de la mâchoire par voie chirurgicale est jouée par l’équipement d’anesthésique de l’opération, car il est très difficile d’intuber techniquement de tels patients. Si le cas est extrêmement difficile et qu'il n'y a aucune possibilité d'intubation nasotrachéale, par exemple, si la cloison nasale est courbée ou si les voies nasales sont fortement rétrécies, il est décidé de procéder à une trachéotomie - une opération avec dissection de la trachée.

Pour effectuer une correction chirurgicale, plusieurs options de traitement de l’ankylose de la TMJ sont proposées au patient:

  • Ostéotomie (fracture artificielle) avec traction squelettique;
  • Fracture avec arthroplastie;
  • Installation d'autogreffes osseuses.

Le choix des procédures chirurgicales est déterminé par le degré et la nature de la déformation. Afin d'éviter la récidive de la maladie après une intervention chirurgicale, la mâchoire endommagée est fixée à l'aide de dispositifs intra-buccaux et de pneus, ainsi que:

  1. Massage pour les muscles masticateurs;
  2. Physiothérapie;
  3. Mécanothérapie dosée.
  4. Myogymnastics.

Après une période de convalescence, un traitement par un orthodontiste est nécessaire, ce qui aidera à réparer les dents et à corriger la morsure. La mentoplastie peut être recommandée chez les patients ayant déjà été opérés.

Mesures préventives

Peut-être que la principale mesure de prévention visant à prévenir le développement d’une pathologie aussi grave que l’aillose de l’ATM est de prévenir les blessures chez une personne, quel que soit son âge.

En outre, il est impératif de surveiller la santé et d’aborder de manière responsable le traitement des processus suppuratifs inflammatoires, ce qui peut ultérieurement conduire à l’apparition de structures pathologiques extrêmement désagréables.

La période de rééducation après le traitement de l'ankylose de l'ATM est très importante. Il ne peut en aucun cas être ignoré, mais doit être démarré immédiatement après les procédures chirurgicales.

Manifestations pathologiques de l'articulation temporo-mandibulaire

L'articulation temporo-mandibulaire peut être affectée par différents types de maux. Parmi eux figurent les pathologies et maladies suivantes:

  • l'arthrite;
  • arthrose;
  • luxation de la mâchoire inférieure;
  • l'ankylose.

L'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire se produit avec une mobilité partielle pathologique ou une immobilité dans le travail de la mandibule. Cette maladie est causée par une prolifération osseuse à la surface des articulations. La maladie elle-même doit souvent faire face à des chirurgiens du visage. Cette ankylose peut être déterminée visuellement: il s’agit d’une mâchoire inférieure déformée.

L'ankylose peut affecter l'articulation temporo-mandibulaire (ATM) dès la petite enfance. La maladie survient le plus souvent chez les garçons. La maladie s'accompagne non seulement d'une mâchoire inférieure sous-développée, mais également d'un dysfonctionnement de l'articulation. Dans cette maladie, le défaut esthétique du visage est clairement exprimé. Cela nécessite un traitement échelonné et à long terme.

L'ankylose fibreuse, qui affecte l'articulation temporo-mandibulaire, devrait être pratiquée non seulement par des orthodontistes, mais également par des chirurgiens. Toutes les questions ayant trait au domaine de la prévention et de la liquidation des effets de la maladie de l’articulation temporo-mandibulaire nécessitent l’attention non seulement des dentistes, mais également des oto-rhino-laryngologistes, des traumatologues, des chirurgiens plasticiens et des pédiatres.

Causes et principaux types d'ankylose

L'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire peut être attribuée au résultat de maladies purulentes-inflammatoires des voies respiratoires supérieures ou de l'articulation elle-même. Très souvent, chez les nouveau-nés, la cause de la maladie de l’articulation temporo-mandibulaire peut être une septicémie, qui se produit lors de la formation de foyers purulents sur les articulations.

Les causes suivantes qui causent l'ankylose de l'articulation mandibulaire sont:

  • blessure à la naissance;
  • blessure par balle;
  • coup à la mâchoire.

Au cours de telles blessures, il se produit une fracture du processus condylien qui se situe dans la mâchoire inférieure, éventuellement en présence de sang dans la cavité de l'articulation mandibulaire.

Modifications pathologiques de l'articulation amincissant le tissu conjonctif du cartilage et provoquant une déformation des os

Les maladies inflammatoires de l'articulation temporo-mandibulaire ou ses blessures ont pour conséquence l'apparition de zones non recouvertes de cartilage sur la surface articulaire. Au fil du temps, le tissu cicatriciel apparaît entre les surfaces de l'articulation temporo-mandibulaire. La cicatrice tissulaire forme peu à peu la fusion osseuse du processus condylien et des os de la tempe, ce qui est une conséquence de tout l’immobilier de la mâchoire, c’est-à-dire que l’ankylose osseuse de l’articulation mandibulaire apparaît.

Par la nature de son apparence, une maladie telle que l'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire peut être divisée en deux types: congénitale et acquise. L’immobilité congénitale est très rare et n’est associée qu’à d’autres anomalies survenant au cours du développement de l’articulation temporo-mandibulaire.

Selon sa structure, l'ankylose est divisée en partielle et complète. Lorsque l'ankylose partielle se produit à la surface des articulations, des fragments de tissu cartilagineux sont préservés. Et dans le cas d'ankylose complète, l'immobilité complète de l'articulation de la mâchoire se produit.

L'ankylose peut être divisée en un côté, qui affecte une seule articulation temporo-mandibulaire, et bilatérale, lorsque les deux articulations mandibulaires souffrent: à la fois à droite et à gauche.

Principaux symptômes et signes de la maladie

La plainte la plus commune des personnes qui soupçonnent la maladie de l'articulation temporo-mandibulaire est l'impossibilité d'ouvrir la bouche à la largeur souhaitée. Cela le rend difficile à manger, cela devient flou.

Si les symptômes de la maladie surviennent à un âge précoce, le patient peut alors remarquer des troubles tels que:

  1. Déformation du visage, accompagnée d'une anomalie de la dentition, développement d'une morsure anormale.
  2. Violations lors du changement de dents.

Petite patiente souffrant d'ankylose de l'ATM

En cas d'apparition et de confirmation d'une maladie unilatérale de l'articulation temporo-mandibulaire, on observe un décalage prononcé des contours du visage vers la lésion. Une morsure croisée apparaît. Avec une lésion bilatérale de l'articulation temporo-mandibulaire, un déplacement du menton en arrière, un "visage d'oiseau" se développe, ce qui confirme le diagnostic de la maladie: sous-développement de la partie inférieure du visage et morsure profonde. Chez les enfants, le processus alimentaire est perturbé, ce qui conduit à la malnutrition et au retard du développement physique de l'enfant.

Les symptômes suivants apparaissent chez les personnes ayant une articulation de la mâchoire inférieure.

  1. Troubles de la respiration pendant le sommeil, ronflement.
  2. Langue de harcèlement.
  3. Le développement de l'apnée du sommeil.

En cas d'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire, il est impossible de bien nettoyer les dents, se rincer la bouche. Apparaît plaque et pierre, tout cela conduit au développement de caries et de parodontites.

Diagnostic de l'ankylose

Tomographie d'un patient souffrant d'ankylose

Lors de l'examen de la personne qui a demandé au médecin, qui est soupçonnée ou confirme les signes de la maladie sous la forme d'une violation de la structure de l'articulation de la mandibule, en règle générale, l'impossibilité d'ouvrir la bouche ou de limiter son ouverture, ainsi que l'asymétrie des contours du visage, est détectée. L'articulation mandibulaire ne peut pas faire de mouvements de glissement horizontalement.

Les études réalisées - orthopantomographie, tomodensitométrie, radiographie - donnent au médecin l’occasion de déceler les symptômes suivants: non-observation complète ou incomplète de la fente, l’articulation de la mandibule a une tête détruite, une mâchoire inférieure déformée ou courte. Si nécessaire, des examens supplémentaires sont programmés sur l’électromyographe. De plus, afin d'évaluer la morsure, un modèle diagnostique de mâchoires est établi.

L'articulation mandibulaire, qui est touchée par l'ankylose, doit être différenciée de l'incapacité de déplacer la mandibule, qui n'a aucun lien avec une pathologie de l'articulation telle qu'une tumeur de la mâchoire (odontome et sarcome), avec des cicatrices au visage ou au cou causées par une blessure.

Traitement de l'articulation mandibulaire

Si la maladie est au stade initial, des méthodes conservatrices sont utilisées dans le traitement:

  • échographie;
  • électrophorèse lidazy;
  • phonophorèse.

En outre, le traitement consiste à utiliser des injections intra-articulaires d'hydrocortisone. Pas très souvent, mais a eu recours à la séparation forcée des mâchoires, qui se fait sous anesthésie. Peut effectuer un traitement en coupant les adhérences fibreuses de l'articulation.

Déchirer ou couper des adhérences fibreuses, des adhérences, est une opération sans effusion de sang. Mais les avis des chirurgiens sur ce traitement diffèrent. Certains médecins considèrent que les actions violentes pour ouvrir la mâchoire comme un ouvre-bouche sont inutiles et même très nocives. En cas d'inflammation sous forme chronique, on pense que le fait de remédier à une opération sans effusion de sang peut entraîner une augmentation de la charge sur la composition mandibulaire du patient. Et cela conduit à un processus amélioré de formation de tissu osseux à la surface et dans l'épaisseur de la tête de la mâchoire, ce qui accélère le développement de l'ankylose osseuse. Mais il existe des spécialistes dont l'opinion est radicalement opposée. Ils croient qu'avec l'ankylose fibreuse, cela donnera un excellent résultat durable.

L'intervention chirurgicale sert à éliminer la déformation et à restaurer la fonctionnalité de la mâchoire inférieure. Le traitement de l'ankylose fibreuse et osseuse avancée ou persistante est effectué uniquement par une intervention chirurgicale, complétée par des méthodes orthodontiques. L'anesthésie joue un rôle important dans le traitement chirurgical, car l'intubation est techniquement difficile. Parfois, une trachéotomie est pratiquée s’il n’est pas possible de pratiquer une intubation nasotrachéale.

Le traitement chirurgical de cette maladie peut être effectué de plusieurs manières. Ceux-ci comprennent:

  • ostéotomie de la branche de la mâchoire inférieure;
  • greffe osseuse;
  • arthroplastie.

Le choix du traitement dépend de la nature de la maladie et de la souche, et l’état du patient peut également être pris en compte. La période postopératoire est caractérisée par le fait que, pour éviter les exacerbations, la fixation de la mâchoire est utilisée avec des pneus qui se trouvent dans la bouche. Un traitement par mécanothérapie dosée et un massage des muscles du visage sont également prescrits.

Après la chirurgie, un traitement par un orthodontiste est recommandé. Des experts aideront à redresser la morsure et à rétablir la position normale des dents, perturbées par une maladie de l’articulation mandibulaire. Lors de l'arrêt de la croissance des os du visage, les personnes opérées peuvent avoir besoin d'une mentoplastie, c'est-à-dire d'une chirurgie plastique pour éliminer les défauts du menton.

Le traitement chirurgical prévient les déformations sévères du visage chez les patients souffrant d’ankylose. Avec une correction chirurgicale opportune, la maladie recule, ce qui permettra de normaliser la fonctionnalité de la mâchoire et d’améliorer l’aspect du visage. Mais la structure très anormale de la composition temporo-mandibulaire et les aggravations résultant du traitement indiquent que les méthodes de traitement doivent être améliorées.

Caractéristiques et dangers de la maladie

Le développement de l'ankylose à l'âge moyen réside dans le fait que le périoste et le périchondre de l'articulation sont progressivement remplacés par du cartilage avec la structure fibreuse et que le disque renaît en cartilage dense. Ils ne sont pas détruits rapidement, des tissus cicatriciels apparaissent lors de leur destruction. Cette anatomie des modifications liées à l’âge conduit à une fusion fibreuse fréquente des articulations.

Plus tôt une personne développe des processus pathologiques au niveau de l'articulation mandibulaire, plus la déformation de cette mâchoire devient prononcée, en particulier si vous regardez le côté affecté par la maladie. Cela est dû à la violation ou à l'absence d'une action telle que la mastication, ainsi qu'à l'action retardatrice des muscles qui se trouvent dans la région du menton du visage. En conséquence, un sous-développement de la mâchoire inférieure d'un côté et une courbure du menton apparaissent. Ce sous-développement de l'articulation mandibulaire peut entraîner un retard dans le développement d'autres os du visage, leur déformation, en particulier la déformation de la mâchoire supérieure et les déviations de la dentition par rapport à la norme.

Si une personne présente des symptômes et des signes même minimes d'une maladie telle que l'ankylose, vous devez immédiatement consulter un médecin. Retarder la visite ou espérer que la maladie se résorbera est injustifié. Les actions de prévention initiales devraient consister à prévenir, dès les premiers signes de la maladie, les maladies suppuratives et diverses lésions de la mandibule. Le moyen le plus efficace de prévenir les complications est le choix infaillible d’une stratégie chirurgicale, une excellente mise en œuvre de toutes les étapes de l’opération et une rééducation, qui doit commencer le plus tôt possible, ainsi que le traitement par un orthodontiste.

Plus le traitement commence tôt, plus le patient retrouvera une vie normale et efficace. Après tout, cette maladie entraîne non seulement des souffrances physiques, mais peut également causer un traumatisme psychologique irréparable à un enfant ou à un adulte.

Ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire

L'ankylose est une déformation persistante de l'articulation temporo-mandibulaire avec restriction ou immobilité totale de la mandibule due à la fusion fibreuse ou osseuse des surfaces articulaires.

Le terme ankylose (du grec. Ankylos - tordu) n’explique pas la nature de la maladie de l’articulation temporo-mandibulaire. Pour la première fois, ce terme a été appliqué aux membres coudés et immobiles dans une articulation.

L'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire représente l'issue de diverses maladies et lésions de l'articulation.

Les causes les plus courantes d'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire sont l'ostéomyélite de la mandibule, l'inflammation suppurée de l'articulation, l'otite moyenne suppurative. Les lésions les plus précoces de l'articulation temporo-mandibulaire, suivies du développement ultérieur de l'ankylose, surviennent lorsque des forceps obstétriques sont placés sur la tête du fœtus lors d'un accouchement compliqué.

À un âge plus avancé chez les enfants et les adultes, l'articulation temporo-mandibulaire est endommagée à la suite de coups directs sur la région de l'articulation ou du menton lors d'une collision dans un véhicule, lors de la chute d'une hauteur. Dans ces cas, les parties les plus faibles de la mâchoire inférieure - les processus articulaires et la cavité articulaire - sont affectées. Les fractures des processus articulaires sont caractérisées par un déplacement important de fragments hémorragiques dans la cavité articulaire.

Les modifications pathologiques de l'articulation temporo-mandibulaire sont localisées dans la région des zones déchirées des surfaces articulaires, où se développent les granulations, se transformant ensuite en adhérences fibreuses entre les surfaces articulaires dépourvues de cartilage, une ankylose fibreuse de l'articulation temporo-mandibulaire.

Avec le temps, les adhérences fibreuses dans l'articulation s'ossifient, développent une immobilité stable de l'ankylose maxillaire inférieure de l'articulation temporo-mandibulaire.

L'inflammation aiguë de l'articulation s'étend souvent aux os et aux tissus mous adjacents à l'articulation, entraînant le développement de

Adhérences cicatricielles et osseuses entre l'os temporal, son processus zygomatique et toute la partie supérieure de la mâchoire inférieure.

L'ankylose bilatérale de l'articulation temporo-mandibulaire est moins fréquente que unilatérale et, en règle générale, résulte d'une fracture bilatérale des processus articulaires de la mandibule chez l'enfant, non reconnue et rationnellement non traitée, ainsi que du sepsis d'un nouveau-né.

L'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire, formée au cours de la période de croissance, s'accompagne d'une croissance ralentie de la mandibule en longueur - microgenia.

L'ankylose unilatérale de l'articulation temporo-mandibulaire est accompagnée d'une microgénie unilatérale; avec l'ankylose bilatérale, microgenia bilatérale est formée. Le développement dans la période de croissance de la combinaison de l'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire et de la microgénie est dû au fait que ces deux maladies indépendantes sont causées par des causes communes.

Les dommages mécaniques à l'articulation temporo-mandibulaire et à l'arthrite purulente détruisent non seulement les surfaces cartilagineuses, provoquant des adhérences pathologiques des surfaces articulaires, mais affectent également la longueur de la croissance de la mandibule à la tête du processus articulaire, ce qui conduit au développement de la microgénie. Ces deux processus se produisent simultanément, provoquant divers degrés de dommages aux surfaces articulaires avec la formation d'ankylose fibreuse ou osseuse de l'articulation temporo-mandibulaire, ainsi que d'intensité différente du sous-développement de la mandibule - microgenia.

Le signe le plus précoce et le plus pathognomonique du développement des adhérences fibreuses intra-articulaires est l'absence totale de mouvements latéraux de glissement de la mâchoire inférieure du côté affecté - pas du tout, mais à droite ou à gauche, ainsi qu'à droite (A. A. Limberg, 1971).

L'étude de la mobilité de la tête articulaire de la mâchoire inférieure est réalisée en la palpant avec un doigt directement devant le tréteau de l'oreille ou à travers la paroi avant du conduit auditif. Dans ce cas, l'abduction de la mâchoire inférieure est limitée à environ 1 cm entre les incisives et la tête articulaire ne bouge pas vers l'avant, donc les mouvements latéraux de la partie antérieure de la mâchoire inférieure dans la direction opposée (Limberg, A. A., 1939).

L'ouverture normale de la bouche correspond à la largeur de trois doigts du milieu d'une personne placée entre les dentitions au niveau des incisives.

Il convient de noter que la mesure de l'ouverture de la bouche uniquement avec une règle en millimètres, sans comparaison avec la largeur des trois doigts du sujet, est imprécise car, pour différentes personnes et à différents âges, la valeur absolue de l'ouverture de la bouche diffère dans une large mesure.

Lorsque l'ankylose fibreuse unilatérale de l'articulation temporo-mandibulaire est réduite, le premier signe d'ankylose est l'absence de mouvements de glissement latéraux de la tête articulaire dans l'articulation touchée, mais ces mouvements persistent dans l'articulation mandibulaire saine opposée.

Le diagnostic est déterminé en prenant en compte des données anamnestiques, un examen systématique du patient, à l'aide d'une radiographie.

Exemple clinique. Un garçon de 7 ans a souffert d'arthrite purulente dans les premiers jours de sa vie. Il a commencé son traitement à l'âge de 7 ans. En limitant l'ouverture de la bouche, la déformation de l'articulation temporo-mandibulaire gauche et des branches de la mandibule permet d'établir la présence d'ankylose fibreuse de l'articulation temporo-mandibulaire gauche et de suspecter la microgénie gauche associée à l'ankylose.

Le raccourcissement unilatéral de la branche et du corps de la mandibule avec microgenia provoque une asymétrie du visage, une déformation des arcades dentaires et une morsure. Le côté douloureux raccourci du visage devient plus convexe par rapport au côté sain opposé aplati et aplati, le menton s'écarte de la ligne médiane du visage vers la moitié sous-développée de celui-ci.


Asymétrie du visage à la suite d'une croissance ralentie de la mandibule - microgenia gauche, accompagnant une ankylose fibreuse du côté gauche de l'articulation temporo-mandibulaire. La branche gauche de la mâchoire inférieure est 20 mm plus courte que la droite. Menton dévié de l'axe central de 15 mm vers la gauche

Les violations secondaires de la forme des arcades dentaires avec microgenia unilatérale sont caractérisées par:

  • contraction asymétrique avec le pendage de la mâchoire supérieure du côté opposé au raccourcissement de la mâchoire inférieure;
  • la saillie de l’arcade maxillaire antérieure;
  • en raccourcissant les processus alvéolaires des deux mâchoires du côté de la lésion articulaire avec une déviation du côté lingual des dents postérieures de la mandibule.

Des indicateurs numériques du retard dans la croissance de la branche et du corps de la mandibule peuvent être établis en comparant les résultats de la mesure de la distance entre les points correspondants sur les deux moitiés de la face.

Pour déterminer la longueur de la branche de la mâchoire inférieure, mesurez la distance entre le milieu du tréteau du pavillon et le bord de la mâchoire inférieure dans la zone de son angle. La différence entre les valeurs établies de la longueur de la branche du côté sain et sous-développé correspond au degré de raccourcissement de la branche de la mâchoire inférieure par suite d'une lésion du centre de croissance situé à la tête du processus articulaire.


Dimensionnement de la mâchoire inférieure:
a - déterminer la taille du corps de la mandibule; b - détermination de la taille de la branche et du corps

Le raccourcissement des branches de la mâchoire inférieure avec microgénie bilatérale, accompagnant l'ankylose bilatérale de l'articulation temporo-mandibulaire, peut être jugé sur la base de la relation connue entre la longueur de la branche de la mandibule et la largeur des doigts du sujet.

On sait que lors du développement normal du squelette du visage et des extrémités, la longueur de la branche mandibulaire correspond à la largeur de quatre doigts du sujet.

Le degré de déviation du menton par rapport à la ligne médiane du visage est déterminé comme suit: au niveau des pupilles du patient, une règle est placée horizontalement et une perpendiculaire traversant le bord de la mâchoire inférieure en est abaissée. La quantité de déviation du menton par rapport à la ligne médiane du visage est la distance horizontale entre la perpendiculaire et le centre du menton dévié.

Il convient de garder à l’esprit que la violation de la forme des mâchoires et du visage avec microgenia unilatérale peut être prononcée, bien que l’ankylose de l’articulation temporo-mandibulaire soit fibreuse.


Diagnostic: microgénie gauche et ankylose fibreuse de l'articulation temporo-mandibulaire gauche après arthrite purulente, subie au cours des premiers jours de la vie:
a - avant traitement; b - après traitement

Les radiographies du crâne facial et de la mâchoire inférieure montrent une asymétrie faciale prononcée, une déformation et un raccourcissement de la mandibule, confirmant deux diagnostics: une microgénie gauche et une ankylose du côté gauche de l'articulation temporo-mandibulaire.


Déformation du processus articulaire gauche

Dans l'ankylose osseuse de l'articulation temporo-mandibulaire, il se produit une raideur persistante de la mâchoire inférieure, des microgènes concomitants peuvent être exprimés à des degrés divers, en particulier de manière brutale avec des lésions bilatérales de la zone de croissance de la tête du processus articulaire de la mâchoire inférieure.

Observation clinique. Patient B., 16 ans. À l'âge de 3 ans a subi un processus inflammatoire dans la région temporale gauche. La bouche étant fermée un an après la fin de l'inflammation, il restait des mouvements de balancement dans l'articulation temporo-mandibulaire droite.


Morsure chez le patient B., 16 ans
Diagnostic: ankylose osseuse de l'articulation temporo-mandibulaire gauche, microgénie du côté gauche de l'articulation mandibulaire.

Chez les jeunes enfants, après une otite moyenne purulente de longue durée, une croissance osseuse importante se développe, ce qui soude la partie proximale de la branche mandibulaire avec l'os temporal et provoque l'ankylose osseuse de l'articulation temporo-mandibulaire.

L'ankylose bilatérale peut être fibreuse ou osseuse des deux côtés, ou osseuse d'un côté et fibreuse - de l'autre, une raideur persistante de la mandibule se produit.


Malade, 15 ans
Diagnostic: microgénie bilatérale et ankylose des articulations temporo-mandibulaires après septicémie:
et - la vue de face du patient; b - vue de côté

Le raccourcissement de la mâchoire inférieure en cas de lésion bilatérale de ses zones de croissance peut être inégal. Dans ce cas, le menton ne fait pas que s'affaisser, mais peut également être dévié de la ligne médiane du visage vers la branche raccourcie de la mâchoire inférieure.

L'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire doit être différenciée des limitations persistantes de la mobilité de la mandibule, dont les causes ne sont pas causées par des processus pathologiques de l'articulation elle-même.

Ces processus devraient inclure les éléments suivants:

  • contractures inflammatoires masticatoires; ils s'accompagnent d'une augmentation et d'une douleur des ganglions lymphatiques régionaux;
  • fractures comminutives de l'os zygomatique et de l'arcade zygomatique avec déplacement de fragments gênant le mouvement du processus coronoïde de la mandibule;
  • croissance intra-articulaire fibreuse et osseuse entre le tubercule maxillaire et l'apophyse coronoïde de la mandibule;
  • les néoplasmes, notamment osseux, situés dans l'arc ou les branches zygomatiques de la mâchoire inférieure;
  • des corps métalliques étrangers ayant pénétré dans l’espace ptérygoïdien avec blessures et dommages mécaniques;
  • cicatrices de la peau du visage, tissu adipeux sous-cutané et muqueuse buccale, en particulier dans les régions postérieures.

Les raisons énumérées pour la restriction persistante de la mobilité de la mâchoire inférieure - contracture mandibulaire - sont caractérisées par le fait que le processus pathologique est localisé en dehors de l'articulation temporo-mandibulaire.

À cet égard, avec les contractures de la mâchoire inférieure, l'articulation temporo-mandibulaire caractéristique de l'ankylose n'est pas un signe radiographique:

  • épaississement et raccourcissement du processus articulaire;
  • fusion de l'espace articulaire;
  • dysplasie de la mâchoire inférieure en longueur sur le côté de la lésion de l'articulation.

L'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire représente une souffrance grave, perturbant le fonctionnement de la nutrition.

La microgynie qui accompagne l'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire déforme le visage du patient, ce qui déprime son psychisme.

Le traitement de l'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire et de ses microgènes est chirurgical. Son objectif est de restaurer la mobilité de la mâchoire inférieure, de corriger la forme du visage et la morsure des dents. Ces tâches peuvent être résolues avec succès en utilisant des méthodes de traitement complexes.


"Maladies, lésions et tumeurs de la région maxillo-faciale"
par ed. A.K. Iordanishvili

Ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire: symptômes et traitement

L'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire (ATM) est une pathologie caractérisée par une altération marquée de la mobilité de la mâchoire inférieure. Elle est causée par la fusion des surfaces articulaires de l'articulation. L'ankylose révèle une déformation de la mandibule, des problèmes d'ouverture, une asymétrie de la face et des anomalies de la morsure. Un patient atteint de cette maladie a des problèmes de diction, de mastication et de respiration.

Causes de l'ankylose de l'ATM

Avec les pathologies de l'articulation temporo-mandibulaire, y compris l'arthrite, l'arthrose et les luxations, en plus de l'ankylose, les spécialistes de la chirurgie maxillo-faciale doivent se rencontrer assez souvent en pratique clinique.

Plus de 80% de l'ankylose, qui provoque une restriction du mouvement de la mâchoire inférieure ou son immobilité, est diagnostiquée chez les enfants et les adolescents.

Chez les patients de sexe masculin, la pathologie est détectée deux fois plus souvent que chez le beau sexe.

L'ankylose est toujours accompagnée d'un sous-développement de l'os mandibulaire avec des troubles esthétiques prononcés. La maladie nécessite un traitement à long terme et progressif. Les patients doivent consulter des médecins ORL, des traumatologues, des chirurgiens plasticiens, etc.

TMJ peut provoquer une ankylose:

  • pathologies purulentes-inflammatoires de l'ATM;
  • ostéomyélite de la mandibule d'origine hématogène;
  • suppuration de l'oreille moyenne et autres lésions graves des voies respiratoires supérieures;
  • phlegmon périnémaxillaire (inflammation diffuse de la couche de fibres);
  • Lésions de l'ATM dues à une blessure à la naissance;
  • blessures traumatiques;
  • hématomes dans la cavité articulaire;
  • fracture du processus condylien;
  • luxation de la mâchoire inférieure (en particulier - en cas de repositionnement intempestif);
  • mastoïdite (inflammation du processus mastoïdien de l'os temporal).

Une des causes de l'ankylose est la septicémie du nouveau-né, accompagnée de foyers purulents dans les structures osseuses et les articulations.

L'ankylose, causée par des blessures par balle, est considérée séparément.

Les processus inflammatoires aigus et les traumatismes graves provoquent l’absence de cartilage dans les zones de l’articulation. Des granulations se développent dans ces zones qui se compactent au fur et à mesure du développement du processus pathologique pour former un tissu fibreux dense (cicatrice). Les structures de liaison sont progressivement soumises à une ossification (ossification), à la suite de laquelle se forment une adhésion d'immobilité de l'os temporal et un processus condylien. Ainsi, l'ankylose fibreuse est transformée en os. Chez les patients pédiatriques, une ostéoarthrose déformante de l'articulation se forme souvent en premier.

Classification

Selon la classification actuellement acceptée de l'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire, elles sont subdivisées en congénitales et acquises. Le premier type de pathologie est relativement rare dans la pratique clinique et est généralement associé à d'autres troubles de la structure de la région maxillo-faciale.

L'ankylose de l'ATM peut également être unilatérale (93%) et bilatérale (7%). Les lésions des articulations droite et gauche sont diagnostiquées de la même manière.

Selon la nature des modifications pathologiques, on distingue la moelle osseuse, qui est plus caractéristique chez les enfants d’enfants et d’adolescents, en raison de la croissance relativement rapide des structures inertes à un âge précoce. Chez les patients adultes, le type fibreux de la maladie est plus souvent détecté.

L'ankylose de l'ATM est partielle et complète. Dans le cas de restes de cartilage partiels et non significatifs, il reste sur les surfaces articulaires et, dans son intégralité, l'os mandibulaire conserve une immobilité absolue.

Manifestations cliniques de l'ankylose de l'ATM

Les principaux symptômes de la maladie comprennent:

  • l'incapacité d'ouvrir complètement la bouche;
  • défauts d'élocution;
  • problèmes avec la mastication des aliments.

Les patients doivent prendre un aliment semi-liquide, capable de pénétrer dans la cavité buccale à travers l’espace entre les rangées de dents.

En cas de vomissements chez les patients souffrant d'ankylose de l'ATM, le risque de vomissements et d'asphyxie est élevé.

La pathologie formée dans l'enfance est accompagnée d'anomalies de la morsure, de déformations des os de la région du visage et de problèmes d'éruption rapide des unités dentaires.

S'il y a une lésion unilatérale, la ligne médiane se déplace vers la zone touchée. Dans de telles situations, en règle générale, une occlusion croisée anormale est formée.

Si la lésion est symétrique, le sous-développement du tiers inférieur de la région faciale est diagnostiqué, le menton est déplacé en arrière et l'anomalie de la morsure, telle que le pronostic avec morsure profonde, se forme.

Dans le contexte de l'ankylose de l'ATM, l'apnée du sommeil nocturne (arrêt de la respiration à court terme) et la rétraction de la langue sont possibles, ce qui constitue un danger de mort. Les patients ont des problèmes d'hygiène buccale graves, qui entraînent la formation d'une plaque dentaire légère, de dépôts dentaires minéralisés et, par conséquent, de lésions carieuses, d'inflammation des gencives et de tissus parodontaux.

Les problèmes d'alimentation chez les enfants souffrant d'ankylose provoquent souvent une hypotrophie et un retard général dans le développement physique et mental.

Diagnostics

Un sondage complet en plus de l'examen général comprend:

  • Rayons X dans plusieurs projections;
  • TDM et IRM de l'articulation;
  • échographie;
  • orthopantomographie;
  • électromyographie des muscles masticateurs;
  • arthrographie de contraste.

Une technique de diagnostic informative consiste à analyser des modèles de diagnostic élaborés sur des moules individuels.

À l'examen, on constate que la mâchoire inférieure n'est pas rétractée vers le bas d'au plus 1 cm.Les signes caractéristiques de l'ankylose comprennent l'incapacité de l'articulation de glisser dans une direction horizontale.

Au cours de l'enquête sur le matériel a révélé:

  • raccourcissement important et modification de la forme des branches de la mandibule;
  • absence complète ou presque complète de l'interligne articulaire;
  • déformation sévère de la tête articulaire.

Le diagnostic différentiel est réalisé avec des néoplasmes tumoraux (y compris des tumeurs malignes), des corps en métal étranger (en particulier des blessures par balle), des modifications cicatricielles des tissus mous et une myosite ossifiante.

Comment est le traitement de l'ankylose de l'ATM

En fonction de la gravité de la pathologie, un traitement conservateur est pratiqué, qui comprend des injections intra-articulaires, ainsi que des thérapies mécanique et physique. Dans les cas graves, on a eu recours à une intervention chirurgicale, y compris une ostéotomie de la mandibule, complétée par une traction ou une chirurgie plastique de l'articulation. La chirurgie est complétée par un traitement orthopédique.

Au stade précoce du type fibreux de la maladie, les méthodes de FT sont mises en pratique: électrophorèse de la hyaluronidase (pour restaurer le tissu cartilagineux), iodure de potassium, thérapie par ultrasons et phonophorèse. La mécanothérapie et l'administration intra-articulaire d'hydrocortisone sont également pratiquées.

Parallèlement aux procédures conservatrices, le redressement peut être démontré. Cette intervention chirurgicale, réalisée sous anesthésie générale, consiste en une dissection intra-articulaire de tissu fibreux avec abaissement parallèle de la tête articulaire ou redressement - dilution mécanique des mâchoires.

L'ankylose sévère fibreuse ou osseuse de l'ATM n'est traitée que par chirurgie, complétée par des procédures orthodontiques.

Les principaux objectifs de l'opération sont la restauration de la symétrie de la région du visage et la restauration de l'activité fonctionnelle de l'articulation (si possible - complète). Une bonne anesthésie joue un rôle important car l’intubation au cours d’une intervention dans la région maxillo-faciale n’est souvent pas possible. Selon le témoignage effectué trachéotomie.

Les principaux types de chirurgie pour l'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire:

  • ostéotomie avec arthroplastie des TMJ et ostéoplastie de la branche de la mâchoire inférieure par autogreffe osseuse;
  • ostéotomie de la branche inférieure de la mâchoire avec traction squelettique.

Pour éviter les récidives, une fixation rigide de la mâchoire inférieure est pratiquée à l'aide de dispositifs intra-buccaux. Déjà au début de la période postopératoire, la gymnastique des muscles, le massage local doux et les procédures physiothérapeutiques sont présentés.

Pendant la période de récupération, un traitement orthodontique est indiqué pour éliminer les anomalies dentaires.

Prévention de l'ankylose de l'ATM et pronostic

La prévention de cette pathologie implique en premier lieu la prévention des pathologies purulentes de la mâchoire inférieure et des traumatismes. Pour éviter les récidives, un choix adéquat de tactiques d'intervention chirurgicales est nécessaire, ainsi que la sélection de structures orthodontiques optimales et une rééducation dès que possible (notamment un massage) au cours de la période postopératoire.

Sans chirurgie, les déformations des structures osseuses du visage progressent et les troubles fonctionnels augmentent. La correction opportune de l’ankylose de l’articulation temporo-mandibulaire permet dans la plupart des cas d’obtenir de bons résultats. Le patient rétablit l'activité fonctionnelle de l'ATM et améliore considérablement l'esthétique de la région faciale.

Plisov Vladimir, dentiste, examinateur médical

3,767 vues totales, 8 vues aujourd'hui

Ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire (ATM)

La pathologie dans laquelle il existe une altération marquée de la mobilité de la mandibule est appelée ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire. Cela est dû au fait que les surfaces du joint sont collées ensemble. En conséquence, l'ouverture de la mâchoire pose des problèmes, des anomalies d'occlusion se forment et une asymétrie faciale devient trop perceptible. La personne souffre de problèmes de diction, de respiration et de mastication. Cela nuit considérablement à la qualité de la vie, en produisant un inconfort incroyable et en formant des complexes internes.

Caractéristiques de la maladie

L'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire est une maladie caractérisée par la fusion des surfaces des articulations de la mâchoire et des tissus conjonctifs. En conséquence, il n'y a pas d'écart commun. Lorsque cela se produit, dysfonctionnement de l'appareil moteur de la mâchoire inférieure. La mobilité peut être complètement bloquée.

L'ankylose de l'ATM est de deux types. Dans le premier cas, le joint est endommagé d'un côté. Dans le second cas, les deux articulations sont immédiatement affectées des deux côtés de la mâchoire inférieure. Le plus souvent, cette maladie est diagnostiquée chez les enfants adolescents.

Référence. Les principaux signes d'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire sont une difficulté ou une ouverture limitée de la bouche, une supraclusion, une modification de la forme anatomique de la mandibule. Il y a aussi une violation de l'appareil vocal. L'échec des fonctions principales se produit de la part du système respiratoire et le visage devient asymétrique.

Par son origine, cette pathologie peut être acquise ou congénitale. L'ankylose acquise de l'articulation temporo-mandibulaire peut survenir à tout âge. La raison principale en est la blessure ou l'infection survenue dans le corps. La forme acquise de la maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants, ainsi que chez les adolescents. Une telle violation apparaît sur le fond de maladies déjà existantes de la mâchoire et du visage.

Selon le site de localisation, la pathologie ne peut être localisée que d'un seul côté ou immédiatement des deux côtés. L'ankylose unilatérale est la plus courante. Mais la forme bilatérale de la maladie est extrêmement rare. Par sa structure, cette maladie est osseuse ou fibreuse. L'ankylose osseuse se développe principalement chez les enfants. Cela est dû au fait que les os se développent rapidement, ils fusionnent donc parfois. Mais la forme fibreuse de la maladie est plus fréquente chez les personnes d'âge mûr.

Il est également accepté d'allouer une ankylose partielle ou complète de l'articulation temporo-mandibulaire. Tout dépend si les particules de tissu cartilagineux sont préservées à la surface de l'articulation touchée. S'ils sont complètement absents, les experts diagnostiquent l'immobilité totale de la mâchoire inférieure.

Causes de la maladie

L'ankylose de l'ATM a la particularité de pouvoir agir comme une maladie indépendante et de se développer dans le contexte de maladies déjà existantes. Cela peut être un processus inflammatoire qui se produit avec des formations purulentes ou des maladies de l'oreille moyenne de nature purulente.

La maladie purulente de l'oreille moyenne peut provoquer une ankylose.

Dans le cas où le développement de l'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire commence au début de l'enfance ou à l'adolescence, la cause sous-jacente devient une infection qui fuit. Ses agents pathogènes font partie du sang, après quoi le processus pathologique de formation des ulcères commence dans les articulations et les organes. Une infection dans le sang d'un adulte peut survenir dans le contexte d'une maladie concomitante déjà existante. Ce peut être:

Parfois, l'infection est due au fait que les organes et articulations voisins sont sensibles aux bactéries infectieuses. Parfois, la cause du développement de l'ankylose de l'articulation mandibulaire devient un traumatisme, à la suite duquel une fusion osseuse immobile se produit à l'intérieur de l'articulation. Dans certains cas, des pathologies dans le développement d'une articulation peuvent apparaître en raison de complications liées à un accouchement difficile. Surtout si la pince médicale était utilisée et que la mâchoire faciale était traumatisée.

ATTENTION! Les impacts sur la mâchoire, le déplacement de l'articulation, la fracture de l'os et ses processus, accompagnés d'un saignement interne, peuvent également provoquer une ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire. Dans de rares cas, cette maladie peut être causée par des maladies chroniques internes aiguës. Le développement de l'ankylose peut conduire à:

  • pathologies inflammatoires purulentes de l'ATM;
  • développement d'ostéomyélite de la partie inférieure du visage;
  • suppuration à l'oreille moyenne;
  • graves dommages à l'oreille, le nez, la gorge;
  • inflammation de la couche fibreuse de la cavité de la mâchoire;
  • hématomes articulaires du visage;
  • inflammation du processus de l'os temporal.

Les processus inflammatoires aigus de la région des tissus cartilagineux contribuent également à l'apparition de l'ankylose. Dans les zones touchées commencent à croître la granulation. Au fil du temps, ils sont considérablement compactés et forment un tissu fibreux et dense. Ces structures deviennent ensuite raides, ce qui entraîne une diminution de la mobilité de l'articulation et la fusion de l'os temporal avec le processus condylien. En conséquence, l'ankylose du type fibreux devient une maladie de la forme osseuse.

Symptomatologie

Reconnaître que cette maladie peut être due à une violation qui se produit lors de l’ouverture de la mâchoire inférieure. Manger dans une telle situation devient difficile. Une personne ressent une grande douleur pendant le repas. De plus, il y a une gêne lorsque vous bougez la mâchoire de haut en bas. La perturbation de la fonction de la parole devient perceptible, ce qui est associé à des difficultés liées à l'ouverture complète de la cavité buccale.

Incapacité d'ouvrir complètement la bouche - le signe principal de l'ankylose

Une attention particulière au développement d'une telle pathologie devrait être portée dans l'enfance. Si les parents remarquent que le bébé ne commence pas mal à faire ses premiers pas, si la morsure est complètement fausse ou si une autre pathologie de la cavité buccale a été constatée, vous devez immédiatement contacter un spécialiste. Au cours de l'examen, le médecin peut déterminer que l'enfant a un squelette facial déformé et développer une ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire.

Avec l'affection de la mâchoire avec cette maladie d'un côté, la majorité des patients présentent un symptôme prononcé sous la forme d'une morsure de croix, et on peut remarquer un défaut exprimé dans la symétrie irrégulière du visage. La ligne médiane commence à se déplacer vers l'articulation touchée.

Référence. L'ankylose de l'articulation temporo-mandibulaire, qui se développe des deux côtés, modifie la forme du visage de sorte que la mâchoire inférieure recule fortement. Dans ce cas, la pathologie se développe sous la forme d'une morsure très profonde. La mâchoire inférieure commence en même temps à se former incomplète.

Un symptôme concomitant est également une violation de la fonction respiratoire. Si la nuit, lorsqu’il dort, il est difficile de respirer, la personne peut alors faire face à un problème grave et dangereux: la langue reste collée. Et cela peut provoquer une crise d’asphyxie.

Un autre symptôme qui permet de reconnaître l’ankylose de l’articulation temporo-mandibulaire est une plaque abondante et la présence de dépôts de structure solide. Les caries et les maladies de la cavité buccale, telles que la parodontite et la gingivite, commencent à se développer davantage. La maladie des gencives se produit. Tout cela vient du fait qu'une personne ne peut tout simplement pas observer une hygiène buccale de haute qualité en raison de l'immobilité de l'articulation touchée.

Avec la récurrence d'une telle maladie, une béance persistante peut être observée, qui est fixée pour longtemps dans cette position. Si la maladie commençait à se développer dans l'enfance, on découvrirait qu'un adulte présentait un retard de croissance dans toute la moitié de la mâchoire touchée. Chez les enfants, l'asymétrie faciale se traduit par un décalage du bout du nez et du menton vers le côté du début de la lésion. Parfois, la taille de la moitié du corps diminue.

Dans les cas où l'ankylose se développe chez un adulte dont la formation du squelette est déjà terminée, le retard dans le développement de la mandibule peut ne pas être observé ou il n'est que légèrement exprimé. Les personnes souffrant de cette pathologie ont souvent une couleur de peau malsaine. Ils sont épuisés et affaiblis. Et leur discours est difficile et perturbé.

Caractéristiques du traitement

Avant de commencer le traitement, un diagnostic différentiel est attribué à une personne. Ceci est fait afin de faire un diagnostic précis et exclure le développement possible de la contracture de la mandibule. Ces deux maladies présentent des symptômes et des signes similaires. En outre, le médecin détermine si la violation associée à l'ouverture de la mâchoire est à l'origine de la formation d'une tumeur maligne. Ce diagnostic consiste en une radiographie et une méthode de palpation.

La palpation de l'articulation temporo-mandibulaire vous permet de poser le bon diagnostic et de prescrire le traitement souhaité

Si, toutefois, une ankylose de l'ATM du degré initial a été détectée chez une personne, dans ce cas, un traitement médicamenteux devrait suffire. De plus, une cure de physiothérapie peut être prescrite. Le spécialiste du patient montre des exercices spéciaux qui doivent être effectués quotidiennement. Ils aideront à développer une articulation malade fixe.

En ce qui concerne les médicaments, ce traitement implique l’utilisation d’injections (hydrocortisone). Les injections sont faites dans la région de l'articulation touchée. Les formations de tissu fibreux présentes dans l'articulation de la mâchoire peuvent être disséquées le plus souvent. Dans certains cas, une ouverture renforcée et mécanique de la mâchoire serrée peut être utilisée. Cette méthode est effectuée uniquement sous anesthésie générale.

Dans ce cas, une entaille à la bouche est insérée dans le patient entre les dents latérales de la mâchoire. Après avoir obtenu une ouverture suffisante de la cavité buccale, une pâte spéciale est placée dans l’espace libre du côté de l’articulation du patient. Il a la propriété de durcir rapidement. En conséquence, la cavité buccale dans une telle position ouverte est fixée pour deux jours.

Parfois, utilisez la méthode de dissection des adhérences formées dans l'articulation temporo-mandibulaire. Cependant, cette méthode n'est utilisée que lorsque le processus pathologique ne se produit que d'un côté. Lorsque la maladie ne peut pas être éliminée par une méthode conservatrice, un traitement chirurgical est alors prescrit. Grâce à une intervention chirurgicale, il est possible de rétablir la mobilité saine de la mâchoire inférieure, d’établir son travail à part entière et d’éliminer l’asymétrie existante du visage.

Pour éviter le développement de complications possibles après une intervention chirurgicale, la partie inférieure du visage est fixée à l'aide de pneus spéciaux. Dans ce cas, il est recommandé au patient de suivre un cours de massage thérapeutique. À la maison, il doit pratiquer quotidiennement des exercices de mastication qui aident à activer les principales fonctions de l'articulation douloureuse.

De plus, avec l'aide d'un spécialiste, la morsure correcte est rétablie, ce qui était perturbé auparavant en raison de la formation d'ankylose. Le traitement chirurgical à l'avenir est toujours complété par un traitement orthopédique. De ce fait, il est possible de restaurer la bonne mobilité de l'articulation du visage et de donner aux dents la forme anatomique correcte. Dans le traitement de l'ankylose chez les enfants, il est possible d'appliquer une technique consistant à établir une fausse articulation et à allonger la mâchoire inférieure.

Complications et période de rééducation

Lorsque l'ankylose prend une forme complexe, l'intervention devient plus volumineuse. Dans ce cas, une opération peut être effectuée pour retirer la tête et une partie de l'os. Ces éléments sont ensuite remplacés par des prothèses en métal ou en métal-céramique. En outre, le spécialiste découvre la place de l’écart allégué, qui devrait se situer entre le cartilage.

L'ankylose complexe de l'ATM nécessite l'utilisation de prothèses.

La surface de la tête est séparée de l'ancienne fusion osseuse, puis ses nouveaux contours sont formés. Il en résulte une nouvelle articulation articulaire. La période de rééducation après une telle intervention peut être retardée de plusieurs mois. La restauration a lieu sous la surveillance d'un spécialiste.

Il est recommandé au patient de commencer progressivement à abandonner le régime liquide et d'essayer de manger des aliments solides. D'abord, il s'agit d'aliments sucrés contenant des grumeaux. Ensuite, une personne apprend à mâcher intensément des légumes crus et des noix. Accélérer ce processus permet à la gymnastique des muscles du visage. Cependant, les exercices sont strictement dosés par le médecin, de sorte qu'il n'y ait pas de charge accrue sur le cartilage endommagé. Sinon, vous pouvez provoquer la formation de nouvelles adhérences.

Il faut comprendre que, sans traitement chirurgical, l’ankylose de la TMJ peut causer de graves malformations dans la région du squelette facial. Par conséquent, il est important non seulement de rechercher rapidement l'aide d'un spécialiste de cette maladie, mais également de tenter de prévenir sa survenue. Prévention de l'ankylose est de prévenir les blessures possibles, ainsi que le temps de réagir à l'apparition de maladies de la nature de la mâchoire purulente ou septique.